Conjoncture début 2009 : lactivité économique poursuit son repli

De
Publié par

La fin de l’année 2008 est marquée par une forte contraction de l’activité économique et un repli du commerce mondial, qui se poursuivent début 2009. La baisse d’activité touche les industries de biens intermédiaires mais aussi celles des biens de consommation. La construction pâtit du recul de l’investissement en biens immobiliers. Les défaillances d’entreprises se poursuivent au second semestre 2008. L’emploi s’ajuste à la baisse de l’activité et le chômage augmente fortement depuis la fin de l’été 2008.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Conjoncture
début 2009 :
l’activité économique
poursuit son repli

La fn de l’année 2008 La forte contraction de l’activité par la Banque de France, ressentaient
économique et le repli du com- dès la fn 2007. Carnets de commande est marquée par une
merce mondial, qui marquent insatisfaisants, taux d’utilisation des ca-forte contraction de l’acti-
le quatrième trimestre 2008, pacités de production en recul et stocks vité économique et un repli
se poursuivent début 2009. de produits finis jugés excédentaires du commerce mondial, qui
Certes, la baisse des prix des touchent la quasi-totalité des secteurs se poursuivent début 2009.
produits pétroliers a joué un industriels.
rôle d’amortisseur économique, Les chefs d’entreprise envisagent cepen-
mais la France connaît un nou- dant une progression de l’activité après
veau recul de son produit inté- une stabilisation à un niveau particulière-La baisse d’activité
rieur brut de 1,2 % au premier ment bas les mois précédents.touche les industries
trimestre 2009, après -1,5 % au de biens intermédiaires, e précédent.mais aussi celles des biens
Dans ce contexte de Le repli du PIB se poursuitde consommation. La
récession nationale et +1,0construction pâtit du recul
internationale, l’éco-
de l’investissement en biens +0,5nomie limousine, dont
immobiliers.
l’affaiblissement est 0,0
enclenché depuis fn
-0,52007, subit elle aussi
un nouveau repli. -1,0
Les défaillances d’en- Le quatrième tri-
treprises se poursui- -1,5mestre 2008 confrme
vent au second semestre et amplife le féchis - -2,0
T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T12008. L’emploi s’ajuste à la sement de l’activité 2007 2008 2009
baisse de l’activité et le chô- industrielle que les Glissement trimestriel du PIB français en euros constants aux prix de l'année
mage augmente fortement précédente chaînés (en %, données cvs-cjo)chefs d’entreprises
depuis la fn de l’été 2008. Source : Inseelimousins, interrogés La baisse d’activité Situation des carnets et des stocks de produits finis
atteint les biens de (en solde d'opinions CVS)
60consommation
La baisse d’activité continue 40
à affecter fortement les biens
20intermédiaires, dont la place
dans l’industrie limousine est
0prépondérante. Mais elle frappe
aussi, en avril, les industries
-20
des biens de consommation.
La situation se stabilise à un ni- -40
veau bas dans les industries de
-60biens d’équipement, où l’activité
s’adapte avec un effet retard
-80
dû à la longueur des cycles de oct- jan- avr- juil- oct- jan- avr- juil- oct- jan- avr- juil- oct- jan- avr- juil- oct- jan- avr-
04 05 05 05 05 05 06 06 06 07 07 07 07 08 08 08 08 09 09production.
niv stocks niv carnets
Comme au niveau national, Source : Banque de France
la construction automobile
semble, au contraire, connaître six mois plus tôt. Au quatrième ont été ouvertes en 2008, soit
un répit, après une période de fort repli trimestre, seules 582 nouvelles une augmentation de près de
lié à la contraction du marché européen. entreprises ont vu le jour, soit 30 % en un an.
Les mesures incitatives, telles que l’ins- 9 % de moins qu’au trimestre
tauration d’une « prime à la casse » et précédent (en valeurs corrigées
La construction d’un bonus écologique pour certains des variations saisonnières).
modèles, pourraient contribuer à relancer Le début de l’année 2009 est souffre du recul
le secteur dans les prochains mois. Après marqué par un net regain des de l’investissement
avoir fortement baissé au quatrième créations d’entreprises : +68 %
La sous-utilisation de l’outil trimestre 2008, en Limousin comme au en Limousin, +52 % en France.
productif et les difficultés de niveau national, les immatriculations L’entrée en vigueur du nouveau
fnancement limitent les inves-de véhicules neufs connaissent un léger statut d’autoentrepreneur pour-
tissements des entrepreneurs, rebond au premier trimestre 2009. Cette rait expliquer cette hausse.
notamment leurs investisse-augmentation est nettement confrmée au La hausse des défaillances
ments en biens immobiliers. La début du printemps. d’entreprises, très marquée
construction de locaux indus-au début de l’année 2008, se
triels et commerciaux diminue poursuit au second semestre
Défaillances d’entreprises : fortement en Limousin. Sur un de manière plus modérée. Le
an, le recul des surfaces mises +30 % en un an niveau des défaillances reste
en chantier atteint 25 % dans la très au-dessus de la tendance
région, contre 19 % en France.Le nombre d’entreprises créées diminue, moyenne des années 2000.
Les ménages modèrent égale-en Limousin, depuis mi-2008, rattrapant En Limousin, 506 procédures
ment leurs dépenses d’inves-ainsi un mouvement amorcé en France de redressement judiciaire
Tableau de bord au quatrième trimestre 2008
èmeValeur brute du 4 trimestre 2008 Évolution en % sur un trimestre (cvs) Évolution en % sur un an (cvs)
Limousin France Limousin France Limousin France
33 900 3 301 400 DEFM (cat. A, B et C) +6,2 +4,3 +6,1 +4,9
Emploi salarié** -0,1 -0,2 -0,1 +0,2
Industrie -0,7 -0,9 -2,8 -2,1
Construction -1,0 -0,8 -1,2 +0,9
Commerce +0,2 -0,1 +0,2 -0,4
Services (hors intérim) +0,3 +0,1 +1,4 +1,2
582 72 730 Créations d’entreprises -9,5 -8,9 +3,3* +1,3*
913 83 172 Logements commencés -35,2 -19,7 -27,5* -16,0*
123 7 810 Locaux professionnels (en milliers de m²) -19,4 -1,9 -24,6* -19,1*
* en moyenne annuelle
** secteur concurrentiel hors agriculture, énergie et intérim
Source : Insee - DRTEFP - URSSAF - DRE - Préfectures
INSEE Limousin - juin 2009tissement en logements. Ils L'emploi résiste dans les services
sont eux aussi confrontés au mais fléchit à nouveau dans la construction
durcissement des conditions de 130
fnancement. En 2008, le nombre Industrie125
Constructionde logements neufs commencés
120 Commerce
diminue de 28 % par rapport à Services
115 Ensemblel’année précédente.
110L’activité d’entretien et de ré-
105novation reste globalement
100soutenue en 2008. Mais sa crois-
95sance s’infléchit fortement à
partir de l’automne, alors qu’elle 90
avait contribué à compenser 85
jusqu’ici les mauvais chiffres de 80
1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4la construction neuve. Le déve- 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
loppement attendu des travaux
Emploi salarié total du secteur concurrentiel en Limousin, par secteur, hors agriculture, énergie et
visant à limiter la consomma- erintérim (base 100 au 1 trimestre 2000, données cvs)
Source : Insee - Urssaftion d’énergie pourrait avoir un
impact positif à l’avenir, mais
les signes n’en sont pas encore concurrentiel non agricole. Sur +0,2 % dans le commerce et +0,3 % dans
perceptibles. un an, il ne féchit en effet que de les services au dernier trimestre 2008.
L’activité se dégrade également 0,1 %. En revanche, il augmente
dans les travaux publics. En légèrement au niveau national Davantage de chômeurs
l’absence de gros chantiers et (+0,2 %).
de commandes significatives Les secteurs en diffculté - in - Depuis la fn du troisième trimestre 2008,
des collectivités locales, les dustrie et construction - sont les le nombre de demandeurs d’emploi tenus
entrepreneurs jugent son niveau premiers à ajuster leurs capaci- de faire des actes positifs de recherche
plutôt faible en fn d’année. tés de production en diminuant d’emploi (catégories A, B, C) augmente
leurs effectifs. Au quatrième régulièrement en Limousin comme
trimestre 2008, l’emploi salarié en France. En mars 2009, 35 500 personnes
L’emploi s’ajuste refue de 1 % dans la construc- étaient concernées en Limousin, soit
tion, conséquence directe du 13 % de plus qu’un an auparavant (en à la baisse d’activité
repli de ce secteur.
Les entreprises limousines L’industrie, quant à
Progression des demandes d'emploi :adaptent leurs effectifs à une ac- elle, voit s’accentuer
le Limousin dans la moyenne nationaletivité qu’elles anticipent comme la lente érosion de
durablement plus faible. ses effectifs. L’em-
France métropolitaine : +13,5 %ploi salarié industriel Comme en France, l’emploi
régresse de 0,7 % au intérimaire sert de première
quatrième trimestre, variable d’ajustement. Trois
après avoir baissé de baisses trimestrielles consé-
0,5 % au troisième tri-cutives touchent l’effectif des
mestre. Les secteurs intérimaires en Limousin : -14 %
des biens intermé-au second trimestre, -11 % au
diaires et des biens troisième trimestre et -4 % au
de consommation quatrième trimestre 2008 (en
620sont les plus touchés, valeurs corrigées des variations
210avec des diminutions saisonnières). Ainsi, l’intérim ne
de 0,9 et 1,4 % au der-représente plus que l’équivalent Nombre total de
DEFM fin marsnier trimestre 2008.de 5 000 emplois à temps plein
2009, en milliers
Dans le commerce au quatrième trimestre, le ni-
et dans le tertiaire, veau le plus bas jamais atteint 19
en revanche, l’em- 15dans l’économie régionale au
10ploi limousin résiste cours des années 2000.
mieux. Après avoir Variation des DEFM de Quant à l’emploi salarié hors
mars 2008 à mars 2009, en %fléchi au troisième intérim, il reste, en Limousin,
Demandeurs d'emploi en fin de mois (DEFM), catégories A, B et C,trimestre, il se re-pratiquement stable en 2008
en données brutesdresse légèrement : dans l’ensemble du secteur Source : Pôle emploi, Dares
INSEE Limousin - juin 2009
© IGN 2008 - INSEE 2008 Nette remontée du chômage au quatrième trimestre 2008 Brive et Tulle sont les moins touchées
par l'augmentation du chômage10,0
9,0
8,0
GuéretBellac
+0,47,0 +0,4
Aubusson6,0
+0,5
Limoges
Limousin5,0 +0,5
France métropolitaine Rochechouart
+0,64,0
1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4
Ussel2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
+0,6
Taux de chômage (en %, données cvs)
Source : Insee - Taux de chômage localisés
valeurs corrigées des variations saison- précédent. Le Limousin Tulle
+0,3nières) avec des disparités entre hommes demeure cependant Brive En points
+0,3et femmes. L’augmentation s’élève à parmi les régions où le 0,6
0,522 % pour les hommes, plus présents dans taux de chômage est le
les secteurs touchés par la crise ou recou- plus faible.
Variation du taux de chômage par zone d'emploi entre lerant à l’emploi intérimaire. Elle n’est que Les disparités infraré-
ème ème4 trimestre 2007 et le 4 trimestre 2008, données cvsde 6 % pour les femmes. Les jeunes sont gionales évoluent peu.
Source : Insee - Taux de chômage localisésaussi très touchés : le nombre de deman- La hausse du chômage
deurs d’emploi parmi les moins de 25 ans a touché les trois dé-
a progressé de 19 % à la même période. partements de la région. Les ronnement économique semble
Alors qu’il diminuait régulièrement depuis zones d’emploi de Brive et de dégradé dans sa quasi-totalité :
2006, le chômage a recommencé à pro- Tulle sont celles où l’augmen- niveau faible voire nouveau repli
gresser en 2008, en particulier à la fn de tation est la moins forte. Avec de l’activité, chute continue de
l’année. Au quatrième trimestre, le taux un taux de chômage de 5,6 % la construction immobilière,
de chômage limousin était de 6,5 %, soit au quatrième trimestre 2008, réduction des investissements.
un demi-point de plus que le trimestre la Corrèze demeure le départe- Seule la consommation des
ment où la situation est la plus ménages pourrait résister. Au
favorable (7,0 % en Creuse et en premier trimestre 2009, les dé-
Haute-Vienne). penses de consommation des
ménages ont progressé de 0,2 %
29 rue Beyrand au niveau national.
87031 Limoges cedex Des perspectives Cependant, des incertitudes
Tél 05 55 45 20 07 toujours incertaines fortes demeurent, liées à l’ins-
Fax 05 55 45 20 01
tabilité du système fnancier et
Informations statistiques 08 25 88 94 52 En France comme en Limousin, à la diffculté d’évaluer l’impact
la récession se prolongerait au des plans de relance écono-
premier semestre 2009. L’envi- mique.
www.insee.fr
Directrice de la publication Fabienne Le Hellaye
Anne-Lise Duplessy,Rédacteur en chef Frédéric Châtel
Mise en forme Martine Herny, Chantal Desbordes rédaction achevée le 3 juin 2009
Impression GDS Imprimeurs
Maquette iti communication
Prix 2,70 euros
Dépôt légal : juin 2009
Code SAGE : FOC095424
ISSN : 1765-4475
Copyright - INSEE 2009
« La rediffusion, sous quelque forme que ce soit, des fonds de cartes
issus du fchier GéoFLA® de l’IGN est soumise à l’autorisation préalable
de l’IGN et au paiement auprès de cet organisme des redevances corres-
pondantes ».
©IGN 2008 - Insee 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.