Conjoncture début 2008 : ralentissement confirmé en Limousin

De
Publié par

Début 2008, l'économie limousine continue de faire face aux instabilités résultant du contexte international et de la poussée inflationniste. Celles-ci se répercutent sur la consommation des ménages et l'investissement des entreprises. Les industriels régionaux font état d'un tassement de l'activité dans de nombreux secteurs de production.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 14
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Conjoncture
début 2008 :
ralentissement
confirmé en Limousin
Début 2008, l’écono- Hausse des cours des matiè- la France a montré jusqu’ici une bonne
res premières qui affaiblit le résistance. Après une progression de mie limousine conti-
pouvoir d’achat des ménages, seulement 0,3 % au quatrième trimestre nue de faire face aux
crise des crédits « subprimes » 2007, le produit intérieur brut français instabilités résultant du
aux États-Unis qui se répercute enregistre même un rebond au premier contexte international et
sur l’obtention de crédits pour trimestre 2008 (+0,6 %).
de la poussée infation-
l’investissement : ces secousses
niste. Celles-ci se répercu- survenues en 2007 sont autant Consommation des ména-tent sur la consommation d’éléments qui continuent de ges : le ralentissement des ménages et l’investis- peser sur l’économie mondiale
se confrmesement des entreprises. en ce début d’année 2008. Au
sein des économies avancées, Dans cet environnement mondial au
le ralentissement est désormais ralenti, les exportations françaises se
clairement engagé, même si sont contractées de 0,6 % au quatrième
Les industriels régio- trimestre de 2007. L’autre
naux font état d’un moteur de la croissance La croissance reste
tassement de l’activité tourne à vitesse réduite : sur un rythme proche de 2 % l'an
la consommation des mé-dans de nombreux 1,2
nages a progressé moins secteurs de production.
1 rapidement en fin d’an-
née, passant de +0,8 % Premiers0,8
résultats au troisième trimestre à
L’emploi salarié li- 0,6 +0,4 % au quatrième. Le
mousin s’essouffe. Limousin s’inscrit dans
0,4Le peu de vigueur des cette tendance, avec un
recul des importations de créations de postes, 0,2
biens de consommation notamment dans les sec-
0 et des immatriculations teurs tertiaires, fait crain- T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1
2006 2007 2008 de véhicules neufs au qua-dre un retournement du
Glissement trimestriel du PIB français en euros constants (%) trième trimestre.
marché du travail. aux prix de l'année précédente chaînés Source : InseeLa demande en logements Essoufflement des créations
se tasse d'emploi dans le tertiaire
130Comme au niveau national, l’activité dans
Industrie125la construction ralentit : pour les loge- Bâtiment
120ments mis en chantier, le recul en Limou- Commerce
Services115sin (calculé sur les douze derniers mois)
est de 7 % fn mars. Le retrait, constaté 110
également pour les logements autorisés, 105
ne laisse pas entrevoir d’amélioration 100
pour les prochains mois. Le secteur du 95
logement collectif apparaît plus sévère-
90
ment touché que celui de l’individuel. Des
85prix immobiliers qui demeurent élevés, 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4
associés à des conditions d’octroi de 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
crédits plus restrictives, aboutissent à un Évolution de l'emploi salarié marchand en Limousin par grands secteurs
er(base 100 au 1 trimestre 2000, données cvs)resserrement du marché immobilier.
Source : Insee - Urssaf
D’après l’enquête menée auprès des en-
trepreneurs du bâtiment par la Banque de En Limousin, les entreprises carnets de commandes permet
France, le repli de la construction neuve ont adopté le comportement de d’envisager un regain de pro-
semble toutefois compensé par les activi- leurs homologues nationales. duction pour les mois à venir.
tés d’entretien-rénovation où la demande Alors que les exportations in- Dans l’industrie des biens inter-
reste forte, tant de la part des particuliers dustrielles limousines progres- médiaires, l’activité progresse
que des organismes publics. saient en fn d’année, les stocks peu au premier trimestre du fait
diminuaient. Le premier trimes- d’une demande moins dynami-
tre semble accroître encore les que qu’en 2007. Le Limousin Industrie :
incertitudes, avec des situations s’inscrit bien dans la tendance incertitudes sur l’activité
très contrastées selon les sec- nationale, révélée par les enquê-
Pâtissant du contexte économique terne, teurs et des évolutions instables tes de conjoncture : l’opinion
l’activité évolue en dents de scie depuis d’un mois à l’autre. des chefs d’entreprise sur leur
le second semestre 2007. Au quatrième L’industrie des biens d’équipe- production passée se dégrade
trimestre, la production de l’ensemble des ment paraît la mieux orientée de mois en mois, notamment
branches a épousé celle de la demande. dans la région. En mars, l’acti- dans les secteurs du textile,
Elle a donc ralenti dans l’Hexagone. Les vité se situe à un niveau élevé, du bois, du papier… Dans la
industriels ont eu tendance à puiser dans les capacités de production sont région, l’industrie du bois et du
leurs stocks pour satisfaire la demande largement utilisées et les car- papier est doublement touchée
étrangère, et ceux-ci ont finalement nets de commande sont encore en ce début d’année : d’une
contribué de manière négative à la crois- étoffés. De son côté, l’indus- part, par le repli de la demande
sance. En début d’année, l’activité s’est trie automobile (y compris les en provenance du bâtiment ;
maintenue, mais les dernières enquêtes équipementiers) profte d’une d’autre part, par la concurrence
de conjoncture laissent présager d’un demande externe qui ne faiblit d’importations venues d’Europe
ralentissement au deuxième trimestre. pas en début d’année ; l’état des centrale.
Tableau de bord au quatrième trimestre 2007
Valeur brute du quatrième trimestre 2007 Évolution en % sur un trimestre (cvs) Évolution en % sur un an (cvs)
Limousin France Limousin France Limousin France
17 020 1 941 987 DEFM (cat.1) +0,7 -2,3 -4,3 -9,3
Emploi salarié 0,0 +0,4 +0,6 +1,8
(secteur marchand hors agricuture)
Industrie -0,2 -0,3 -0,9 -1,1
Construction +0,3 +0,7 +2,8 +4,2
Commerce -0,2 +0,2 +0,1 +1,5
Services (hors intérim) +0,2 +0,7 +1,3 +2,9
659 79 958 Créations d'entreprises +7,9 +0,4 +8,6* +12,4*
1 126 99 039 Logements commencés +1,6 -13,9 +3,3* +3,2*
170 9 719 Locaux professionnels +9,1 -12,3 +1,1* +6,7*
(en milliers de m²)
Immatriculations neuves +3,7 +4,4* +3,7*5 964 541 182 -3,0
*en moyenne annuelle Source : Insee - DRTEFP - URSSAF - DRE
INSEE Limousin - mai 2008Une infation durable ?
Les tensions infationnistes survenues depuis l’automne dernier ne fai -
blissent pas en ce début d’année 2008. En mars et en avril, la progression Dans le secteur des biens de
de l’indice d’ensemble atteint 3 % en glissement annuel, seuil qui n’avait consommation, c’est également
pas été franchi depuis 1991. D’une part, l’envolée des cours des matières l’atonie qui domine. L’utilisation
premières alimentaires continue de se diffuser sur les prix de l’alimenta-des capacités de production
tion, dont la hausse sur douze mois est désormais proche de 5 %. reste modérée et l’accélération
de l’activité se fait toujours
D’autre part, la fambée des cours du pétrole est attisée par des tensions attendre.
géopolitiques et une demande toujours vigoureuse des pays émergents.
Elle se matérialise sur les prix de l’énergie (+12 % en un an). Début mai, le
Investissements baril se négocie à des niveaux supérieurs à 120 dollars. Enfn, les industriels
français et étran-et emploi :
Prix à la consommation : un tournant à l'automne 2007gers sont tentés les entreprises
+14,0de répercuter la dans l’attentisme Ensemble+12,0hausse de leurs Alimentation
+10,0 ÉnergieL’incertitude sur la demande et coûts de produc-
+8,0le renchérissement du coût de tion sur les prix
+6,0l’investissement jouent en défa- des produits ma-
+4,0veur de ce dernier. S’il est resté nufacturés. Ceux-ci
+2,0dynamique au dernier trimestre pourraient à leur
+0,0de 2007, c’est uniquement grâce tour participer à
-2,0aux dépenses de construction, l’inflation, qui ne
qui ont nettement progressé au devrait donc pas
quatrième trimestre en France. refuer rapidement
Indice des prix à la consommation en France en 2007,Les dépenses d’investissement dans les prochains
glissement annuel en % Source : Insee
en biens manufacturés ont, el- mois.
les, bien régressé. Le Limousin
est concerné par ce repli, com- marchands. Au fnal, sur l’en - recul est toutefois atténué par rapport à
me l’indique le recul des impor- semble de l’année 2007, les celui subi en France.
tations de biens d’équipements créations de postes en Limousin Au sein de l’industrie manufacturière
enregistré en fn d’année. restent à un niveau très modeste limousine, certains secteurs restent très
En matière d’embauches, les (+0,6 %), trois fois inférieur au touchés par le recul de l’emploi : c’est le
entrepreneurs limousins ont rythme métropolitain. cas des industries de biens de consom-
été plus réservés que leurs mation et de biens intermédiaires. En
confrères nationaux. Alors qu’au revanche, confrmant la bonne santé de ce
niveau national, l’emploi salarié Recul limité de secteur, les industries des biens d’équipe-
progresse de mois en mois, ment sont créatrices d’emplois au second l’emploi industriel
dans la région, il aurait plutôt semestre. Elles renouent avec les embau-
tendance à s’essouffer. Le der - La baisse de l’emploi industriel ches après trois trimestres consécutifs de
nier trimestre de 2007 s’achève reprend : il recule de 0,2 point au baisse d’effectifs. Les industries agroali-
en effet sur une stagnation de quatrième trimestre après une mentaires sont également pourvoyeuses
l’emploi salarié des secteurs brève éclaircie au troisième. Ce d’emplois depuis le deuxième trimestre,
La baisse du chômageEn 2007, l'emploi limousin
entamée en 2006 se poursuitdécroche de la tendance nationale
109 10
108 9,5
9107
8,5106
8105
7,5
104
7
103
6,5
102 6France France
101 Limousin 5,5 Limousin
100 5
1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 41 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 20072000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Emploi salarié marchand non agricole hors intérim et grandes entreprises Taux de chômage (%, données cvs)
ernationales (base 100 au 1 trimestre 2000, données cvs)
Source : InseeSource : Insee - Urssaf
INSEE Limousin - mai 2008
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre
décembre
janvier
février
mars
avrilbien que le rythme des Fortes disparités territoriales dans l'évolution de l'emploi et du chômage
créations ait ralenti en fn
d’année.
Moins d’embau-
ches dans la
construction
et le tertiaire
Faisant écho aux signes
de ralentissement dans
le secteur de la construc-
tion, le quatrième tri- 3,5 2
mestre enregistre des 10
-4,5 0créations limitées dans
ce secteur par rapport
62 2907 510
au trimestre précédent.
20 760Ainsi, les créations n’aug- 2 500
mentent que de 0,3 point
dans la région (contre 0,8 Nombre des demandeurs d'emploi (catégorie 1) Emploi salarié marchand au quatrième trimestre
en France) après 1,4 point en fin de mois au quatrième trimestre et évolution et évolution sur un an en %
sur un an en % Source : DRTEFP Source : Insee - URSSAFau troisième trimestre.
Dans les services mar-
chands, la progression de Un deuxième Baisse globale
l’emploi en Limousin reste bien inférieure trimestre 2008 du chômage
à la tendance nationale. En particulier, très incertain
contrairement à la France, le secteur des Le nombre de demandeurs
services aux particuliers n’est pas créa- d’emploi limousins de catégorie La croissance du PIB français au
teur d’emplois. Ces derniers détruisent 1 (à la recherche d’un emploi à premier trimestre 2008 s’élève à
des emplois dans la région depuis quatre temps plein en CDI) connaît une 0,6 %, chiffre supérieur aux pré-
trimestres consécutifs. légère hausse au dernier trimes- visions. Dans le même temps, la
tre de 2007 : +0,7 % en données consommation des ménages a
corrigées des variations saison- cependant nettement ralenti, en
nières. Ce regain est compensé relation avec un féchissement
par une baisse du nombre d’ins- important du pouvoir d’achat
crits en catégories 2 et 3 (à la des ménages. L’inflation se
29 rue Beyrand recherche d’un emploi à temps maintenant, la croissance en
87031 Limoges cedex
partiel ou en CDD). Au total, le serait inévitablement amoindrie Tél 05 55 45 20 07
nombre de chômeurs limousins au cours des mois à venir. Fax 05 55 45 20 01
inscrits à l’ANPE en catégories De plus, les chefs d’entreprise
Informations statistiques 08 25 88 94 52 1, 2 ou 3 (hors activité réduite) restent très attentifs à leurs
Abonnements 05 55 45 21 31
s’est réduit de 1,4 % au quatriè- coûts de production, et leurs
me trimestre, contre une baisse efforts privilégient en premier
de 3,2 % au niveau national. lieu les gains de productivi-
Conjuguée à l’évolution de la po- té : ils devraient ainsi réduire le
www.insee.fr pulation active, cette variation rythme de leurs embauches au
se traduit par un nouveau recul fl des prochains mois. Ainsi, les
Directeur de la publication Michel Deroin-Thévenin du taux de chômage. Celui-ci créations d’emploi seraient mo-
Rédacteur en chef Yann Leurs
s’établit à 6 % de la population dérées et le chômage pourrait Mise en forme Isabelle Bonneau
Impression GDS Imprimeurs active au dernier trimestre 2007, se stabiliser après deux années
Maquette iti communication
contre 7,5 % en France. Cela de baisse.
Prix 2,70 euros correspond à une baisse de
0,3 point par rapport au trimes-Dépôt légal : mai 2008
Code SAGE : FOC084624 tre précédent et de 0,7 point sur
ISSN : 1765-4475
l’ensemble de l’année 2007.Copyright - INSEE 2008
Nathalie Garçon,
« La rediffusion, sous quelque forme que ce soit, des fonds de cartes issus rédaction achevée
du fchier GéoFLA® de l’IGN est soumise à l’autorisation préalable de l’IGN
et au paiement auprès de cet organisme des redevances correspondantes ». le 16 mai 2008
© IGN 2008 - Insee 2008
© IGN 2008 - Insee 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.