Démographie des entreprises à La Réunion

De
Publié par

Informations Rapides Réunion N° 238 - Octobre 2012 Démographie des entreprises Les créations d’entreprises au deuxième trimestre 2012 Forte baisse dans tous les secteurs e Au 2 trimestre 2012, 1 544 entreprises photovoltaïque, les créations d’entrepri- ports, de l’hébergement et la restauration 1 ont été créées à La Réunion, soit une ses dans l’industrie baissent de 25 %. et de 1 % dans les « autres services ». er baisse de 16 % par rapport au 1 trimes- tre 2012. Cette chute intervient après Après deux trimestres consécutifs de Au classement des créations selon la erune hausse de 2 % au 1 trimestre. Les hausse, les créations dans le secteur de zone géographique, le Sud conserve la créations d’entreprises diminuent égale- la construction diminuent de 30 %. Cel- tête avec 536 créations, suivi de l’Ouest 1ment, mais dans une moindre mesure, (425), du Nord (401), et enfin de l’Est les du secteur des « autres services » esur l’ensemble de la France (- 4,5 %). (182). Au 2 trimestre 2012, le Sud enre-baissent de 13 % tandis que les créa- gistre la plus forte diminution (- 28 %). tions dans le secteur du commerce de Un tiers des créations sont des deman- Sur douze mois, la baisse est plus mar-gros, transport, hébergement et res- des sous le régime de l’auto- quée dans la région Est où les créations tauration se contractent de 6 %. entrepreneur. chutent de 42 %.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Informations Rapides Réunion

N° 238 - Octobre 2012
Démographie
des entreprises


Les créations d’entreprises au deuxième trimestre 2012
Forte baisse dans tous les secteurs
e
Au 2 trimestre 2012, 1 544 entreprises photovoltaïque, les créations d’entrepri- ports, de l’hébergement et la restauration
1
ont été créées à La Réunion, soit une ses dans l’industrie baissent de 25 %. et de 1 % dans les « autres services ».
er
baisse de 16 % par rapport au 1 trimes-
tre 2012. Cette chute intervient après Après deux trimestres consécutifs de Au classement des créations selon la
erune hausse de 2 % au 1 trimestre. Les hausse, les créations dans le secteur de zone géographique, le Sud conserve la
créations d’entreprises diminuent égale- la construction diminuent de 30 %. Cel- tête avec 536 créations, suivi de l’Ouest
1ment, mais dans une moindre mesure, (425), du Nord (401), et enfin de l’Est les du secteur des « autres services »
esur l’ensemble de la France (- 4,5 %). (182). Au 2 trimestre 2012, le Sud enre-baissent de 13 % tandis que les créa-
gistre la plus forte diminution (- 28 %). tions dans le secteur du commerce de
Un tiers des créations sont des deman- Sur douze mois, la baisse est plus mar-gros, transport, hébergement et res-
des sous le régime de l’auto- quée dans la région Est où les créations tauration se contractent de 6 %.
entrepreneur. chutent de 42 %.
Sur douze mois (juillet 2011 à juin
1Les créations d’entreprises diminuent Information et communication, activités fi-2012), les créations régressent de 12 %
e
nancières, activités immobilières, activités dans tous les secteurs au 2 trimestre par rapport à la période de juillet 2010 à
spécialisées, scientifiques et techniques, ad-2012. L’industrie enregistre la baisse la juin 2011.
ministration publique, enseignement, santé plus conséquente (- 56 %). Ce secteur La création d’entreprises recule dans
humaine et action sociale.
comprend notamment les entreprises de tous les secteurs. Elle baisse de 57 %
production d’électricité photovoltaïque, dans l’industrie, de 6 % dans la construc-
dont les créations se sont stoppées à tion, de 5 % dans le secteur du com-
partir du dernier trimestre 2011. Hors merce de gros et de détail, des trans-

Créations d’entreprises (données CVS-CJO) à La Réunion
nombre de créations
Ensemble y compris auto-2 400
entrepreneurs
2 200
2 000
Ensemble sans auto-
entrepreneurs
1 800
1 600
Autres services
1 400
1 200
Commerce de gros et de détail,1 000
transports, hébergement et
restauration800
600 Construction
400
200
Industries
0
T2 2007 T2 2008 T2 2009 T2 2010 T2 2011 T2 2012
Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Institut national de la statistique et des études économiques - Direction régionale de La Réunion-Mayotte
Parc technologique de Saint Denis - 10, rue Demarne - BP 13 - 97408 - SAINT-DENIS Cédex 9
Directrice de la publication : Valérie ROUX - ISSN : 1766-5590
www.insee.fr/reunion - tél : 02 62 48 89 00 - fax : 02 62 48 89 89
1
Total des créations d’entreprises (données CVS-CJO )
Variation 2011 2012
(2)
trimestrielle e e e e e (p)
(p)2 trim. 3 trim. 4 trim. 1 trim. 2 trim. (%)
2 021 1 952 1 827 1 830 1 544 -15,6 La Réunion
1 002 923 1 019 1 000 1 006 0,6 Martinique
507 459 596 454 675 48,7 Guyane
1 515 1 416 1 351 1 357 1 257 -7,4 Guadeloupe
France entière 138 099 130 926 138 062 146 102 139 461 -4,5
(p)
Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene). provisoire.
(1) Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables.
(2)
Cumul des créations du trimestre rapporté à celui du trimestre précédent.
Créations d’entreprises par secteurs d’activité agrégés
(1)
La Réunion France
Créations d'entreprises
Variation Variation du Variation du Données CVS-CJO 2011 2012 (2)
trimestrielle cumul sur 12 cumul sur 12
(p) (3) (p) (3) (p)e e e e e (p) (%) mois (%) mois (%) 2 trim. 3 trim. 4 trim. 1 trim. 2 trim.
Ensemble 2 021 1 952 1 827 1 830 1 544 -15,6 -11,7 -2,7
Industries 258 227 149 114 50 -56,1 -57,5 -1,5
Construction 241 217 239 246 171 -30,5 -5,8 -0,8
Commerce de gros et de
-6,2 -4,6 -3,5 détail, transports, héber- 705 715 674 664 623
gement et restauration
Autres Services 817 793 765 806 700 -13,2 -1,1 -3,0
(p)
Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene). provisoire.
(1) (2) France métropolitaine + DOM. Cumul des créations du trimestre rapporté à celui du trimestre précédent.
(3)
Cumul des créations des 12 derniers mois comparé à celui des 12 mois précédents.
Créations d’entreprises dans les microrégions au deuxième trimestre 2012 (données brutes)
NORD SUD EST OUEST
401 536 182 425 Nombre de créations
(1)
Variation trimestrielle (en%) -10,5 -28,0 -17,6 -17,2
(2)
Évolution sur un an (en %) -27,5 -16,4 -42,4 -15,5
(3) 3,3 3,8 3,3 3,5 Taux de création (en %)
(1) Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene) Cumul des créations du trimestre rapporté à celui du trimestre précédent.
(2) (3) e
Cumul des créations du trimestre rapporté au même trimestre un an auparavant. Créations au 2 trimestre 2012/ stock au 01/01/11.
Note de méthode
erÀ compter du 1 janvier 2009, les créations d’entreprises par activité elle s’accompagne de la mise en œuvre de nouveaux moyens de pro-
sont présentées en nomenclature agrégée fondée sur la NAF révision duction.
er
2, entrée en vigueur le 1 janvier 2008. Pour permettre des analyses
Le champ sur lequel portent les créations d’entreprises correspond à sur longue période, la série des créations d’entreprises a été recalcu-
l’ensemble des activités marchandes hors agriculture. lée en NAF révision 2 depuis l’année 2000.
er Les données brutes, issues du répertoire Sirene, correspondent au Le régime de l’auto-entrepreneur s’applique depuis le 1 janvier 2009
nombre d’entreprises créées au cours d’un mois ou trimestre donné. aux personnes physiques qui créent ou possèdent déjà une entreprise
La création d’entreprise est soumise à des mouvements réguliers in-individuelle pour exercer une activité commerciale, artisanale ou libé-
fra-annuels, aussi appelés variations saisonnières. Ces mouvements rale (hormis certaines activités exclues), à titre principal ou complé-
peuvent résulter du fonctionnement général de l’économie (vacances mentaire. L’entreprise individuelle doit également remplir les condi-
estivales par exemple). La saisonnalité brouille la lecture de la ten-
tions du régime fiscal de la micro-entreprise et opter pour exercer en
dance générale de la création d’entreprise. Aussi, les séries de don-franchise de TVA. Ce régime offre des formalités de création
nées brutes sont corrigées afin d’éliminer le facteur saisonnier et d’entreprise allégées ainsi qu’un mode de calcul et de paiement simpli-
mieux faire ressortir l’évolution générale de moyen terme. fié pour les cotisations sociales et l’impôt sur le revenu. L’auto-
entrepreneur bénéficie : De même, les variations imputables aux jours ouvrables (CJO) sont
- d’un régime micro-social simplifié, corrigées. Les données CVS-CJO permettent ainsi de comparer le
- d’une dispense d’immatriculation au registre du commerce et des nombre de créations entre les différents mois ou trimestres consécutifs.
sociétés (RCS) pour les commerçants, ou au répertoire des métiers
(RM) pour les artisans, La somme sur l’année des quatre résultats trimestriels CVS-CJO peut
- d’une exonération de TVA, différer légèrement du nombre de créations annuel brut car elle tient
compte des variations d’une année sur l’autre de la composition an-- et sur option, d’un régime micro-fiscal simplifié (versement libératoire
nuelle en jours ouvrables. de l’impôt sur le revenu) et d’une exonération pendant trois ans à
compter de la date de création de la taxe professionnelle.
Le taux de création d’entreprise est le rapport du nombre des créa-
er
La notion de création d’entreprise s’appuie sur le concept défini par tions d'entreprises d’une année au stock d’entreprises au 1 janvier de
Eurostat afin d’harmoniser les données européennes. Une création cette même année. Par commodité, si ce stock n’est pas connu, le
dernier stock disponible sera utilisé pour les calculs. d’entreprise correspond à l’apparition d’une unité légale exploitante
n’ayant pas de prédécesseur. Il n’y a création d’une entreprise que si
Insee - Informations Rapides Réunion n° 238 - Octob re 2012

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.