Contraction des échanges (Octant n° 89)

Publié par

Après une année 2000 exceptionnelle, les échanges internationaux de la Bretagne ont retrouvé le niveau des années passées, du fait d'un repli simultané des exportations et des importations. La situation difficile des biens d'équipements électroniques a eu des conséquences importantes sur les échanges. De cette situation découle une dégradation du taux de couverture régional qui est passé de 127 % en 2000 à 117 % en 2001. L'Ille-et-Vilaine reste le premier département exportateur, représentant près de la moitié des exportations bretonnes.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 2
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Commerce
extérieur
Contraction des échanges
a région enregistre une mission constituent le pre- 2000, mais leur poids dans lesLnette contraction de mier poste des exportations. exportations totales a régres-
ses échanges sur l’année Mais la valeur des exporta- sé, passant de 39,7 % à
2001. Les exportations ré- tions de ces produits a reculé 32,5 %.
gionales se sont repliées de de 45 % par rapport à 2000.
16 % en volume par rapport L’ensemble des équipements La baisse des exportations
à 2000, alors qu’elles ont lé- électriques et électroniques agroalimentaires (- 7 % après
gèrement progressé au ni- accuse un repli de 27 %. une hausse de 12,5 % en
veau national (+ 3 %) ; les Cette baisse ne fait que tra- 2000) confirme la baisse ten-
importations ont reculé de duire les effets, sur l’industrie dancielle de la part de ce
plus de 9 % contre 2 % bretonne, de la contraction poste dans les exportations
France entière dans le même observée dans ce secteur sur régionales. Il ne représente
temps. En glissement sur le plan mondial en 2001. La plus que 32 % des ventes à
douze mois les baisses sont Bretagne, devenue en 2000, l’étranger contre 37 % en
plus fortes encore. la première région euro- 1999 et 42 % en 1998. En
péenne pour la production dépit des crises, ESB notam-Après une année 2000
Si les importations ont reculé des téléphones mobiles, n’a ment, qui ont marqué ce sec-exceptionnelle, les
tout au long de l’année, les pu éviter la contagion de la teur sur les deux dernières
échanges internationaux exportations ont baissé sur baisse conjoncturelle de ce années, la baisse enregistrée
les trois premiers trimestres secteur. est beaucoup plus modéréede la Bretagne ont
de l’année avant de se re- que ne le faisaient craindreretrouvé le niveau des
dresser au quatrième tri- Les viandes de volailles et de certaines anticipations.
années passées, du fait mestre 2001. boucherie constituent les
deuxième et troisième postes Le recul des importationsd’un repli simultané des
des exportations régionales, bretonnes n’a affecté ni laexportations et des Le poids de la Bretagne mais les volailles enregistrent place de la Bretagne dans le
importations. La situation un repli alors que les viandes classement des régions fran-dans les exportations :
ede boucherie progressent très çaises (13 ) ni son poids dansdifficile des biens l’avancée de 2000
légèrement. Les équipements l’ensemble des importationsd’équipements est gommée
automobiles, quatrième poste nationales. Les appareils
électroniques a eu des d’exportations, ont également d’émission et de transmission
La baisse des échanges de la connu un fort repli (- 50 %). (un peu moins de 10 % desconséquences
région ont amené la Bre- Au final, les quatre premiers importations régionales) ontimportantes sur les
tagne à reculer d’un rang produits exportés par la Bre- progressé de 35 %. Les com-
échanges. De cette dans le classement des ré- tagne sont les mêmes qu’en posants électroniques consti-
gions françaises selon lesituation découle une
Échanges extérieurs de la Bretagne (en millions d’euros)montant des exportations :
dégradation du taux de e
elle se situe au 14 rang, re- Importations Exportations
couverture régional qui trouvant la place qu’elle oc- Évolution Évolution
cupait en 1999. La région re-est passé de 127 % en 2001 2000-2001 2001 2000-2001
présente, en 2001, 2,6 % de (en %) (en %)2000 à 117 % en 2001.
l’ensemble des exportations
Côtes-d'Armor 630 - 21,1 966 - 14,9L’Ille-et-Vilaine reste le françaises. Là aussi, la situa-
Finistère 1 738 + 1,5 2 141 - 19,6tion de 2001 est proche depremier département
Ille-et-Vilaine 3 610 - 12,4 3 730 - 21,9celle de 1999.
exportateur, représentant Morbihan 1 209 - 6,5 1 579 + 8,9
Bretagne 7 187 - 9,3 8 416 - 16,3près de la moitié des Comme en 2000, les appa-
Source : Direction Régionale des Douanesreils d’émission et de trans-exportations bretonnes.
22 Octant n° 89 - Avril 2002 Bilan économique 2001Commerce extérieur
tuent le deuxième poste, en ton pour les échanges exté- Les 4 premiers produits importés en 2001
repli cependant de plus de rieurs. Il assure la moitié
%avec leur poids dans les importations bretonnes
50 % en un an. Durant cette des exportations et reçoit
période, les produits pétro- plus de 44 % des importa-
Appareils d'émission
liers ont connu une baisse tions régionales. Toutefois et de transmission
du son
d’environ 25 %, et ne repré- la part de l’Ille-et-Vilaine
sentent désormais que 3 % dans le total des exporta-
Composants
des importations bretonnes. tions régionales a légère- électroniques
ment diminué au profit es-
sentiellement du Morbihan
Huiles brutesLe Royaume-Uni dont les ventes à l’étranger et tourteaux 1998
devient le premier ont progressé de 8,9 %, do- 1999
2000pées par le secteur de laclient de la région Produits pétroliers
2001parfumerie. Hormis le Mor- raffinés
bihan, les exportations re-Les exportations de la Bre-
02 46 8 10 12culent pour les trois dépar-tagne restent majoritairement
tements. Dans le Finistère, Les 4 premiers produits exportés en 2001à destination de l’Union euro-
les produits des industries avec leur poids dans les exportations bretonnes %péenne, qui absorbe 70 % du
agroalimentaires sont entotal contre 65 % au niveau
net repli (- 13 %) alors que Appareils d'émissionnational. En 2001, le
et de transmission
la situation est plus favo- du sonRoyaume-Uni est devenu le
rable dans les autres dépar-premier client de la région. Ce
tements bretons (baisse li- Viandes de volaillespays représente 18 % des dé-
et plumesmitée voire progression). Labouchés régionaux. L’Alle-
diminution des exporta-magne, qui était le premier
tions d’automobiles touche Viandes de boucheriepartenaire depuis de nom-
et produits d'abattage 1998de plein fouet l’Ille-et-Vi-breuses années arrive en
1999laine, de même que les dif-deuxième position avec 12 %
2000
Equipementsficultés des équipementsdes exportations contre 17 % pour automobile 2001électriques et électroni-en 2000. Les six premiers pays
ques. Les difficultés de ce 062 4 68 10 12 14 16 18clients de la Bretagne sont eu-
secteur ont également pé-ropéens. Les Etats-Unis se si- Source : Direction Régionale des Douanes
nalisé les exportations entuent en septième position.
Côtes-d’Armor, où les ven-
tes de composants électri- Bretagne : importations et exportationsL’Europe occidentale est
erques et électroniques dimi- (Base 100 au 1 trimestre 1999)également le principal four-
230nuent de 60 % en un an.nisseur de la Bretagne, avec
une part relative (54 %) 210
moins importante que dans
190
les exportations. Le net repli
170des composants a entraîné Exportations
François-Xavier DUSSUDune diminution des impor-
150Avec la collaborationtations japonaises (- 37 %)
de la Direction Régionale 130et de la Corée du Sud
du Commerce Extérieur(- 70 %). L’Allemagne est le 110
et de la Directionpremier pays fournisseur de importations
Régionale des Douanes 90la Bretagne. Les importa-
tions en provenance de ce 70
1999 2000 2001pays ont légèrement pro-
Source : Direction Régionale des Douanes
gressé (+ 6 %) et représen-
tent 12 % des importations
régionales. Échanges extérieurs de la Bretagne par grand secteur en 2001
Exportations ImportationsLa part de l’ensemble
Asie-Océanie est en baisse Valeur Valeur
% %(de 23,5 à 19,1 %). Cette pro- (millions d’euros) (millions d’euros)
portion reste cependant très Agroalimentaire 2 732 32,5 1 462 20,3
au dessus de la moyenne na- dont IAA 2 408 28,6 14,91 069
tionale (12 % en 2001). Biens d’équipements 2 537 30,1 1 932 26,9
dont é
1 691 20,1 1 159 16,1
électriques et électroniques
Seul le Morbihan Biens intermédiaires 1 280 15,2 2 322 32,3
voit ses exportations Biens de consommation 909 10,8 896 12,5
Industrie automobile 941 11,2 329 4,6progresser
Autres (y compris énergie) 17 0,2 246 3,4
Total 8 416 100,0 7 187 100,0L’Ille-et-Vilaine demeure le
premier département bre- Source : Direction Régionale des Douanes
Bilan économique 2001 Octant n° 89 - Avril 2002 23
n

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.