Chapitre "Economie" extrait du TEP

De
Publié par

En 2002, avec PIB s'élevant à 37,5 milliards d'euros, la Picardie se situait à la 14ème place des régions pour sa contribution au PIB national (2,5%). A la 1ère place l'Ile-de-France produit à elle seule 28,3% de la richesse nationale. Suivent ensuite, par ordre décroissant, Rhône-Alpes(9,6%), Provence-Alpes-Côtes d'Azur (7%) et Nord-Pas-de-Calais (5,3%). Ces quatre régions ont participé à un peu plus de la moitié du produit intérieur brut français.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

ÉCONOMIE11
Présentation
n 2002, avec un PIB s'élevant à 37,5 milliards Le PIB régional picard a augmenté de 19% entre 1990
ed'euros, la Picardie se situait à la 14 place des et 2002 alors que celui de la France a crû de 24%. CelaErégions pour sa contribution au PIB national représente la troisième plus faible progression, seu-
ère(2,5%). À la 1 place l'Île-de-France produit à elle seule les l'Auvergne et la Lorraine ont connu une augmen-
28,3% de la richesse nationale. Suivent ensuite, par tation plus faible de leur PIB. Cependant depuis 2000,
ordre décroissant, Rhône-Alpes (9,6%), Provence-Al- la Picardie voit son taux de croissance augmenter
pes-Côte d'Azur (7%) et Nord - Pas de-Calais (5,3%). d'année en année : +0,1% en 2000, +1,3% en 2001,
Ces quatre régions ont participé à un peu plus de la +1,7% en 2002.
moitié du produit intérieur brut français. Le PIB par emploi et celui par habitant sont tous deux
En 2002, le PIB de la Picardie est dû pour 42,6% aux en dessous de la moyenne métropolitaine et de celle
services marchands, pour 25,9% à l'industrie et pour de la France de Province. Le PIB par habitant, même
121,7 % aux services administrés . L'agriculture et la s'il mesure le niveau de vie d'une région ou d'un pays
construction y contribuent chacune pour 5% environ. est différent du revenu par habitant : il ne prend pas
Les services marchands participent plus que l'indus- en compte les transferts comme la retraite ou les pres-
trie à la formation du PIB régional, mais la part de la tations sociales. Il ne tient pas compte non plus des
valeur ajoutée créée par l'industrie est plus élevée déplacements domicile-travail entre les régions. Ainsi,
en Picardie qu'en France ou en Province, au même l’Île-de-France bénéficie en terme de PIB de la valeur
titre que l'agriculture. À l'inverse, les services mar- ajoutée créée par les nombreux Picards travaillant
chands contribuent pour près de dix points de moins dans cette région, alors que les revenus versés à ces
à la richesse régionale qu'en France ou en Province. travailleurs viennent grossir le revenu par habitant des
Cette particularité est commune à toutes les régions Picards.
entourant l'Île-de-France. L'industrie picarde est
orientée vers les biens intermédiaires dont la part dans
1le PIB régional, 12,4% est plus élevée que dans le reste Les services administrés regroupent les secteurs de
l'éducation-santé-action sociale et de l'administration.de la France métropolitaine (6,2%).
118 INSEE PICARDIE Dossiers n°37 - 2004ÉCONOMIE 11
Présentation
Produit intérieur brut (PIB) : le produit intérieur brutDéfinitions
est égal à la somme des valeurs ajoutées brutes, aug-
Branches d’activité : pour une entreprise, les effec- mentée de la TVA grevant les produits et les droits de
tifs et les ventes sont répartis entre les différentes douane, moins les subventions à l’importation. Il est
activités exercées. Les fractions d’entreprises corres- calculé en euros réels.
pondant à une même activité constituent la branche. - calculé par habitant, il rapporte le PIB de la région à la
Une entreprise relève d’autant de branches qu’elle population totale résidante. Il permet une comparaison
exerce d’activités. des régions entre elles qui s'affranchit de l'effet de taille.
- par emploi , il rapporte le PIB de la région à l'emploiComptes régionaux : les comptes régionaux sont
régional défini par l'ensemble des actifs travaillantélaborés chaque année, par branche, à partir des en-
dans la région, qu'ils y résident ou non. C'est un indi-quêtes annuelles d'entreprises, des fichiers fiscaux
cateur approximatif de la productivité globale de l'ap-et des déclarations administratives des données
pareil de production régional.sociales. Les résultats sont calculés sur les données
nationales. Valeur ajoutée brute (VAB) : différence entre la va-
leur de la production (d’une entreprise, d’une bran-
France de province : France hors Île-de-France.
che) et celle des consommations intermédiaires. Si
Euros courants : par opposition aux euros constants, l’on déduit les amortissements pratiqués au cours de
les euros courants ne sont pas corrigés de l'inflation. l’exercice on obtient la valeur ajoutée nette.
Pour en savoir plus
Les produits intérieurs bruts régionaux en 2000 - INSEE PREMIÈRE n°800 - août 2001
Les comptes de la nation en 2002 - La consommation s'infléchit, la demande des entreprises recule - INSEE
PREMIÈRE n°894 - avril 2003
L'économie française - Édition 2003-2004 - Insee - Livre de poche - juin 2003
Le produit intérieur brut de la Picardie - Une structure plus industrielle, une croissance parfois déphasée -
INSEE PICARDIE Relais n°127 - avril 2004
INSEE PICARDIE Dossiers n°37 - 2004 119ÉCONOMIE11
PIB et valeur ajoutée brute11-111-1
Produit intérieur brut (PIB)
France
France métropolitainePicardie
de province
2001 2002 2001 2002 2001 2002
Produit intérieur brut
(millions d'euros) 1 031 680 1 066 898 1 452 570 1 497 081 36 268 37 482
Produit intérieur brut par
habitant (euro/habitant) 21 424 22 037 24 533 25 153 19 363 19 932
Produit intérieur brut par
emploi (euro/emploi) 55 180 56 452 60 279 61 574 54 498 55 791
Source : Insee - Comptes régionaux
Résultats semi-définitifs pour 2001, provisoires pour 2002
5 (
! ) % ,

=
( !

& #
=

= H
& 2,,2
* ? # 6 #
& # S H
( ! S = =
? 7
+ 82 *
4 ##
% * @
6 . 0 # 4 0
? 5#
6 % 4 0 0 6 ’
?
% # 6 #
= B . #&@ , .
) 0 ! %


A
H
? ) . # ?5 ’ ’ # Q = = 6B ! C
% 0 Q
= ## 6 #
= Q
Q = R @8’ @
120 INSEE PICARDIE Dossiers n°37 - 2004ÉCONOMIE 11
PIB et valeur ajoutée brute 11-111-1
Valeur ajoutée brute par branche d'activité (VAB)
% par branche
France de province France métropolitainePicardie
2001 2002 2001 20022001 2002
Agriculture 3,7 3,6 2,7 2,6 4,6 4,8
Industries 19,7 19,2 17,6 17,0 25,6 24,7
dont Agricoles et alimentaires 3,1 3,2 2,5 2,6 3,5 3,6
Biens de consommation 4,2 4,1 2,9 2,9 3,2 3,1
Automobile 1,1 1,1 1,6 1,7 1,6 1,7
Biens d'équipement 3,8 3,7 3,6 3,4 3,7 3,5
Biens intermédiaires 8,3 7,7 6,7 6,2 13,1 12,4
Énergie 1,3 1,2 2,8 2,6 2,6 2,4
Construction 4,8 5,0 5,4 5,5 4,8 4,9
Commerce 10,4 10,1 10,1 9,8 10,1 9,9
Transports 3,9 3,8 4,4 4,3 4,1 4,0
Activités financières, activités
immobilières 15,3 15,5 16,2 16,5 13,6 13,5
Services aux entreprises 10,6 10,7 12,3 12,6 16,0 16,2
Services aux particuliers 4,4 4,5 5,0 5,1 5,8 6,0
Éducation, santé, action sociale,
administration 20,9 21,7 21,5 22,0 19,8 20,3
Ensemble des branches en % 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Total (million d'euros courants) 33 380 34 523 949 518 982 675 1 336 889 1 378 900
Source : Insee - Comptes régionaux
Résultats semi-définitifs pour 2001, provisoires pour 2002
INSEE PICARDIE Dossiers n°37 - 2004 121

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.