Conjoncture en Aquitaine : au 1er trimestre 2012, hausse de l’emploi, aggravation du chômage

De
Publié par

L’année 2012 débute de façon contrastée pour l’économie aquitaine. Alors que l’emploi salarié enregistre une amélioration au premier trimestre, beaucoup d’autres indicateurs sont en berne. En particulier, le chômage régional, au-dessus du niveau métropolitain, continue d’augmenter. Son niveau est au plus haut depuis treize ans. L’intérim repart à la hausse après une contraction en fin d’année 2011. La construction et les services contribuent au redressement de l’emploi régional. Le commerce reste atone. Les secteurs liés à l’aéronautique affichent une bonne santé dans la région début 2012. Le début d’année est caractérisé par un attentisme général. Hausse de l’emploi salarié début 2012 Reprise de couleurs pour l’emploi dans la construction Rebond de l’emploi intérimaire Un chômage au plus haut depuis treize ans Hausse de 20 % des chômeurs de 50 ans ou plus en 1 an La crise attire davantage d’auto-entrepreneurs Forte chute des permis de construire et des mises en chantier Transports aériens : bons résultats pour l’aéroport de Bordeaux Agriculture : après le gel, la pluie Tourisme hôtelier : démarrage maussade en 2012 Coup de frein sur les exportations aquitaines Encadrés Conjoncture nationale : prévisions de croissance de 0,4 % pour l’année 2012 La zone euro sous tension en 2012
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 28
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

n° 12 - juillet 2012
erConjoncture en Aquitaine : au 1 trimestre 2012,
hausse de l’emploi, aggravation du chômage
Corine Kapel
Rédaction achevée le 2 juillet 2012
L’année 2012 débute de façon contrastée pour l’économie aquitaine. Alors que l’emploi salarié
enregistre une amélioration au premier trimestre, beaucoup d’autres indicateurs sont en berne.
En particulier, le chômage régional, au-dessus du niveau métropolitain, continue d’augmenter.
Son niveau est au plus haut depuis treize ans.
L’intérim repart à la hausse après une contraction en fin d’année 2011. La construction et les ser-
vices contribuent au redressement de l’emploi régional. Le commerce reste atone. Les secteurs
liés à l’aéronautique affichent une bonne santé dans la région début 2012.
Le début d’année est caractérisé par un attentisme général.
Le léger regain de l’emploi salarié amorcé en ce début
d’année en Aquitaine est fragile. Sur fond de crise, il
demeure le seul indicateur économique régional posi- Conjoncture nationale : prévisions de crois-
tif. La conjoncture économique en Aquitaine en sance de 0,4 % pour l’année 2012
mai 2012 reste décevante (source Banque de France Au sein de la zone euro, alors que l’Allemagne a crû nettement au
au 13 juin). premier trimestre, l’Espagne et l’Italie sont entrées en récession.
La France est dans la moyenne de la zone euro, avec une crois-
sance faible depuis l’été dernier (0,3 % au troisième trimestre Hausse de l’emploi salarié début
2011 et 0,1 % au dernier trimestre 2011) et nulle au premier tri-
2012 mestre 2012.
Coup d’arrêt sur la croissanceAu premier trimestre 2012, l’emploi salarié aquitain
de l’économie françaisedans les secteurs marchands (hors agriculture, admi-
% %
1,5 3nistration, éducation, santé, action sociale, particu-
liers employeurs et intérim) augmente de 0,5 %. Ce
redressement intervient en Aquitaine après un troi- 1,0 2
Glissementsième et un quatrième trimestre 2011 en baisse de annuel
0,1 % puis 0,2 %. 0,5 1
Aquitaine : + 0,5 % d’emploi salarié marchand
er
0,0 0non agricole au 1 trimestre 2012
T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4
e
indice base 100 au 4 trimestre 2001 2010 2011 2012
110
- 0,5 - 1
PrévisionsVariation
Aquitaine trimestrielle
105 - 1,0 - 2
Évolution du PIB
Source : Insee, Comptes nationaux trimestriels,
CJO-CVS, aux prix de l'année précédente chaînés100
France métropolitaine L’économie française ne devrait pas se comporter mieux au
deuxième trimestre 2012 (pas de croissance du PIB). Elle démar-95
rerait très mollement au second semestre (+ 0,1 % au troisième
trimestre et + 0,2 % au dernier trimestre).
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
%Emploi salarié marchand * - données CVS
5
Source : Insee, Estimations d’emploi - dernier chiffre T1-2012 provisoire
* hors agriculture, administration publique, éducation, santé, action sociale, 4
particuliers employeurs et intérim
Avertissement : Ces évolutions sont publiées selon la nouvelle nomenclature 3
d’activités française “NAF rév.2, 2008".
2
1C’est mieux que la moyenne nationale où l’emploi sa-
0
larié marchand n’augmente que de 0,1 %.
- 1
- 2Les services marchands, en baisse depuis l’été 2011,
- 3créent 0,9 % d’emplois supplémentaires en début
- 4d’année. Après la vague de délocalisation des centres
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012*
d’appels, c’est le tour des banques et des organismes Évolution du PIB en volume
Source : Insee, Comptes nationauxfinanciers, très impactés par la crise. Récemment, * Prévision
Cofinoga annonçait 400 suppressions d’emplois et la
La prévision de croissance pour 2012 est de 0,4 %.Caisse d’Épargne de nombreuses fermetures
La France souffrira de la demande intérieure de ses partenaires ded’agences rurales.
la zone euro, ce qui handicape les exportations. La faiblesse de
l’activité aggravera le chômage. De plus, le pouvoir d’achat du re-
Face aux difficultés économiques, le secteur des ser- venu disponible brut devrait baisser fortement.
vices est en pleine mutation. Des filières innovantes Source : Note de conjoncture Insee - juin 2012
voient le jour en Aquitaine, notamment le “green bu-
erConjoncture en Aquitaine : au 1 trimestre 2012, hausse de l’emploi, aggravation du chômage 1/4 © Insee 2012Chute de l’intérim fin 2011 en Aquitaine,siness”. Solaire, filière éolienne, biocarburant etc.
reprise début 2012sont des nouveaux pourvoyeurs d’emploi.
e
Indice base 100 au 4 trimestre 2001
140
Reprise de couleurs pour l’emploi Aquitaine
130dans la construction
120
L’emploi dans la construction, en fléchissement de-
110puis le début de la crise, se redresse au premier tri-
mestre 2012 avec 0,7 % d’emplois supplémentaires. 100
Les grands projets bordelais semblent impacter le France métropolitaine
90secteur, notamment le gigantesque chantier de Bor-
deaux-Euratlantique et parallèlement tous les amé-
80
nagements périphériques qui en dépendent (projet
70Saint-Jean - Belcier). Le secteur du BTP est en re-
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
vanche mis à mal dans le pays basque avec la
Évolution de l’emploi intérimaire - données CVS
concurrence accrue d’entreprises frontalières espa- Source : Insee, Estimations d'emploi
gnoles.
de plus en plus vers l’intérim comme solution d’at-
Du mieux début 2012 dans les services tente.et la construction en Aquitaine
eIndice base 100 au 4 trimestre 2001 Au niveau national, les effectifs intérimaires sont en
130 légère baisse de 0,1 % au premier trimestre.
125 Industrie
Construction
Commerce120 Un chômage au plus haut depuisServices
Tous secteurs
115 treize ans
110
Le taux de chômage localisé régional s’établit en105
moyenne au premier trimestre à 9,7 % de la popula-
100
tion active contre 9,6 % pour la France métropoli-
95 taine. Il est en hausse de 0,3 point par rapport au
90 trimestre précédent en Aquitaine comme au niveau
85 national. Le chômage aquitain dépasse la moyenne
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
nationale pour le second trimestre consécutif. Il est à
Emploi salarié marchand par secteurs en Aquitaine * - données CVS
un niveau jamais atteint depuis 13 ans.Source : Insee, Estimations d’emploi salarié marchand - dernier chiffre T1-2012 provisoire
* hors agriculture, administration publique, éducation, santé, action sociale,
particuliers employeurs et intérim Le chômage régional au-dessus
Avertissement : Ces évolutions sont publiées selon la nouvelle nomenclature de la moyenne nationale
d’activités française “NAF rév.2, 2008".
%
10,0Les effectifs dans le commerce et l’industrie sta-
France métropolitaine - taux au sens du BIT
gnent. L’Aquitaine, relativement peu industrialisée, 9,5
est aussi moins touchée par les grandes vagues de
9,0suppressions d’emplois. Le secteur aéronautique et
spatial va bien et affiche une forte croissance. En
8,5
Aquitaine, tous les secteurs liés profitent de la
8,0hausse des commandes. Cet essor engendre en 2011
des recrutements importants dans les sociétés d’in-
7,5
génierie et dans les industries du travail des métaux. Aquitaine - taux localisé
7,0
L’année 2012 démarre sur de bonnes bases pour être
6,5un bon cru pour les industriels aquitains dépendant 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
des commandes aéronautiques et spatiales. L’activi- Taux de chômage - données CVS
Source : Insee - Ministère du Travailté liée progresse au printemps 2012, les carnets de à six mois se garnissent encore et les Le rebond d’activité qui se fait attendre et la faiblesse
capacités de production sont fortement utilisées. des perspectives de croissance contraignent les en-
L’embauche et l’investissement matériel devraient se treprises à des réajustements qu’elles avaient
poursuivre, mais les difficultés de recrutement jusque-là repoussés. Une vague de licenciements
perdurent. pourrait faire suite à une période d’attentisme dans
un proche avenir.
La région limite les destructions d’emplois industriels
grâce aussi sans doute à la filière verte (cf. profes- La barre des 10 % de chômage est dépassée dans
sions de l’économie verte - Dreal Aquitaine - plusieurs zones d’emploi.
avril 2012).
Hausse de 20 % des chômeurs de
Rebond de l’emploi intérimaire 50 ans ou plus en 1 an
Au premier trimestre 2012, l’emploi intérimaire ré- Fin mai 2012, le nombre de demandeurs d’emploi
gional inverse la tendance de fin d’année en augmen- inscrits à Pôle emploi de catégorie A progresse de
tant de 5,6 % après une baisse de 8 %. Cette reprise 0,9 % par rapport au mois précédent (148 300 de-
est fortement liée à l’activité du secteur tertiaire et mandeurs d’emploi sans aucune activité). Sur un an,
du bâtiment en augmentation depuis le début de de mai 2011 à mai 2012, la progression (10,3 %) est
l’année en Aquitaine. plus forte qu’au niveau national (8 %). Le nombre de
femmes demandeurs d’emploi en Aquitaine pro-
En outre, dans un contexte de pénurie d’emploi, les gresse de 10 % sur un an et celui des hommes de
jeunes arrivant sur le marché du travail se tournent 10,5 %. Les effectifs de demandeurs d’emploi de
erConjoncture en Aquitaine : au 1 trimestre 2012, hausse de l’emploi, aggravation du chômage 2/4 © Insee 2012moins de 25 ans augmentent de 7,3 %, ceux des 25
Nombre
à 49 ans de 8,1 %. La catégorie des personnes de 10 500
Aquitaine50 ans ou plus est toujours la plus touchée par le
9 500
chômage avec une progression de 19,7 %.
8 500
7 500Le nombre d’Aquitains inscrits fin mai 2012 à Pôle
6 500emploi de catégorie A, B, C (incluant les demandeurs
Tendance
5 500d’emploi en activité réduite) progresse, ils sont
226 300. De mai 2011 à mai 2012, la hausse s’établit 4 500
à7%. 3 500
2 500
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 La crise attire davantage d’auto-en-
Total de logements ordinaires commencés - données brutes en date
de prise en comptetrepreneurs
Source : Dreal
Au cours du premier trimestre 2012, près de
8 000 entreprises se sont créées en Aquitaine soit Toutes les formes d’habitat sont en diminution, le
10 % de plus qu’au trimestre précédent. Les créa- collectif de 65 %, l’individuel groupé de 28 % et l’in-
tions d’auto-entreprises ont fait un bond de 25 % et dividuel pur de 8 %. En rythme annuel, le nombre de
représentent les 61 % des entreprises créées. mises en chantier de logements ordinaires progresse
de 3 % par rapport à fin mars 2011.Nombre
9 800
Créations
8 800 Transports aériens : bons résultats
7 800
pour l’aéroport de Bordeaux
6 800
5 800
Le trafic passagers de l’aéroport de Bordeaux-Méri-
4 800
gnac progresse de 8 % sur les 5 premiers mois de
3 800
2012 par rapport à la même période de 2011. Après
2 800
Hors auto-entrepreneurs Easyjet et Ryanair, une compagnie espagnole à bas
1 800
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 coût, Volotea, s’installe à Mérignac avec sept nouvel-
Créations d’entreprises en Aquitaine toutes activités marchandes hors agriculture - les liaisons, trois nationales et quatre internationa-données CVS-CJO
Source : Insee, REE (Sirene) les. La part du bas coût pourrait représenter 30 % du
volume d’affaires de l’aéroport. L’augmentation du
Le contexte de crise persistant provoque un engoue- trafic passagers intervient malgré les incertitudes sur
ment pour ce statut, avant une possible réforme gou- la création d’une nouvelle base régionale d’Air
vernementale de l’auto-entreprenariat. France. Le contexte financier et social est actuelle-
ment incertain pour la compagnie tricolore.
Forte chute des permis de construire
Milliers
et des mises en chantier 460
410En 2011, en Aquitaine, le nombre de permis de cons- Aéroport de Bordeaux-Mérignac
360truire et de mises en chantier avait progressé de 26
310et 28 %. Au cours du premier trimestre 2012, le
nombre de permis de construire recule de 33 % par 260
Tendance
rapport au trimestre précédent. Des raisons expli- 210
quent cette chute : notamment les nouvelles disposi-
160
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011tions Scellier, les banques de plus en plus exigeantes
Aéroport de Bordeaux-Mérignac : trafic passagerssur les dossiers et le tarissement progressif des
Source : Direction de l'Aviation civile du Sud-Ouest
grands programmes immobiliers. L’habitat collectif
et l’individuel groupé se replient respectivement de L’aéroport de Pau-Pyrénées confirme début 2012 le
50 % et de 48 %, soit 2 900 logements en moins. déficit observé en 2011. Sur les quatre premiers mois
L’habitat individuel reste quasi stable. de 2012, le trafic passagers baisse de 7 % par rap-
port à 2011.
En rythme annuel, le nombre de logements ordinai-
res autorisés fin mars 2012 est comparable à celui de Le trafic maritime de marchandises diminue. Avec un
fin mars 2011. tonnage global de 2,7 millions de janvier à
avril 2012, le trafic du port de Bordeaux est inférieur
Les mises en chantier subissent également une forte
de 1,4 % par rapport à début 2011.
baisse de 41 % par rapport au trimestre précédent,
soit 3 500 logements en moins.
Agriculture : après le gel, la pluie
Nombre Après la vague de froid du mois de février et un épi-
13 500
Aquitaine sode de chaleur au mois de mars, le mois d’avril se
12 500
caractérise par une pluviométrie deux fois plus im-11 500
10 500 portante que la normale. Dans le nord de la Dor-
9 500 dogne, une nuit de gel en avril compromet la récolte
8 500
Tendance de pommes à 90 %. Le vignoble de Bergerac aurait
7 500
été également touché par le gel et perdu 30 % de ses6 500
5 500 bourgeons. La gelée a aussi eu des incidences sur le
4 500 kiwi et la prune d’ente. La production de tomates est
3 500
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 en retard à cause du manque de lumière durant le
Autorisations de construction de logements ordinaires - données brutes en date mois d’avril. Les fraises souffrent aussi de la météo,
de prise en compte
le mûrissement est retardé et les volumes mis enSource : Dreal
marché sont insuffisants.
erConjoncture en Aquitaine : au 1 trimestre 2012, hausse de l’emploi, aggravation du chômage 3/4 © Insee 2012Parallèlement, la météo fraiche et humide ne favorise Les mois de février et mars sont en deçà des résultats
pas la consommation de tous ces légumes de prin- de 2011. La vague de froid du mois de février profite
temps, asperge, concombre etc. et les cours s’en exclusivement aux stations de ski et le temps qua-
ressentent. si-estival du mois de mars ne suffit pas à remplir les
hôtels aquitains. Les touristes européens, touchés
Après s’être stabilisés à un niveau élevé lors du par la crise, viennent moins nombreux.
deuxième semestre 2011, les coûts de production
agricole progressent à nouveau à cause principale- Coup de frein sur les exportations
ment de l’augmentation des prix d’achat des postes
aquitaines“énergie et lubrifiants” et “aliments pour animaux”
(source Draaf). Les exportations aquitaines sont en quasi-stagnation
début 2012, après une hausse de 13 % au quatrième
Tourisme hôtelier : démarrage trimestre 2011. Elles sont en repli vers la zone euro
maussade en 2012 et en légère hausse vers l’Union européenne.
Après une saison 2011 remarquable, l’année 2012 Les exportations de produits agricoles, hydrocarbu-
démarre plus modestement. Au premier trimestre, la res, textiles, bois-papier, produits chimiques et
fréquentation hôtelière est en baisse de 1 % par rap- pharmaceutiques sont en augmentation. Les pro-
port à 2011. duits les plus exportés restent les produits de la
construction aéronautique, les boissons, les pro-
Seul, le mois de janvier affiche des résultats meil- duitsdelaculture,lesproduitschimiquesetlapâte
leurs que l’année précédente, aidé par un enneige- àpapier.
ment correct dans les stations pyrénéennes.
Milliers Indice CVS base 100 moyenne 1994
1 400 260
1 300
240
1 200 2009 2010 2011 2012
Aquitaine
1 100 220
1 000
200
900
France
800 180
700
160
600
500 140
400
120
300 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
Jan. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
Nuitées dans l’hôtellerie aquitaine Évolution des exportations en valeur - FAB, hors matériel militaire
Source : Insee - Direction de la compétitivité, de l’industrie et des services Source : Direction régionale des Douanes de Bordeaux
La zone euro sous tension en 2012
L’économie mondiale croît depuis l’été 2011 à un rythme modéré,
freinée par plusieurs chocs défavorables : la hausse du prix des
matières premières, les conséquences économiques du tsunami
au Japon, le durcissement des politiques budgétaires, en Europe,
mais aussi aux États-Unis et, enfin, les tensions sur les dettes
souveraines dans la zone euro.
Début 2012, l’effet de ces chocs diffère nettement selon les éco-
nomies : alors que l’activité croît à nouveau vivement au Japon,
grâce au soutien public à la reconstruction, le Royaume-Uni est en
récession et la zone euro en est proche. Les pays émergents et les
États-Unis se situent dans une situation intermédiaire : leurs éco-
nomies sont en croissance, mais à un rythme inférieur à celui d’a- Pour en savoir plus...
vant-crise.
Note de conjoncture, juin 2012 - La zone euro
Au sein de la zone euro elle-même, les divergences sont égale- sous tension
ment importantes : alors que l’Allemagne a crû nettement au pre- www.insee.fr - Thème Conjoncture -
mier trimestre, l’Espagne et l’Italie sont entrées en récession. La Analyse de la conjoncture
France est dans la moyenne de la zone euro.
Envolée de l’aéronautique dans le Grand
Un ralentissement de l’économie mondiale est attendu au Sud-Ouest en 2011 et début 2012
deuxième trimestre, sous l’effet notamment d’une nouvelle ac- Aquitaine e-publications n° 11 - juin 2012
centuation des tensions financières dans la zone euro. Sous ré-
serve que celles-ci ne s’intensifient pas, la croissance mondiale
Les sites internetdevait repartir quelque peu au second semestre. Elle serait no-
tamment soutenue par un assouplissement des politiques moné- Direccte Aquitaine
taires et budgétaires dans les pays émergents et par la baisse en www.aquitaine.direccte.gouv.fr
cours des prix de matières premières, du pétrole en particulier.
Draaf Aquitaine
Les divergences entre pays et zones devraient toutefois persister
http://draf.aquitaine.agriculture.gouv.frà l’horizon de la prévision. La zone euro serait ainsi toujours à la
traîne de l’économie mondiale et, au sein de la zone euro, l’Alle- Dreal Aquitaine
magne serait en croissance, tandis que l’Espagne et l’Italie reste- www.aquitaine.developpement-durable.gouv.fr
raient en récession. Ces deux pays seraient toujours handicapés
Les chiffres du commerce extérieur
par un ajustement budgétaire de très grande ampleur et le durcis-
http://lekiosque.finances.gouv.frsement des conditions de financement induit par l’élévation des
taux d’intérêt sur leur dette publique. Banque de France
Source : Note de conjoncture Insee - juin 2012 www.banque-france.fr
erConjoncture en Aquitaine : au 1 trimestre 2012, hausse de l’emploi, aggravation du chômage 4/4© Insee 2012

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.