Chapitre "Entreprises" extrait du TELR 2008

De
Publié par

En Languedoc-Roussillon, le département de l'Hérault abrite plus de 4 établissements sur 10 et le Gard près d'un quart des établissements. A eux deux, ces départements recouvrent donc les deux tiers des établissements régionaux

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 40
Tags :
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins

PRÉSENTATION
n Languedoc-Roussillon, le département de l'Hérault abrite plus de 4 établissements sur
10 et le Gard près d'un quart des établissements. A eux deux, ces départements recou-Evrent donc les deux tiers des éts régionaux. A l'inverse, le poids de la Lozère
est inférieur à 5 %.
La région Languedoc-Roussillon se caractérise par une large prédominance des petites uni-
tés, même si la part de celles de plus de 10 salariés a légèrement augmenté depuis 2005. En
effet, au 1er janvier 2007, 56,9 % des établissements du champs ICS n'ont pas de salarié
er(contre 60,0 % au 1 janvier 2005). Cette proportion est de 55,4 % si l'on tient compte, en sus
du champs ICS, des activités financières ainsi que des administrations. Au total, 92,7 % des
établissements ont moins de 10 salariés.
Le secteur tertiaire est prépondérant dans le tissu économique régional avec plus de 80 % des
établissements régionaux. En particulier, le commerce concentre près d'un quart des établis-
sements régionaux (22,7 %).
L'Hérault et les Pyrénées-Orientales d'un côté, la Lozère de l'autre sont les départements qui
se distinguent le plus de la structure régionale moyenne par secteurs d'activité. L'Hérault et les
Pyrénées-Orientales se caractérisent par l'importance des activités tertiaires (respectivement
81,8 % et 80,9 % des établissements) aux dépends de l'industrie et de la construction. Dans
l'Hérault, cela se traduit par une forte proportion d'établissements dans les services aux entre-
prises (15,2 % contre 13,3 % au niveau régional). Dans les Pyrénées-Orientales, les services
aux particuliers ainsi que les activités immobilières concentrent 24,1 % des établissements,
contre seulement 21,2 % au niveau régional.
Le département de la Lozère demeure atypique. Les secteurs de l'industrie et de la construc-
tion sont en effet surreprésentés en Lozère par rapport à la moyenne régionale avec 9,1 % des
établissements dans l'industrie et 13,1 % dans la construction pour, respectivement, 7,3 % et
12,6 % au niveau régional. Les activités tertiaires, quant à elles, sont sous-représentées à l'ex-
ception des services aux particuliers (19,7 %, soit 4,5 points de plus que la moyenne régiona-
le) et des administrations (11,5 %, soit 7,7 point de plus que la moyenne régionale).
La région Languedoc-Roussillon se caractérise par un taux de création d'entreprises qui reste
supérieur au taux national: 14,6 % contre 12,1 %. Cette dynamique régionale se vérifie dans
l'ensemble des grands secteurs d'activité, ainsi que dans tous les départements à l'exception
de la Lozère avec seulement 9,2 %. Ce constat est à tempérer avec le taux de survie à 5 ans,
inférieur de plus de 6 points au taux national (49,8 % contre 56,3 %). Le nombre de
défaillances est resté relativement stable entre 2005 et 2006.
© INSEE - TELR 2008 121DÉFINITIONS
Champ ICS: le champ ICS désigne l'ensemble nomique dans l'année considérée, qu'ils soient
des secteurs marchands de l'industrie, de la employeurs ou non.
construction, du commerce et des services. Ce Création d'entreprises: la statistique des
champ ne prend pas en compte notamment créations d'entreprises est constituée à partir
l'agriculture, les services financiers, l'adminis- des informations du répertoire des entreprises
ertration, les activités associatives et la location et des établissements (Sirene). Depuis le 1
de biens immobiliers. Jusqu'à fin 2006, le janvier 2007, la notion de création d'entreprises
champ ICS désignait l'ensemble des secteurs a été modifiée. Elle s'appuie désormais sur les
retenus pour la démographie des entreprises. A concepts harmonisés au niveau européen: une
ercompter du 1 janvier 2007, le champ retenu création d'entreprise correspond à l'apparition
pour la démographie des entreprises a été élar- d'une unité légale exploitante n'ayant pas de
gi à l'ensemble des activités marchandes hors prédécesseur. Il n'y a création d'entreprise que
agriculture. Il inclut donc désormais les activités si elle s'accompagne de la mise en œuvre de
financières, de location de biens immobiliers et nouveaux moyens de production. Cette nouvel-
des catégories juridiques marginales dont cer- le notion de création d'entreprise est plus large
tains établissements publics administratifs ou que celle de création ex-nihilo (ou création
sociétés civiles. Au total: champ = champ ICS pure) puisqu'elle inclut notamment les réactiva-
+ activités de biens de location immobiliers tions d'entreprises dont la dernière cessation
+ secteur financier + certaines catégories juri- remonte à plus d'un an et les reprises d'entre-
diques marginales anciennement exclues. prise s'il n'y a pas continuité de l'entreprise.
Cette continuité est évaluée au regard de la
CLAP : Connaissance Locale de l'appareil localisation de l'entreprise et de l'activité qui y
Productif. C'est un système d'information ali- est exercée.
menté par différentes sources dont l'objectif est Parmi les immatriculations dans Sirene, on
de fournir des statistiques localisées au lieu de retient comme création:
travail jusqu'au niveau communal, sur l'emploi 1. les créations d'entreprise correspondant à la
salarié et les rémunérations pour les différentes création de nouveaux moyens de production (il
activités des secteurs marchand et non mar- y a nouvelle immatriculation dans Sirene);
chand. 2. les cas où l'entrepreneur (il s'agit en général
Le référentiel d'entreprises et d'établissements d'un entrepreneur individuel) reprend une activi-
est constitué à partir du Répertoire national des té après une interruption de plus d'un an (il n'y
entreprises et des établissements (Sirene). a pas de nouvelle immatriculation dans Sirene
Les données sur l'emploi salarié résultent d'une mais reprise de l'ancien numéro Siren);
mise en cohérence des informations issues de 3. les reprises par une entreprise nouvelle de
l'exploitation: tout ou partie des activités et moyens de pro-
- des DADS (Déclarations annuelles de don- duction d'une autre entreprise (il y a nouvelle
nées sociales); immatriculation dans Sirene) lorsqu'il n'y a pas
- des bordereaux récapitulatifs de cotisations de continuité de l'entreprise reprise.
l'Urssaf (Union pour le Recouvrement de On considère qu'il n'y a pas continuité de l'en-
Sécurité Sociale et des Allocations Familiales); treprise si parmi les trois éléments suivants
- et des fichiers de paye de la Fonction Publique concernant le siège de l'entreprise, au moins
d'état. deux sont modifiés lors de la reprise: l'unité
Remarque: les données relatives à une année légale contrôlant l'entreprise, l'activité écono-
concernent les entreprises et des établisse- mique et la localisation.
ments ayant eu au moins un jour d'activité éco-
© INSEE - TELR 2008122DÉFINITIONS
La statistique de créations d'entreprises couvre - son activité (même secondaire) : elle doit exer-
l'ensemble des activités marchandes hors agri- cer une activité de production, de transforma-
culture. tion, de réparation ou de prestation de services.
Selon la loi du 5 juillet 1996 relative au déve-
Défaillance: une entreprise est en situation de loppement et à la promotion du commerce et de
défaillance ou de dépôt de bilan à partir du l'artisanat, "doivent être immatriculées au réper-
moment où une procédure de redressement toire des métiers les personnes physiques et
judiciaire est ouverte à son encontre. Cette pro- les personnes morales qui n'emploient pas plus
cédure intervient lorsqu'une entreprise est en de 10 salariés et qui exercent à titre principal ou
état de cessation de paiement, c'est-à-dire secondaire une activité professionnelle indé-
qu'elle n'est plus en mesure de faire face à son pendante de production, de transformation, de
passif exigible avec son actif disponible. réparation ou de prestation de services relevant
Remarque : Il ne faut pas confondre la notion de de l'artisanat et figurant sur une liste établie par
jugement d'ouverture de procédure de décret en Conseil d'Etat". Sous certaines condi-
défaillance (dépôt de bilan d'une entreprise ins- tions, les entreprises qui le souhaitent peuvent
crite dans le cadre d'une procédure judiciaire rester immatriculées au répertoire des métiers
qui ne se résout pas forcement par une liquida- au-delà du seuil des 10 salariés (on parle de
tion) et la notion plus large de cessation (arrêt "droit de suite").
total de l'activité économique d'une entreprise).
Les liquidations suite à une défaillance ne Établissement: unité locale où une entreprise
représentent qu'une partie de l'ensemble des exerce son activité. Un établissement peut être
cessations d'entreprises, de l'ordre de 20 % une usine, un atelier, un magasin, un dépôt. La
mais variable avec le temps et les secteurs plupart des entreprises n'ont qu'un seul établis-
d'activité. sement mais les plus importantes en ont plu-
- Entreprise: l'entreprise est une unité écono- sieurs.
mique, juridiquement autonome, organisée L'établissement est une unité de production
pour produire des biens ou des services pour le géographiquement individualisée, mais juridi-
marché. On distingue: quement dépendante de l'entreprise.
- l'entreprise individuelle (personne physique) L'établissement, unité de production, constitue
qui ne possède pas de personnalité juridique le niveau le mieux adapté à une approche géo-
distincte de celle de la personne physique de graphique de l'économie.
son exploitant;
- l'entreprise sociétaire, par exemple Société NES : Nomenclature Economique de Synthèse,
Anonyme (SA), Société à Responsabilité qui se décline en 16, 36 et 114 postes: la NES
Limitée (SARL). 16, la NES 36, la NES 114. Cette nomenclature
est construite en regroupant les postes de la
Entreprise artisanale: unité légale dotée de la NAF (Nomenclature d'activité française).
personnalité morale ou physique inscrite au La nomenclature économique de synthèse
registre des métiers géré par les Chambres de (NES), adoptée par l'Insee en 1994, est une
métiers. Elle doit également répondre à deux double nomenclature nationale - d'activités éco-
critères essentiels: nomiques et de produits - agrégée, pertinente
- sa taille: elle atteint un maximum de 10 sala- pour l'analyse économique. Les regroupements
riés (15 salariés pour les titulaires de la qualité constitués sont un dénominateur commun pour
de Maître artisan). la présentation des statistiques économiques
© INSEE - TELR 2008 123DÉFINITIONS
agrégées, valable pour tous les domaines: ils Le système informatisé du répertoire national
visent à refléter, autant que possible, le com- des entreprises et des établissements (répertoi-
portement d'agents confrontés à leur marché, re SIRENE) dont la gestion a été confiée à
alors que la structuration de la NACE (nomen- l'Insee enregistre l'état civil de toutes les entre-
clature des activités dans la Communauté euro- prises et leurs établissements, quelle que soit
péenne) et de la NAF (nomenclature d'activités leur forme juridique et quel que soit leur secteur
française) font intervenir d'autres critères d'activité, situés en métropole, dans les DOM
comme les spécificités techniques du proces- (Guadeloupe, Guyane, Martinique et Réunion)
sus de production ou l'organisation en filières et à Saint-Pierre et Miquelon. Les entreprises
de production étrangères qui ont une représentation ou une
activité en France y sont également réperto-
La NES comprend trois niveaux comportant riées.
respectivement 16, 36 et 114 positions.
Reprise: c'est l'enregistrement d'une personne
Réactivation: c'est l'enregistrement d'une per- physique ou morale qui reprend, totalement ou
sonne physique (artisan, commerçant…), partiellement, des moyens de production et/ou
reprenant une activité qu'elle avait déclaré avoir une clientèle existants.
cessée.
Taux de création: c'est le rapport du nombre
Répertoire SIRENE : répertoire national d'iden- de créations d'entreprises au cours d'une
tification des entreprises et de leurs établisse- année au nombre d'entreprises du même
erments a été créé par un décret du 14 mars champ au 1 janvier de la même année.
1973. Il a pour mission d'enregistrer l'état civil
des entreprises : le nom, le prénom, la date et le Taux de survie à x années d'une génération
lieu de naissance pour une personne physique de créations et reprises d'entreprises: c'est
ou la raison sociale pour une personne morale. le rapport entre les créations et reprises de la
Y sont également indiqués, le sigle, la forme génération d’entreprises concernée qui ont
ièmejuridique, le siège social, et les dates de créa- atteint ou dépassé leur X anniversaire sur
tion ou de cessation d'activité et, pour un éta- l'ensemble des créations et reprises de la géné-
blissement, l'adresse, la date et l'origine de la ration.
création. Le répertoire contient également des
données économiques telles que l'activité et les
effectifs.
© INSEE - TELR 20081249.1 CARACTÉRISTIQUES DES ENTREPRISES
Établissements régionaux par taille d’établissement et activité
Unité : l’établissement
100 Total
0 1 à 9 10 à 19 20 à 99erAu 1 janvier 2007 salariés établisse-
salarié (1) salariés salariés salariés ou plus ments
Industries agricoles et alimentaires 1 751 1 983 156 95 17 4 002
Industrie des biens de consommation 1 885 900 87 73 11 2 956
Industrie automobile 22 51 11 10 0 94
Industries des biens d'équipement 829 887 142 125 14 1 997
Industries des biens intermédiaires 1 122 1 034 239 191 37 2 623
Énergie 525 217 58 62 20 882
Construction 12 190 9 055 798 423 26 22 492
Commerce 21 979 14 764 1 363 790 105 39 001
Transports 1 790 1 437 293 277 36 3 833
Activités financières 1 731 1 626 174 97 25 3 653
Activités immobilières 9 992 4 043 99 48 10 14 192
Services aux entreprises 13 373 7 433 951 631 89 22 477
Services aux particuliers 15 291 9 908 597 387 9 26 192
Éducation, santé, action sociale 17 842 5 544 1 057 1 360 276 26 079
Administration 1 524 3 460 642 754 202 6 582
Total 101 846 62 342 6 667 5 323 877 177 055
Champ : Établissements actifs au 31 décembre 2006, hors secteurs de l'agriculture, de la défense et de
l'intérim.
Source : Insee, CLAP.
Établissements par département et activité en 2006
Unité : l’établissement
Pyrénées- Languedoc-
Aude Gard Hérault Lozère France
Orientales Roussillon
Industrie des biens de consommation 318 883 1 254 102 399 2 956 83 242
Industrie automobile 9 33 35 4 13 94 2 681
Industries des biens d'équipement 213 595 831 39 319 1 997 49 649
Industries des biens intermédiaires 350 841 893 154 385 2 623 75 297
Énergie 174 191 312 73 132 882 18 961
Construction 2 916 6 278 8 639 757 3 902 22 492 403 821
Commerce 5 156 9 714 16 099 980 7 052 39 001 826 633
Transports 563 936 1 465 144 725 3 833 117 046
Activités financières 401 873 1 559 134 686 3 653 97 636
Activités immobilières 1 851 2 934 6 092 327 2 988 14 192 314 458
Services aux entreprises 2 544 5 300 10 693 500 3 440 22 477 614 256
Services aux particuliers 3 170 6 206 10 568 1 116 5 132 26 192 536 914
Éducation, santé, action sociale 3 239 6 592 11 215 781 4 252 26 079 527 528
Administration 1 152 1 642 2 143 663 982 6 582 145 032
Total 22 682 44 093 73 219 5 944 31 117 177 055 3 886 834
Champ : Établissements actifs au 31 décembre 2006, hors secteurs de l'agriculture, de la défense et de l'intérim.
Source : Insee, CLAP.
© INSEE - TELR 2008 1259.1 CARACTÉRISTIQUES DES ENTREPRISES
Grands établissements par grand secteur d'activité et par tranche de taille
Raison sociale Dép. Commune Activité en NES 114 Tranches
Industrie
SOCIETE INDUSTRIELLE DE VERGEZE (1) 30 Garons Industrie des boissons 1000 à 1999 salariés
CIE IBM FRANCE 34 Montpellier Fabrication de machines de bureau
et matériel informatique
AREVA NC 30 Chusclan Cokéfaction et 1000 à 1999 salariés
industrie nucléaire
SOCIETE INDUSTRIELLE VITEMBAL 30 Remoulins Transformation des matières plas- 500 à 999 salariés
tiques
MERLIN GERIN ALES 30 Alès Fabrication de matériel électrique
SNC VERRERIE LANGUEDOC ET CIE 30 Vergèze Fabrication de verre 500 à 999 salariés
et d'articles en verre
MELOX 30 Chusclan Cokéfaction et
industrie nucléaire
Travail du grain; Fabrication
ROYAL CANIN SA 30 Aimargues 200 à 499 salariés
d'aliments pour animaux
HARIBO RICQLES ZAN 30 Uzès Industries alimentaires diverses
MAISON SPANGHERO - SPANGHERO - SVSA 11 Castelnaudary Industrie des viandes 200 à 499 salariés
GROUP INTERPRODUCTEURS COLLIOURE BANYULS 66 Banyuls/Mer Industrie des boissons
CRUDI 66 Torreilles Industries alimentaires diverses
Fabrication d'équipements méca-
CAMERON FRANCE 34 Béziers 200 à 499 salariés
niques
Saint-Privat-des-s méca-
SNR CEVENNES 30
Vieux niques
SABENA TECHNICS FNI (2) 30 Saint-Gilles Construction aéronautique et spatiale 200 à 499 salariés
Fabrication d'éléments en métal pour
ETABLISSEMENTS J. RICHARD DUCROS 30 Alès
la construction
Production et distribution d'électricité,
EDF C. MONTPELLIER HERAULT 34 Montpellier de gaz 200 à 499 salariés
et de chaleur
COMURHEX-SOC CONVER URANI METAL HEXAFLUO 11 Narbonne Cokéfaction et industrie nucléaire
COMPAGNIE GARD CEVENNES 30 Nîmes 200 à 499 salariés
de gaz et de chaleur
Captage, traitement et distribution
COMPAGNIE GENERALE DES EAUX 34 Montpellier
d'eau
Construction
Saint-Georges-
BEC FRERES SA 34 Travaux publics 500 à 999 salariés
d'Orque
SA FRANCOIS FONDEVILLE 66 Ria-Sirach Bâtiment 200 à 499 salariés
MAZZA (3) 34 Saint-Thibéry Travaux publics
OMEXOM 30 Nîmes T 100 à 199 salariés
SOLEG (4) 34 Juvignac Bâtiment 100 à 199 salariés
GFC CONSTRUCTION 34 Montpellier
Villeneuve-lès-
BUESA FRERES 34 Travaux publics 100 à 199 salariés
Béziers
Saint-Jean-de-
AMEC SPIE SUD OUEST 34 Bâtiment
Védas
SOGEA SUD 34 Montpellier Bâtiment 100 à 199 salariés
APPIA GARD (5) 30 Nîmes Travaux publics 100 à 199 salariés
126 © INSEE - TELR 20089.1 CARACTÉRISTIQUES DES ENTREPRISES
Grands établissements par grand secteur d'activité et par tranche de taille
Raison sociale Dép. Commune Activité en NES 114 Tranches
Commerce
DELL SOUTHERN EUROPE-DELLHOST 34 Montpellier Commerce de gros, intermédiaires 500 à 999 salariés
Autres commerces de détail, en
GROUPE LEXEL 34 Montpellier
magasin ou non, réparations
Grandes surfaces
AUCHAN 66 Perpignan 500 à 999 salariés
à prédominance alimentaire
CARREFOUR 34 Lattesaire
Grandes surfaces
AUCHAN 34 Pérols 200 à 499 salariés
à prédominance alimentaire
Saint-Clément-
CARREFOUR 34
de-Rivièreaire
Grandes surfaces
AUCHAN FRANCE 34 Béziers 200 à 499 salariés
à prédominance alimentaire
CORA 30 Alèsaire
Grandes surfaces
CARREFOUR 34 Balaruc-le-Vieux 200 à 499 salariés
à prédominance alimentaire
Saint-Jean-de-
CARREFOUR 34
Védasaire
Transports
SNCF DIR ENT DIRECTION RH SS 30 Nîmes Transports ferroviaires 1000 à 1999 salariés 34 Montpellier Transport
TRANSPORTS AGGLOMERATION DE MONTPELLIER 34 Transport routier de voyageurs 500 à 999 salariés
SNCF DIR ENT DIRECTION RH SS 34 Béziers Transports ferroviaires DIRECTION RH VT 66 Perpignan Transport
SNCF DIR ENT 11 Narbonne Transports ferroviaires 500 à 999 salariés
TRANSPORTS EN COMMUN NIMOIS 30 Nîmes Transport routier de voyageurs 200 à 499 salariés
Manutention, entreposage
ITM LOGISTIQUE INTERNATIONAL 11 Narbonne
et gestion d'infrastructures
Manutention, entreposage et gestionTIONAL 34 Pézenas 200 à 499 salariés
d'infrastructures
SNCF DIR ENT DIRECTION RH SS 66 Cerbère Transports ferroviaires
© INSEE - TELR 2008 1279.1 CARACTÉRISTIQUES DES ENTREPRISES
Grands établissements par grand secteur d'activité et par tranche de taille
Raison sociale Dép. Commune Activité en NES 114 Tranches
Activtés Financières
CAISSE REGIONALE CREDIT AGRICOLE MUTUEL MIDI 34 Lattes Intermédiation financière 1000 à 1999 salariés AGRICOLE DU GARD 30 Nîmes 500 à 999 salariés
GROUPAMA SUD 34 Montpellier Assurances
CAISSE EPARGNE PREVOYANCE L.-R. 34 Montpellier Intermédiation financière 200 à 499 salariés
CAISSE REGIONALE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD
66 Perpignan
MEDITERRANEE
BANQUE POPULAIRE DU SUD 30 Nîmes Intermédiation financière 200 à 499 salariés
AXA FRANCE IARD 30 Nîmes Assurances
BANQUE POPULAIRE PYRENEES-ORIENTALES AUDE
66 Saint-Estève 200 à 499 salariés
ARIEGE
ASSURANCE MUTUELLE DES MOTARDS 34 Montpellier AssurancesALES AUDE
66 Perpignan Intermédiation financière 200 à 499 salariés
ARIEGE
Services aux entreprises et aux particuliers
CNRS DELEGATION LANGUEDOC ROUSSILLON DR 13 34 Montpellier Recherche et développement 1000 à 1999 salariés
CEA-CENTRE DE VALLEE DU RHONE-MARCOULE 30 Chusclan
SANOFI-SYNTHELABO RECHERCHE 34 Montpellier
CIRAD 34 500 à 999 salariés
FRANCE TELECOM SERVICE DIVERS 34 Montpellier Télécommunications
INRA CENTRE RECHERCHES MONTPELLIER 34 Recherche et développement
Assainissement,
SEDIM 34 Montpellier 500 à 999 salariés
voirie et gestion des déchets
GM RESTAURATION 34 Lattes Hôtels et restaurants 200 à 499 salariés
Education, santé, action sociale,
GROUPE HOSPITALO UNIVERSITAIRE CARREMEAU 30 Nîmes Activités relatives à la santé 2000 à 4999 salariés
CENTRE HOSPITALIER MARECHAL JOFFRE/ENTREES 66 Perpignan
CHU-HOPITAL LAPEYRONIE 34 MontpellierALIER- CHG 34 Béziers 1000 à 1999 salariés
CENTRE HOSPITALIER GENERAL ANTOINE GAYRAUD 11 Carcassonne Activités relatives à la santé
CHU-HOPITAL ARNAUD DE VILLENEUVE 34 Montpellier
AMPAF DU GARD 30 Nîmes Action sociale 1000 à 1999 salariés
HOPITAL DE NARBONNE 11 Narbonne
CENTRE HOSPITALIER INTERCOMMUNAL BASSIN DE
34 Sète Activités relatives à la santé
THAU
UNIVERSITE MONTPELLIER II-SCIENCES
34 Montpellier Education 1000 à 1999 salariés
ET TECHNIQUES DU LANGUEDOC
Administration
CHU-CENTRE ADMINISTRATIF ANDRE BENECH 34 Montpellier Administration publique 2000 à 4999 salariés
COMMUNE DE MONTPELLIER 34
COMMUNE DE PERPIGNAN 66 Perpignan
DEPARTEMENT DE L'HERAULT 34 Montpellier Administration publique 2000 à 4999 salariés
COMMUNE DE NIMES 30 Nîmes 1000 à 1999 salariés
COMMUNE DE BEZIERS 34 Béziers
COMMUNE DE SETE 34 Sète Administration publique
DEPARTEMENT DU GARD-DIRECTION
30 Nîmes 1000 à 1999 salariés
DEVELOPPEMENT SOCIAL SANTE
COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION MONTPELLIER 34 Montpellier
DEPARTEMENT DES PYRENEES-ORIENTALES 66 Perpignan Administration publique 1000 à 1999 salariés
128 © INSEE - TELR 20089.1 CARACTÉRISTIQUES DES ENTREPRISES
Créations d’entreprises par type et par activité
Unités : nombre de créations et %
Pyrénées- Languedoc- Région/
Aude Gard Hérault Lozère
Orientales Roussillon France %
Industrie 137 352 430 22 212 1 153 5,6
dont : Créations pures 74 208 260 14 118 674 5,2
Construction 449 932 1 408 62 647 3 498 6,6 308 684 1 057 38 432 2 519 6,0
Commerce et réparations 673 1 163 2 017 72 913 4 838 5,9
dont : Créations pures 379 703 1 201 46 519 2 848 5,2
Autres services 1 053 1 985 3 862 164 1 715 8 779 5,3
dont : Créations pures 701 1 367 2 648 83 1 036 5 835 4,8
Total 2 312 4 432 7 717 320 3 487 18 268 5,7
Champ : établissements non agricoles et non financiers.
Source : Insee - REE (Sirène)
Taux de création par activité Unité : %
Pyrénées- Languedoc-
Aude Gard Hérault Lozère France
Orientales Roussillon
Industrie 10,3 11,9 11,2 5,3 13,2 11,4 8,3
Construction 16,7 16,3 18 8,9 18,1 17 14,6
Commerce et réparations 16,7 14,5 15,6 9,5 15,9 15,4 12,7
Autres services 14,9 13 13,8 10,3 15,5 14 11,9
Ensemble 15,3 13,9 14,7 9,2 15,8 14,6 12,1
Champ : ICS Industrie Commerce Services.
Source : Insee - REE (Sirène)
Taux de survie des entreprises créées en 1998, 1999, 2000 et 2001
Unité : %
Languedoc-Roussillon France
1998 1999 2000 2001 1998 1999 2000 2001
er1 anniversaire 81,3 81,7 82,7 83,6 86,7 87,6 88,1 88,7
ème2 anniversaire 70,4 69,9 71,7 72,7 76,3 77,0 77,1 78,2
ème3 61,3 60,8 62,9 64,7 67,8 68,3 69,0 70,1
ème4 anniversaire 54,9 54,2 56,6 nd 61,0 61,4 62,5 nd
ème5 50,1 49,8 nd nd 55,7 56,3 nd nd
Champ : ICS Industrie Commerce Services.
Source : Insee - REE (Sirène)
© INSEE - TELR 2008 1299.2 DÉMOGRAPHIE DES ENTREPRISES
Taux de survie à 5 ans des entreprises régionales
créées en 1999 Unité : %
Pyrénées- Languedoc-
Aude Gard Hérault Lozère France
Orientales Roussillon
Industrie 58,5 52,1 53,4 53,3 47,4 52,6 58,9
Construction 49,0 51,2 45,6 80,6 45,1 48,3 54,3
Commerce et réparations 45,9 47,6 45,9 53,2 37,1 44,9 51,6
Autres services 54,8 56,3 53,4 50,4 47,6 53,1 58,9
Ensemble 51,5 52,4 50,0 55,6 44,0 49,8 56,3
Champ : ICS Industrie Commerce Services.
Source : Insee - REE (Sirène)
Défaillances d’entreprises par secteur d’activité
Unité : la défaillance, et %
Languedoc-RoussillonPyrénées- Région/
Aude Gard Hérault Lozère
Orientales France %2006 2005
Industrie 21 59 71 4 30 185 214 4,3
Construction 78 126 219 5 155 583 612 6,2
Commerce 78 136 241 3 141 599 585 5,8
Services 89 179 370 13 172 823 810 5,6
Ensemble 266 500 901 25 498 2 190 2 221 5,7
Sources : Insee - BODAC
© INSEE - TELR 2008130

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.