Conjoncture mi-2011 : le poids de l'incertitude

De
Publié par

Après s'être replié au printemps, le PIB progresse de nouveau en France au troisième trimestre, confirmant une année 2011 un peu plus favorable que 2010, mais aussi plus heurtée. L'emploi salarié limousin se redresse au deuxième trimestre 2011 et le taux de chômage tend à se stabiliser. Les entrepreneurs limousins demeurent hésitants, dans un contexte national et international très incertain, notamment dans la zone euro, où les perspectives de croissance se détériorent. Les entreprises manquent de visibilité La demande intérieure rebondit Toujours moins d'auto-entreprises L'emploi limousin se redresse Chômage : l'écart se réduit Forte progression des demandeurs d'emploi de plus de 50 ans
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 89
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Conjoncture mi-2011 :
le poids de l’incertitude
Après s’être replié La France n’a pas échappé 2011 présente ainsi un profl chahuté,
à la détérioration du climat refétant une période de forte incertitude.au printemps, le PIB
conjoncturel que les économies progresse de nouveau en
avancées ont connu au cours France au troisième tri-
Les entreprises de l’été 2011, marqué par la mestre, confrmant une
crise des dettes souveraines. manquent de visibilitéannée 2011 un peu plus
Après le rebond de l’activité du favorable que 2010, mais
premier trimestre, le produit En Limousin, les chefs d’entreprise in-aussi plus heurtée.
intérieur brut (PIB) s’était re- terrogés par la Banque de France s’ins-
plié de 0,1 % au printemps ; il crivent dans ce mouvement, oscillant
s’oriente de nouveau à la hausse entre poursuite de la reprise et retour-
(+ 0,4 %) au troisième trimestre nement de conjoncture. Ils font état d’un L’emploi salarié li-
2011. L’activité est soutenue ralentissement de l’activité industrielle mousin se redresse au
par les services deuxième trimestre 2011 et
(+ 0,4 %) et le re- Une année 2011 chahutéele taux de chômage tend à
bond de la pro-
se stabiliser.
duction d’éner- + 1,5
gie-eau-déchets,
+ 1,0
malgré une pro-
+ 0,5duction manufac-
0,0turière toujours
Les entrepreneurs
en repli : – 0,2 % - 0,5
limousins demeurent après – 0,6 % au
- 1,0hésitants, dans un contexte trimestre pré-
- 1,5national et international cédent. Le PIB
très incertain, notamment - 2,0pourrait rester T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4
dans la zone euro, où les 2008 2009 2010 2011stable au dernier
perspectives de croissance Glissement trimestriel du PIB français en euros constants aux prix de l'annéetrimestre. Globa-
précédente chaînés (en %, données cvs-cjo)se détériorent. lement, l’année Source : Inseeen octobre, alors que sa stabilisation Des soldes d'opinion toujours positifs
au mois d’août puis sa légère reprise en
40septembre pouvaient laisser entrevoir une
30reprise modérée. Le repli de l’activité est
20particulièrement marqué dans l’industrie
agroalimentaire. 10
Face à une demande peu tonique, le 0
niveau des stocks reste élevé, malgré le
-10
fléchissement de la production. De ce
-20fait, le taux d’utilisation des capacités
-30de production est à son plus bas niveau
-40depuis un an. Néanmoins, l’opinion des
chefs d’entreprise limousins sur leurs -50
Octobre 2007 Octobre 2008 Octobre 2009 Octobre 2010 Octobre 2011carnets de commandes reste favorable
niv stocks niv carnetsdans la quasi-totalité des secteurs et ils
Situation des carnets de commandes et des stocks de produits finis dans l'industrie en Limousin espèrent une activité plus soutenue au
(en solde d'opinions, données CVS)mois de novembre. La détente sur le prix Source : Banque de France
des matières premières participe à ce
mouvement. Mais les perspectives à plus rement (+ 0,4 %), traduisant la vation demeure fragile (– 1 %).
long terme sont plus réservées, notam- prudence des entrepreneurs. Toutefois, qu’il s’agisse des loge-
ment dans la fabrication de matériel de Néanmoins, la construction de ments neufs ou des locaux non
transport et le travail du bois. logements neufs soutient la pro- résidentiels, les autorisations de
gression de l’investissement. construire accordées au second
En Limousin, les mises en chan- trimestre laissent présager une
La demande intérieure tiers ont fortement progressé amélioration dans le secteur
rebondit fn 2010 et début 2011. Au deu - pour les prochains mois, même
xième trimestre, elles repartent si les professionnels de la région
En France, au troisième trimestre, la à la baisse (– 15 %). Cepen- préfèrent rester prudents. La
contribution du commerce extérieur à la dant, sur un an, le nombre de situation dans le secteur des
croissance reste positive, à hauteur de 0,1 logements commencés est en travaux publics demeure peu sa-
point, mais beaucoup plus mesurée qu’au hausse (+ 15 %). La tendance est tisfaisante : le chiffre d’affaires
trimestre précédent (0,5 point). C’est sur- similaire pour les locaux non ré- repart à la baisse au troisième
tout le rebond de la demande intérieure sidentiels : après le pic observé trimestre et l’amélioration des
qui soutient de nouveau la croissance. Les au quatrième trimestre 2010, carnets de commandes reste
dépenses de consommation des ménages la construction limousine de ténue.
et l’investissement contribuent à hauteur locaux non résidentiels est en
de 0,3 point à la progression du produit retrait. Au deuxième trimestre
Toujours moins intérieur brut, après une contribution 2011, les mises en chantier ont
négative de – 0,3 point au trimestre pré- diminué de 5,6 % par rapport d’auto-entreprises
cédent. La consommation des ménages au trimestre précédent. Tou-
repart à la hausse (+ 0,3 %) après s’être jours moins bien orientée qu’au Au deuxième trimestre 2011,
nettement repliée au deuxième trimestre niveau national, l’activité des près de 1 200 entreprises ont
(– 0,8 %). L’investissement ralentit légè- travaux d’entretien et de réno- été créées en Limousin, soit
une progression d’environ 11 %
par rapport au trimestre précé-Tableau de bord au deuxième trimestre 2011
dent. Cependant, sur un an, la
Valeur brute Évolution en % Évolution en % tendance est à la baisse : – 13 %.
edu 2 trimestre 2011 sur un trimestre (cvs) sur un an (cvs) Cette évolution est en grande
Limousin France Limousin France Limousin France partie imputable au repli de
la création d’auto-entreprises, DEFM (catégorie A, B et C) 42 878 4 103 700 + 1,2 + 1,4 + 7,1 + 3,7
Emploi salarié (1) + 0,7 + 0,2 + 0,5 + 1,1 dont l’infexion se confrme.
Intérim en équivalent temps plein (2) 5 451 592 365 – 2,3 + 1,1 + 11,9 + 17,8 Le troisième trimestre 2011
Créations d'entreprises (2) (3) 1 182 139 497 + 11,5 – 3,8 – 13,0 – 8,7
semble confirmer cette ten-Défaillances d'entreprises (2) (4) 140 12 664 – 1,3 + 1,1 + 1,6 – 1,3
dance : la création d’entreprise Logements commencés (2) (5) 706 83 470 – 15,4 – 17,3 + 15,1 + 13,9
Locaux professionnels commencés s’oriente à la baisse, en Limou-48 926 5 889 468 – 5,6 – 15,5 + 24,9 – 4,1
(en milliers de m²) (2) (5)
sin comme au niveau national.
(1) : secteurs principalement marchands hors agriculture et y compris intérim (4) : en date de publication au BODACC Sur quelque 1 000 entreprises
(2) : les évolutions sur un an sont calculées en moyenne annuelle (5) : les évolutions sont non cvs
créées, 564 l’ont été sous le sta-(3) : seule la composante «hors auto-entrepreneurs» est désaisonnalisée
Source : Insee, Direccte, Pôle emploi, Dares, Dreal tut d’auto-entreprises : c’est le
INSEE Limousin - novembre 2011plus faible total depuis la mise L’emploi indus- Emploi limousin au deuxième trimestre 2011
en place du dispositif au premier triel, avec une
trimestre 2009. progression équi- Évolution en % Évolution en %
Secteurs d’activité
sur un trimestre (cvs) sur un an (cvs)Parallèlement, les défaillances valente à celle du
Industrie + 0,2 – 0,2d’entreprises ont diminué au premier trimestre
Construction – 0,3 – 2,9second trimestre 2011. Malgré (+ 0,2 %), confrme
Commerce + 0,4 + 0,5
tout, sur une année, avec 560 sa stabilisation.
Services marchands hors intérim + 1,6 + 2,4
procédures ouvertes, elles sont Après avoir ralenti Intérim + 0,1 – 2,9
Emploi salarié total * + 0,7 + 0,5en hausse de 1,6 %. en 2010, la dimi-
* Secteurs principalement marchands hors agriculture, hors particuliers employeurs nution de l’emploi
et y compris intérim
industriel limou- Source : Insee, estimations d’emploi
L’emploi limousin sin s’est donc in-
se redresse terrompue au cours du premier en Corrèze au deuxième trimestre 2011 :
semestre 2011. Il atteint ainsi presque tous les secteurs y contribuent,
Après deux trimestres de repli, une quasi-stabilité sur un an. seules la construction en Haute-Vienne
l’emploi salarié limousin dans Seule la construction continue et l’industrie en Corrèze perdent des
les secteurs principalement de perdre des effectifs mais effectifs. En revanche, l’emploi creusois,
marchands se redresse au deu- ralentit son érosion. qui avait connu une légère amélioration
xième trimestre 2011 (+ 0,7 %), Après avoir féchi au trimestre en début d’année, se contracte à nouveau
plus fortement qu’au niveau précédent, l’intérim se main- au deuxième trimestre : à part l’industrie,
national (+ 0,2 %). Cependant, tient au deuxième trimestre tous les secteurs sont en repli.
sur un an, l’évolution de l’emploi 2011, comme au niveau national. Sur un an, l’emploi salarié a tendance à se
régional demeure plus modérée Il n’est plus, comme en 2010, le redresser en Haute-Vienne, à se stabiliser
qu’au niveau national (+ 0,5 % principal moteur de l’améliora- en Corrèze et à se replier en Creuse.
contre + 1,1 %). En Limousin tion de l’emploi. Par ailleurs, en
comme en France, l’emploi n’a équivalent temps plein, l’intérim Chômage : l’écart se réduit
pas retrouvé son niveau d’avant diminue de 2,3 % en Limousin
la crise et le rattrapage semble alors qu’il progresse de 1,1 % Le redressement de l’emploi salarié li-
plus diffcile dans la région. en France. Les contrats pro- mousin au deuxième trimestre contribue
Au deuxième trimestre, ce sont posés dans la région sont plus à stabiliser le taux de chômage régional.
surtout les services marchands souvent à temps partiel ou de Mais là encore, les départements évo-
qui portent la croissance plus courte durée qu’au niveau luent différemment. Le taux de chômage
de l’emploi salarié limousin national. diminue légèrement en Haute-Vienne
(+ 1,6 %). Il est également soute- Les trois départements de la ré- (– 0,1 point), pour s’établir à 8,9 % au
nu par le commerce, qui, après gion enregistrent des évolutions deuxième trimestre, et reste stable en
avoir féchi en début d’année, différenciées. L’emploi salarié
Progression des demandeurs d'emploi sur un an :est en légère reprise (+ 0,4 %). a progressé en Haute-Vienne et
le Limousin figure parmi les cinq régions
les plus touchées
L'emploi s'est redressé dans les services
France métropolitaine : + 4,3 %au deuxième trimestre 2011
4,1
120
3,9
4,5
110 3,0
3,1 8,2 3,2
2,2
3,8100
2,3 3,9
5,9 0,390
80 4,0
7,0 5,0
4,4%70
6,3 - 8,5
4,3 - 6,3
4,860 2,3 - 4,3 6,21 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 7,76,90,3 - 2,32005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
Industrie Services marchands hors intérim Intérim
Commerce Construction Ensemble y. c. intérim
8,5er Emploi salarié en Limousin par trimestre, en indice (base 100 au 1 trimestre 2005 - données
corrigées des variations saisonnières)
Champ : ensemble de l'économie hors particuliers employeurs, hors agriculture et hors secteurs Variation du nombre de demandeurs d'emploi en fin de mois
principalement non marchands (administration publique, enseignement, santé humaine et action (DEFM) de catégories A, B et C, entre septembre 2010 et
sociale) septembre 2011, données brutesSource : Insee, estimations d'emploi
Source : Pôle Emploi, Dares
INSEE Limousin - novembre 2011
© IGN - Insee 2011Corrèze, où son niveau est nettement plus Un taux de chômage qui tend à se stabiliser
faible (6,8 %). En revanche, il poursuit sa
10,0
progression en Creuse, où il atteint 9,3 %.
Depuis l’été 2010, la Creuse affche le taux
9,0
de chômage le plus élevé de la région.
Au niveau national, le chômage se replie
8,0
modérément au deuxième trimestre
(− 0,1 point) pour atteindre 9,1 %. Avec
7,0
8,3 % de sa population active à la re-
cherche d’un emploi, le Limousin affche
6,0
Limousindonc toujours un taux de chômage parmi
France métropolitaineles plus bas de France. Mais l’écart entre le
5,0
1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2taux national et le taux régional se réduit :
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
alors que le taux de chômage limousin
Taux de chômage (en %, données corrigées des variations saisonnières)était inférieur de 1,2 point au taux natio-
Source : Insee, Taux de chômage localisés
nal au deuxième trimestre 2010, cet écart
n’est plus que de 0,8 point au deuxième cherche d’emploi (catégories (+ 2,0 %), en Limousin comme
trimestre 2011. A, B et C) augmente plus rapide- au niveau national.
ment en Limousin qu’en France
métropolitaine : + 7,0 % contre Au quatrième trimestre 2011, le
Forte progression des + 4,5 %. Au troisième trimestre produit intérieur brut en France
demandeurs d’emploi 2011, cependant, leur progres- devrait rester stable. Sur l’en-
de plus de 50 ans sion dans la région (1,4 %), est semble de l’année, l’acquis de
du même ordre qu’au niveau croissance s’établit à + 1,7 %,
L’évolution récente des demandeurs d’em- national (1,8 %). En revanche, soit une légère accélération
ploi inscrits à Pôle emploi semble confr - en liaison avec la reprise de par rapport à 2010 (+ 1,4 %).
mer cette tendance au resserrement entre l’emploi régional, les deman- Cependant, alors que 2010 mar-
taux de chômage régional et national. Sur deurs d’emploi qui exercent quait une reprise modérée mais
un an, de septembre 2010 à septembre une activité réduite (catégories relativement régulière, l’année
2011, le nombre de demandeurs d’emploi B et C) augmentent deux fois 2011 est plus heurtée, refétant
tenus de faire des actes positifs de re- plus en Limousin qu’en France une période de fortes incerti-
métropolitaine (+ 1,9 % contre tudes, marquées au printemps
+ 0,9 %). par les conséquences du séisme
Les seniors sont particulière- japonais et la hausse des ma-
ment touchés par le chômage : tières premières, et alimentées
en un an, le nombre des deman- aujourd’hui par la crise des 29 rue Beyrand
deurs d’emploi de plus de 50 dettes souveraines. Les mesures 87031 Limoges cedex
ans a progressé de plus de 15 %, mises en place pour y faire face
en Limousin comme en France permettront-elles rassurer les
métropolitaine. Et la situation marchés financiers, d’éviter
reste défavorable au troisième les risques qu’entraînerait un Informations statistiques 09 72 72 40 00
trimestre : suivant la tendance durcissement des conditions
nationale, le nombre seniors à de fnancement de l’économie
la recherche d’un emploi pro- et de restaurer la confance des
gresse de 5,9 % alors que celui agents de l’économie réelle? Ou www.insee.fr
des jeunes régresse (– 2,5 %). vont-elles peser sur la demande
Directrice de la publication Fabienne Le Hellaye Les femmes sont également intérieure, dans un contexte in-
Rédactrice en chef Nathalie Garrigues
deux fois plus touchées que ternational troublé, où les pers-Mise en forme Martine Herny
Impression Sotiplan - Limoges les hommes (+ 1,8 % contre pectives de croissance semblent
Maquette iti communication
+ 0,9 %). Le chômage de longue se détériorer pour l’ensemble de
Publication exclusivement diffusée à titre gracieux durée continue de progresser la zone euro ?
Dépôt légal : novembre 2011
Code SAGE : FOC117924
ISSN : 1765-4475 Frédéric Carpentier, Nathalie Garrigues,
Copyright - INSEE 2011
rédaction achevée le 23 novembre 2011
« La rediffusion, sous quelque forme que ce soit, des fonds de cartes issus
du fchier GéoFLA® de l’IGN est soumise à l’autorisation préalable de l’IGN
et au paiement auprès de cet organisme des redevances correspondantes ».

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.