Création d'entreprise : Moins de créations dans le commerce et la construction

De
Publié par

Création d’entreprise Moins de créations dans le commerce et la construction er pause avec 3 376 nouvelles entrepri-u 1 janvier 2008, 29 500 entre-Le tissu économique ses implantées dans le département,A prises martiniquaises exerçaientmartiniquais s'est enrichi de soit 3% de moins qu'en 2008. Maisleur activité dans l'industrie, la 3 380 nouvelles entreprises, cette baisse masque des disparités sec-construction, le commerce et les ser- torielles. L'industrie est le seul secteursoit 3% de moins qu'en vices (champ ICS). Le tertiaire, compo- à poursuivre sa dynamique de créa-sé des services et du commerce, reste2007. La moitié d'entre tion. En revanche, si la constructionlargement majoritaire avec plus des elles ont été créées dans stagne, le nombre de créations dimi-trois-quarts des unités productives les services qui demeurent nue de 4% dans les services et de 11%(51% pour les services et 26% pour le dans le commerce.commerce). La construction et l'indus-le premier gisement trie représentent respectivement 14%de créations devant et 9% de l'appareil productif de la Les services : premier gisement le commerce. Dynamisée Martinique. de créations Depuis le début de la décennie, lapar l'agro-alimentaire, structure du tissu économique marti- A l'origine de 1 767 créations, le sec-l'industrie progresse de niquais n'a pas évolué. Les trois-quarts teur des services représente toutefois25%.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 9
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Création d’entreprise
Moins de créations dans
le commerce et la construction
er pause avec 3 376 nouvelles entrepri-u 1 janvier 2008, 29 500 entre-Le tissu économique
ses implantées dans le département,A prises martiniquaises exerçaientmartiniquais s'est enrichi de
soit 3% de moins qu'en 2008. Maisleur activité dans l'industrie, la
3 380 nouvelles entreprises, cette baisse masque des disparités sec-construction, le commerce et les ser-
torielles. L'industrie est le seul secteursoit 3% de moins qu'en vices (champ ICS). Le tertiaire, compo-
à poursuivre sa dynamique de créa-sé des services et du commerce, reste2007. La moitié d'entre
tion. En revanche, si la constructionlargement majoritaire avec plus des
elles ont été créées dans stagne, le nombre de créations dimi-trois-quarts des unités productives
les services qui demeurent nue de 4% dans les services et de 11%(51% pour les services et 26% pour le
dans le commerce.commerce). La construction et l'indus-le premier gisement
trie représentent respectivement 14%de créations devant
et 9% de l'appareil productif de la Les services : premier gisement
le commerce. Dynamisée Martinique. de créations
Depuis le début de la décennie, lapar l'agro-alimentaire,
structure du tissu économique marti- A l'origine de 1 767 créations, le sec-l'industrie progresse de
niquais n'a pas évolué. Les trois-quarts teur des services représente toutefois25%. A l'inverse, des entreprises sont des petites unités près de la moitié du renouvellement
le commerce chute de 11%. n'ayant aucun salarié avec une repré- des entreprises et reste donc majori-
sentation plus marquée dans les ser-Le secteur des services taire dans l'économie martiniquaise.
vices (53%) et le commerce (26%). Les activités immobilières sont enaffiche le meilleur taux de
grande partie responsables de la bais-
création d'entreprise. Moins de créations en 2008 se enregistrée dans les services. En
Neuf entreprises sur dix ont effet, moins de 200 entreprises y ont
Après deux années consécutives de été créées, soit une chute brutale dedémarré leur activité sans
hausse, l'année 2008 marque une 50% par rapport à 2007 qui avait étésalarié et un tiers des
emplois salariés créés relève
de la construction.
L'industrie se renouvelle mieux
Taux de création par grand secteur d'activité en Martinique
En %
14
12
10
8
66
4
2
0
Industrie Construction Commerce Services Ensemble Commerce Services
2007 2008
Source : Insee, Sirene.
14
N° 71 - Martinique - Juin 2009Création d’entreprise
une année particulièrement favorable Progression particulièrement marquée dans les activités immobilières
pour ce secteur. Créations d'entreprises par secteur en Martinique (en nombre)
Malgré un recul de 11% des services
personnels et domestiques, les ser-
vices aux particuliers progressent glo- Education, santé, action sociale
balement de 6%. Le secteur du conseil
et de l'assistance, qui regroupe notam- Conseils et assistance
ment les services professionnels, les
activités informatiques ou encore la Activités immobilières
publicité, a attiré 17% de créateurs de
plus que l'année précédente. Les acti- Commerce de détail, réparation
vités récréatives culturelles et sportives
ont, cette année encore, séduit l'esprit Commerce de gros
d'entreprise des créateurs dont le
nombre a crû de 30% en 2008. Industrie
Les activités relatives à la santé conti-
0 100 200 300 400 500 600 100nuent de se développer (+15%) pour
2007 2008répondre aux besoins en soins gran-
Source : Insee, Sirene.dissants d'une population qui vieillit.
En dépit de la baisse de 11% des créa-
tions dans le commerce, ce secteur,
qui représente 23% des unités nou-
velles dont la moitié dans le commer-
ce de détail, reste pourtant le deuxiè- entreprises représentent 10% de l'en- construction, 14% le commerce de
me gisement de créations après celui semble des créations et possèdent l'un détail et les réparations et 11% les ser-
des services. des taux de création les plus élevés vices opérationnels. Une seule entre-
(15,2%). Avec 9% des créations en prise de plus de 20 salariés a été créée
2008, le secteur de l'éducation, la dans le commerce.Un taux de création plus élevé
santé et l'action sociale est égalementdans les services
un contributeur important, son taux de Une répartition des créations
création atteint 13,3%. Si le secteurDans ce contexte peu favorable, le très hétérogènedes activités financières est sous repré-taux de création atteint 11,5% en
senté, il n'en est pas moins dynamique2008. Les services affichent le taux de Les disparités de localisation sont trèscomme en atteste la progression decréation le plus élevé avec 11,7%. Au marquées. 54% des créateurs s'instal-son taux de création qui atteint 15,9%sein de ce secteur, les services aux lent dans la zone d'emploi du centreen raison de l'envolée de ses créations.
agglomération dont plus de la moitiéAprès avoir longtemps dominé les
investissent dans les services. A l'inver-autres secteurs, le commerce perd la
se, la faible attractivité de la zone Nordpremière place. Son taux de créationLes services : (nord caraïbe et nord atlantique) labien inférieur à celui des services estPremier gisement de créations freine dans son développement : seulsau niveau de la moyenne régionale. LeCréation des entreprises par secteur en 7% des créateurs s'y sont installés. Lefort renouvellement des entreprisesMartinique sud a attiré près de 28% des investis-dans le secteur industriel fait grimper
seurs et le centre atlantique, 11%.16% le taux de création à 10,8% et rivalise
avec celui de la construction (11,4%).
Définition du taux de création : c'est
le rapport du nombre de créations
13% 90% des entreprises créées48% d'entreprises d'une année au stock
n'ont pas de salarié erau 1 janvier de la même
année.
En 2008, neuf entreprises créées sur
dix n'emploient pas de salarié. Elles23%
ne génèrent qu'un seul emploi, celuiIndustrie Construction
Commerce de l'entrepreneur. Parmi les nouveauxServices Ali BENHADDOUCHE
Source : Insee, Sirene. emplois salariés, 32% concernent la Joelle ROBERT
15
N° 71 - Martinique - Juin 2009

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.