Conjoncture au 1er trimestre 2002 : vers une reprise de l'activité

De
Publié par

Une reprise perceptible caractérise l'économie auvergnate au cours du premier trimestre 2002. Cette situation contraste avec l'attentisme des six mois précédents. Une légère baisse du chômage se traduit par une réduction de 0,2 point du taux de chômage qui s'élève à 8,2 % fin mars. La croissance de l'emploi se poursuit, mais uniquement dans le secteur tertiaire. La dégradation de l'activité industrielle cesse et l'amélioration des perspectives se confirme.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Juillet 2002 - N° 4 La Lettre
er Conjoncture au 1 trimestre 2002 :
vers une reprise de l’activité
Une reprise perceptible caractérise l’économie
auvergnate au cours du premier trimestre 2002.
Cette situation contraste avec l’attentisme des six
mois précédents.
Une légère baisse du chômage se traduit par une
réduction de 0,2 point du taux de chômage qui
s’élève à 8,2 % fin mars.
La croissance de l’emploi se poursuit, mais
uniquement dans le secteur tertiaire.
La dégradation de l’activité industrielle cesse et
l’amélioration des perspectives se confirme.
Gérard Joubert et Alain Batifoulier
en raison d’un restockage. Cette amélio-Après le net affaiblissement Contexte national :
ration de l’activité se répercuterait légère-de la croissance en 2001,redécollage ment sur l’emploi. Ainsi le chômage, enl’économie française a retrouvé
légère progression actuellement, se quelques couleurs depuis
stabiliserait seulement dans le courant dule début de l’année.
second semestre.
À la fin du printemps 2002, l’environne-
ment international de la zone Euro appa- La consommation des ménages augmen-
raît plus porteur. Aux États-Unis, la terait sur un rythme de 2 % l’an dans un
croissance, gonflée en début d’année par contexte de hausse significative des
un soutien budgétaire, est appelée à se revenus. Avec un redémarrage progressif
poursuivre mais en se modérant. de l’investissement, la croissance s’instal-
En France, la consommation des ména- lerait sur une tendance un peu supérieure
ges a été plus dynamique en raison d’une à 2,5 %. Le PIB français progresserait de
augmentation plus forte des revenus. Elle 1,4 % en 2002. L’aléa principal de cette
a ainsi assuré un soutien à la croissance. prévision se situe au niveau de l’évolution
Le PIB a progressé de 0,4 % au premier du dollar. Sa dépréciation par rapport à
trimestre. La croissance devrait être l’euro pourrait finir par affecter les antici-
nettement supérieure au second trimestre pations des entrepreneurs européens.La Lettre
Vers une reprise L’enquête trimestrielle auprès perspectives générales de production,
des entreprises d’avril 2002 l’activité devrait s’améliorer dans les pro-de l’activité industrielle confirme la reprise de la chains mois. Depuis octobre 2001, pour la
production industrielle première fois, les carnets de commande
tant en Auvergne qu’en France. cessent de se dégarnir. Les stocks sont
également moins lourds et retrouvent leur
Selon l’opinion des chefs d’entreprise, la niveau de longue période.
tendance de l’activité est en progression. En ce qui concerne le caoutchouc,
La demande globale, tout comme la secteur phare de l’industrie régionale, lesétrangère, enregistrent une différents indicateurs confirment la
hausse. reprise. Sur l’ensemble de la France, on
D’après les anticipations des chefs d’en- note dans la plupart des branches indus-
treprise, les demandes globale et étran- trielles une amélioration de la situation.
gère augmenteraient encore au cours Seule l’industrie des biens d’équipement
échappe à la tendance générale.du deuxième trimestre 2002. Selon les
premier trimestre 2001, qualifié " d’excep-Mauvais En Auvergne,
tionnel " par les professionnels du secteur.après deux années stables,début d’année Le nombre des logements individuelsle nombre de logements autorisés
auvergnats autorisés, en baisse constan-a fortement diminué au cours despour le logement
te depuis le deuxième trimestre 2001,trois premiers mois de 2002.
auvergnat s’est stabilisé. Néanmoins, comparés aux
résultats du premier trimestre 2001, il aEn effet, leur nombre a chuté de 15 % par
diminué de 12,4 %.rapport au dernier trimestre de l’année
2001. Cette situation est propre à la Ensemble des logements autorisés
région. Au niveau national, on observe Auvergne - France
une quasi-stabilité. Par rapport au pre-
Indice base 100 en 1997 (Tendance données CVS)mier trimestre de l’année précédente, 140
l’Auvergne s’écarte encore de la moyenne 130
nationale (- 28 % contre - 3 %).
120
FRANCELa diminution du nombre de logements
110collectifs construits se répercute sur l’en-
100semble du parc auvergnat. En effet, ce
AUVERGNE
secteur est marqué par un très fort ralen- 90
tissement. Le volume des constructions
80
de logements collectifs du premier trimes-
70tre 2002 est en recul d’environ 60 % par er er er er er er1 trim.1997 1 trim.1998 1 trim.1999 1 trim. 2000 1 trim. 2001 1 trim. 2002
rapport au quatrième trimestre 2001 et au
Source : Ministère de l'Equipement, des Transports, du logement et du Tourisme
Indicateurs chiffrés (données CVS)
en fin de trimestre
er 2000 2001 2002 Variations 1 trim. 2002
er1 trim. 2001
e e e er e e e er2 trim. 3 trim. 4 trim. 1 trim. 2 trim. 3 trim. 4 trim. 1 trim. Auvergne France
AUVERGNE
Taux de chômage (%) 8,5 8,7 8,5 8,3 8,4 8,4 8,4 8,2 -0,3 * -0,5 *
Demandeurs d'emploi (cat.1) 42 922 42 737 42 182 41 910 41 062 41 524 42 952 40 786 -2,8% -5,2%
Créations d'entreprises 1 174 1 232 1 176 1 160 1 097 1 058 1 110 1 086 -6,4% -2,2%
Défaillances d'entreprises 138 112 120 110 *" 136 *" 166 130 /// /// ///
Logements autorisés 1 915 1 761 1 627 1 966 1 788 1 645 1 673 1 416 -4,5% -2,1%
Véhicules neufs 10 461 8 105 8 904 9 875 11 174 9 041 9 642 9 788 1,5% 1,1%
FRANCE
Taux de chômage (%) 9,5 9,4 9,0 8,7 8,6 8,9 9,0 9,1
PIB (taux d'évolution en %) 0,7 0,8 0,9 0,3 -0,1 0,5 -0,4 0,4
Production industrielle (1) 115,6 116,5 117,4 117,7 117,3 117,4 115,4 117,2
Consommations des ménages (%) 0,4 0,8 0,2 1,2 0,2 1,0 0,2 0,2
(1) Indice base 100 année 1995 - * Evolution en points - *" : gréve des tribunaux de commerce au 1er trim. 2001 Source : INSEEJuillet 2002 - N° 4
1,3 % du total des nuitées par rapport à laTourisme :
saison hivernale précédente.
Le faible niveau d’enneigement expliqueune saison d’hiver contrariée
Vient de ces résultats. Plus localement, dans le
paraître : Avec un peu plus de 470 000 arrivées Puy-de-Dôme, nombre de réservations
et près de 798 000 nuitées, la saison ont été annulées du fait de la présence
d’hiver 2001-2002 en Auvergne marque de cas de méningite et de la campagne
un recul de 3,6 % des arrivées et de de vaccination massive qui en a découlé.
De son côté, le marché auvergnat de laLe marché auvergnat
voiture d’occasion poursuit sa progres-
sion à un rythme beaucoup plus élevé de l’automobile
(+ 0,9 % sur le quatrième trimestre 2001
recherche sa vitesse et + 2,4 % sur un an) que le marché natio-
nal (respectivement + 0,1 % et + 0,7 %).de croisière"Note
de conjoncture
Les trois premiers mois de l’année 2002nationale"
font apparaître une faible progression Juin 2002
des ventes de véhicules particuliers
et commerciaux neufs (+ 1,5 % sur le
trimestre précédent, - 0,9 % sur une
année). Le marché auvergnat se compor-
te ainsi mieux que son homologue natio-
nal (+ 1,1 % sur le quatrième trimestre
2001 et - 3,0 % sur un an).
Entreprises : Au cours du premier trimestre 2002, la bilan de l’année 2001.
baisse du nombre de créations d’entrepri- Dans l’industrie comme pour l’ensemblereprises en hausse
ses se poursuit (- 2,2 % par rapport au tri- des services, le nombre de créations
mestre précédent). Au niveau de la d’entreprises diminue. Dans les hôtels-et créations pures
France entière, la diminution s’avère plus cafés-restaurants, les créations ont
en baisse modérée (- 0,5 %). baissé de 10 %. Seuls la construction
En Auvergne, ce mouvement concerne (+ 2,6 %) et le commerce (+ 1,0 %) enre-
seulement les créations pures (- 5,0 %) gistrent un nombre de créations en légère
alors que les reprises augmentent de progression.
7,2 % (de 263 à 282). Il confirme ainsi le
ploi est de 1,0 % seulement, aussi bien enLe secteur tertiaire
Auvergne qu’en France.
Seul le secteur tertiaire est encore créa-maintient l’emploi total Emploi salarié des secteurs privés
teur d’emplois : près de 1,0 % en
et marchands non agricoles à un niveau positif Auvergne (0,8 % en France). A l’inverse,
l’industrie et la construction enregistrent
Indice base 100 en 1997 (données CVS)
115,00 des pertes respectives de 0,7 % (France Au cours du premier trimestre 2002,
- 1 %) et de 0,3 % (France + 0,2 %).l’emploi salarié dans le secteur privé aug-
FRANCE
Le même phénomène se répercute sur110,00 mente de 0,3 % après une hausse de
AUVERGNE
les départements auvergnats. L’emploi0,5 % au quatrième trimestre 2001. On
total du Cantal enregistre une progressionobserve un mouvement du même ordre105,00
de 0,9 %. Ceux de la Haute-Loire et duau niveau national. Ces évolutions tradui-
Puy-de-Dôme évoluent plus faiblement sent un rythme nettement en baisse par100,00
(+ 0,5 % et + 0,3 %). Dans l’Allier, on noterapport à l’année 2000 où l’emploi avait
une quasi-stabilité (+ 0,1 %). Le tertiaireaugmenté de 4,7 % en Auvergne et de
95,00
1997 1998 1999 2000 2001 2002 est le seul secteur en augmentation dans4,5 % au niveau national. Fin mars 2002,
Source : UNEDIC les autre départements régionaux.le rythme annuel de croissance de l’em-
✔La Lettre
Au premier trimestre 2002, le taux antérieure et + 0,4 point sur un an).Taux de chômage :
de chômage régional s’établit à La situation des départements auver-
8,2 % de la population active. gnats demeure contrastée. En termestendance à la baisse
d’évolution, l’Allier, avec un taux de 9,2 %,dans la région La région se situe ainsi à 0,9 point en enregistre une baisse de 0,4 point depuis
dessous de la moyenne française, au le quatrième trimestre 2001, se rappro-
même niveau que l’Ile-de-France et la chant ainsi de la moyenne nationale. Le
Bourgogne. Cantal conserve le taux de chômage le
Cette situation traduit une faible améliora- plus faible de la région (5,9 %) soit
3,2 points en dessous de la moyennetion des résultats précédents du chômage
nationale. En Haute-Loire, le taux s’esten Auvergne (- 0,2 point par rapport au
stabilisé à 7,3 % depuis le troisième tri-dernier trimestre 2001 et - 0,1 point sur le
mestre 2001. Le Puy-de-Dôme, avec undébut de 2001). Sur l’ensemble du terri-
taux de 8,6 %, retrouve son niveau destoire national, le chômage poursuit une
premier et quatrième trimestres 2001.lente remontée entamée au troisième tri-
mestre 2001 (+ 0,1 point sur la période
Demandeurs d'emploi
de catégorie 1
La Lettre
Indice base 100 : décembre 1997 (données CVS)
www.insee.fr/auvergne110
3, place Charles de Gaulle - BP 120
105
Tél. : 04 73 31 82 00
100 Fax : 04 73 31 82 92
95
Directeur de la publication
90
René JEAN
85 Directeur régional de l’INSEE
80
AUVERGNE Rédaction en chef75
Nicole THOMAS
FRANCE70MARCZAK
65
ème ème ème ème ème4 trim.1997 4 trim.1998 4 trim.1999 4 trim. 2000 4 trim. 2001 Composition et mise en page
Source : DRTEFP IMC
Vente et abonnement
Tél. : 04 73 31 82 08La région comptait 40 788 demandeursDiminution Prix du numéro : 2,2 €
d’emplois en mars 2002 (données brutes). Abonnement annuel :
L’évolution, en données corrigées desdu nombre de - France : 11 €
- Étranger : 13 €variations saisonnières, fait apparaître une
Accessible gratuitement sur Internetchômeurs en Auvergne, diminution de 1,8 % par rapport au mois
de décembre 2001 (France + 0,9 %). En complément, abonnez-vous à :augmentation en France
INSEE Auvergne «les Dossiers»En rythme annuel, la baisse en Auvergne
Prix au numéro : variables’accentue depuis la fin décembre 2001
Abonnement annuel :
(- 3,2 %). Cette situation favorable distin- - France : 35 €
gue l’Auvergne : au niveau national, l’aug- - Étranger : 43 €
À l’ordre du régisseurmentation sur un an du nombre de deman-
Des recettes de l’INSEE
deurs d’emploi s’accélère (+ 7,1 %).
En un an, le chômage masculin, toutes INSEE Auvergne «Les Séries»
Données de cadragecatégories confondues, augmente de 3,7 %
Accessibles gratuitement sur Internettandis que le chômage féminin diminue de
8,8 %. Le nombre de chômeurs de moins Création maquette
CRÉATONEde 25 ans s’élève de 2,0 %, celui des
chômeurs de 25 à 50 ans chute de 5,5 %.
Impression
La baisse du chômage de longue durée Imprimerie IMC
(plus d’un an) se poursuit (- 6,6 % contre
Crédit photos+ 2,8 % au niveau France). Toutefois,
INSEE Auvergne
depuis un an, le nombre des inscriptions
pour licenciement économique est en forte ISSN : immatriculation en cours
eDépôt légal : 3 trimestre 2002augmentation (+ 16,8 %)
© INSEE 2002
Code SAGE : LET020412

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.