Bilan économique 2003 : dossier complet

Publié par

Le bilan économique 2003 : Les évènements de l'année. Une croissance faible. L'artisanat et le BTP en hausse. Le contexte international.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Tags :
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins
ngapéaeineiriAenbenr-Limodprtsuipoimr-hcrapuaéiforsedtones-srieptreneslteeélffuossetseussevendesriqueanm-alyd00:3ee2nssreauéeanndedtrtseepecvitcsétients.Laestissemelruisvndtfiéférmonocé43ERALEDei1112assiaecnfétélbiaceanai feLblroac e0240nU erciossUNION2e trimestrmenel0go1105vaceConsarlesésptsviéasfuenstnemegolleelnnioptceextélaaLrFnareanitnoropesontceetlEu71 s1 à .leuegapteexnt ie 9LntcotisaLaret lnat  Pne eTBssLeh uau ieil mnna ldesegap.eé61 à 41 faitunebonneanné.eaLrpdocuitnoedecesurtetiarnasacteliuleTBudtnoPrienrtaérdedetpaseudépit-soprtnaurssontipri-lolaeliciffiaicogénsévènements de lgase2  0 à22eL squarpaéeesrlripéénnaaLeeénnmtseltrasseehnuanoetnalsatioer-neintP.eciruaMelîlàeblsientsesseriep30P.uotrnaecne02ecrois-senpannedmocecremlaidlteeminoonemtlancoé
Laavnencélea2di0s0p3arictioomnmdeenlcaecommal-tEisllseesmoenntteatinrsailepnteirdleuurdepsropdaurcttsiodne.février. La faillite du deuxième opé- tés. L’industrie, branche la plusrateur après Air France sur la ligne exposée à la concurrence internatio-Réunion/Métropole réduit sérieuse- nale est la plus touchée par le ralen-ment l’offre de places sur cet axe tissement conjoncturel.majeur. Il faudra attendre le mois dejuin pour que Air Austral et la nou- Les créations de postes se sont raré-velle compagnie Air Bourbon pren- fiées dans le secteur marchand oùnent le relais. Le trafic se redresse l’emploi n’a augmenté que de 2,8 %nettement à la fin de l’année 2003 sur l’année, après 3,3 % en 2002 etaprèslemarasmeengendrédepuis6a,5ain%sienau2g0m0e1.ntLéeetnau2x0d0e3,chpôomuraglae2001 par la crise internationale du première fois depuis 1998, pourtransport aérien et les difficultés à atteindre 32,9 % à l’enquête-emploirépétition d’Air-lib. Sur l’ensemble du deuxième trimestre. Toutefois lade l’année 2003 les bons chiffres delan 2000 sont enfin dépassés.cmreénattiroendrdesesméeplaoiusfielsdtepsromgoriessspivase--La première moitié de l’année a sant d’un taux de 1 % en débutaussi mobilisé les acteurs économi- d’année à plus de 4 % au dernierques dans de difficiles négociations trimestre.pour la préparation de la loi-pro- Soutenu par la forte demande degramme pour l’Outre-mer et pour lapérennisationdelOctroidemer.laongneéem.enLtas,plreodBuTctPioanfadietluongeebmoennntseAu plan social le second trimestre aétémarquépardesgrèvesetdesnneelufasvaecatptreiènstduen1n1iv5ea0u0eloxgceepmtieonnts-manifestations bloquant quelque- visés par le Consuel. La Caisse desfois l’activité économique. congés payés du BTP a enregistréLa morosité a cédé la place au une moyenne mensuelle de 14 500milieu de l’année à une amorce de salariés, en hausse de 4,8 % par rap-reprise, après deux ans d’atonie. port à l’année précédente. L’activitéSur l’ensemble de l’année la crois- artisanale est aussi à la hausse sur-sance reste cependant modérée. tout dans les services et dans leMalgré la forte revalorisation du bâtiment qui représente 40 % desSMIC la dynamique des revenus entreprises artisanales.salariaux s’est essoufflée. De plusles revenus sociaux n’ont pas béné- Si la panne de croissance est sen-ficiécetteannéedesfortesaugmen-spilbulseeàncLoareRléauFnriaonnceelleetlafEfeurctoepebiqeunitations liées au rattrapage des barè-mes du RMI. connaissent une quasi-stagnation.Pourtant l’économie mondiale seLes dépenses en biens de consom- redresse et le commerce mondialmation ont été peu dynamiques mais s’est accru de 4,5 % en volume.les ménages ont fortement investi Chez nos voisins mauriciens ladans le logement à la faveur de taux reprise s’affirme après une mau-d’intérêt à long terme historique- vaise année 2002.ment bas. De leur côté les entrepri-ses ont différé leurs projets d’inves-
dossierBilan 2003Le creux de la vague
ocloitrraoge,mmérsemrofemedlterles.pagees socia31s 2te1 
ot,nmeamàpntporonosssuatemisseénudesnégocia-tionsnoptréairneD.reepilicffraetrloupenutnaridedoiréAiriond,ouv-Libceallavaratiidpsbecnmneic300emmoanLe2néetemtnamqréulnanée.Toutdabordatnemnadstelssnarrtporiaéonenortfevssceitisendeseesbont.Lerseulevlcésegateticriaeluvnodespersplerdumilies.ApartieéelapsyduleanntsencisomoesemuvropmtnatsxuaitnodemetroilOcetdeneltlèmearll.raPamgrro-poialelsdremertuOlruopemnieaérienneréunip-erm-èierocpmga0,20AietourBonrbededoBxugnie-777obrenoctdeux,cessu3AiAbr00E.042/-aésivprunisquacàesiannoxuatipacamcréhE.psrastedet7,1%deent18,5%tcepmevinennsertsdieieétmpcogna-eirrosPniliaecalllanstrairAure,Affonosreppolevédurpoe,néandinnflE.ralelessihcelplamreibraduquntevlcdasiapiritnodAirLibenfévrieopsetcernartelrueptdorsprsgesaasseomleuqseedsicàncuruxcoesdirentden,noux.Eiruinjapmoeinglevucseltropole:verslaméeeCtroasiAFrarcnir.Alepoo-trmélaétodtseslartsuAleurentà-cèdsproevsrrulaanguoviloropérarrieePtdsapedsnoL.sregaselopndévntetpemesdopfenotiosruusre-giosspensaccternetsignuerorpe9,5%),celledeRolluiaerudrtfaci1(.)%9,1(eérédomsuplnttaséroardGannéfémsbeuoirastuliéeitésctivLesa.elbcevAafetarovcoceexntieicdentfaéruqne1+4,)%l,uristes(432000tosdP/fenoivGarasit,pillodepour1riA.sullart-suAdsenprrevelsvoessrelpsorivcnseamlgachesetAirMauruitinalsnuecdloveciréutRonniod/Recesortdes.Friguer,sosffleelonvuesenriaéicaftrlessuahalàitraperte2003,éteàlafindutnnuoevbailssnaurpoanlreaurdcom45,illiaeén1cevlestoi,iemplmedtnreelE.roairrtitetéui-ntionactletnemessitsevnilancedelloi,lareoidnepml:caértaciinuxpaèmthprestedrsioraeluuotudlsevuainaltesvrmariien,etfltimenartedseréatropsestlanluniagmpco5,ofsielMSCIi-cnutravailjusquà1nertcrofcudédtûoévprnauuègllenemopemmarg-orp-iolsur,mee-trOuluranilaLifm re iedetdeprojondusatiL.uap-iotuahevinto eroctgrromeamuoirtsqit-taoitntsonplusueatteinieemprdutresemrstxeteL.ecitrase)sus2000derucitebétaeddsuosrascuounporlreuter-mtov,neeéecéderbmccesseurdelaLOOMl(iodroeitntaoincno,péssoosanntdsnoruem8,eillineaidefosidentsuedarxuéruoarccro.Ccie-llcedeontiatnemgualàtenoirialritoéternuitnoitltcanrnanoecapso,nartnodm4610m24liilsdonurenaecedalédifcslaillionspourlarelllibudtaoivadteai-tairfchaàlresectiu,néràeihffloi,n.Laeenjvotéimtsse)nuseé,éruneréno,ainsiqupsidtisoitavudnosoé-dalideifngcofiéfred-erm-Otuurecdesaesairentlupopedtnemet-urjes(éeblcinsioatnélargissementdellé-iigibilétednvsitiesemsstsendalàsifél-actasi.Larritécedeelanevtslniemtnsiesasépivprseesraseelleit-nuraptnemTroisfouerdurer.edatxuescrehttsenscolreiépidlearrvedptiaoigé,lanerononsscatitifiétograacetpsftias:éequi-atprntroonseL.%04te02,01nnuoevuaérigems,implifié,seraaloseunlnetatéqsujauuju3020in.U04emdsyètrétaxenointeions,décrnesilbatésrdenuruopdideéeures.Lnsxaenoinifnipxet-arivrrtàair,meiaqucortioedcslaedlystèmefiationdusetniamtnoresxuaclorseuctduroxpauédseccronoasaritxonéLesenée.danmeames,lteacséurdsnolalep-iorgorssurlesnégociatisitaoi.niVigaltnlantnar-isnnrepétcafsitaecnocnoiparanenturssilleimuqoconitnesebobreméc dené evch,mk01 ed gnoL .eelieel rtunn ce iatnd Serbsal  edae  lnsSue-nnzaMed tafaic eeuqrlate-fore à la pR vièieremd  ealénnaenU3imonocéeeftLeequtoleileuabcsdnunedtlumeuxAesea cinprèsna qseéned roff, tscrleseeuntmed  ealg lareeiS alazie avalest aifuqépicitsf-oisdisps.Cerisetrepreissod-iatrecussot,meerrpeuel1235euqi002 cé nmonoe 4LlabiarprnonptscooduiedrpirsesttedoiuemagulsoplstteenrapuaemmeL.tnavaantlemaintiendelsuimitégoccnren-érupleabrlpaenesAVTapnonuçrecéren 20er eLeco10. tolatût e tse tsx”au eesévprst es ruop unimret esemble duchantie rbsaucelemtnd  dmea elviRie èr sediulP .seneL uâMerd vièiaLR -forlatela pt à ettec ,mk 8 ed rraieel rieeral gmioptrnauat èr selongueute. Dunreilius t udennuievoe d àtee un sed têr xuavart 2èspr aardns a aertnv rd,erpnealazie Snamoie etnem ed g alrela16e1.L %cre seeunud pésaesemtnd  audépart, soit usévpr6  4rentco sorued snoilli 98mt de coût unetni ataei rahtns.oiec Ce or m18tnorcne pnoidnerde finittravaux se .eD sed slPiuessommetmbéesurlgieetsotinnoaLent.oû
12économie2e trimestre 2004DELA REUNION
oiumasdéduadtubledselîiardmill1,1 s deotrulaneua xmi ééu RseesPrz ma I: otohp.sorued 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.