Créations d'entreprises - 2e trimestre 2007

De
Publié par

N°156 - Juillet 2007 CREATIONS D’ENTREPRISES e 2 trimestre 2007 C. DRIGNY-MERIEL Service Statistique Les chiffres clés Données CVS-CJO ème 2 trim. Evolution en %CréationsAu cours du deuxième trimestre 2007, en Ile-de- d'entreprises 2007 sur 3 mois (1) sur 1 an (2)France, le nombre de créations d’entreprises recule de 1,8 % par rapport au trimestre précédent. Après trois Ile-de-France 18 012 -1,8 8,9 trimestres de hausse consécutive, il fléchit mais se France (yc Dom) 78 187 0,3 12,9 maintient à un niveau élevé. Durant la même période, Source : Répertoire des entreprises et des établissements le volume des créations est stable à l’échelon national. (SIRENE), champ des activités marchandes hors agriculture Nouvelles séries à compter de janvier 2007 Par rapport au premier trimestre 2007, le nombre de (1) comparée au trimestre précédent créations d’entreprises baisse dans les principaux (2) comparée au même trimestre de l'année précédente secteurs d’activité franciliens à l’exception des services aux particuliers (+ 1,6 %). Dans les services aux Créations d'entreprises depuis 2000 entreprises, les créations diminuent pour le deuxième Données CVS-CJO 160trimestre consécutif, même si ce secteur reste le plus 150créateur avec 5 500 entreprises nouvelles.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

N°156 - Juillet 2007

CREATIONS D’ENTREPRISES
e
2 trimestre 2007
C. DRIGNY-MERIEL
Service Statistique



Les chiffres clés
Données CVS-CJO
ème
2 trim. Evolution en %CréationsAu cours du deuxième trimestre 2007, en Ile-de-
d'entreprises 2007 sur 3 mois (1) sur 1 an (2)France, le nombre de créations d’entreprises recule de
1,8 % par rapport au trimestre précédent. Après trois Ile-de-France 18 012 -1,8 8,9
trimestres de hausse consécutive, il fléchit mais se
France (yc Dom) 78 187 0,3 12,9
maintient à un niveau élevé. Durant la même période,
Source : Répertoire des entreprises et des établissements le volume des créations est stable à l’échelon national.
(SIRENE), champ des activités marchandes hors agriculture
Nouvelles séries à compter de janvier 2007
Par rapport au premier trimestre 2007, le nombre de
(1) comparée au trimestre précédent
créations d’entreprises baisse dans les principaux (2) comparée au même trimestre de l'année précédente
secteurs d’activité franciliens à l’exception des services
aux particuliers (+ 1,6 %). Dans les services aux Créations d'entreprises depuis 2000
entreprises, les créations diminuent pour le deuxième
Données CVS-CJO
160trimestre consécutif, même si ce secteur reste le plus
150créateur avec 5 500 entreprises nouvelles. Après une
140
hausse au premier trimestre, les créations fléchissent
130
dans la construction et dans le commerce-réparation
120
(respectivement - 4,7 % et - 1,8 %). Le secteur des
110
activités immobilières et celui des activités financières,
100
moins important en taille en Ile-de-France, ont attiré
90
particulièrement les entrepreneurs ce trimestre. France entière
80
Ile de France
70

60

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007

erBase 100 = 1 trimestre 1998 Nouvelles séries à compter de janvier 2007

Source : Répertoire des entreprises et des établissements (SIRENE), champ Rédaction achevée le 26 juillet 2007
des activités marchandes hors agricultureCréations d'entreprises selon le secteur d'activité
Données CVS-CJO
2006 2007 Evolution en %
ème ème ème er ème sur 3 mois (1) sur 1 an (2)2 trim. 3 trim. 4 trim. 1 trim. 2 trim.
Ile-de-France 16 536 17 032 17 921 18 335 18 012 -1,8 8,9
Industrie (y compris I.A.A) 708 727 760 822 866 5,4 22,3
Construction 2 451 2 510 2 676 2 703 2 575 -4,7 5,1
Commerce-réparation 3 578 3 718 3 914 4 085 4 037 -1,2 12,8
Transports 434 508 458 581 586 0,9 35,0
Services aux entreprises 5 437 5 590 5 974 5 788 5 467 -5,5 0,6
Services aux particuliers 1 593 1 576 1 749 1 798 1 826 1,6 14,6
dont hôtels, cafés, restaurants 639 621 693 696 690 -0,9 8,0
Activités immobilières 1 057 1 088 1 014 1 167 1 267 8,6 19,9
Activités financières 309 293 295 304 330 8,6 6,8
Education, santé, action soc. 971 1 022 1 081 1 089 1 058 -2,8 9,0
(Y compris DOM)France 69 259 71 196 75 913 77 973 78 187 0,3 12,9
Source : Répertoire des entreprises et des établissements (SIRENE), champ des activités marchandes hors agriculture
Nouvelles séries à compter de janvier 2007
(1) comparée au trimestre précédent (2) comparée au même trimestre de l'année précédente

Créations d'entreprises selon les départements
Données brutes (1)
2006 2007
Cumul annuel (2)
ème ème ème er ème
2 trim. 3 trim. 4 trim. 1 trim. 2 trim.
Paris 6 618 5 458 6 964 7 971 6 784 27 177
2 014 1 774 2 331 2 628 2 297 9 030Hauts-de-Seine
Seine-st-Denis 1 867 1 637 1 951 2 449 2 070 8 107
Val-de-Marne 1 408 1 234 1 471 1 864 1 591 6 160
1 141 1 044 1 126 1 576 1 389 5 135Seine-et-Marne
Yvelines 1 381 1 146 1 440 1 801 1 504 5 891
Essonne 1 090 1 005 1 139 1 446 1 230 4 820
Val-d'Oise 1 225 924 1 188 1 467 1 371 4 950
Ile-de-France 16 744 14 222 17 610 21 202 18 236 71 270
Source : Répertoire des entreprises et des établissements (SIRENE), champ des activités marchandes hors agriculture
Nouvelles séries à compter de janvier 2007
(1) Les données départementales ne sont disponibles qu'en brutes (2) Somme des 4 derniers trimestres

METHODOLOGIE :
er
Les informations sur les créations d’entreprises sont issues du répertoire des entreprises et des établissements (SIRENE). Depuis le 1 janvier
2007, la notion de création d’entreprise a été modifiée. Elle s’appuie dorénavant sur un nouveau concept harmonisé au niveau européen dans
lequel une création d’entreprise correspond à l’apparition d’une unité légale exploitante n’ayant pas de prédécesseur et qui met en œuvre de
nouveaux moyens de production.
La notion de création d’entreprise est désormais plus large que celle de création pure de l’ancien concept puisqu’elle inclut les réactivations
d’entreprise dont la dernière cessation remonte à plus d’un an et les reprises d’entreprise s’il n’y a pas continuité de l’entreprise. Cette continuité
est évaluée en fonction des critères suivants : l’unité légale contrôlant l’entreprise, l’activité économique et la localisation. Quand au moins deux
de ces critères sont modifiés lors de la reprise, il n’y a pas de continuité et il y a donc création d’entreprise. En fonction de cette nouvelle
définition, il n’y a plus de réactivation et la reprise d’entreprise ne sera plus étudiée qu’en suivi annuel.
Ces changements de concept s’accompagnent d’un élargissement du champ. Dorénavant, la statistique de créations d’entreprises couvre
l’ensemble des activités marchandes hors agriculture.
Afin de permettre la comparaison du nombre de créations entre les différents mois ou trimestres consécutifs, la série des créations est corrigée
des variations saisonnières et des nombres de jours ouvrables (CVS-CJO). Chaque série sectorielle est désaisonnalisée indépendamment des
autres et donc la somme des séries CVS-CJO ne correspond pas exactement à la série d’ensemble.
La série des créations a été recalculée depuis 1993 avec le nouveau concept et le champ élargi.
Directrice de publication Sylvie MARCHAND
Rédaction et conception de la maquette : Service statistique de la direction régionale
ISSN 1635-9984 - Code SAGE AFCH00752 - Dépôt légal : Second semestre 2007 © INSEE 2007
Pour tout renseignement complémentaire, contacter le 01 30 96 90 51

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.