Dynamique lors du premier semestre 2011, la croissance de l’économie régionale est devenue plus irrégulière en fin d’année

De
Publié par

Le redressement de l’activité engagé en 2010 s’est poursuivi jusqu’à la fin du premier semestre 2011 avec des effets bénéfiques sur l’emploi, les investissements et sans nul doute la présentation globale des comptes des entreprises. Néanmoins, l’évolution des rentabilités a été contrastée et l’attentisme a prévalu en fin de période, avec un atterrissage en douceur de la conjoncture au dernier trimestre. L’industrie régionale dynamique lors du premier semestre, plus hésitante en fin de période Le BTP s’affiche en progression Les services marchands confirment le rebond entamé en 2010 Légère accélération des crédits aux entreprises du secteur privé non financier Crédits à l’habitat et à la consommation aux ménages : croissance supérieure au niveau national
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

ÉCONOMIE
Dynamique lors du premier semestre 2011, la croissance de l’économie régionale
est devenue plus irrégulière en fin d’année
Le redressement de l’activité engagé en 2010 s’est poursuivi jusqu’à la fin du premier semestre 2011 avec des effets
bénéfiques sur l’emploi, les investissements et sans nul doute la présentation globale des comptes des entreprises.
Néanmoins, l’évolution des rentabilités a été contrastée et l’attentisme a prévalu en fin de période, avec un atterris-
sage en douceur de la conjoncture au dernier trimestre.
Globalement performante lors du premier semestre, l'économie baisse et les marges se dégradent sous l’effet de la vive
régionale a marqué le pas en fin d'année. Les prévisions pour concurrence. L’activité du gros œuvre, soutenue par le volume
2012 sont prudentes et mêmes réservées selon les secteurs. des autorisations et des mises en chantier dans l’habitat collec-
tif, profite à l’emploi.
L’industrie régionale dynamique lors du■
premier semestre, plus hésitante en fin de période Des progressions inégales dans la construction
%
10
Après un quatrième trimestre 2010 particulièrement actif, l’ac-
8
tivité industrielle accentue sa reprise lors du premier semestre.
6Cette croissance significative de près de 6 % sur un an s’accom-
4pagne désormais d’une hausse des effectifs, mais également
2d’un fort accroissement des investissements, notamment dans
la modernisation des moyens de production. De plus la rentabi- 0
Gros œuvre Second œuvre Travaux publics
lité des entreprises demeure positive malgré le renchérissement
Variations brutes des chiffres d’affaires 2011/2010
des coûts d’approvisionnement. Les exportations progressent dans la construction en Aquitaine
plus modestement de 4,7 % et restent concentrées sur un Source : Banque de France
nombre limité d’acteurs et concernent principalement les en-
Le second œuvre et les travaux publics se maintiennent grâce àtreprises de plus de 200 salariés.
des carnets de commandes étoffés. Globalement, les entrepri-
Des évolutions positives dans l’activité industrielle ses de plus de 50 salariés sont les plus performantes et les plus
%
15 porteuses en matière d’emploi, qui a progressé de 1,2 %. Con-
formément aux prévisions, les dépenses d’investissements sont2011/2010 Prévisions 2012
en hausse de 8 %, d’importance plus marquée dans les travaux10
publics. L’accalmie apparue en fin d’année 2011 sur les coûts
d’approvisionnement rassure les chefs d’entreprise sur leur ren-
5
tabilité d’exploitation pour 2012 mais, dans un contexte incer-
tain, les prévisions tablent sur une baisse d’activité, un recul des
0 effectifs et un net repli des investissements.
Chiffres d’affaires total Effectifs Investissements
Variations brutes dans l’industrie aquitaine et prévisions
Source : Banque de France Les services marchands confirment■
le rebond entamé en 2010
Ce redressement d’ensemble masque des performances con-
trastées selon les secteurs d’activité ; les matériels de transport L’évolution de l’activité de 8 % dans les services marchands,
sont en quasi-stabilité, les progrès sont modérés dans l’agroali- observée surtout au premier semestre, est soutenue par le dyna-
mentaire mais tous les autres produits industriels connaissent misme des secteurs des transports, de l’hébergement et de la ré-
des hausses soutenues, notamment la chimie, la métallurgie et paration automobile. Elle s’accompagne d’une progression des
la filière caoutchouc-plastiques. Dans ce contexte favorable, le effectifs de 2,9 % mais également d’investissements en hausse
renforcement des effectifs concerne principalement les unités de 15,5 %. Au sein du secteur d’aide aux entreprises, le travail
de moins de 200 salariés. temporaire s’accroît de 14,5 % bénéficiant de la croissance de
l’industrie et de la demande du bâtiment. Dopée par ses expor-Toutefois, l’attentisme prévaut en fin d’année 2011 et si le sec-
tations, la branche “information et communication” conforteteur aéronautique est optimiste, porté par la bonne tenue de ses
son rôle de moteur au sein de l’ensemble des services en termescarnets d’ordres, les prévisions des chefs d’entreprise sont glo-
d’embauches. Comme dans l’industrie, les dirigeants enregis-balement prudentes.
trent une évolution légèrement positive de leur rentabilité d’ex-
ploitation. Dans un environnement plus incertain, lesLe BTP s’affiche en progression■
prévisions font état d’une poursuite de la hausse d’activité, mais
Le bâtiment-travaux publics affiche une progression nominale plus mesurée à 2,6 %.
de 6,4 % de son chiffre d’affaires avec un premier semestre dy-
Dans le prolongement de l’année 2010, le chiffre d’affaires
namique suivi d’un second plus attentiste. Malgré les hausses
des entreprises du commerce de gros connaît un net rebond de
des coûts matières, les devis subissent des pressions fortes à la
15,4 %, avec comme secteurs performants le négoce de pro-
INSEE AQUITAINE 16 L’ANNÉE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE 2011 EN AQUITAINEÉCONOMIE
plan national. Puis ils sont en légère progression en 2011 sui-duits chimiques, industriels et intermédiaires. Ce dynamisme
de l’activité s’accompagne d’une progression des effectifs de vant une reprise d’activité encore hésitante.
5,5 % et d’une nette amélioration de la rentabilité. Le négoce
de vin s’inscrit en hausse de 9 % tirée par une augmentation Crédits à l’habitat et à la consommation aux■
des exportations de 20 % vers l’Europe et l’Asie. Le comparti- ménages : croissance supérieure au niveau national
ment bois et matériaux de construction s’apprécie quant à lui
La croissance des crédits consentis aux ménages s’est relative-de 7,3 %, au gré des chantiers de BTP. Seuls les investisse-
ment bien tenue en glissement annuel sur 2011 (7,8 % en Aqui-ments ne profitent pas de ce regain d’activité. À l’image des
taine contre 5,6 % en France).autres secteurs, les prévisions 2012 sont plus réservées avec
L’attractivité de l’Aquitaine et l’évolution favorable de la démo-une quasi-stabilisation du chiffre d’affaires.
graphie régionale constituent des éléments récurrents explicatifs
de la progression continue des prêts immobiliers (+ 8,3 % en glis-Légère accélération des crédits aux entreprises■
sement annuel en 2011 après 10,0 % en 2010). Cette progressiondu secteur privé non financier
des crédits à l’habitat est plus forte qu’au plan national (+ 6,3 %).
En 2011, les financements accordés par les établissements ban-
Bonne tenue de la croissance des créditscaires aux entreprises régionales sont restés bien orientés. Ils se
à l’habitat en 2011sont accrus à un rythme plus soutenu (8,1 %) qu’au niveau na- Millions d’eurosMillions d’euros
4 300tional (4,4 %), confirmant l’accompagnement par les établisse-
34 000
4 200ments de crédits du dynamisme aquitain.
Crédits à l’habitat
32 000
4 100
Reprise des encours de crédits d’exploitation
30 000
4 000aux entreprises en 2011
Millions d’euros Millions d’euros
28 000
3 90027 000 5 400 Crédits à la consommation
5 30026 000 26 000 3 800
5 200
25 000
5 100 24 000 3 700Crédits d’investissement
24 000 5 000 2008 2009 2010 2011
23 000 4 900
Crédits à l’habitat et à la consommation aux ménages en Aquitaine4 80022 000
4 700 Source : Banque de France
21 000
4 600
20 000 4 500
Crédits d’exploitation
19 000 4 400
Des encours de crédits à la consommation fluctuants2008 2009 20112010
%
10
Crédits d’investissement et d’exploitation aux entreprises en Aquitaine
8
Source : Banque de France
6
4
AquitaineDans le détail, ce sont les crédits d’investissements consentis
2
Franceaux entreprises locales qui tirent la tendance de 2011 avec une
0
Décembre 2008 Décembre 2009 Décembre 2010 Décembre 2011hausse de 8,8 % en glissement annuel, supérieure à celle de
l’année précédente (+ 6,4 %) et toujours plus élevée que la réfé- Taux de variation, en glissement annuel, des crédits à la consommation
Source : Banque de Francerence nationale sur la période 2009-2011.
Par ailleurs, si la croissance des prêts à la consommationHausse des crédits à l’investissement supérieure en 2011
% consentis aux particuliers en France s’affiche à 1,8 % en dé-10
Aquitaine cembre 2011, elle ressort à 3,6 % en Aquitaine. Après une pro-8
gression sensible au cours du premier semestre, l’effet s’est6
France
cependant stabilisé dans la région au cours des six derniers4
mois de l’année. ❒
2
0 Yannick PORTEJOIEDécembre 2008 Décembre 2009 Décembre 2010 Décembre 2011
Taux de variation, en glissement annuel, des crédits d’investissement Patrick PUYO
consentis aux entreprises
Banque de FranceSource : Banque de France
Autre composante, les encours de crédits d’exploitation aux en-
POUR EN SAVOIR PLUS...
treprises amorcent une tendance haussière sur 2011 (+ 4,4 %)
? Site de la Banque de France :en rupture avec la tendance de 2009. Après la réduction des be-
www.banque-france.frsoins en fonds de roulement d’exploitation, corollaire de la
--> Rubrique Économie et Statistiqueschute d’activité et des restructurations engagées dans la crise
--> Conjoncture et Croissancepar les entreprises, les financements d’exploitation octroyés en
--> Publications régionales / Aquitaine2010 sont stables en région alors qu’ils diminuent de 4,2 % au
--> Enquêtes de conjoncture mensuelles
L’ANNÉE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE 2011 EN AQUITAINE 17 INSEE AQUITAINE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.