Bilan 2011 - L'année 2011 dans la Manche

De
Publié par

De même, la construction affiche un certain dynamisme, en créant 260 emplois en un an, grâce à une reprise de la pro-L’économie manchoise duction de logements. Comme dans l’ensemble de la région, la mise en chantier de logements dans la Manche renoue résiste avec la croissance (+ 7 %), mais plus timidement que dans le Calvados (+ 9 %). Cette progression est essentiellement due à la construction de près de 600 logements collectifs. Contrairement à ses voisins bas-normands, le département de la Manche parvient à pré- L’activité des entreprises artisanales, dont une grande pro- server ses emplois, grâce à la construction portion appartient au secteur de la construction, s’améliore et à son industrie, alors que le secteur ter- davantage dans la Manche que dans l’Orne ou le Calvados. tiaire rencontre des difficultés. Le taux de Ces entreprises ont plus investi en 2011. Cependant, les diffi- chômage progresse pourtant, mais demeure cultés de trésorerie persistent. L’agriculture manchoise af- inférieur à la moyenne régionale. La situa- fiche un bilan plutôt positif. En effet, stimulée par la hausse du tion se dégrade pour les seniors et les chô- prix du lait amorcée en 2010, la production de lait s’accroît. meurs de très longue durée. La filière Les aléas climatiques n’ont pas trop nui aux rendements agri- touristique a souffert de la météo capri- coles, assez voisins de leurs moyennes récentes.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

De même, la construction affiche un certain dynamisme, en
créant 260 emplois en un an, grâce à une reprise de la pro-L’économie manchoise duction de logements. Comme dans l’ensemble de la région,
la mise en chantier de logements dans la Manche renoue
résiste avec la croissance (+ 7 %), mais plus timidement que dans le
Calvados (+ 9 %). Cette progression est essentiellement due à
la construction de près de 600 logements collectifs.
Contrairement à ses voisins bas-normands,
le département de la Manche parvient à pré- L’activité des entreprises artisanales, dont une grande pro-
server ses emplois, grâce à la construction portion appartient au secteur de la construction, s’améliore
et à son industrie, alors que le secteur ter- davantage dans la Manche que dans l’Orne ou le Calvados.
tiaire rencontre des difficultés. Le taux de Ces entreprises ont plus investi en 2011. Cependant, les diffi-
chômage progresse pourtant, mais demeure cultés de trésorerie persistent. L’agriculture manchoise af-
inférieur à la moyenne régionale. La situa- fiche un bilan plutôt positif. En effet, stimulée par la hausse du
tion se dégrade pour les seniors et les chô- prix du lait amorcée en 2010, la production de lait s’accroît.
meurs de très longue durée. La filière Les aléas climatiques n’ont pas trop nui aux rendements agri-
touristique a souffert de la météo capri- coles, assez voisins de leurs moyennes récentes. Le maïs a
cieuse de l’été 2011 et de la désaffection de même bénéficié de l’été pluvieux pour afficher un excellent
la clientèle étrangère. rendement.
Situation fragile dans les services et le tourisme
a vigueur de l’économie de la Manche en 2010 s’essouffle
Le secteur tertiaire manchois rencontre des difficultés enLen 2011. Avec 18 232 chômeurs inscrits en catégorie A fin
2011. Si l’emploi dans les services marchands reste stable par2011, la demande d’emploi s’accroît de 3,5 % en un an. Cette
rapport à 2010, les effectifs dans le commerce continuent àhausse est moins marquée qu’au plan régional (+ 4,1 %) et na-
s’éroder. Du fait de la contraction des créations d’entreprisestional (+ 5,5 %), mais reste supérieure à celle de 2010 (+ 2,3 %).
chez les auto-entrepreneurs, le nombre de créations diminueDe fait, le taux de chômage repart légèrement à la hausse. Il
de 15,5 % en 2011. C’est la plus forte baisse des trois départe-
progresse de 0,2 point, comme en France métropolitaine,
e ments bas-normands. Les créations d’entreprises reculent
pour atteindre 8 % de la population active manchoise au 4 tri-
dans tous les secteurs, surtout dans l’industrie et le com-
mestre 2011. Il demeure nettement inférieur aux taux régional
merce.
(8,8 %) et national (9,4 %). En un an, la part des seniors dans la
demande d’emploi départementale passe de 17,7 % à 20,5 %. La météo estivale, pluvieuse, a plus affecté la Manche - dominée
Celui des chômeurs de très longue durée croît de 1,9 point, at- par le tourisme de plein air - que les autres départements
bas-normands. La fréquentation des campings manchois baisseteignant 17,8 % des demandeurs d’emploi, comme en
Basse-Normandie. Enfin, le marché du travail reste toujours (- 3,4 %) tandis que celle des hôtels reste stable. La clientèle
étrangère a, en particulier, fait défaut.préoccupant pour les jeunes manchois de moins de 25 ans.
L’année 2011 est contrastée pour les ports et l’aéroport man-L’industrie et la construction stabilisent l'emploi
chois. Le trafic passager baisse légèrement dans l’aéroport
Après une année 2010 favorable à l’emploi (+ 1 %), le nombre de Cherbourg. Du coté du transport maritime, le trafic du port
de salariés du secteur marchand non agricole stagne dans la de Cherbourg s’accroît, malgré l’arrêt de l’exploitation du
erManche, qui résiste toutefois mieux que ses voisins bas-nor- Barfleur le 1 octobre. Le bilan du fret transmanche est défa-
mands. La Manche dispose, en effet, de spécificités secto- vorable, à la différence de celui du fret conventionnel grâce à
rielles, notamment dans l’industrie, qui lui permettent de la croissance du trafic de charbon. Le port de Granville quant
mieux supporter la concurrence et les aléas de la conjonc- à lui présente un trafic visiteurs et marchandises en hausse.
ture mondiale. L’industrie crée même 190 emplois en 2011,
alors qu'elle en perd dans les autres départements bas-nor- Anne-Claire FRETAY
mands. Insee Basse-Normandie
TABLEAU DE BORD DE L'ANNÉE 2011 DANS LA MANCHE
Manche Basse-Normandie
Valeur Évolution 2011/2010 Valeur Évolution 2011/2010
(1)
Emploi salarié du secteur marchand non agricole 101 570 0,0 % 318 230 - 0,3 %
e
Taux de chômage localisé (au 4 trimestre 2010) 8,0 % + 0,2 pt 8,8 % + 0,3 pt
Demandeurs d'emploi de catégorie A 18 232 + 3,5 % 60 619 + 4,1 %
(2)
Créations d'entreprises 2 393 - 15,5 % 8 796 - 13,1 %
Mises en chantier de logements 2 661 + 6,8 % 7 580 + 7,5 %
Nuitées en hôtels (en milliers) 1 191 - 0,3 % 4 696 + 2,4 %
(1) (2)
yc l'emploi intérimaire (résultats provisoires) - yc auto-entrepreneurs
Sources : Insee, Direccte, Pôle emploi, Dreal
6 Insee Basse-Normandie - Bilan 2011

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.