Depuis 1990 la hausse des prix atteint un rythme annuel de 2,1%

De
Publié par

Depuis 1990 la hausse des prix atteint un rythme annuel de 2,1 % ntre 1990 et 2007, les prix observés à La Réu- tions se différencient ensuite davantage selonEnion ont augmenté de 43,2 %, soit un rythme les Dom. En 2002, La Réunion se distingue par Depuis 1990 la hausse moyen annuel de 2,1 %. Dans le même temps une forte hausse qui trouve davantage son ori- les prix relevés sur le territoire national (métro- gine dans le passage du cyclone Dina que dansdes prix a été plus forte à pole + Dom) n’ont cru que de 34,5 % (soit une le passage à l’euro. Cette année-là, les prix des La Réunion que sur le moyenne annuelle de + 1,8 %). La hausse des produits frais ont en effet augmenté de 25,6 % prix réunionnaise est légèrement supérieure à en moyenne annuelle.territoire national et dans celle constatée en Martinique (42,0 %), l’écart À La Réunion, le poste de consommation quiles autres Dom. Derrière est plus important avec la Guadeloupe (36,2 %) évolue le plus rapidement entre 1990 et 2007, etet surtout la Guyane où l’inflation est faiblele tabac qui a quadruplé aussi le plus particulier, est le tabac : + 293,9 %,(31,6 %). soit un rythme annuel moyen de + 8,4 %.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Depuis 1990
la hausse des prix
atteint un rythme annuel
de 2,1 %
ntre 1990 et 2007, les prix observés à La Réu- tions se différencient ensuite davantage selonEnion ont augmenté de 43,2 %, soit un rythme les Dom. En 2002, La Réunion se distingue par
Depuis 1990 la hausse moyen annuel de 2,1 %. Dans le même temps une forte hausse qui trouve davantage son ori-
les prix relevés sur le territoire national (métro- gine dans le passage du cyclone Dina que dansdes prix a été plus forte à
pole + Dom) n’ont cru que de 34,5 % (soit une le passage à l’euro. Cette année-là, les prix des
La Réunion que sur le moyenne annuelle de + 1,8 %). La hausse des produits frais ont en effet augmenté de 25,6 %
prix réunionnaise est légèrement supérieure à en moyenne annuelle.territoire national et dans
celle constatée en Martinique (42,0 %), l’écart
À La Réunion, le poste de consommation quiles autres Dom. Derrière est plus important avec la Guadeloupe (36,2 %)
évolue le plus rapidement entre 1990 et 2007, etet surtout la Guyane où l’inflation est faiblele tabac qui a quadruplé aussi le plus particulier, est le tabac : + 293,9 %,(31,6 %).
soit un rythme annuel moyen de + 8,4 %. Le prixses prix, ce sont les
Dans les quatre départements d’Outre-mer l’évo- du tabac a été pratiquement multiplié par quatre
carburants et les loyers lution des prix est particulièrement forte entre sur la période sous l’effet des hausses successi-
1990 et 1993 puis, l’ampleur de la hausse se ves de la fiscalité prises dans le cadre de la luttequi ont le plus alourdi la
réduit progressivement jusqu’à l’année 1999 contre le tabagisme. Bien que le tabac ne soit
note. En revanche les prix marquée par de faibles évolutions. Les évolu- pas un poste de consommation très important
des produits de santé, des
produits frais et des Évolution de l'indice des prix à la consommation
entre 1990 et 2007 selon les Domtransports et
145communications ont
140relativement peu Guyane
Réunion
augmenté. 135 Martinique
Guadeloupe
France
130
125
120
115
110
105
100
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
24 économie
de La Réunion N°132
Source : Insee, indice des prix à la consommationéconomie
(2 % de l’indice général), cette hausse a marqué
l’indice d’ensemble qui, hors tabac, n’aurait pro-
gressé que de 40,5 % (+ 2,0 % en moyenne
annuelle).
La progression d’ensemble masque des évolutions L'évolution des prix à La Réunion de 1990 à 2007
fort différentes d’un poste à l’autre. Par exemple,
la hausse des prix des produits de santé (2,4 % de
l’indice général) n’a été que de 11,4 % sur la Évolution des grands postes de dépense
période alors que, dans le même temps, les loyers
et les services rattachés au logement (11,0 % de
l’indice général) ont augmenté de 73,4 %. Les prix 160
Ensembledu gaz et des carburants (5,8 % de l’indice géné-
ral) ont augmenté de 72,8 %. Alimentation hors tabac
150
Produits manufacturés
Des variations de forte amplitude
Services
140
pour les produits frais
130La hausse des produits alimentaires qui représen-
tent 19,5 % de la consommation du "ménage réu-
nionnais moyen" est de 36,3 %, soit 6,9 points de
120
moins que l’indice général (4,2 points de moins
que l’indice général hors tabac). Les produits ali-
110mentaires frais (légumes, fruits, poissons) con-
naissent des évolutions, à la hausse ou à la
100baisse, de grande amplitude qui marquent les
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007esprits des consommateurs. Cependant, au final
sur longue période, leurs prix progressent beau-
coup moins rapidement que l’indice général
(36,1 % contre 43,2 %).
La hausse des prix des produits manufacturés, Forte hausse des prix des services
proche de celle de l’indice général avant 1993, est
beaucoup plus modérée par la suite. Exprimée en
180
rythme moyen annuel, elle est nettement plus
Servicesfaible (+ 0,7 %) que celle de l’indice d’ensemble
170
Loyers et services rattachéshors tabac (+ 1,8 %) depuis 2001.
Services de santé
160D’une manière générale, la hausse des prix des
Transports et communications
produits manufacturés (+ 24,9 %) est largement
150 Autres servicesinférieure à celle des services (+ 60,1 %). Les prix
Ensembledes services ont progressé plus rapidement que
140
l’indice général. Les prix des "Loyers et services
rattachés" dont près de 80 % de la pondération
130
provient des loyers des résidences principales
augmentent de 73,4 % sur la période. L’évolution 120
des prix des "autres services" qui représentent un
peu plus de 20 % de la consommation du "ménage 110
réunionnais moyen", est très proche de celle de
l’ensemble des services. Les évolutions de prix les 100
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007plus modérées se trouvent dans les services de
santé et des transports et communications (respec-
Source : Insee, indice des prix à La Réuniontivement 45,9 % et 49,2 % depuis 1990).
OlivierFAGNOT
chef du service statistique
25économie
de La Réunion N°132

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.