Défaillances d'entreprises en Rhône-Alpes : légère remontée en 2002

De
Publié par

L A L E T T R E Numéro 10 Résultats Septembre 2003 Défaillances d’entreprises en Rhône-Alpes : légère remontée en 2002 En 2002, la région a connu près de 3 600 défaillances d’entreprises, soit 9,5 % des défaillances françaises. Ce chiffre est en hausse légère, +0,9 % (+3,6 % en France) après sept années de baisse. Il a augmenté dans l’industrie et la construction, et baissé dans le commerce et les services. Annie Rebatet Taux de défaillance d'entreprises par zone d'emploi en 2002 Franche-ComtéBourgogne Bourg- Chablaisen- Suisse Bresse GenevoisOyonnaxBeaujolais- français Val-de-Saône Vallée de l'ArveRoanne Ambérieu Annecy Belley LyonLoire-centre Bourgoin- Chambéry La-Tour-du-Pin Tarentaise Saint- Vienne-Etienne Roussillon Voiron Maurienne AnnonayDrôme- GrenobleAuvergne Ardèche nord Romans Italie St-Marcellin Drôme- Ardèche- Taux en %centre Crest-Die 2,50 et plus Aubenas Drôme- de 1,80 à 2,49Ce numéro de La Lettre Résultats est téléchargeable à partir du site Internet Ardèche sud de 1,20 à 1,79 www.Insee.fr/rhone-alpes, moins de 1,20à la rubrique «Publications». A la même rubrique, se trouve une annexe au document, Languedoc-Roussillon Provence-Alpes-Côte-Azur constituée de quelques tableaux statistiques Source : Insee, Bodac © I.N.S.E.E. 2003 - I.G.N. 1999 0,1 point à 1,8 %.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 33
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins

L A L E T T R E
Numéro 10
Résultats Septembre 2003
Défaillances d’entreprises
en Rhône-Alpes : légère remontée
en 2002
En 2002, la région a connu près de 3 600 défaillances d’entreprises, soit
9,5 % des défaillances françaises. Ce chiffre est en hausse légère, +0,9 %
(+3,6 % en France) après sept années de baisse. Il a augmenté dans
l’industrie et la construction, et baissé dans le commerce et les services.
Annie Rebatet
Taux de défaillance d'entreprises par zone d'emploi en 2002
Franche-ComtéBourgogne Bourg-
Chablaisen- Suisse
Bresse
GenevoisOyonnaxBeaujolais- français
Val-de-Saône Vallée de
l'ArveRoanne
Ambérieu Annecy
Belley
LyonLoire-centre
Bourgoin- Chambéry
La-Tour-du-Pin Tarentaise
Saint-
Vienne-Etienne
Roussillon
Voiron
Maurienne
AnnonayDrôme-
GrenobleAuvergne Ardèche
nord Romans Italie
St-Marcellin
Drôme-
Ardèche-
Taux en %centre
Crest-Die 2,50 et plus
Aubenas Drôme- de 1,80 à 2,49Ce numéro de La Lettre Résultats
est téléchargeable à partir du site Internet Ardèche sud de 1,20 à 1,79
www.Insee.fr/rhone-alpes,
moins de 1,20à la rubrique «Publications».
A la même rubrique,
se trouve une annexe au document, Languedoc-Roussillon Provence-Alpes-Côte-Azur
constituée de quelques tableaux statistiques
Source : Insee, Bodac
© I.N.S.E.E. 2003 - I.G.N. 19990,1 point à 1,8 %. Dans les secteursTaux de défaillance : En 2002, le taux de défaillance d’en-
de la construction, des services auxtreprises est de 1,6 % en Rhône-Al-en recul
ménages et aux entreprises, le tauxpes en baisse de 0,1 point par rapport
de défaillance rhônalpin est inférieurà 2001. En France il augmente de
de respectivement 0,4, 0,3 et 0,2 point
à celui observé au plan national. En
revanche, dans les transports, l’immo-Défaillances d'entreprises ; évolution 1994-2002 en milliers
bilier et l’industrie (hors IAA), il est
7 70 légèrement plus élevé en Rhône-Alpes
qu’en France.
6 60 Entre 1994 et 2002 le nombre de dé-
faillances a reculé de 38,5 % en
5 50 Rhône-Alpes passant de 5 840 à 3 590.
Cette baisse a été particulièrement
4 Rhône-Alpes 40 forte entre 1997 et 1999 (plus de
France 10 %). En 2002 on note une hausse
3 30 de +0,9 %. Sur cette période, au ni-
veau national, le nombre de dépôts de
2 20 bilan diminue de 31,8 % ; l’augmen-
tation du nombre de défaillances est
1 10 de +3,6 %.
19981994 1995 1996 1997 1999 2000 2001 2002
Source : Insee, Bodac
Dans la région en 2002, le commerce +7,2 points supérieure à celle des en-Défaillances d’entreprises :
représente le quart des défaillances treprises existantes et de +1,9 pointl’industrie et la totales et la construction le dans l’industrie. En revanche, dans les
construction plus exposés cinquième ; le secteur des services, services aux particuliers, la différence
quant à lui, en concentre un bon tiers. est de 2,9 points à l’avantage des en-
La structure des défaillances par ac- treprises existantes.
tivité économique est différente de
celle des entreprises existantes. Ainsi En Rhône-Alpes en 2002, on note une
les parts de la construction et de l’in- forte augmentation du nombre de dé-
dustrie (hors IAA) dans les défaillan- faillances d’entreprises dans l’indus-
ces sont supérieures à celles qu’elles trie +29 %, alors qu’au niveau natio-
ont dans le parc des entreprises, res- nal, elle n’est que de 13 %. Les sec-
pectivement de +5,5 et +4 points. C’est teurs de l’immobilier (-18 %), du com-
l’inverse dans les services aux parti- merce et des services aux entreprises
culiers (-6,2 points) et les services aux (-6 %) connaissent une baisse du
entreprises (-2,9 points). nombre de dépôts de bilan.
Cela tendrait à signifier que les sec- Entre 1994 et 2002, le nombre de dé-
teurs de l’industrie et de la construc- faillances d’entreprises diminue dans
tion sont plus vulnérables, et que ceux tous les secteurs d’activité aussi bien
des services le sont moins. Un tel en Rhône-Alpes qu’en France. Sur
constat rejoint celui fait lors de l’étude cette période c’est l’immobilier qui
1des créations , où la situation était enregistre la baisse la plus importante
exactement opposée. (-70 % dans la région, -60 % en
Les écarts au niveau national sont France). Excepté les IAA et l’industrie,
dans le même sens qu’en Rhône-Al- la diminution du nombre de défaillan-
pes mais d’ampleur parfois différente. ces est plus importante en Rhône-Al-
Ainsi, dans le secteur de la construc- pes que sur l’ensemble de la France.
tion la part des défaillances est de
Défaillances d'entreprises en Rhône-Alpes par activité économique en 2002
dont .
IAA Industrie Construction Commerce Services Total aux aux
entreprises ménages
Nombre d’entreprises
défaillantes en 2002 94 523 761 928 1 286 468 537 3 592
existantes au 1/1/2002 6 813 23 255 34 475 59 477 95 327 34 871 46 320 219 347
Taux de défaillance 1,4 2,2 2,2 1,6 1,3 1,3 1,2 1,6
Source : Insee, Bodac
1 Voir Lettre-Résultats n°4, mai 2003. Le taux de création présenté ici diffère de celui publié dans la Lettre-Résultats n°4. Il a été recalculé pour
l’adapter au champ statistique des défaillances (voir page 4)
Insee Rhône-Alpes - La Lettre Résultats N°10 - Septembre 20032Les taux de défaillance différent d’une total de la zone), surtout l’industrie desDéfaillances d’entreprises :
zone d’emploi à l’autre. Les zones bor- biens intermédiaires pour la zonel’est résiste bien
dant la région au nord, à l’est et au d’Oyonnax.
sud ainsi que celle de Loire-Centre 30 % des dépôts de bilan des zones
présentent un taux de défaillance de Maurienne, Vienne-Roussillon,
faible. Aubenas et Ambérieu se font dans la
A Oyonnax, le taux (3 %) est presque construction.
deux fois plus élevé qu’au niveau ré- Le commerce est particulièrement tou-
gional. Cette zone est également celle ché par les défaillances dans le Cha-
où le taux de création est le plus fai- blais (41 % des défaillances de cette
ble. La zone Loire-Centre a un taux zone).
de défaillance et de création parmi les Dans l’immobilier, ce sont Crest-Die
plus faibles. En revanche, la Taren- et Belley : le secteur représente plus
taise dont le taux de défaillance est de 10 % des défaillances de ces zones.
parmi les plus bas a un fort taux de Les services aux ménages pèsent pour
création. plus de 30 % dans les zones de Loire-
Les zones où la part de l’industrie Centre, d'Annonay, du Chablais, de
(hors IAA) dans les défaillances est la Tarentaise et de Maurienne, notam-
plus importante sont celles d’Oyon- ment l’hôtellerie - restauration dans
nax, Roanne et Belley (+ de 30 % du celles d’Annonay et du Chablais.
2 Défaillances d'entreprises par activité économique et zone d'emploi en 2002
dont
TotalIAA Industrie Construction Commerce Services aux aux Taux de Taux de
(hors IAA) entreprises ménages défaillance (%) création (%)
Loire-Centre 0 2 1 7 11 2 9 21 0,8 9,8
Tarentaise 1 5 26 16 37 5 29 85 0,9 13,3
Chablais 1 1 4 16 17 2 15 39 0,9 10,0
Vallée-de-l’Arve 2 23 13 24 34 8 17 96 1,0 10,7
Crest-Die 2 1 4 3 5 1 2 15 1,0 12,2
Maurienne 0 2 9 3 12 1 8 26 1,0 10,8
Aubenas 2 8 14 12 7 0 5 43 1,1 15,2
Bourg-en-Bresse 2 7 15 16 31 6 21 71 1,3 10,5
Beaujolais-Val-de-Saône 4 15 15 20 22 8 12 76 1,4 10,3
Genevoix français 1 16 34 29 38 7 23 118 1,4 11,1
Annecy 1 20 32 34 71 28 20 158 1,5 11,2
Voiron 0 6 18 25 19 5 8 68 1,5 10,7
Drôme-Ardèche-Sud 3 7 24 26 29 10 13 89 1,5 12,6
Roanne 3 32 14 24 18 3 12 91 1,5 10,5
Ambérieu 0 6 12 6 15 3 6 39 1,6 10,3
Drôme-Ardèche-Centre 6 24 26 34 35 17 13 125 1,6 11,6
Annonay 0 8 2 6 14 2 12 30 1,6 11,1
Bourgoin-la-Tour-du-Pin 1 20 17 26 25 13 4 89 1,6 11,2
Drôme-Ardèche-Nord 2 4 13 12 15 2 9 46 1,6 11,1
Grenoble 16 40 64 84 144 58 57 348 1,7 11,7
Romans-Saint-Marcellin 1 11 17 20 24 6 11 73 1,7 10,9
Lyon 25 153 218 300 451 206 151 1 147 1,9 11,2
Belley 0 9 6 6 9 2 2 30 2,1 10,7
Chambéry 5 14 41 46 61 24 24 167 2,1 11,3
Saint-Etienne 13 51 81 80 96 29 40 321 2,1 11,2
Vienne-Roussillon 2 11 37 34 24 8 9 108 2,2 12,8
Oyonnax 1 26 4 18 19 10 5 68 3,0 9,1
Rhône-Alpes 94 522 761 927 1 283 466 537 3 587 1,6 11,3
Source : Insee, Bodac
2 Tout au long du document, les zones d’emploi (ou activités détaillées, ou communes) sont classées par taux de défaillance croissant.
3Insee Rhône-Alpes - La Lettre Résultats N°10 - Septembre 2003Définitions
Les défaillances d’entreprises
couvrent l’ensemble des jugements
prononçant, soit l’ouverture d’une
procédure de redressement judi-
ciaire, soit directement la liquida-
tion judiciaire. Elles ne tiennent pas
compte de l’issue des procédures :
redressement par continuation ou
reprise, liquidation.
Une entreprise est en situation de
défaillance ou de dépôt de bilan à
Sources partir du moment où une procédure
de redressement judiciaire estLes statistiques de défaillances pro-
ouverte à son encontre. Il ne fautviennent du B.O.D.A.C.C. (Bulletin
pas confondre la notion de dé-Officiel d’Annonces Civiles et Com-
faillance avec la notion plus largemerciales), qui publie tous les mois
de cessation (arrêt total de l’activitéles jugements intervenus aux cours
économique de l’entreprise). Les li-des mois précédents. Des aléas
quidations qui font suite à une dé-techniques peuvent faire varier
faillance ne représentent qu’uneconsidérablement le volume des
partie (entre 10 % et 20 %), varia-publications (vacances, grèves, rat-
ble avec le temps et le secteur d’ac-trapages…). Afin d’annuler ces ef-
tivité, de l’ensemble des cessationsfets techniques et de présenter des
d’entreprises.séries cohérentes dans le temps, il
est publié des séries en date de ju-
Taux de défaillance : rapport en-gement. Toutefois, il faut attendre
tre le nombre de défaillances ob-3 mois pour obtenir 98 % des juge-
servé l’année n et le stock d’entre-ments effectués au cours d’un mois
prises au premier janvier de cettedonné, ce qui explique le décalage
même année n.temporel entre les deux séries.
Pour en savoir plus Nomenclature de diffusion
Dans le souci de les harmoniser nistration, le secteur financier,
- « 27 300 entreprises créées en
avec d’autres chiffres fournis par l’éducation, la santé et l’action so-
2002», La Lettre-Résultats n° 4, avril
l’Insee, les données sont diffusées ciale, aux activités associatives (NAF
2003, 5 pages,
dans une nomenclature issue de la 01 à 05, 65 à 67, 75, 80, 85, 91 et
- «30 % de femmes parmi les créa-
Nomenclature Économique de Syn- 99).
teurs d’entreprises en 1998" Insee
thèse (NES). Cette nomenclature > Le champ statistique est donc plus
Première n° 887, mars 2003, 4 pages,
provient directement de la Nomen- restreint que celui utilisé dans l’étude
- «Légère diminution des créations
clature des Activités Françaises des créations d’entreprises. C’est
d’entreprises depuis 2000", Insee
(NAF), mise en place en 1993. pour cela que dans le présent docu-
Première n° 879, janvier 2003,
Les séries donnent le nombre d’en- ment, les données «créations» ont été
4 pages.
treprises défaillantes pour l’ensem- recalculées pour les «ajuster» au
- «Les défaillances d’entreprises :
ble des secteurs d’activités sauf champ statistique des défaillances.
moindre baisse en 2001", Insee Pre-
ceux relatifs à l’agriculture, l’admi-
mière n° 866, septembre 2002, 4 pages
Les secteurs d’activités agrégés selon la NAF
Secteurs agrégés Code NAF
Industrie agro-alimentaire 15, 16
Industrie (hors IAA) 10 à 14, 17 à 41
dont industrie des biens de consommation 18, 19, 22, 244, 245, 297, 323, 334, 335, 36
INSEE Rhône-Alpes industrie des biens d’équipement 281 à 283, 291 à 296, 30, 311, 322, 331 à
165 rue Garibaldi 69401 Lyon cedex 03 333, 35
industrie des biens intermédiaires 13, 14, 17, 20, 21, 241 à 243, 246, 247, 25 àTél 04 78 63 28 15
27, 284 à 287, 312 à 316, 321, 37Fax 04 78 63 25 25
Directeur de publication : E. Traynard
Construction 45Rédacteur en chef : P. Reydet
Commerce et réparation 50 à 52Tarifs :
- 2,2 ? le numéro
Transports 60 à 63- Abonnement 15 numéros par an
minimum Immobilier 70
(plus le bilan de l'année économique) :
France : 30 ? Services aux entreprises 64, 71 à 74, 90
Etranger : 38 ?
Services aux ménages 55, 92, 93, 95Dépôt légal n°1004, mai 1993
dont hôtels, cafés, restaurants 55@ INSEE 2003 - ISSN 1165-5534
Insee Rhône-Alpes - La Lettre Résultats N°10 - Septembre 20034Les vingt activités économiques de Rhône-Alpes
où il y a le plus de défaillances d’entreprises en 2002
Les activités de restauration de type chandises interurbains et les autres
traditionnel et de travaux de maçon- commerces de gros de biens de con-
nerie générale représentent 6 % cha- sommation se situent nettement au-
cune des défaillances d’entreprises en dessus de la moyenne régionale
Rhône-Alpes. (1,6 %)
Au niveau national, ce sont pratique-
En terme de taux de défaillance, avec ment les mêmes activités qu’en ré-
plus de 3 %, les travaux de maçon- gion où l’on dénombre le plus de dé-
nerie générale, les transports de mar- faillances d’entreprises.
Code Activité détaillée Taux de défaillance (%)
Nombre
NAF Libellé Secteur agrégé Francede défaillances Rhône-Alpes
454C Menuiserie bois et matières plastiques Construction 39 1,1 1,5
526E Commerce de détail non alimentaire sur éventaires Commerce 42 1,1 0,9
et marchés
524C Commerce de détail d’habillement 46 1,2 1,3
741G Conseil pour les affaires et la gestion Services aux entreprises 58 1,3 1,4
554B Débits de boisson Hôtels, cafés, restaurants 44 1,5 1,8
453E Installation d’eau et de gaz Construction 50 1,6 1,5
502Z Entretien et réparation de véhicules automobiles Commerce 77 1,6 1,4
158C Boulangerie et boulangerie-pâtisserie I.A.A. 51 1,6 1,6
453A Travaux d’installation électrique Construction 73 1,9 1,8
742C Ingénierie, études techniques Services aux entreprises 69 2,0 1,9
501Z Commerce de véhicules automobiles Commerce 42 2,1 2,2
553A Restauration de type traditionnel Hôtels, cafés, restaurants 238 2,2 2,3
285D Mécanique générale Industrie 42 2,2 2,3
524Z Commerce de détail divers en magasin spécialisé Commerce 59 2,2 2,4
454J Peinture Construction 116 2,2 2,1
553B Restauration de type rapide 48 2,6 2,5
602L Transports routiers de marchandises de proximité Transports 66 2,8 3,0
514S Autres commerces de gros de biens
de consommation Commerce 46 3,2 2,7
602M Transports de marchandises interurbains Transports 55 3,3 3,1
452V Travaux de maçonnerie générale Construction 219 3,5 3,5
1 Autres que celles de gestion d’installations sportives Source : Insee, Bodac
Les vingt communes de Rhône-Alpes
où il y a le plus de défaillances d’entreprises en 2002
C’est évidemment dans les grandes vil- ont un taux de défaillance élevé. En
les que le nombre de défaillances d’en- revanche Vienne a un taux de créa-
treprises est le plus élevé. tion élevé alors que celui d’Oyonnax
Avec plus de 3 % les communes de est faible.
Vaulx-en-Velin, Vienne et Oyonnax
Nombre de Taux
Taux de défaillance (%)Commune défaillances de création (%)
Villefranche-sur-Saône 24 1,7 13,2
Annecy 46 1,7 12,8
Valence 50 1,7 12,7
Lyon 441 2,0 12,1
Chambéry 46 2,1 11,8
Grenoble 133 2,1 12,2
Montélimar 31 2,1 13,2
Annemasse 28 2,2 13,3
Romans-sur-Isère 28 2,2 11,6
Aix-les-Bains 28 2,2 14,1
Vénissieux 27 2,2 14,7
Caluire-et-Cuire 24 2,2 12,5
Saint-Chamond 23 2,3 11,5
Saint-Priest 29 2,4 11,7
Saint-Etienne 153 2,4 12,6
Villeurbanne 111 2,5 12,0
Roanne 49 2,6 12,7
Oyonnax 28 3,1 10,3
Vienne 47 3,5 15,0
Vaulx-en-Velin 59 3,7 11,2
Source : Insee, Bodac
5Insee Rhône-Alpes - La Lettre Résultats N°10 - Septembre 2003

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.