Commerce extérieur

De
Publié par

Environnement économique COMMERCE EXTÉRIEUR Une balance commerciale toujours excédentaire en 2009 mais des échanges en nette diminution En 2009, comme toutes les régions, la Franche-Comté est touchée par la crise. Le montant de ses ventes réalisées à l’étranger est de 15,2% inférieur à celui atteint l’année dernière. La Franche-Comté occupe néanmoins la treizième place des régions exportatrices. La valeur des importations régionales perd 12% en un an. L’Espagne, destinataire de près de 12% du total des exportations franc-comtoises, reste le premier pays client de la Franche-Comté, devant l’Allemagne, suivie de l’Italie. L’Allemagne assure 17% des importations régionales. Elle demeure le premier fournisseur de la région, devant l’Italie et la Suisse. Compte-tenu de la spécificité de leurs activités, les départements francs-comtois maintiennent leur niveau de participation aux échanges commerciaux. En 2009, la Franche-Comté conserve sa part de contribu- Aucun des principaux produits exportés tion de 2,5% aux exportations françaises. Le montant de par la Franche-Comté n’échappe à la crise l’export régional s’élève à 8,2 milliards d’euros, soit 1,5 milliard d’euros de moins qu’en 2008. Cette baisse en valeur Les produits du secteur de la construction automobile demeu- (– 15,2%), aussi forte soit-elle, n’est pas une spécificité régio- rent les biens régionaux les plus vendus à l’étranger. Toutefois, nale.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 24
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Environnement
économique
COMMERCE EXTÉRIEUR
Une balance commerciale
toujours excédentaire en 2009
mais des échanges en nette diminution
En 2009, comme toutes les régions, la Franche-Comté est touchée par la crise.
Le montant de ses ventes réalisées à l’étranger est de 15,2% inférieur
à celui atteint l’année dernière. La Franche-Comté occupe néanmoins
la treizième place des régions exportatrices.
La valeur des importations régionales perd 12% en un an.
L’Espagne, destinataire de près de 12% du total des exportations
franc-comtoises, reste le premier pays client de la Franche-Comté,
devant l’Allemagne, suivie de l’Italie.
L’Allemagne assure 17% des importations régionales. Elle demeure
le premier fournisseur de la région, devant l’Italie et la Suisse.
Compte-tenu de la spécificité de leurs activités, les départements francs-comtois
maintiennent leur niveau de participation aux échanges commerciaux.
En 2009, la Franche-Comté conserve sa part de contribu- Aucun des principaux produits exportés
tion de 2,5% aux exportations françaises. Le montant de par la Franche-Comté n’échappe à la crise
l’export régional s’élève à 8,2 milliards d’euros, soit 1,5
milliard d’euros de moins qu’en 2008. Cette baisse en valeur Les produits du secteur de la construction automobile demeu-
(– 15,2%), aussi forte soit-elle, n’est pas une spécificité régio- rent les biens régionaux les plus vendus à l’étranger. Toutefois,
nale. La région améliore son classement parmi les régions ces ventes, dont la valeur est de 2,5 milliards d’euros, dimi-
e eexportatrices (13 place au lieu de 15 en 2008). nuent de 5,9% par rapport à l’année précédente. Cette baisse
Avertissement
L’analyse des données du commerce extérieur automobile
appelle deux mises en garde. D’une part, les exportations
des sites automobiles de Franche-Comté ne sont pas
toujours déclarées au départ de la région. Elles peuvent
être établies avec celles d’autres sites du groupe. D’autre
part, les importations automobiles peuvent, elles aussi,
être comptabilisées en dehors de la région, notamment
en Île-de-France qui concentre de nombreuses centrales
d’importations. Ces centrales répartissent ensuite les
véhicules importés auprès des concessionnaires des
autres régions. De même, les flux internes de produits
automobiles importés ne sont pas recensés.
9Commerce extérieur
eest moins importante que celle enregistrée pour l’ensemble à gaz, l’Irak se classe au 12 rang des pays clients de la
des exportations. L’explication réside dans les mesures mises Franche-Comté. C’est, avec l’Iran, l’une des rares destina-
en place en 2008 par les constructeurs et les efforts promo- tions vers lesquelles les exportations sont en augmentation
tionnels de déstockage consentis par ces derniers en direction par rapport à 2008.
des intermédiaires étrangers. La Franche-Comté participe
ainsi à 11,6% des exportations françaises de produits de la Des exportations vers des pays hors UE
construction automobile. Elle occupe la troisième place der- en plein développement
rière le Nord-Pas-de-Calais et l’Île-de-France et se positionne Les 20 premiers clients de la Franche-Comté en 2009
Unité : en millions d’eurospour la première fois devant l’Alsace et la Lorraine.
Évolution Les exportations d’équipements pour automobile, d’un montant
2007 2008 2009 2008/2009 de 876 millions d’euros, subissent une plus forte baisse (– 21,2%).
(en %)
Dans ce domaine, la Franche-Comté, dont la part nationale est
Total Franche-Comté 9 718 9 742 8 259 – 15,2
de 7,3%, se classe derrière l’Alsace et la Lorraine.
Espagne 1 177 1 153 991 – 14,1
En 2008, les bonnes performances à l’export des produits issus
Allemagne 997 967 917 – 5,2de la filière des machines et équipements d’usage général
Italie 926 765 745 – 2,6compensaient les grandes difficultés rencontrées par l’auto-
Royaume-Uni 895 620 575 – 7,3mobile. Or, en 2009, ces produits n’échappent pas à la crise
Suisse 691 677 562 – 17,0économique. Leurs exportations chutent de 16,2%, mais ils
Iran 136 474 538 +13,5demeurent le deuxième type de bien exporté par la région.
Belgique 489 514 506 – 1,6
Destination « Europe » pour les trois quarts Pays-Bas 432 423 375 – 11,3
des exportations régionales États-Unis 184 239 226 – 5,4
Chine 452 286 198 – 30,8
La valeur des exportations de la Franche-Comté, ventilées Russie 143 215 184 – 14,4
par zones géographiques de destination, pointe la pré-
Irak 67 24 172 +616,7
pondérance du marché européen. L’Europe, à elle seule,
Autriche 138 153 134 – 12,4
absorbe plus de 75,4% du montant des livraisons de la
Pologne 137 145 126 – 13,1
région. La part destinée aux pays de l’Union Européenne
Suède 186 238 114 – 52,1
est de 63,3%.
Portugal 171 209 112 – 46,4Toutefois, le montant des ventes réalisées à l’étranger recule
Grèce 95 117 107 – 8,5dans la quasi-totalité des pays. Les plus importantes baisses à
Danemark 157 128 98 – 23,4l’export sont enregistrées pour les produits vendus à l’Espagne,
Turquie 80 92 94 +2,2la Suède, la Suisse, la Chine et au Portugal.
Tunisie 75 75 87 +16,0Grâce au contrat décroché par GE en décembre 2008 pour la
Source : Douanesfourniture, la maintenance et le développement de 59 turbines
Baisse sur l’export de quasiment tous les principaux produits francs-comtois
Répartition et évolution des exportations franc-comtoises par produit en 2009
Unité : en millions d’euros
Évolution Répartition
2007 2008 2009 2008/2009 en 2009
(en %) (en %)
Total 9 718 9 742 8 259 – 15,2 100,0
dont :
Produits de la construction automobile 2 760 2 611 2 456 – 5,9 29,7
Machines et équipements d’usage général 1 409 1 820 1 525 – 16,2 18,5
Équipements pour automobiles 1 153 1 112 876 – 21,2 10,6
Matériel électrique 620 656 622 – 5,2 7,5
Produits chimiques de base, produits azotés, matières plastiques et caoutchouc synthétique 466 464 354 – 23,7 4,3
Coutellerie, outillage, quincaillerie et ouvrages divers 359 361 240 – 33,5 2,9
Appareils de mesure, d’essai et de navigation ; articles d’horlogerie 283 285 217 – 23,9 2,6
Produits en plastique 222 223 209 – 6,3 2,5
Produits alimentaires divers 97 148 181 +22,3 2,2
Articles de joaillerie et bijouterie, instruments de musique 169 173 116 – 32,9 1,4
Source : Douanes
L’année économique et sociale 2009 en Franche-Comté 10Commerce extérieur
Les États-Unis : résultat reste toutefois en net recul par rapport à la part des
un nouveau fournisseur incontournable exportations réalisée par ce département en 2007 (52%). Il
s’agit, en partie, d’une conséquence de l’impact de la crise
En 2009, la région participe pour 1,3% aux importations sur la filière automobile, très présente dans le département.
nationales. Cette contribution est en léger recul. Les importa-
tions franc-comtoises atteignent un montant de 4,9 milliards Forte chute des importations
d’euros, soit une baisse de 12% en un an. La région se classe en provenance d’Allemagne
eau 17 rang des régions importatrices. Les 20 premiers fournisseurs de la Franche-Comté en 2009
Unité : en millions d’eurosL’Allemagne demeure le premier fournisseur de la région,
Évolution notamment de machines et équipements mécaniques et de
2007 2008 2009 2008/2009 pièces de sous-traitance pour l’industrie automobile. Toutefois
(en %)
les achats en provenance de ce pays sont en très nette baisse
Total Franche-Comté 5 267 5 572 4 906 – 12,0
par rapport à 2008 (– 20,1%). En revanche, les livraisons
Allemagne 1 076 1 048 837 – 20,1
en provenance d’Italie, deuxième fournisseur de la région,
Italie 661 707 639 – 9,6résistent mieux. Pour celles-ci, concentrées sur les machines,
Suisse 510 593 555 – 6,4l’outillage, la quincaillerie et les équipements pour l’automo-
Espagne 435 435 444 +2,1bile, la perte (en valeur) est de 9,6% sur la période.
États-Unis 236 332 422 +27,1Les importations de Suisse perdent 6,4%. Cette baisse est éga-
Belgique 360 353 308 – 12,7lement moindre malgré la crise notoire de la branche horlogère
helvète, entretenant des liens étroits avec la Franche-Comté. Chine 210 279 288 +3,2
Les achats réalisés en Espagne font mieux que résister ; ils République tchèque 120 171 154 – 9,9
progressent sensiblement (+2,1%). Pologne 136 197 152 – 22,8
En 2009, ces quatre pays couvrent un peu plus de la moitié Pays-Bas 169 165 134 – 18,8
des achats effectués par la région à l’étranger. Royaume-Uni 331 271 118 – 56,5
eLes États-Unis apparaissent au 5 rang des pays fournisseurs de
Portugal 133 100 90 – 10,0
la Franche-Comté. La part représentée par ce pays, au sein de
Autriche 84 81 70 – 13,6
la structure des importations franc-comtoises, a presque doublé
Tunisie 66 64 53 – 17,2
en deux ans. Elle passe de 4,5% en 2007 à 8,6% en 2009.
Hongrie 63 64 50 – 21,9
Slovaquie 52 65 45 – 30,8Maintien d’un niveau élevé de spécialisation
Japon 49 61 43 – 29,5des exportations dans les départements
Irlande 18 13 25 +92,3
Suède 31 38 23 – 39,5Le Doubs est la première force économique de la région.
Maroc 52 58 17 – 70,7Comme en 2008, ce département est à l’origine de pres-
Source : Douanesque la moitié des exportations franc-comtoises (46%). Ce
Les achats à l’étranger de machines et équipements d’usage général résistent à la crise
Répartition et évolution des importations franc-comtoises par produit en 2009
Unité : en millions d’euros
Évolution Répartition
2007 2008 2009 2008/2009 en 2009
(en %) (en %)
Total 5 267 5 572 4 906 – 12,0 100,0
dont :
Machines et équipements d’usage général 647 851 889 +4,5 18,1
Équipements pour automobiles 632 641 519 – 19,0 10,6
Appareils de mesure, d’essai et de navigation ; articles d’horlogerie 353 351 332 – 5,4 6,8
Matériel électrique 370 335 313 – 6,6 6,4
Produits sidérurgiques et de première transformation de l’acier 432 439 302 – 31,2 6,2
Coutellerie, outillage, quincaillerie et ouvrages divers en métaux 311 347 287 – 17,3 5,8
Produits chimiques de base, produits azotés, matières plastiques et caoutchouc synthétique 287 294 243 – 17,3 5,0
Produits de la construction automobile 128 149 205 +37,6 4,2
Produits alimentaires divers 55 95 152 +60,0 3,1
Métaux non ferreux 236 191 136 – 28,8 2,8
Source : Douanes
L’année économique et sociale 2009 en Franche-Comté 11Commerce extérieur
Aucun département n’est épargné par la crise
Cette dernière fournit à elle seule 62% de l’ensemble des Répartition du commerce extérieur franc-comtois
par département en 2009exportations de ce département.
Unité : CAF/FAB millions d’eurosLa Haute-Saône maintient sa deuxième place avec un mon-
Haute- Territoire tant total de ses exportations s’élevant à 1,9 milliard d’euros, Doubs Jura Total
Saône de Belfort
soit 23,2% du total régional. Dans ce cadre, le secteur
Exportations 3 786 1 918 1 659 896 8 259automobile est également prédominant. Il couvre 48,7% des
Importations 2 361 854 1 078 612 4 906exportations du département. La plupart des expéditions de
Solde 1 425 1 064 581 284 3 353produits de la construction automobile sont réalisées par PSA
Taux couverture (en %) 160 225 154 146 168Peugeot-Citroën. Il s’agit d’envois, à destination de l’Iran, de
Source : Douanes« kits d’assemblage » (CKD) de 206, 405 et de Xantia depuis
le centre d’expédition de Vesoul. La valeur de ces expéditions
est de 534 millions d’euros. des exportations jurassiennes, en grande partie via
Le Territoire de Belfort participe à hauteur de 1,6 milliard le site de production Solvay à Tavaux. Les produits en
ed’euros aux exportations de la région, soit 20,1% de ces plastique, classés en 8 position des produits exportés
dernières. Une seule ligne de produit assure près de 71% par le département en 2008, décrochent cette année la
des exportations du département (machines et équipements à deuxième place. Ce bon score est le signe de la montée
usage général). Cette situation singulière est à mettre à l’actif en puissance du pôle Plastipolis. À l’inverse, la partici-
de la présence dans le département de sites de production de pation des secteurs historiques s’amenuise. Il s’agit de
deux acteurs mondiaux et concurrents, ALSTOM et GE. la fabrication d’instruments à usage médical, optique et
Avec un total de 896 millions d’euros, le Jura réalise 10,8% dentaire, d’articles de joaillerie et bijouterie, d’instruments
du montant des exportations régionales. de musique, et de jeux, jouets et produits divers. Dans
Les produits chimiques de base, produits azotés, matiè- les exportations jurassiennes, leur part respective est de
res plastiques et caoutchouc synthétique assurent 38,5% 6,7%, 6,4% et 4,8%.

Marie-Luce ARLES (Direccte), Gilles ZEMIS (INSEE)
L’année économique et sociale 2009 en Franche-Comté 12
?

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.