Chapitre "Synthèse régionale" extrait du Bilan économique et social - Picardie 2005

De
Publié par

Après une reprise économique en 2004, l'économie picarde offre en 2005, une situation contrastée selon les secteurs. La production industrielle, en raison d'une demande moins vigoureuse, s'est ralentie, à l'inverse, l'activité dans les services a été meilleure hormis dans le secteur des transports. L'activité dans la construction est en hausse pour la quatrième année consécutive.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

SYNTHÈSE RÉGIONALE
Un bilan mitigé pour la région
Après une reprise économique en 2004, l'économie picarde
offre en 2005, une situation contrastée selon les secteurs.
La production industrielle, en raison d'une demande
moins vigoureuse, s'est ralentie, à l'inverse, l'activité
dans les services a été meilleure hormis dans le secteur
des transports. L'activité dans la construction est en hausse
pour la quatrième année consécutive.
L'année 2005 a été une bonne année pour le tourisme
qui a vu la fréquentation de ces différentes formes
d'hébergement augmenter.
Pour la troisième année consécutive, l'emploi salarié
a diminué et le taux de chômage bien qu'en baisse
eà partir du 2 trimestre se situe toujours un point
au-dessus de celui de la France.
n 2005, malgré le redémarrage de la une embellie tandis que l'érosion du prix duEcroissance en milieu d'année, le pro- lait s'est poursuivie.
duit intérieur brut de la France s'accroît en
moyenne annuelle de 1,2 % en volume après Industrie et services :
2,3 % en 2004 et 1,1% en 2003. Le solde des conjonctures opposées
extérieur continue de freiner l'activité et les
L'activité industrielle s'est ralentie en 2005dépenses des administrations publiques dé-
en raison d'une demande moins dynamique.célèrent. En revanche, l'investissement des
La plupart des secteurs ont pâti de ce climatentreprises a progressé de 3,6 % et la con-
défavorable en particulier l'automobile maissommation des ménages est restée le princi-
aussi le textile qui doit faire face à l'ouverturepal moteur de la croissance en augmentant
des marchés avec l'Asie. Cette tendance s'estde 2,1 %.
traduite par une évolution négative de l'em-En Picardie, en 2005, les échanges ex-
ploi salarié dans l'industrie (-3,9 %) qui atérieurs ont continué de progresser mais l'évo-
même atteint -11,6 % dans le textile. Cepen-lution des exportations et des importations est
dant, le secteur des biens d'équipement ainsirestée un peu en deçà de celle de la France.
que le secteur de la pharmacie-parfumerie ontAu niveau national, l'évolution très positive de
bénéficié de conditions plus favorables.la consommation des ménages a été favori-
Dans le secteur des services, l'améliora-sée par un recul progressif du taux de chô-
tion des carnets de commande, observéemage et par une progression de l'emploi
depuis la rentrée 2004, s'est confirmée toutsalarié ; à l'inverse, la région a connu pour la
e au long de l'année. Cette évolution a concerné3 année consécutive une baisse de l'emploi
particulièrement les secteurs de la réparationsalarié et une hausse du chômage en
automobile, de l'hôtellerie-restauration et demoyenne annuelle même si un renversement
e l'ingénierie technique. À l'inverse, le secteurde tendance s'est opéré au 2 trimestre.
des transports a été pénalisé par le repli de
la demande de la clientèle des constructeursAgriculture
automobiles et des IAA.
Si le déficit en eau a fragilisé les cultures
céréalières, les betteraves à sucre ont, quant La construction de logements
à elles, atteint un rendement record de 82 t toujours à la hausse
par ha. La hausse du prix de l'énergie a dé-
eveloppé l'enthousiasme pour les biocarbu- Pour la 4 année consécutive, l'activité de
rants dont le colza a été le principal la construction est à la hausse. 7 500 loge-
bénéficiaire. Les cotations animales ont connu ments ont été mis en chantier en 2005, soit
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 2005 9SYNTHÈSE RÉGIONALE
12,5 % de plus qu'en 2004. Cette évolution le tertiaire, soutenue dans la construction n'a
suit la tendance nationale et concerne aussi pas permis de compenser les pertes de l'in-
bien le secteur de la maison individuelle que dustrie. Le recul de l'emploi s'accentue dans
la construction d'immeubles collectifs. Le dy- l'Oise (-0,8 %) tandis que dans les départe-
namisme de l'activité est plutôt porté par le ments de l'Aisne et de la Somme, le nombre
secteur privé (+16 %) que par le secteur pu- de salariés diminue plus faiblement et au
blic (+5 %). même rythme qu'en 2004.
Le taux de chômage annuel moyen a
Les créations d'entreprises continué de progresser en 2005 pour attein-
se maintiennent à un haut niveau dre 10,9 % de la population active, soit un
écart d'un point par rapport au niveau natio-
Le nombre de créations d'entreprises a
nal (9,9 %). La hausse du chômage annuel
augmenté en 2005 de 3 % alors qu'il est en
moyen cache un retournement de tendance
léger repli au plan national (-1 %). Les créa-
eopéré progressivement à partir du 2 trimes-
tions nouvelles, représentant plus des deux
tre. Fin 2005, le chômage est en baisse dans
tiers des créations, ont progressé de 7,8 %
les 3 départements picards.
tandis que le nombre de créations par reprise
L'amélioration sur le marché du travail se
a diminué. Alors qu'en 2004, le département
traduit par une baisse des demandes d'em-
de l'Oise avait le plus bénéficié de la dynami-
ploi concernant toutes les catégories, sauf le
que entrepreneuriale, en 2005, c'est le seul à
chômage de longue durée.
voir ses créations diminuer. Les activités im-
mobilières et le secteur de la construction Bilan démographique et social
enregistrent les plus fortes progressions.
La population picarde, estimée à
erConsommation des ménages : 1 877 000 au 1 janvier 2005 a augmenté
depuis 1999 mais à un rythme plus lent quedes évolutions contrastées
pendant la période 1990-1999 : 0,17 % con-
Comme en 2004, l'engouement pour les tre 0,28 % à cause de l'aggravation du déficit
appareils électroménagers s'est confirmé. La migratoire. Malgré une progression des nais-
demande en produits numériques, en repli au
sances, l'accroissement naturel est resté le
er1 semestre s'est développée au second.
même qu'en 2004, la hausse des décès con-
Dans l'alimentation, sous l'influence des trebalançant celle des naissances.
hard discounter, les consommateurs s'orien-
Après plusieurs années de baisse, l'an-
tent vers des produits de premier prix ou bé-
née 2005 est marquée par une augmenta-
néficiant de remises. Le ralentissement de la ertion des effectifs d'élèves dans le 1 degré.
demande en véhicules neuf ou d'occasion,
Le second degré, quant à lui, voit toujours
observé à partir de septembre 2004 s'est con-
ses effectifs diminuer aussi bien en collège
er semestre. Les ventes repartent àfirmé au 1 qu'en lycée alors qu'ils progressent dans l'ap-
partir de mai à la faveur du lancement de prentissage et l'enseignement supérieur.
nouveaux modèles et de portes ouvertes.
En 2005, les taux de réussite aux CAP,
BEP, BTS sont meilleurs qu'au niveau natio-Poursuite de la croissance
nal alors que les résultats au baccalauréat
des échanges extérieurs
sont toujours très en deçà du niveau natio-
nal.Les échanges de la Picardie sont restés
En 2005, le nombre de bénéficiaires dudynamiques pour atteindre leur plus haut ni-
veau : 13,5 milliards d'euros pour les expor- RMI a augmenté de 7 % alors qu'il s'est li-
mité à 4,7 % au niveau national. Ce taux élevétations et 13 milliards d'euros pour les
concerne plus particulièrement l'Aisne etimportations. L'évolution est néanmoins légè-
l'Oise alors que la Somme a cette année unerement inférieure à celle observée au niveau
augmentation des bénéficiaires du RMI infé-national tant pour les exportations que pour
rieure à la moyenne nationale. les importations.
L'emploi toujours en baisse Catherine LEPIN
mais une amélioration Insee
du chômage au cours de l'année
Pour la troisième année consécutive,
l'emploi salarié total a baissé en Picardie. Sur
la base des premières estimations, l'emploi
salarié diminuerait de 0,5 %. Dans le secteur
privé marchand, la progression modérée dans
INSEE PICARDIE - Bilan économique et social 200510

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.