Créations et créateurs d'entreprises Enquête SINE, profil du créateur 2002

De
Publié par

Environ 300 000 entreprises apparaissent chaque année dans le paysage économique national, ou font l'objet d'une reprise. Les créateurs ou repreneurs présentent des profils et parcours très diversifiés, mais certains traits se retrouvent d'une génération d'entrepreneurs à l'autre. Ce numéro est consacré en grande partie au profil du créateur d'entreprise de 2002. Le porteur de projet est toujours en majorité de sexe masculin. Les créateurs d'entreprise sont de plus en plus diplômés : 33 % détiennent un diplôme supérieur au baccalauréat. Un entrepreneur sur trois est ancien demandeur d'emploi, et bénéficie à ce titre de la majorité des aides à la création. Plus de 50 % cherchent avant tout à assurer leur propre emploi, mais c'est surtout la volonté d'être indépendant qui est la principale motivation. Plus de la moitié des créateurs ont mis en place leur projet de création seuls, et peu ont été aidés par un organisme de soutien à la création d'entreprise. Les nouvelles entreprises sont dans leur grande majorité des unités de très petite taille aux moyens limités. Ainsi, le tiers des créateurs de 2002 ont investi moins de 4 000 Euros dans leur entreprise. Dans plus de sept cas sur dix, la création ou la reprise se fait sans aucun salarié. Les jeunes entreprises sont souvent dépendantes d'un petit nombre de clients, ce qui les rend d'autant plus fragiles. Près du tiers d'entre elles effectuent des travaux de sous-traitance. Ce nouvel Insee-Résultats sur les "Créations et créateurs" d'entreprises rassemble : - un ouvrage papier comportant la présentation du dispositif d'enquêtes SINE, Système d'Information sur les Nouvelles Entreprises, quelques données de cadrage et plusieurs fiches thématiques présentant une information synthétique mais complète sur un thème donné. - un cédérom contenant les résultats détaillés de la nouvelle enquête SINE auprès des créateurs et repreneurs d'entreprises du premier semestre 2002.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 89
Nombre de pages : 42
Voir plus Voir moins

Insee Résultats Créations

et créateurs d'entreprises
Économie
N°16
Août 2004 Enquête SINE, profil du créateur 2002
Pôle national "Démographie des entreprises et des
établissements", Direction Régionale Insee Lorraine
Sources et méthodes
Le dispositif SINE, un outil de connaissances des
nouvelles entreprises et de leurs créateurs.............. 3
Descriptif du dispositif SINE..................................... 3
Calendrier du disSINE ................................... 5
Concept et typologie de la création d'entreprise....... 6
Champ des enquêtes SINE...................................... 7
Échantillon des cohortes 1994, 1998 et 2002 .......... 8
Les nomenclatures d'activité .................................... 9
Deux questionnaires pour trois interrogations ........ 10
Les champs d'études et de diffusion des résultats. 11 Directeur
de la publication Principe de construction des tableaux et conseils
Jean-Michel Charpin
d'utilisation ............................................................. 12
Institut national
de la statistique
et des études
économiques Les données essentielles

Direction générale Synthèse des résultats........................................... 13
18 boulevard
Adolphe Pinard Quelques données de cadrage……. .......................14
75675 Paris cedex 14
Fiches thématiques ............................................... 17 Téléphone :
01 41 17 50 50
Fax : 01 41 17 66 66
www.insee.fr
Le cédérom

Présentation du cédérom ....................................... 35

Impression Liste des tableaux du cédérom .............................. 36
Jouve

© Insee 2004 2 Créations et créateurs d’entreprises ources et méthodes
Le dispositif SINE, un outil de connaissance
des nouvelles entreprises et de leurs créateurs
Le monde des entreprises est en perpétuel Le dispositif a débuté en 1994, avec
renouvellement. Des entreprises nouvelles voient l’interrogation des entreprises créées ou reprises
le jour tandis que d'autres disparaissent ou sont au premier semestre 1994. Ces entreprises ont
reprises. Le répertoire SIRENE (Système été suivies pendant cinq ans par le biais de trois
Informatique pour le Répertoire des ENtreprises enquêtes. La première enquête est intervenue en
et des Etablissements), géré par l'Insee, permet septembre 1994, la seconde en septembre 1997,
de dénombrer de façon exhaustive les nouvelles et la troisième en septembre 1999.
entreprises. Il fournit les informations essentielles Le suivi d'une seconde génération d'entrepre-
concernant leur identification, localisation, activité neurs a été lancé en 1998. Il concerne les
économique ou taille. Mais peu d'informations créations et reprises des deux semestres de
sont disponibles sur le créateur lui-même, son l'année 1998. Ces entreprises ont été suivies
environnement, le montage du projet ou bien pendant cinq ans par le biais de trois enquêtes.
encore les difficultés rencontrées au cours des Les entreprises du premier semestre 1998 ont
premières années d'existence. été enquêtées pour la première fois en
C'est pour engranger ces informations et ainsi septembre 1998, et celles du second semestre
mieux appréhender l'impact de la création en mars 1999.
d’entreprises que l’Insee a créé un "Système Les entreprises créées au premier semestre
d’Information sur les Nouvelles Entreprises", 1998 ont été interrogées à nouveau en
dénommé SINE. Ce dispositif vise à étudier de septembre 2001 et en septembre 2003, celles
façon permanente et régulière la naissance et la créées au second semestre ont été ré-
vie des jeunes entreprises autour de thèmes interrogées en mars 2002 et en septembre 2003
centraux tels que : (les deux semestres de l'année 1998 ont été
- Le profil du créateur et de son entreprise ; interrogés en septembre 2003).
- Les conditions de la création ou de la Le suivi d'une troisième génération d'entrepre-
reprise ; neurs a été lancé en 2002. Il concerne les
créations, reprises ou réactivations du premier - Les difficultés rencontrées ;
semestre 2002. Ces entreprises ont été
- L'impact de la création sur l'économie, en
interrogées pour la première fois en septembre
particulier l'emploi ;
2002.
- Le développement au cours des premières

années d'existence.
Descriptif du dispositif SINE

Suivre une cohorte d'entreprises sur cinq ans objectif de suivre une génération d'entreprises
pendant cinq ans. Une génération correspond
Le dispositif SINE est un système permanent aux entreprises nées la même année. L’ossature
d’observation des jeunes entreprises. Il a pour
Créations et créateurs d’entreprises 3 de ce système repose sur trois enquêtes ont été enquêtées en mars 1999, et l'ont été à
directes par voie postale : nouveau en mars 2001.
- La première enquête intervient dès les La troisième interrogation s'est déroulée pour
premiers mois de la création de ces deux semestres en septembre 2003.
l'entreprise.
Le dispositif SINE 2002 succède aux dispositifs
- La seconde interrogation est réalisée la SINE mis en place en 1994 et 1998. Il vise là
troisième année d'existence de aussi à analyser les conditions de
l'entreprise. développement et les problèmes rencontrés par
- La troisième enquête est adressée cinq les jeunes entreprises lors des cinq premières
ans après la naissance. années de leur existence. Il se décompose en
trois étapes reposant sur trois interrogations De façon à pouvoir toucher les nouveaux
successives : 2002, puis en 2005 et en 2007 entrepreneurs le plus tôt possible après le
pour les unités survivantes. L'enquête SINE montage du projet, chaque génération
2002.1 représente la première interrogation d'entreprises, c'est à dire les entreprises créées
d'une cohorte d'entreprises créées, reprises ou ou reprises la même année, est représentée par
réactivées au premier semestre 2002. les seules créations ou reprises du premier
Une enquête par échantillon semestre de l'année. C'est ainsi que pour la
génération 1994, seuls les créateurs et Toutes les nouvelles entreprises ne sont pas
repreneurs du premier semestre ont été enquêtées. Seul un échantillon d'entre elles est
enquêtés. Ces entreprises ont reçu le premier interrogé, représentant, pour les cohortes 1994
questionnaire en septembre 1994, soit entre trois et 1998, environ 30 % du total. Pour 2002, il
et neuf mois après l'apparition de la nouvelle représente environ 47 % du total des créations
entreprise. La deuxième interrogation s'est du premier semestre (y compris les extensions
déroulée en septembre 1997, et la troisième en régionales).
septembre 1999.
Ces échantillons sont tirés à partir du répertoire
La génération 1998 a un statut particulier. Les SIRENE.
deux semestres de l'année ont été enquêtés,
Suivre une génération sur quatre
l'objectif étant de s'assurer de l'absence de biais
Comme le présente le schéma ci-après, le en représentant une génération par un seul
dispositif SINE prévoit d'enquêter une génération semestre. En conséquence, les entre-prises du
d’entreprises créées sur quatre : 1994, 1998, premier semestre 1998 ont reçu leur premier
2002. Les enquêtes par voie postale sont questionnaire en septembre 1998, et la
représentées sur le schéma par des enveloppes. deuxième interrogation a été lancée en octobre
2001. Les entreprises du second semestre 1998
4 Créations et créateurs d’entreprises
CALENDRIER DU DISPOSITIF SINE




10
ans
9 ans
8 ans

7 ans

6 ans
5 ans

4 ans
3 ans 2 ans

1 an



1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007








Créations et créateurs d’entreprises 5 Concept et typologie de la création d'entreprise


Le concept de création d'entreprise englobe C'est par exemple le cas d'un rachat de fonds de
toutes les unités juridiques qui démarrent une commerce ou bien de reprise d'une unité de
activité économique. production déjà existante. Il faut savoir cependant
que les rachats de parts sociales ne donnent pas Concrètement, toute entreprise, personne
lieu à la comptabilisation de création par reprise physique (entrepreneur individuel) ou morale
si l'entreprise ne change pas de personnalité (société), est inscrite au répertoire SIRENE lors
juridique. de sa première déclaration et reçoit alors un
numéro d'identification unique à neuf chiffres, le Les créations par « réactivation »
numéro SIREN. Un entrepreneur individuel peut cesser
Elle sera comptabilisée dans la statistique de momentanément son activité et la reprendre
création d'entreprises à partir de sa date de début ultérieurement. Il reprend alors le numéro
d'activité économique. d'identification qui lui avait été initialement
attribué. C'est cette reprise d'activité d'un entre-La typologie actuellement en cours distingue trois
preneur individuel après une mise en sommeil événements de nature sensiblement différente :
temporaire qui est comptabilisée en création par les créations ex nihilo, les créations par
réactivation. Seules seront prises en compte les « reprise » et les créations par « réactivation »".
unités réactivées plus de deux années après
Les créations ex nihilo
avoir cessé.
L'entreprise est classée en création ex nihilo ou
Quelques ordres de grandeur
création "pure" si elle correspond à la création de
Le tableau ci-après donne une idée de nouveaux moyens de production.
l'importance de chacune de ces catégories de
C'est par exemple le cas de l'ouverture d'un
créations au niveau France entière pour les
nouveau commerce ou d'une nouvelle entreprise
générations des années 1994, 1998 et 2002.
de productions de biens jusqu'alors inexistants.

Les créations par « reprise »
La création est dite par reprise lorsque la
nouvelle entreprise reprend tout ou partie des
activités et moyens de production d'une autre
entreprise.

Créations d'entreprises selon le type de création
France entière
Type de créations 1994 % 1998 % 2002 %
Pures 182 536 62,4 164 473 62,1 176 337 65,7
Reprises 49 629 16,9 44 362 16,8 40 084 15,0
Réactivations 60 682 20,7 55 766 21,1 52 038 19,3
Total annuel 292 847 100,0 266 447 100,0 268 459 100,0
Source : Insee-Répertoire SIRENE

6 Créations et créateurs d’entreprises Champ des enquêtes SINE
La couverture économique du dispositif SINE - les loueurs de fonds (singularité 10) ;
correspond au champ dit "I.C.S.". La notion de - les unités "sans domicile fixe"
"création d'entreprises" est quant à elle plus (singularité 52) ;
restrictive que celle habituellement retenue dans
- les collaborateurs, vacataires, stagiaires
les statistiques courantes diffusées par l'Insee.
(singularité 60).
Le champ ICS
Remarque : le champ de l'enquête SINE 2002
Le champ ICS est le champ économique utilisé est plus complet que celui retenu pour les
pour la statistique courante de création générations 1994 et 1998. Il intègre :
d'entreprises. Ce champ couvre les activités
- Les « activations économiques » dont la
économiques marchandes des secteurs de
date de création de l'unité légale est
l'Industrie, de la Construction, du Commerce et er
postérieure au 1 janvier 2002.
des Services, à l'exclusion des activités
- Les réactivations d'entreprises financières. L'agriculture est également exclue.
intervenues plus de 2 ans après la Le dispositif SINE reprend ce même champ
cessation de l'entreprise. économique.
La notion de « création d'entreprise » dans le Sont exclus de l'enquête SINE 2002 :
dispositif SINE
- les réactivations intervenues moins de
La notion de « création d'entreprise » dans les deux ans après la cessation de
enquêtes SINE est plus restrictive que celle en l'entreprise ;
cours dans la statistique courante de créations
- les activations économiques dont la date
d'entreprises. Deux types de créations sont en
de création de l'unité légale se situe
effet exclus dans SINE :
avant le premier janvier 2002 ;
- La première exclusion concerne les
- les entreprises saisonnières, ou ayant
créations par réactivation intervenues
une activité occasionnelle ;
moins de deux ans après la cessation de
- les entreprises dont le siège se trouve à l'entreprise. Les réactivations regroupent
l'étranger ; les entreprises qui avaient cessé leur
- les entreprises ayant une activité activité temporairement et qui la
d'administration d'entreprise (NAF : reprennent. Elles représentent environ
741J) ; 20 % du total des créations annuelles en
1994, 1998 et 2002. - les groupements de droit privé non dotés
de la personnalité morale : indivisions - La seconde exclusion concerne les
(CJ 21), sociétés créées de fait (CJ 22), créations dites par « activation
sociétés en participation (CJ 23), autres économique ». Ce sont des créations,
(CJ 29) ; pures ou par reprise, dont l'entité
juridique existait déjà avant le - les personnes morales de droit étranger
démarrage d'une activité économique (CJ 31 et 32) ;
réelle. Ces unités représentent environ
- les CUMA (Coopératives d'Utilisation du
8 % du total des créations annuelles.
Matériel Agricole en commun : CJ
Quelques autres catégories de créations sont 6316) ;
également exclues du champ des enquêtes
- les groupements d'intérêts économiques
SINE. Il s'agit en particulier des entreprises ayant
(CJ 62) ;
vécu moins d’un mois
- les sociétés civiles immobilières (CJ
6540 et 6541) ;

.
Créations et créateurs d’entreprises 7 Échantillon des cohortes 1994, 1998 et 2002

Les échantillons des enquêtes SINE sont tirés entreprise de la strate représentera donc quatre
conformément au champ SINE à partir des entreprises.
créations et reprises d'entreprises enregistrées Cohorte 1998
dans le répertoire SIRENE.
Le plan de sondage de la cohorte 1998 a été
Cohorte 1994 construit selon les mêmes principes. Deux
Environ 30 000 entreprises ont été interrogées. différences notables existent toutefois avec la
L’échantillon est l’image des 86 000 entreprises cohorte 1994 :
créées ou reprises au premier semestre 1994 - Les deux semestres de l'année ont été
appartenant au champ du dispositif. Le plan de enquêtés et non le seul premier
sondage de l'enquête a été construit de façon à semestre.
assurer une représentation régionale des
- La nomenclature d'activité est différente,
créations. Les deux autres critères de
elle s'intègre dans la nouvelle
« stratification » de l'échantillon sont l'origine de
nomenclature de synthèse NES16. Elle
la création (pure ou reprise) ainsi que les
comporte neuf postes contre huit pour
secteurs d'activité regroupés en huit postes (cf. la
SINE94 (cf. chapitre ci-après).
nomenclature ACTEN10 dans le chapitre ci-après
L’échantillon initial comprend environ 29 000 sur les nomenclatures d'activité).
entreprises pour le premier semestre 1998 et
Au total, le plan de sondage comprend 416
environ 23 000 pour le second semestre.
strates croisant :
Le taux de sondage global est également
- Les 26 échelons géographiques : les 22
d’environ un tiers. La population est divisée en
régions et les 4 DOM ;
468 strates élémentaires, soit 52 strates de plus
- Les deux types de créations : pure et par qu’en 1994, en raison du changement de la
reprise ; nomenclature d’activité économique qui passe de
- Les huit regroupements d'activité. huit à neuf postes.
Le taux de sondage global est d’environ 30 %. Cohorte 2002
Mais de façon à optimiser l'échantillonnage, La base de sondage comprend 100 371
chaque strate s'est vue affecter un poids différent entreprises dont le siège se situe en France
en fonction de la dispersion de la variable métropolitaine ou dans les DOM.
d'intérêt, ici le taux de survie à cinq ans.
L'échantillon total de cette enquête comprend
Schématiquement, plus les entreprises au sein
près de 48 000 entreprises créées au premier
d'une même strate ont un taux de survie estimé
semestre (soit un taux de sondage global de
voisin, plus l'échantillon sera petit, car un faible
47 %). Il a été stratifié selon trois critères : la
nombre d'entreprises sera suffisant pour
région d'implantation du siège de l'entreprise
représenter l'ensemble de la population.
(pour l'Ile de France, le département 75 a été
Inversement, si la population au sein d'une strate
traité séparément), l'activité (en NES36 ou en
est fortement hétérogène, l'échantillon sera
NES16) et l'origine de la création. Certaines
nécessairement plus important pour être
activités ont été scindées en 2 :
représentatif. Le poids affecté à chacune des
EJ est scindée en J3 : commerce de détail et EJ entreprises de l'échantillon, ou pondération,
autres types de commerce ; EN est scindée en correspond au nombre d'entreprises que va
N12 : Postes et Télécommunications, conseils et représenter chaque entreprise de l'échantillon
assistance et N34 : Services opérationnels, dans les résultats de l'enquête. Le poids affecté
Recherche et développement et EP en P1 : aux entreprises d'une strate est égal à l'inverse
Hôtels cafés restaurants et EP : autres services du taux de sondage de cette strate. Par exemple,
aux particuliers. si le taux de sondage de la strate est de 25 %, le
La population totale est divisée en 477 strates poids affecté aux entreprises de cette strate dans
élémentaires. l'échantillon sera de 100/25 = 4. Chaque
8 Créations et créateurs d’entreprises
Les nomenclatures d'activité

Les enquêtes SINE 1994, SINE 1998 et SINE besoins de la statistique de création
2002 utilisent des nomenclatures d'activité d'entreprises, dans l'attente des nomenclatures
différentes, compte tenu des évolutions de synthèse officielles dérivées de la NAF,
intervenues dans ce domaine entre les trois Nomenclature d'Activité Française.
enquêtes. Pour les générations 1998 et 2002, c'est la
Pour la génération d'entreprises de l'année 1994, nomenclature de synthèse officielle, la "NES16",
la nomenclature utilisée, "ACTEN10", est une qui a été retenue et adaptée au champ des
nomenclature regroupant les secteurs d'activité enquêtes SINE.
en dix postes, dont huit seulement font partie du Ces deux nomenclatures sont présentées dans
champ ICS retenu pour le dispositif SINE. Cette le tableau ci-après.
nomenclature avait été construite pour les

ACTEN 10 SECTEURS AGREGES NES16 regroupée et SECTEURS AGREGES
Sur le champ SINE adaptée au champ SINE
Industries agroalimentaires Industries agroalimentaires 2 EB
3 Industries (hors I.A.A) EC, ED, EE, EF, EG Industries (hors I.A.A)
Construction Construction 4 EH
5 Commerce et Réparation EJ Commerce et Réparation
Transports Transports 6 EK
8 Hôtels-Cafés-Restaurants EM Activités Immobilières
Immobilier, location et Services aux entreprises 9 EN
services aux entreprises
0 Autres services (*) EP Services aux particuliers
EQ Education, santé, action
sociale

La nomenclature agrégée ACTEN10 présente un découpage qui diffère sur certains points avec la
nomenclature de synthèse officielle NES16 :

- Les activités immobilières sont regroupées à part dans la NES16 sous le code EM. Dans
ACTEN10, elles sont incluses dans le poste "9" avec les services aux entreprises.
- Les Hôtels, cafés et restaurants sont intégrés dans le code EP "Services aux particuliers" de la
NES16. Dans ACTEN10, ils constituent un poste à part, le code "8".
- A l'inverse, les secteurs de l'éducation, santé, action sociale et administration, respectivement
codes EQ et ER de la NES16, sont regroupés avec les "Autres services" dans le code 0 de ACTEN10.
Créations et créateurs d’entreprises 9 Deux questionnaires pour trois interrogations
Chaque cohorte d'entreprises fait l'objet de trois - La génération 1994 a été interrogée en
enquêtes. Deux types de questionnaires sont septembre 1997 puis en septembre
utilisés : 1999.
- Un questionnaire pour la première - Les nouvelles entreprises du premier
interrogation dès la création. semestre 1998 ont été interrogées en
septembre 2001 et en septembre 2003. - Un second questionnaire pour la
Le second semestre a été interrogé en deuxième et la troisième interrogation
mars 2002, puis en septembre 2003 où après trois et cinq ans d'activité.
l'interrogation a porté sur l'année entière.
Le questionnaire de démarrage
- Le questionnaire d'évolution, identique
L'entreprise est interrogée une première fois dans
pour les deuxième et troisième
les mois qui suivent sa création :
interrogations de la génération 1994 a
- Les entreprises du premier semestre été légèrement modifié pour la troisième
1994 ont été enquêtées en septembre interrogation 1998.
1994.
Le premier objectif est de suivre les évolutions de
- Celles du premier semestre 1998 l'ont l'entreprise pendant cinq ans. Il s'agit aussi bien
été en septembre 1998, et celles du d'appréhender les difficultés et problèmes
second semestre 1998 en mars 1999. auxquels sont confrontés les dirigeants, que de
- Celles du premier semestre 2002 l'ont cerner le développement de l'entreprise en
été en septembre 2002. termes de clientèle, produits ou services,
investissements. L'objectif est de collecter les principales
informations concernant le créateur et les Un deuxième objectif est de mesurer la mortalité
caractéristiques de son entreprise au démarrage. des jeunes entreprises et, si possible, d'essayer
d'en comprendre les raisons. Les grands thèmes développés dans ce premier
questionnaire correspondent donc à cet objectif. Tous ces thèmes sont repris dans l'architecture
Ils concernent : du questionnaire :
- Le profil du « porteur de projet » : sexe et - Débouchés, évolution de la clientèle et
âge, diplôme, qualification, expérience et des produits ou services.
situation antérieure... - Relations avec d'autres entreprises :
- La préparation et les conditions de sous-traitance, liens de coopérations,
réalisation du projet : conseils et recours à des services extérieurs payants
assistance, aides, entourage, moyens (plus de précisions demandées lors de la
financiers consacrés, motivation…. troisième interrogation).
- Le profil de l'entreprise à ses débuts : - Evolution du chiffre d'affaires et de
activité, clientèle, liens avec d'autres l'emploi.
entreprises, effectif salarié et non - Investissements, sources de financement
salarié…. (montant des investissements demandé
- Les perspectives d'avenir. lors de la troisième interrogation).
Les questionnaires d'évolution - Conseils et formations.
Les deuxième et troisième interrogations - Problèmes rencontrés (problème principal
interviennent respectivement trois ans et cinq ans lors de la troisième interrogation).
après la création : - Opinions des chefs d'entreprises sur
l'avenir (définition du chef d’entreprise
demandé lors de la troisième interrogation).

10 Créations et créateurs d’entreprises

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.