Bilan économique et social 2010 : vers la reprise

De
Publié par

En 2010, profitant d’une croissance française de 1,5%, l’emploi en Lorraine progresse très légèrement (+0,2%). L’emploi intérimaire est dynamique avec +28%. Les services ont créé 1 400 postes, mais la construction en a perdu 900 et l’industrie 3 600. Le chômage finit l’année 2010 sous la barre des 10% de la population active. Le chômage de longue durée concerne près d‘un quart des demandeurs d’emploi de la région, mais le chômage des jeunes baisse. Les exportations lorraines progressent, en particulier dans le secteur de la chimie. Après deux années de recul, les marges d’exploitation des entreprises progressent en Lorraine comme en France. L’investissement baisse toujours, mais moins fortement qu’en France. Enfin, plus de 16 500 entreprises ont été créées en Lorraine, soit 6,3% de plus qu’en 2009. L’auto-entreprenariat a séduit deux tiers des créateurs.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Vue d’ensemble
2010 : Synthèse
En 2010, profitant d’une croissance française de 1,5%, l’emploi en Lorraine progresse très
légèrement(+0,2%).L’emploiintérimaireestdynamiqueavec+28%.Lesservicesontcréé1
400postes,maislaconstructionenaperdu900etl’industrie3600.Lechômagefinitl’année
2010souslabarredes10%delapopulationactive.Lechômagedelongueduréeconcerne
prèsd'unquartdesdemandeursd’emploidelarégion,maislechômagedesjeunesbaisse.
Les exportations lorraines progressent, en particulier dans le secteur de la chimie. Après
deux années de recul, les marges d’exploitation des entreprises progressent en Lorraine
comme en France. L’investissement baisse toujours, mais moins fortement qu’en France.
Enfin, plus de 16 500 entreprises ont été créées en Lorraine, soit 6,3% de plus qu’en 2009.
L’auto-entreprenariataséduitdeuxtiersdescréateurs.
n 2010, l’économie française se plois perdus. En fin d’année, l’emploi secteur des produits chimiques
redresse comme pour l’en- industriel recule de 0,1% seulement et enregistre notamment une forte pro-Esemble des pays avancés. Le la situation pourrait se stabiliser début gression de ses ventes à l’étranger.
PIB progresse de 1,5% après une chute 2011 avec un recul de 0,2%. En neuf Pour 2011, une reprise des exporta-
de 2,7% en 2009. La consommation, sta- ans, l’industrie a perdu tout de même tions semble engagée en Lorraine, en-
bilisée en 2009, affiche +1,3% en 2010 et 48 000 emplois en Lorraine, réduisant traînée par la croissance et le
la contribution du commerce extérieur re- de 7 points sa part dans l’emploi sala- dynamisme de l’Allemagne.
devient positive. rié marchand (de 34% à 27%). Après deux années de recul, les entrepri-
L’emploi repart à la hausse, même si les Après avoir dépassé les 10% au cours ses en Lorraine ont globalement fait pro-
125 000 postes salariés marchands de l’année 2009, le taux de chômage gresser leurs marges d’exploitation en
créés en 2010 ne compensent pas les régional repasse enfin sous ce seuil au 2010, suivant la tendance nationale. Dans
333 000 perdus en 2009. Au quatrième dernier trimestre 2010. Cette accalmie la construction et dans les services mar-
trimestre 2010, le chômage touche 2,6 est la note encourageante d’une chands, les marges d’exploitation se sont
millions de Français. Cependant, il re- année marquée par une nouvelle pro- néanmoins dégradées. Dans l’ensemble,
cule légèrement en moyenne annuelle. gression de la demande d’emploi, la la baisse des investissements a été nette-
La reprise est en marche, comme le portant à son plus haut niveau depuis ment moins forte qu’en 2009. La Lorraine
confirment les résultats provisoires du le début de la récession : 104 560 de- fait même mieux que la France avec
premier trimestre 2011 : l’emploi pro- mandeurs d’emploi de catégorie A, en -2,2% contre -7,1%. Dans la branche au-
gresse de 0,3% et l’industrie ne perd hausse de 2,6% sur l’année. Le tomobile, les dépenses d’investissement
pas d’emploi, une première depuis chômage de longue durée concerne engagées se sont redressées. Dans l’a-
2001. Cette reprise est cependant en- près d’un demandeur d’emploi sur griculture, le revenu 2010 des exploita-
core insuffisante pour lever les incertitu- quatre. La décrue significative du tions est comparable aux années 2000,
des sur les perspectives économiques. chômage des jeunes représente dans mais se caractérise désormais par une
ce contexte un point d’espoir et l’an- forte irrégularité.En Lorraine, l’emploi salarié progresse
nonce d’une amélioration plustrès légèrement de 0,2%, soit un peu Plus de 16 500 entreprises ont été créées
générale que confirment les résultatsplus d’un millier de postes supplémen- en Lorraine en 2010, soit 6,3% de plus
des premiers mois de l’année 2011.taires. La vitalité de l’intérim entraîne qu’en 2009. Près des deux tiers des
la création de 4 400 postes (+28%), La Lorraine conserve en 2010 la hui- créateurs ont opté pour le statut
mais le niveau d’avant-crise n’est tou- tième place des régions métropolitai- d’auto-entrepreneur. Les évolutions les
tefois pas encore atteint. Les services nes exportatrices, avec 4,1% des ex- plus fortes concernent les secteurs de la
sont bien orientés, avec la création de portations françaises. Sa balance construction, du soutien aux entreprises,
1 400 postes en 2010. L’emploi dans la commerciale reste positive, malgré un de l’enseignement et de la santé. Ces
construction se contracte de 1,9%, soit solde en diminution constante depuis secteurs bénéficient à la fois de l’essor
900 emplois perdus. Le recul dans ce quelques années. Les exportations des auto-entreprises et du développe-
secteur est plus marqué en Lorraine lorraines, dont la principale destination ment des entreprises «classiques».
qu’au niveau national. L’emploi indus- est l’Union européenne, sont en
Jean-PhilippeTHANRYtriel diminue de 2,7%, soit 3 600 em- hausse de 6,7% par rapport à 2009. Le
Bilan économique et social 2010 - Économie Lorraine n° 263-264

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.