Croissance ralentie en 2001

De
Publié par

Á l'instar de l'économie française, l'activité ligérienne a progressé en 2001, mais pas aux rythmes -élevés- des années précédentes. Le ralentissement mondial, la contraction des échanges, les difficultés ou risques sectoriels (téléphonie, aéronautique, construction navale) ont pesé sur les décisions d'investir et de recruter (intérim y compris). Le taux de chômage ligérien s'est dégradé dans les mêmes proportions qu'au niveau national. Il a progressé de 0,4 point au cours des six derniers mois et représente désormais 8,3 % de la population active. Parmi les points forts, la consommation des ménages est restée en 2001 aussi dynamique qu'en 2000 et le marché de l'automobile en a profité. En fin d'année, le moral des industriels ligériens se redresse un peu, en particulier dans l'agroalimentaire.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 21
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/pays-de-la-loire
N° 4. Mars 2002
Croissance
ralentie
en 2001
Á l’instar de l’économie française, ROGRESSIVEMENT, au cours de 2001 L’activité du bâtiment
en Pays de la Loire, le nombrel’activité ligérienne a progressé demeure globalement stable
d’industriels pessimistes sur lesen 2001, mais pas aux rythmes - P perspectives de production a dé- Après un ralentissement de l’activitéélevés- des années précédentes.
passé le nombre d’optimistes. Toutefois, régionale du bâtiment au printempsLe ralentissement mondial, la
en fin d’année, les optimistes l’emportent 2001, le rythme de croissance du qua-contraction des échanges, les
trième trimestre s’est stabilisé à un ni-légèrement. L’opinion sur la demandedifficultés ou risques sectoriels
veau proche de la moyenne de laglobale, bien que nettement inférieure à la(téléphonie, aéronautique,
moyenne de longue période, s’est égale- décennie. Cette stagnation concerne à laconstruction navale) ont pesé
ment inscrite en hausse en fin d’année. fois la construction de logements et cellesur les décisions d’investir et
La demande étrangère a connu, elle aus- de locaux commerciaux et de bureaux.de recruter (intérim y compris).
si, une légère amélioration. Les stocks
En raison d’une forte demande privée,Le taux de chômage ligérien s’est
sont restés stables durant l’année 2001.
le gros œuvre a enregistré une activitédégradé dans les mêmes
Les industriels de l’agroalimentaire font soutenue notamment dans les loge-proportions qu’au niveau national.
ments et les travaux d’entretien etétat de bonnes perspectives d’activité.Il a progressé de 0,4 point au cours
d’amélioration. En revanche, les entre-Plusieurs groupes régionaux, leadersdes six derniers mois et représente
nationaux dans la préparation de plats prises du second œuvre ont été moinsdésormais 8,3 % de la population
cuisinés ou dans la viennoiserie et pâtis- sollicitées ; une baisse d’activité a étéactive. Parmi les points forts, la
serie industrielles, l’annoncent. enregistrée aussi bien dans la construc-consommation des ménages est
tion de logements que dans les travauxrestée en 2001 aussi dynamique Les professionnels de la construction
d’entretien et d’amélioration.qu’en 2000 et le marché de navale restent optimistes. Après les dou-
l’automobile en a profité. En fin tes qui avaient suivi les événements du Pour les premiers mois de 2002, les car-
nets de commande sont encore biend’année, le moral des industriels 11 septembre dernier, le marché de la
étoffés (5,3 mois). Au-delà, les prévisionsligériens se redresse un peu, en croisière semble repartir. Les Chantiers
de l’Atlantique maintiennent leur pro- des entrepreneurs ligériens restent pour-particulier dans l’agroalimentaire.
gramme du « Queen Mary II », renouent tant orientées à la baisse. La construction
avec la construction de méthanier et de logements, de locaux commerciaux etAline CLÉMOT
de bureaux devrait diminuer. Les permispoursuivent leur partenariat avec DCNYvette DELAUNAY
de construire délivrés pour la construction(Direction des Constructions Navales).
Agnès LERENARDConjoncture
en 2001
Croissance ralentie
de bureaux et de locaux commerciaux ont L’opinion des industriels ligériens
reculé de 10 % entre décembre 2000 et sur la production et la demande s’est dégradée en 2001
décembre 2001. Ceux enregistrés pour
Écart entre le pourcentage60les logements collectifs ont enregistré
de chefs d'entreprises ligériens estimant
une baisse de 22 % alors que les permis 50 l'indicateur " en hausse "
et celui le jugeant " en baisse "
de construire pour les logements indivi- 40
duels se maintiennent sur la période. 30
20
La consommation résiste
production10
En 2001, les ménages ont accru leurs 0
dépenses de consommation au même
- 10
rythme -élevé- qu’en 2000, soit 2,9 %.
- 20 demandeCette consommation a bénéficié à la
- 30fois de la progression des revenus (bais-
- 40ses d’impôts), et du recul de l’inflation
1999 2000 2001(1,4 % en 2001). Les marchés de l’auto-
mobile et de l’électronique grand public
Source : INSEE-enquêtes de conjoncture auprès des industriels
en ont profité : les Français ont plébisci-
Un ralentissementté l’achat d’équipements électronique globale est toutefois nuancée suivant les
grand public (notamment des lecteurs des créations d’emplois secteurs. L’industrie a stabilisé ses
de DVD, des appareils photo-numériques effectifs. Les industries des biens de
Les chefs d’entreprise ligériens restent
et des consoles de jeux) et d’automobiles. consommation et des biens intermédiaires
attentistes en matière de recrutement. Au
Dans la région, les immatriculations de ont été les plus touchées. En revanche, lecours des neufs premiers mois de
voitures ont progressé de près de 10 % secteur agricole et alimentaire s’estl’année 2001, l’emploi salarié a augmenté
sur l’année 2001. montré plus dynamique, notamment aude 3,5 % contre 5 % sur la même période
troisième trimestre 2001. La construction
Au quatrième trimestre 2001, la con- de l’an 2000. Cette évolution résume le
(+3,5 % au cours des neuf premiers mois
sommation des ménages n’a toutefois mouvement économique de 2001 : net ede 2001 mais seulement + 0,8 % au 3progressé que de 0,2 % contre 1,1 % ralentissement certes mais qui ne remet
trimestre 2001) reflète la stagnation de laau trimestre précédent. pas en cause la croissance. Cette baisse
conjoncture dans ce secteur. C’est dans le
commerce et surtout les services que la
croissance de l’emploi a été la plus forte
Une année 2001 rassurante (respectivement + 4,1 % et + 5,0 % au
pour l’hôtellerie régionale cours des neuf premiers mois de 2001).
La région, surtout son littoral, a retrouvé tout son
attrait en 2001 en termes d’activité hôtelière même
si la perte de clientèle observée en 2000 n’a été
que partiellement compensée.
L’année 2001 peut être qualifiée de satisfaisante
après une année 2000 marquée par les
conséquences du naufrage de l’Erika. Au cours de Davantage de nuitées en 2001 qu’en 2000
l’année 2001, 3 300 000 personnes ont séjourné
dans les hôtels ligériens classés, soit 2 % de plus
Nombre de nuitées dans les hôtels classés des Pays de la Loire enque l’année précédente. L’activité hôtelière des
4 étoiles 2001Pays de la Loire a généré ainsi plus de 5 270 000
2000nuitées. Ce volume est en progression de 3,2 %
1999par rapport à la même période de l’année 2000
3 étoiles
mais reste néanmoins en deçà de celui de 1999.
La clientèle en provenance de l’étranger est venue
en plus grand nombre ; plus de 6 % de nuitées
2 étoiles
supplémentaires ont été dénombrées.
Les principaux bénéficiaires de la remontée de la
1 étoilefréquentation ont été la Loire-Atlantique (+ 4 %)
et la Vendée (+ 5,8 %), deux départements
particulièrement touchés en 2000. Ces deux
0 étoiledépartements retrouvent ainsi des niveaux
comparables avec ceux des années 1990. Sur le
0 500 1 000 1 500 2 000 2 500 3 000littoral, les évolutions sont légèrement supérieures.
En revanche, l’activité hôtelière sarthoise s’inscrit Source : INSEE-enquête de fréquentation dans l’hôtellerie classée
en recul (baisse de 1,1 % du nombre de nuitées).
Contrairement à la tendance régionale, ce
département avec la Mayenne avait connu une
hausse de fréquentation en 2000, les touristes
ayant privilégié l’arrière-pays.
2 INSEE PAYS DE LA LOIRE - CROISSANCE RALENTIE EN 2001 - MARS 2002Forte hausse économique : en un an, le recours au national. Au 31 décembre 2001, le taux
des immatriculations en 2001 travail temporaire a diminué de 19 %. La de chômage atteint 8,3 % de la
baisse du nombre d’intérimaires dans la population active.
98 000 Immatriculations de voitures neuves construction est quatre fois moindre.96 477 de 1999 à 2001 dans les Pays de la Loire Sept régions sur 22 enregistrent un96 000 Les services font nettement moins appel
taux plus faible, la première place
94 000 à une main-d’œuvre temporaire que
revenant à l’Alsace (5,6 % de la population
92 000 l’industrie mais le nombre d’intérimaires
active). Tous les départements ligériens
90 000 a progressé dans ce secteur.
sont concernés par la hausse du taux87 914 87 695 88 000
de chômage. Les plus affectés, depuis
Une dégradation du taux86 000 juin 2001, sont la Sarthe en raison des
de chômage identique à celle84 000 difficultés rencontrées dans la téléphonie
enregistrée au niveau national82 000 mobile et la Loire-Atlantique. La Mayenne1999 2000 2001
a retrouvé au quatrième trimestre saLa modération des créations d’emplois
Source : DRE - exploitation INSEE place de département au plus faibledepuis le début du deuxième semestre
L’emploi intérimaire a connu lui-aussi une taux de chômage de France (5,1 %). La2001 s’est traduite par une remontée
forte diminution : le nombre d’intérimaires Loire-Atlantique et le Maine-et-Loiredu nombre de demandeurs d’emplois
connaissent les taux les plus élevés deen équivalent temps plein a diminué de depuis juin 2001 (+ 9 300 au second
11 % entre octobre 2000 et octobre la région (respectivement 10,1 % etsemestre). Le taux de chômage a ainsi
2001. Il concerne désormais 41 500 8,5 % de la population active).augmenté de 0,4 point entre juin et
personnes. L’industrie est le secteur le décembre 2001. Cette progression est Toutes les tranches d’âge ne sont pas
plus affecté par le ralentissement identique à celle enregistrée au niveau touchées de la même façon par cette
inversion de tendance. Les jeunes de
moins de 25 ans, principaux bénéficiaires
Un volume de construction en 2001 comparable à 2000
de la baisse passée, sont maintenant
les premiers concernés par la remontée2 500
Construction de logements individuels et collectifs dans les Pays de la Loire du chômage (+ 15,9 % entre décembre
2000 et décembre 2001). À l’opposé,
2 000 le nombre de chômeurs de longue durée
logements individuels
continue de diminuer mais à un rythme
moindre. Au cours de l’année 2001, la1 500
diminution atteint 8,3 % contre 31 %
en 2000.
1 000
Remontée du chômage, moindre
logements collectifs progression de l’emploi, contraction du
500
commerce international, attente de la
demande extérieure mais bonne tenue
0 de la demande interne ont construit un
climat indécis. On vit actuellement1999 2000 2001
plutôt une situation d’incertitude liée au
Source : DRE/SITADEL exploitation INSEE maintien ou non de la consommation
des ménages et, de la part des
Une remontée du chômage fin 2001 entreprises, à l’attente de signes de
reprise du commerce international.
13
Une progressionTaux de chômage corrigé des variations
saisonnières en fin de chaque trimestre plus ralentie de l’emploi12
(en % des actifs)
125
11
120
10
France
115
9
110
Pays de la Loire
8
105
Indice d'évolution de l'emploi salarié
edepuis le 4 trimestre 1995 en Pays de la Loire
7
10019971996 1998 1999 2000 2001
1999 2000 2001
Source : INSEE-taux de chômage au sens du BIT Source : INSEE-enquêtes de conjoncture auprès des industriels
3 INSEE PAYS DE LA LOIRE - CROISSANCE RALENTIE EN 2001 - MARS 2002
■en 2001
Croissance ralentie
Les chiffres de l’économie ligérienne
Pays de la Loire 1999 2000 2001
É%volution de l'emploi salarié* +%3,0+%4,5 + 2,7
eTaux de chômage CVS (4t%rimestre) 9%,9 8%,3 8,3
D7emandeurs d'emploi de catégorie 1 (CVS) 1318 91947 60 104 95
(en décembre)
C2réations d'entreprises 121 51131 53 11 28
-1dont créations pures 65616080 6 64
N0ombre de logements commencés 203 70202 00 21 00ombre de logements autorisés5 006 10 24 50
I0mmatriculations de voitures neuves 807 70807 90 96 50
Nombre de nuitées dans l'hôtellerie (en milliers) 495665509 5 26
N1ombre de nuitées dans les campings (en milliers)97697088 9 29
er* évolution du 1 octobre précédent au 30 septembre de chaque année
Source : INSEE /EPURE/SIRENE - DRTEFP - DRE
Ondes de choc au niveau mondial
Le commerce mondial a subi, depuis l’hiver dernier, la plus forte contraction des vingt dernières années. Elle résulte d’un
fléchissement général des demandes intérieures, provoqué initialement par un repli de l’investissement.
Au second semestre 2001, l’environnement international de la zone euro a été marqué par les difficultés des États-Unis et du
Japon et, de façon corrélée, des zones émergentes. Dans cette situation conjoncturelle déprimée affectant simultanément
l’ensemble des zones, une reprise de l’économie américaine pourrait jouer un rôle majeur. Au total, la croissance mondiale
n’atteindrait que 2,0 % en 2001 contre 4,6 % en 2000.
La France avec une croissance du PIB de 2,0 % en 2001 se situe ainsi dans cette moyenne mondiale mais au-dessus de la
moyenne européenne (+ 1,7 %). De l’Union européenne, seule l’Espagne se démarque avec un taux de croissance de 2,6 %
Évolution du produit intérieur brut DIRECTEUR DE LA PUBLICATION
Bruno TREGOUËTen moyenne annuelle (en %)
RÉDACTEUR EN CHEF
Alain MALMARTEL
2000 2001* 2002* SECRÉTAIRE DE RÉDACTION
Gabrielle PILET
M6onde +04, +92, + 1, SECRÉTAIRE DE FABRICATION
Hélène VERRON
É1tats-Unis +14, +51, + 0,
MISE EN PAGE
Annick HARNOISC4anada +34, +81, + 0,
IMPRIMEURJ2apon2, -40, - 1,
La Contemporaine - Nantes
U4nion européenne +73, +21, + 1, Prix : 2,20 €
d9ont Royaume-Uni +22, +72, + 1, Photos : INSEE
erDépôt légal 1 trimestre 2002 - ISSN/en cours
d0ont Allemagne3, +50, + 0, Code Sage IETU00444
© INSEE Pays de la Loire - Mars 2002ont Italie +92, +01, + 1,
Abonnement annuel complet :
Études (mensuel) + Dossiers : 60 €
d1ont Espagne +64, +82, + 1,
Abonnement annuel Études : 20 €
d5ont France +03, +52, + 1,
* prévisions INSEE Pays de la Loire
Source : Direction de la prévision
105, rue des Français Libres
BP 67401 – 44274 NANTES Cedex 2
Tél. : 02 40 41 75 75 – Fax : 02 40 41 79 39
4 INSEE PAYS DE LA LOIRE - CROISSANCE RALENTIE EN 2001 - MARS 2002

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.