Créations d’entreprise - Des créations toujours dynamiques en Guadeloupe

De
Publié par

Créations d’entreprise Des créations toujours dynamiques en Guadeloupe métropolitaine, il diminue (- 19 %). En 2011, contrairement à Le statut de l’auto-entre- Malgré cela, en 2011 comme en la France métropolitaine, preneur dynamise 2010, le statut d’auto-entrepreneur les créations d’entre- suscite moins d’engouement en toujours la création Guadeloupe qu’en France métropo-prises sont toujours en d’entreprise litaine : 40 % des nouvelles entrepri-hausse en Guadeloupe : ses guadeloupéennes sont des auto-vec 5 540 entreprises nouvel-5 540 créations, soit 4 % entreprises contre 54 % au niveau Ales en Guadeloupe, en 2011 le de plus que l’année précé- national.nombre total de créations d’entrepri- Dans « l’information et la commu-ses dans les secteurs marchands non dente. Avec + 79 %, nication » et dans les autres activités agricoles augmente de 4 %. C’est le les activités immobilières de services, les créateurs ont majo-seul département avec la Guyane sont les plus dynamiques ritairement privilégié le statut d’auto-qui échappent à la baisse quasi- entrepreneur (respectivement 58 % devant « l’enseignement, générale constatée sur le territoire et 63 % des créations dans ces sec-français (-12 %). En Guadeloupe, la santé et l’action so- teurs). la dynamique des créations d’auto- ciale » (+29 %).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 33
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Créations d’entreprise
Descréationstoujours
dynamiquesenGuadeloupe
métropolitaine, il diminue (- 19 %). En2011,contrairementà Le statut de l’auto-entre-
Malgré cela, en 2011 comme en laFrancemétropolitaine, preneur dynamise 2010, le statut d’auto-entrepreneur
lescréationsd’entre- suscite moins d’engouement en toujours la création
Guadeloupe qu’en France métropo-prisessonttoujoursen d’entreprise
litaine : 40 % des nouvelles entrepri-hausseenGuadeloupe:
ses guadeloupéennes sont des auto-vec 5 540 entreprises nouvel-5540créations,soit4% entreprises contre 54 % au niveau Ales en Guadeloupe, en 2011 le
deplusquel’annéeprécé- national.nombre total de créations d’entrepri-
Dans « l’information et la commu-ses dans les secteurs marchands non dente.Avec+79%,
nication » et dans les autres activités agricoles augmente de 4 %. C’est le lesactivitésimmobilières de services, les créateurs ont majo-seul département avec la Guyane
sontlesplusdynamiques ritairement privilégié le statut d’auto-qui échappent à la baisse quasi-
entrepreneur (respectivement 58 % devant«l’enseignement, générale constatée sur le territoire
et 63 % des créations dans ces sec-français (-12 %). En Guadeloupe, lasantéetl’actionso-
teurs). la dynamique des créations d’auto-
ciale»(+29%).Deux entreprises est à l’origine de cette
créateursd’entreprises Quatre créations hausse, même si elle est moindre
que l’année passée (8 % en 2011 surcinqsontdesauto-en- d’entreprise sur dix
contre 20 % en 2010). Les créations trepreneurs.Néanmoins, dans le commerce ou hors auto-entrepreneurs sont restées
lenombredecréations relativement stables (+ 1,4 %). le soutien aux entreprises
d’auto-entrepriseapro-
En 2011, le commerce reste le pre-Avec 2 235 auto-entreprises créées, gressémoinsvitequel’an- mier gisement de créations dans leur nombre progresse en Guade-
néepassée.Neufentre- l’économie de la Guadeloupe : avec loupe (+ 8 %) alors qu’en France
prisessurdixontdémarré
leuractivitésanssalarié.
Des créations d’auto-entreprises qui progressent
Parmielles,43%sont moins vite qu’en 00
desauto-entreprises. Évolutiondescréationsd’entrepriseenGuadeloupeen2011
En nombre d’entreprises créées
Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles
Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)
Défnitions
Auto-entrepreneur : Le régime de l’«auto-entrepreneur» s’applique depuis le 1er janvier 2009 aux personnes physiques qui
créent ou possèdent déjà une entreprise individuelle pour exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale (hormis
certaines activités exclues), à titre principal ou complémentaire, et dont l’entreprise individuelle remplit les conditions du
régime fscal de la micro-entreprise et qui opte pour exercer en franchise de TVA.
N° 75 - Guadeloupe - Juin 2012Créations d’entreprise
1 195 créations, il représente 22 % cée pour le début 2012. Un créateur d’entreprise
du renouvellement des entreprises Le nombre de créations dans l’ensei-
sur trois est un homme guadeloupéennes. Un tiers de ces gnement, la santé et l’action sociale
nouvelles unités sont sous le régime continue de progresser (+ 28 %). âgé de 30 à 39 ans
de l’auto-entrepreneur. Le soutien C’est la deuxième plus forte hausse
aux entreprises (activités juridiques, après les activités immobilières. Les Dans la construction et l’enseigne-
comptables, de gestion, de services activités liées à l’enseignement ras- ment, les disparités selon le sexe sont
administratifs, …) est le deuxième semblent 365 créations dont 260 plus marquées : 18 % des créateurs
secteur de créations d’entrepri- auto-entrepreneurs. Dans ce sec- exerce une activité dans la construc-
se : un créateur sur cinq y exerce teur, la formation continue d’adultes tion, contre à peine 1 % des créatrices;
son activité et la moitié de ces 1 135 poursuit son développement avec l’enseignement, la santé humaine et
créateurs ont choisi le statut de l’auto- 137 créations d’entreprise dans le do- l’action sociale regroupent 10 % des
entrepreneur. maine de l’accompagnement, de la créateurs et 22 % des créatrices.
validation d’acquis et d’expérience Un créateur sur trois est âgé de 30
(VAE), de la préparation au concours à 39 ans. Proportionnellement, ils Les activités immobilières
et la formation à la carte. sont plus nombreux dans l’industrie en progression de 79 %
(37 %), l’information et la communi-
C’est dans les activités immobilières cation (35 %) mais aussi dans l’ensei-La quasi-totalité des que le nombre de créations augmen- gnement, la santé et l’action sociale
te le plus rapidement (+ 79 %). Cette créations ne génère (35 %).
forte hausse concerne principale- pas d’emploi salarié
ment les créations d’entreprise hors
auto-entrepreneurs, en particulier Neuf entreprises créées sur dix sont
des sociétés par actions simplifées Cynthia DUCHELdes unités sans salarié. Elles ne gé-
(SAS) notamment pour les activités nèrent qu’un seul emploi, celui de
de location de terrains et autres biens l’entrepreneur. Parmi les créations
immobiliers. Les règles de fonction- sans salarié, les entreprises hors auto- La loi Girardin Société : la loi Girar-
nement de la SAS sont beaucoup entrepreneurs sont majoritaires avec din Société permet de déduire du
moins contraignantes que celles de 57 %. En 2011, les 360 entreprises résultat de sa société l’intégralité de
la SA. Comme les autres entreprises, créées avec salariés emploient en son investissement immobilier dans
elles peuvent bénéfcier de réduction moyenne 4,4 salariés. Les deux tiers les Dom Tom exclusivement. La loi
d’impôt dans le cadre de la loi «Gi- des 1 570 nouveaux emplois salariés Girardin IS concerne toutes les en-
rardin Société». De plus, en 2011, se répartissent dans la construction, treprises soumises à l’impôt sur les
l’activité immobilière est temporai- le commerce et l’industrie manufac- sociétés, sans limite sur la taille ou
rement encouragée par l’anticipation turière. Cinq entreprises de plus de le montant du résultat net avant im-
d’une réduction de l’avantage fscal 20 salariés ont été créées en 2011, pôt.
associé au dispositif Scellier, annon- deux l’avait été en 2010. Le dispositif Scellier : Avec le dispo-
sitif Scellier le contribuable quelque
soit sa Tranche Marginale d’Impo-Le commerce : première source de créations d’entreprise
sition peut bénéfcier d’une réduc -
en Guadeloupe
tion d’impôt équivalente à 13% du
Principauxsecteursdecréationsd’entrepriseenGuadeloupe montant du bien immobilier pour
En nombre les investissements réalisés en 2011,
puis à 9% pour les investissements
effectués en 2012.
Champ
Dans l’industrie, le champ ne cou-
vre pas les créations d’entreprises
sans salarié relevant du secteur de
la production d’électricité. Cela
ne correspond pas à une activité
industrielle mais à des entrepri-
ses montées pour gérer l’électri-
cité produite par des installations
Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles photovoltaïques.Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)
N° 75 - Guadeloupe - Juin 2012

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.