Des créations d'entreprises toujours dynamiques

De
Publié par

En 2005, les créations d'entreprises en Alsace se sont maintenues à un niveau élevé, après deux années de très forte hausse. Sur l'année, près de 6 900 créations ont été enregistrées. Près d'une entreprise sur deux se crée dans le secteur du commerce et dans celui des services aux entreprises.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

ÉCONOMIE
Des créations d'entreprises
toujours dynamiques
11,4 % contre 12,2 % au niveau na-En 2005, Repli des créations
tional ; le tissu productif se renou-les créations d’entreprises dans la construction
velle moins rapidement en Alsace
en Alsace
que sur l’ensemble du territoire, Dans le commerce, premier sec-
se sont maintenues même si, par la suite, cet écart est teur créateur d’entreprises, les
à un niveau élevé, corrigé par une meilleure tenue des créations sont restées dynamiques.
créations alsaciennes.après deux années Le rythme soutenu des créations
dans le commerce de gros expliquede très forte hausse.
le poids plus important en AlsacePlus des trois quartsSur l’année,
du secteur. Par ailleurs, plus d’unedes entreprises crééesprès de 6 900 créations entreprise sur cinq se crée dans lesont nouvellesont été enregistrées. secteur des services aux entrepri-
Près d’une entreprise sur deux En Alsace, les créations de nouvel- ses. Malgré un premier trimestre
les entreprises représentent à elles 2005 défavorable, en particulierse crée
seules plus de trois créations sur dans le Haut-Rhin, les créationsdans le secteur du commerce
quatre, une proportion supérieure de dans ce secteur sont restées nom-
et dans celui
9 points à la moyenne France métro- breuses sur l’ensemble de l’année.
des services aux entreprises. politaine hors Île-de-France. Pour Les créations dans les services aux
les autres formes de créations, en particuliers se maintiennent à leur
niveau élevé de 2004, grâce au dy-2005, les réactivations ont enregis-
ur l’ensemble de l’année, les tré une forte baisse alors que les re- namisme des services personnelsS créations d’entreprises recu- prises se sont stabilisées à leur ni- et domestiques. Dans la construc-
lent de 2,7 % en Alsace. Cette veau de 2004. tion, au boom des créations de
baisse est essentiellement due à un
erpremier trimestre 2005 en retrait En retrait au 1 trimestre,
les créations d’entreprises se sont maintenues à un haut niveau(-11,8 %) par rapport au niveau re-
140cord atteint début 2004. Au cours
Créations d'entreprises
erdes trimestres suivants, le niveau Indice (base 100 au 1 trimestre 2001)
130
élevé de 2004 s’est maintenu. Cette
tendance s’observe également au 120
Alsaceplan national, mais dans une
moindre mesure : les créations re- 110
culent de 0,8 % sur l’ensemble de
100l’année, après avoir enregistré une
baisse de 5,9 % en glissement an- France90
nuel au premier trimestre.
80
En comparant le flux des créations
70au volume total d’entreprises, le
taux de création alsacien s’établit à
60
e e e e eer e e er e e er e e er e e er e e1tr. 2tr. 3tr. 4tr.1tr. 2tr. 3tr. 4tr.1tr. 2tr. 3tr. 4tr.1tr. 2tr. 3tr. 4tr.1tr. 2tr. 3tr. 4tr.
2001 2002 2003 2004 2005
14
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 12· L'année économique et sociale 2005 · juillet 2006
Sources : Insee et BodaccÉCONOMIE
2003 et 2004 succède une année
Dynamisme des créations dans le commerce et les servicesde net repli, avec des créations
moins nombreuses chaque tri- 4 000
Créations d'entreprises par secteur
mestre, et une évolution annuelle
en Alsace (nombre)3 500
de -13,8 %. Au niveau national, l’é-
3 000volution des créations dans la cons-
2 500truction a également ralenti mais
demeure positive (+1,5 %). Dans 2 000
l’immobilier, la progression régu-
1 500
lière du nombre de créations dans
1 000le Bas-Rhin s’oppose à la rupture
observée dans le Haut-Rhin : les 500
créations y reculent de 10,0 %
0
après avoir progressé de 33,3 % en
Construction CommerceIndustrie Services
deux ans.
2002 2003 2004 2005
Ces dynamiques sectorielles diffé-
rentes entre Bas-Rhin et Haut-Rhin
se traduisent, tous secteurs confon- 13,6 % des créations pures ont gé- (+ 2,3 %). Cette augmentation s'ex-
dus, par des créations en baisse néré un emploi autre que celui du plique par des défaillances plus
dans le Haut-Rhin (-7,0 %) alors créateur. En Alsace, près de trois nombreuses dans le Bas-Rhin,
qu’elles se stabilisent dans le entreprises créées ou reprises sur dans les secteurs des services
Bas-Rhin. Cependant, en 2003 et dix l’ont été par un chômeur bénéfi- aux particuliers, des services aux
2004, les créations avaient pro- ciant de l’Aide aux Chômeurs Créa- entreprises et du commerce, qui
gressé plus rapidement dans le teurs ou Repreneurs d’Entreprises sont par ailleurs les trois secteurs
Haut-Rhin. (ACCRE). Dans la région, les créa- les plus créateurs d’entreprises.
tions se répartissent à parts égales Cette hausse modérée est à
Les créations de nouvelles entre- entre entreprises individuelles et mettre en regard du boom des
prises dites "innovantes" augmen- SARL, les autres statuts juridiques créations enregistré en 2003 et
tent de 21 % et représentent ainsi étant minoritaires. La simplification 2004. L’Alsace fait partie des ré-
5,6 % de l’ensemble des créations du choix du statut juridique, rendue gions françaises où le taux de dé-
pures (5,1 % au niveau national). possible par la loi d’initiative écono- faillances - nombre de défaillan-
Ces entreprises, qui peuvent béné- mique de 2003, a permis un déve- ces rapporté au stock d’entrepri-
ficier d’aides spécifiques de l’État, loppement des SARL qui voient leur ses-est leplusélevé : 2,3 %
sont présentes essentiellement part dans l’ensemble des créations contre 2,0 % au niveau national.
dans le domaine des services infor- évoluer de près 8 points en deux
matiques. ans, au détriment des entreprises
individuelles. Jean-Baptiste RUDANT
Des créations d’entreprises
Davantage de défaillancesaux créations d’emplois
Parmi les créations de nouvelles Les défaillances d’entreprises
entreprises, 17,5 % comptaient au enregistrées en Alsace en 2005,
moins un salarié. Ces créations ont sont en progression de 3,3 %, pro-
généré plus de 1 900 emplois sala- gression supérieure à celle ob-
riés. Au niveau national, seules servée au niveau national
15
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 12· L'année économique et sociale 2005 · juillet 2006
Source : Insee

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.