Des signes d'amélioration mais des effets toujours très forts de la crise sur l'emploi

De
Publié par

CONJONCTURE - 1 - Nº 58 - novembre 2009 Nº 58 novembre 2009 www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 0 825 889 452 (0,15€/mn) Au deuxième trimestre 2009, le recul de l’activité économique s’atténue nettement dans la majorité des pays. Les plans de relance mis en œuvre ont permis de soutenir la consommation des ménages. Mais la forte dégradation des mois précédents a pour conséquence un ajustement de l’emploi, qui recule fortement en France. En Franche-Comté, les effectifs intérimaires ont été réduits de moitié en début d’année, et le chômage augmente plus rapidement que dans n’importe quelle autre région française. Le commerce en raison de la baisse de diminuent chacune de 22%. L’activité est moins dégradée extérieur poursuit 12% des exportations des Les importations s’établissent son repli produits de la construction à 1,15 milliard d’euros au dans l’industrie automobile. Ces dernières deuxième trimestre 2009, soit Les exportations franc-com- constituent près du tiers des un repli de 24% sur un an. Ce Selon l’enquête de conjonc- (1) toises s’élèvent à 2,07 mil- exportations de la région. Les recul s’explique notamment ture dans l’industrie du deuxième trimestre 2009, liards d’euros au deuxième exportations des machines et par la baisse de près de 40% trimestre 2009.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 17
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins

CONJONCTURE
- 1 -
Nº 58 - novembre 2009
Nº 58
novembre 2009
www.insee.fr/fc
insee-contact@insee.fr
0 825 889 452 (0,15€/mn)
Au deuxième trimestre 2009, le recul de l’activité économique s’atténue nettement dans la majorité des
pays. Les plans de relance mis en œuvre ont permis de soutenir la consommation des ménages. Mais la
forte dégradation des mois précédents a pour conséquence un ajustement de l’emploi, qui recule fortement
en France. En Franche-Comté, les effectifs intérimaires ont été réduits de moitié en début d’année,
et le chômage augmente plus rapidement que dans n’importe quelle autre région française.
Le commerce en raison de la baisse de diminuent chacune de 22%. L’activité est
moins dégradée
extérieur poursuit 12% des exportations des Les importations s’établissent
son repli produits de la construction à 1,15 milliard d’euros au dans l’industrie
automobile. Ces dernières deuxième trimestre 2009, soit
Les exportations franc-com- constituent près du tiers des un repli de 24% sur un an. Ce Selon l’enquête de conjonc-
(1)
toises s’élèvent à 2,07 mil- exportations de la région. Les recul s’explique notamment ture dans l’industrie du
deuxième trimestre 2009,
liards d’euros au deuxième exportations des machines et par la baisse de près de 40%
trimestre 2009. Elles chutent équipements d’usage géné- des importations d’équipe- l’opinion des industriels sur
la production apparaît moins
de 20% en un an, notamment ral et des équipements pour ments pour automobiles. Ce
automobiles, représentant à poste représente 10% des dégradée. Les entrepreneurs
elles deux plus du quart des importations. de l’industrie manufacturière
estiment que la baisse de leur
exportations de la région, Le solde extérieur s’élève
ainsi à 920 millions d’euros
au deuxième trimestre 2009
1) Les résultats régionaux de
l’enquête nationale sont obtenus
alors qu’il atteignait le mil-
après la prise en compte de la
liard d’euros à la même
structure sectorielle de la région ;
cf. encadré.
période de 2008.- 2 -
Nº 58 - novembre 2009
activité passée s’est atténuée, La construction de fin juin. La mise en place de satisfaisants. Mais le déficit
hormis dans l’industrie des logements toujours toutes les voies devrait être pluviométrique, très variable
biens d’équipement où le au ralenti effectuée pour septembre d’une zone à l’autre, finit par
recul de l’activité se poursuit. 2010 (2x140 km). pénaliser la pousse de l’herbe.
En fin de trimestre, les stocks Entre septembre 2008 et Le prix moyen d’apport du blé
de produits finis sont lourds août 2009, 6 144 logements Les tensions payé directement aux pro-
(2)
dans l’industrie agroalimen- sont commencés dans la sur le prix du lait ducteurs, établi à 14,45 €/q,
taire et dans celle des biens région, soit une baisse de persistent régresse de près de 3% en
d’équipement, mais ils se 8,5%. Parallèlement, 6 351 un trimestre. Il est en recul de
réduisent nettement dans permis de construire de lo- Selon la direction régionale plus du quart de son niveau
les industries automobiles, gements sont accordés en de l’Alimentation, de l’Agri- exceptionnel de 2008.
des biens de consommation Franche-Comté. Le nombre culture et de la Forêt, au
et des biens intermédiai- de ces autorisations diminue deuxième trimestre 2009, la L’activité se replie
res. Selon les industriels, les de 16,7% sur un an. collecte de lait franc-comtoise dans les services
carnets de commandes se En France métropolitaine, est supérieure de près de 5% marchands
dégarnissent à nouveau au le nombre d’autorisations à celle du même trimestre
deuxième trimestre 2009 de construire et de mises de 2008. 2,9 millions d’hec- Selon la Banque de France,
et sont toujours considérés en chantier de logements tolitres sont collectés en trois au deuxième trimestre 2009,
comme très peu étoffés. Au diminue respectivement de mois. En avril 2008, la cam- la conjoncture paraît un peu
troisième trimestre 2009, la 19,8% et de 19,5% sur la pagne laitière connaissait Le prix du lait franc-comtois 5 939 tonnes. Cela permet moins défavorable dans les
demande continuerait de se même période. un mauvais démarrage en non destiné aux AOC chute. aux stocks, en baisse jusqu’en services. Le recul de la de-
replier, mais de façon moin- Dans les travaux publics, l’ac- raison de la pluie et de la Il est à 25,71 €/hl en avril, avril, de se reconstituer. La mande est moins prononcé,
dre que ces derniers mois. tivité reste tirée par les grands qualité médiocre du fourrage soit une baisse de 18% en moyenne pondérée nationale et la contraction de l’activité
travaux d’infrastructure de utilisé au cours de l’hiver et un mois, mais il se redresse des prix du comté reste élevée, devrait s’atténuer au cours
la région (branche Est de la récolté en 2007. progressivement en mai et à 6 235 €/t. des prochains mois. Dans
ligne à grande vitesse [LGV] En France au contraire, la juin. La météo douce et ensoleillée les transports routiers de
2) Les résultats relatifs aux
Rhin-Rhône et élargissement collecte baisse et le déficit En mai 2009, la production de ce printemps favorise l’évo- marchandises, les volumes
autorisations sont définitifs. En
revanche, ceux relatifs aux mises
de l’A36 entre Belfort et atteindrait 520 milliers de de comté, très dynamique lution des cultures. Les récoltes, transportés se sont stabilisés
en chantier sont provisoires et
Montbéliard). Les premiers tonnes par rapport au quota malgré le recul des ventes, bat démarrées mi-juin, donnent au cours du deuxième trimes-
susceptibles d’être révisés jusqu’à
la fin de l’année 2009.
rails de la LGV ont été posés national. son record de mai 2008, avec des rendements et une qualité tre 2009.- 3 -
Nº 58 - novembre 2009
er
Les ventes tions de véhicules neufs ne 521 000 nuitées au deuxiè- national, la fréquentation Depuis le 1 janvier 2009, Au niveau national, cette
diminuent que dans le Doubs me trimestre 2009 (– 4,1% hôtelière diminue de 5,0% les créations d’entreprises proportion est de 52,8%.
de véhicules neufs
se maintiennent (– 6,2%). En revanche, elles sur un an). La hausse de la sur un an. incluent celles des auto-
(3)
progressent de 2,7% dans le fréquentation de la clientèle entreprises ; ce qui est à Les défaillances
Territoire de Belfort, de 8,2% de loisirs (+5,8%) ne par- Plus d’une création l’origine de ces fortes haus- d’entreprises
En Franche-Comté, près de
14 000 véhicules neufs sont en Haute-Saône et de 11,3% vient pas à compenser la d’entreprises ses. En Franche-Comté, sur augmentent
dans le Jura. baisse de celle de la clien- sur deux est faite les 7 premiers mois de l’an-
immatriculés au deuxième tri-
mestre 2009. Le nombre d’im- tèle d’affaires (– 9,8%). sous le régime née en cours, 2 586 entre- Au deuxième trimestre 2009,
La fréquentation Au sein des départements de l’auto-entrepreneur prises ont été créées sous le les tribunaux de la région
matriculations est quasiment
hôtelière recule, comtois, le nombre de nui- régime de l’auto-entreprise. ont publié 285 procédures
stable depuis un an (– 0,3%),
tandis qu’il progresse de 3,8% malgré la hausse tées n’augmente que dans Sur les 7 premiers mois de Celles-ci représentent 58,7% de défaillance d’entreprises,
de fréquentation de le Jura (+1,1%). Il recule 2009, 4 404 entreprises ont de l’ensemble des créations. soit 92 procédures supplé-
au niveau national. Les ventes
de véhicules à motorisation la clientèle de loisirs de 4,8% dans le Doubs, été créées en Franche-Comté,
de 5,6% en Haute-Saône soit une hausse de 60,3% par
essence augmentent de 25%
Les hôtels francs-comtois et de 9,6% dans le Terri- rapport à la même période
en Franche-Comté et de plus
3) Ce statut, instauré par la loi de modernisation de l’économie n° 2008-
de 35% en France. À l’inverse, comptabilisent plus de toire de Belfort. Au niveau de l’année précédente. En 776 en date du 4 août 2008, est en vigueur depuis janvier 2009.
Le statut d’auto-entrepreneur peut être accordé à toute personne
France, dans le même temps,
les ventes de véhicules diesel
(salarié, chômeur, étudiant, fonctionnaire, retraité) qui souhaite exercer
se replient de 7,1% en Fran- plus de 337 500 entreprises une activité commerciale, artisanale ou de service, à titre principal ou
complémentaire. Le chiffre d’affaires de cette entreprise ne devra pas
ont été créées, soit une haus-
che-Comté et de 5,0% au
dépasser en 2009, 80 000 euros pour une activité commerciale ou
se de 59,0% sur un an.
niveau national. 32 000 euros pour les prestataires de services.
En un an, les ventes de véhi-
Les auto-entreprises dynamisent les créations
cules neufs de marques fran-
dans les départements francs-comtois
çaises reculent légèrement en
Nombre de créations d’entreprises, par forme juridique,
Franche-Comté (– 1,8%), alors -comtois au cours des 7 premiers mois de 2009
qu’elles progressent de 4,6%
Entreprises individuelles
Rappel 7 premiers
Ensemble Forme sociétaire
mois de 2008
en France. Dans la région, 7 Total dont auto-entreprises
Doubs 2 037 424 1 613 1 184 1 278
voitures sur 10 vendues sont
Jura 1 033 194 839 623 625
Haute-Saône 836 137 699 521 512
de marques françaises.
Territoire de Belfort 498 119 379 258 333
Au deuxième trimestre 2009, Franche-Comté 4 404 874 3 530 2 586 2 748
France 337 568 90 046 247 522 178 340 212 263
au sein des départements
Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles
Source : INSEE (SIRENE [données brutes])
comtois, les immatricula-- 4 -
Nº 58 - novembre 2009
L’enquête
pour atteindre 6 460 équiva- En période de durcissement du Au sein des départements
de conjoncture nationale
lents temps plein. Les effectifs marché de l’emploi, les effectifs francs-comtois, la hausse
dans l’industrie
intérimaires diminuent d’un intérimaires sont les premiers à sur un an du nombre de
tiers dans le Territoire de subir les effets de la crise. demandeurs d’emploi de ca-
L’INSEE effectue une enquête
nationale auprès des entreprises
Belfort, et de plus de moitié tégories A, B, C s’échelonne
de l’industrie. Les résultats régio-
dans les autres départe- La hausse du de +22,2% en Haute-Saône
naux sont obtenus en appliquant
ments (de – 51,5% dans le chômage est à +28,9% dans le Doubs.
aux indicateurs nationaux élé-
mentaires la structure régionale
Jura jusqu’à – 59,0% dans particulièrement forte En Franche-Comté, la part
des établissements selon leur
le Doubs). L’emploi intéri- en Franche-Comté des jeunes de moins de 25
secteur d’activité et leur taille.
maire chute fortement dans ans parmi les chômeurs est
Le profil régional est établi à
tous les secteurs d’activité, Fin juin 2009, 64 658 de- plus importante qu’en France
partir des masses salariales de
la source CLAP (Connaissance
mais plus particulièrement mandeurs d’emploi tenus métropolitaine (16,9%, soit
Locale de l’Appareil Productif).
dans l’industrie (– 62,5%). d’effectuer des actes positifs 1,1 point de plus qu’au ni-
Les résultats sont présentés sous
Les industries des biens de de recherche d’emploi (caté- veau national). Il en est de
la forme de soldes d’opinion,
écarts entre les proportions consommation, des biens gories A, B, C) sont inscrits même pour les femmes dont
d’entrepreneurs qui estiment la
intermédiaires et automo- au Pôle emploi en Franche- la part est de 50,4%, soit 0,2
situation « en hausse » et « en
mentaires en un an, corres- res). Au niveau national, les
bile affichent notamment Comté. Parmi eux, 45 330 point de plus qu’au niveau
baisse » au regard de la ques-
pondant à une augmentation défaillances sont en hausse
des baisses de l’ordre de n’ont pas d’emploi (catégorie national. En revanche, les
tion posée. Les réponses « sta-
ble » n’influencent pas la valeur de 47,7%. Tous les secteurs de 9,7%. Elles progressent 70%. Les effectifs intérimaires A), soit une hausse de 38,1% plus de 50 ans sont touchés
des soldes. Cette représentation
d’activité sont touchés par dans tous les secteurs, mais
reculent de 25,9% dans le en un an. C’est la plus forte par le chômage de façon
améliore la lisibilité sans perte
cette hausse : 29 procédures plus particulièrement dans commerce, de 33,9% dans progression des régions fran- équivalente dans la région
d’information notable.
supplémentaires sont enre- l’industrie (+35,6%).
la construction et de 36,7% çaises, la moyenne nationale et au niveau national (17,0%
L’interprétation des soldes d’opi-
nion est fondée sur l’évolution
gistrées dans la construction,
dans les services. s’établissant à +26,0%. des demandeurs d’emploi).
des séries plutôt que sur leur
28 dans les services, 24 dans Les effectifs
niveau. On peut toutefois com-
l’industrie et 11 dans le com- intérimaires sont Le chômage poursuit sa progression dans l’Arc jurassien suisse
parer les soldes d’opinion à leur
moyenne de longue période afin merce. Tous les départements en forte baisse au
À la fin du deuxième trimestre 2009, le niveau national, selon les relevés du Secrétariat
er
de tenir compte du comporte-
francs-comtois enregistrent 1 trimestre 2009
taux de chômage de l’Arc jurassien suisse d’État à l’économie (SECO), 140 200 personnes
ment usuel de réponse des chefs
une progression des dé-
s’élève à 4,7%, soit une augmentation de sont inscrites au chômage à la fin du deuxième
d’entreprise.
faillances. Celle-ci est de En Franche-Comté, au pre-
0,3 point par rapport au premier trimestre trimestre 2009. Le taux de chômage atteint 3,6%
Les séries publiées sont cor-
2009. Fin juin 2009, l’Arc jurassien suisse au deuxième trimestre 2009, il augmente de 0,2
rigées des variations saison- 36,1% dans le Doubs et at- mier trimestre 2009, l’emploi
nières (CVS). Lorsque la série compte ainsi près de 26 500 chômeurs, point par rapport au trimestre précédent.
teint 80,0% en Haute-Saône intérimaire recule de plus de
ne présente pas de caractère
soit une hausse de 6,7% en trois mois. Au
(soit respectivement 26 et 28 moitié par rapport au même
saisonnier, les données CVS sont
Pour plus d’informations, voir
défaillances supplémentai- trimestre de 2008 (– 53,7%),
identiques aux données brutes. Les publications de l’Observatoire statistique transfrontalier de l’arc jurassien?
- 5 -
Nº 58 - novembre 2009
Une forte hausse du nombre de demandeurs d’emploi en Franche-Comté
INSEE Franche-Comté
Nombre, évolution et répartition du nombre de demandeurs d’emploi
8, rue Garnier - BP 1997 25020 BESANÇON Cedex
dans les départements francs-comtois mi 2009
Tél : 03 81 41 61 61 Fax : 03 81 41 61 99
Demandeurs d’emploi Part dans les demandeurs d’emploi (%)
Directeur de la publication : Didier Blaizeau
Nombre total Évolution Moins 50 ans Ancienneté
Femmes
Rédacteur en chef : Christiane Poncet
au 30/06/2009 sur un an (en %) de 25 ans ou plus sup. à un an
Mise en page : Maurice Boguet, Yves Naulin
Doubs 30 496 +28,9 49,4 16,1 16,2 28,2
© INSEE 2009 dépôt légal : Novembre 2009
Jura 12 894 +23,3 52,6 17,0 18,3 28,6
Haute-Saône 12 774 +22,2 51,4 18,6 18,1 31,3
Convalescence
Territoire de Belfort 8 494 +24,0 49,0 16,9 16,5 30,7
Franche-Comté 64 658 +25,7 50,4 16,9 17,0 29,2
Au deuxième trimestre 2009, l’activité s’est quasiment qui se poursuivront au second semestre 2009. Au total,
France métropolitaine 3 467 298 +18,4 50,2 15,8 17,0 31,1 stabilisée dans les économies avancées (– 0,1%), grâce l’emploi se replierait de près de 420 000 postes en 2009,
au rebond de la demande dans les pays émergents, dont 140 000 sur le second semestre. La hausse du
Champ : DEFM de catégories A, B, C (données brutes)
notamment en Chine. Par ailleurs, les différents plans taux de chômage se poursuivrait, mais de façon moins
Sources : Pôle emploi (statistique du marché du travail [STMT]) et DARES
de relance mis en œuvre ont soutenu la demande des prononcée qu’au premier semestre 2009. À la fin de
ménages dans l’ensemble des économies avancées. l’année, le taux de chômage s’établirait ainsi à 9,7% en
mage localisé s’établit à En France, après quatre trimestres consécutifs de baisse, France métropolitaine. Le rebond du chômage inciterait
le PIB est en hausse de 0,3%. L’activité française devrait les ménages à la prudence : ils augmenteraient leur taux
8,5% dans le Jura, 9,6% en
continuer de croître modérément au second semestre d’épargne à 16,5% (contre 15,3% en 2008).
Haute-Saône, 10,0% dans
(respectivement +0,5% et +0,3% aux troisième Les aléas demeurent très forts : l’ampleur et la vitesse du
et quatrième trimestres). La production industrielle redémarrage peuvent être sous-estimées. À l’inverse, les
le Doubs et 10,5% dans
poursuivrait sa progression ainsi que l’activité dans les bénéfices des mesures de soutien à l’économie, à l’origine
le Territoire de Belfort. Le
travaux publics. Mais le fort recul de l’activité des mois du redémarrage industriel, peuvent s’essouffler.
précédents a entraîné de nombreuses pertes d’emplois,
taux de chômage augmente
D’après le point de conjoncture national d’octobre 2009
plus vite en Franche-Comté
http://www.insee.fr/fr/themes/theme.asp?theme=17&sous_theme=3&page=note.htm
(+0,8 point par rapport au
trimestre précédent) que
Le PIB national progresse pour la première fois depuis un an
dans les autres régions France : équilibre ressources-emplois en volume Variations T/T–1 (en %)
françaises (+0,6 point en
2007 2008 2009
2007 2008
moyenne en France métro-
T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3* T4*
politaine). Sur un an, le taux
+0,7 +0,4 +0,6 +0,3 +0,5 – 0,4 – 0,3 – 1,4 – 1,4 +0,3 +0,5 +0,3 +2,3 +0,3
Produit intérieur brut
+0,9 +2,0 +1,7 – 0,6 +1,4 – 1,3 +0,3 – 3,3 – 5,9 – 2,1 +0,4 +0,8 +5,4 +0,6
Importations
de chômage progresse de
+0,7 +0,6 +1,0 +0,5 – 0,2 0,0 +0,2 +0,1 +0,1 +0,2 +0,2 +0,2 +2,4 +0,9
Dépenses de consommation des ménages
Dépenses de consommation des APU +0,4 +0,4 +0,2 +0,1 +0,3 +0,3 +0,6 +0,3 0,0 +0,6 +0,4 +0,4 +1,6 +1,3
Par ailleurs, la part des de- Au deuxième trimestre 2,9 points dans la région,
+2,1 +0,8 +1,1 +1,5 +0,9 – 1,3 – 1,2 – 2,5 – 2,6 – 0,9 – 0,5 – 0,2 +6,5 +0,4
FBCF totale
mandeurs d’emploi inscrits 2009, 9,7% de la popula- soit 1,1 point de plus qu’au
dont :
ENF +2,8 +1,0 +1,7 +1,8 +1,8 – 1,1 – 0,6 – 2,8 – 3,7 – 0,7 – 0,6 – 0,3 +8,6 +2,4
niveau national. Il s’agit de
depuis plus d’un an est plus tion active franc-comtoise
Ménages +1,4 +0,8 +0,8 +1,2 +0,1 – 1,3 – 2,8 – 2,6 – 1,9 – 1,8 – 0,9 – 0,4 +5,5 – 1,4
Exportations – 0,3 +1,9 +1,1 – 0,4 +2,4 – 2,4 – 0,6 – 6,1 – 7,4 +0,7 +1,9 +0,7 +2,5 – 0,6
faible en Franche-Comté qu’en est au chômage contre 9,1% la plus forte progression des
Contributions :
régions françaises. +0,9 +0,6 +0,8 +0,6 +0,1 – 0,2 0,0 – 0,4 – 0,5 +0,1 +0,1 +0,2 +3,0 +0,9
moyenne nationale (29,2%, en France métropolitaine. Demande intérieure hors stocks
Variations de stocks** +0,2 – 0,1 0,0 – 0,4 +0,1 0,0 0,0 – 0,4 – 0,7 – 0,6 0,0 +0,2 0,0 – 0,3
soit 1,9 point de moins qu’en Au sein des départements
Commerce extérieur – 0,4 – 0,1 – 0,2 +0,1 +0,2 – 0,3 – 0,2 – 0,7 – 0,2 +0,8 +0,3 – 0,1 – 0,8 – 0,3
* Prévisions, d’après le point de conjoncture national d’octobre 2009
France métropolitaine). comtois, le taux de chô- Catherine PERRIN
** Les variations de stocks comprennent les acquisitions nettes d’objets de valeur
Source : INSEE (données CJO-CVS)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.