Baromètre KPMG-CGPME sur le financement et l'accès au crédit - 1er baromètre > mars 2009

De
Publié par

Chaque trimestre, l’IFOP interroge pour KPMG et la CGPME plus de 400 dirigeants d’entreprises françaises de 10 à 500 salariés sur leurs besoins de financement et leur accès au crédit.

Publié le : lundi 6 juin 2011
Lecture(s) : 176
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins
opruPREMIEETR  LB’AARCOCMEEST ARUE  SCURRE DLIET  FDIENSA PNCMEEMENT Les PME disent tout sur leur financement et leur état d’esprit-Vague 1 -Mars 2009
1ère vaguEtude réalisée pour :Echantillon :Mode de recueil :Dates de terrain :ed u baromètr-eNd ouEM C PG GteKMPt efi mnaénthcoedmoelontg ieqtu ed e–l ’accèsa uc réditd esP MÉchantillon de 403 dirigeants d’entreprises, représentatif des entreprises françaisesde 10 à500 salariés.La représentativitéde l’échantillon a étéassurée par un échantillonnage raisonnésur les quotas (taille salariale et secteur d’activité, région) et un redressementselon les données INSEE. Les interviews ont eu lieu par téléphonesur le lieu de travail des dirigeants interrogés. Du 16 au 20 février2009.E1
--ALES INQUIETUDES VIS-A-VIS DE LA CRISE2
TOTAL INQUIETPlutôt inquietTout à fait inquietcIndustrie (35%)23%Òc50 à99 salariés (26%)14%c10 à19 salariés (25%)64%Â72%13%cCommerce (17%)14%c20 à49 salariés (16%)TOTAL PAS INQUIET1101%%Plutôt pas inquietPas du tout inquiet33%%éFestiseQu cri àlaafecdu eiutéi’qn8L00 2rembteep SleppaR9002 reirv diriez-ctuelle,c iresa astnà alen, en pleelntmerep nnos :nosuoV past ouquies iniutei qnottud  uieomonécl’r ou pec ne esiaçnarf  vous êtvous quefàia tniset uo ttôluint iequ pt,ôtulap teiuqp ,tus rno eei uell ravade tes pil dsennosreorretni up aesgéund’s rèd bétud a’nneé2 009 ?(1)Sondage pofIuop PK rr GMliéapasétér phlé52à 02 ed sesiaçanfrs serieptrenmerbestp3  0 5uadu 2és, lari0 sanaegd st 304iridonlle  dch étianit fed srpséneatises, re’entreprt,enemllnspen  e suoV« :ennosrepièrenancbour et là ana t eifrcsiremb00 2 l8,nt’i02 e .80s nEetpe question était tilueéaxtcd  ealnq ietuipl, ôtutsap qni lp ,tôtu êtes toque vousi qniutetuà aftiroEun  eete si A suov-zeirid ,eple atuele acsièr ,nenUsita-s utE68%87%monocé’lçnarf ei» ?seaio  uiuteudt ap snquioutiour et pdCommerce (83%) 9asalirsé( 48)%ésri85 (d2%)à40 1d)%à 00 005alas94%)és ( (90cBTP 09à35calir 9as1
800am l2 srReppa9%127(%)1   des vag    Lorsrp etêuqne’d seunt’i ls,teenédéc ealtcd eéaxtiluait:n étstio queanrtpoimt ou tdu sap uo uep ,zes, astrèsifs égatstn pmcasei ,ed ur se  lépélnehopésit ra GMPlaérp pour Kdage Ifo    S nost ?(»)2le-t-av riova elEtx aue isUns-atesf c iricrèninalon  «Se, lavousirpe sesF necnarédcrs its detrenno s’dcaèc sua x sur les conditim ra u7281a d  u208. s 202 ed sesiaçnarf s,iéaral s50à20 !  Eogéeterrprèss au ncéd u’liolahtne  deulil aiavtrsrep sedni sennos, représentatifd see tnerrpsiseden 03 4ir deaig stnne’dpertesir3%545%Question: Selon vous, la crise a-t-elle durci les conditions d’accès aux crédits des entreprises en France, de manière... ?1Février 200916%ojru 0uaà 05 e01ontrés clari0 saÒcServices (84%)80%cIle-de-France (86%)c100 à500 salariés (90%)Très importanteAssez importantePeu importantePas du tout importanteNSP%20Â%55%13%1%1%1%2126%21%5%2%%86%25Rappel Septembre 2008%35Les conséquences de la crise sur l’accès aux crédits4i.hud'MP Enietra sel sbre et mn septem02 e52à llecd seaiétt enogrrs ée
-B-LES BESOINS DE FINANCEMENTS ET LES IMPACTS DE LA CRISE5
ed stnemtneruel eisprreimL'aptcd  ealc ires sur les financemp itsacég nifatnab (euq? )sseD ès de votre(vos)a xuc éridstuarpnsioitndèscc’a dus sfitaoc sov r imp des négacts ecaimuqela utleé noonoctis itauque lae  En:-cstQeutsoiImpact sur les entreprisesen France135%%120%Impact sur votre entreprise12%%08%5435%%320%26Très importanteAssez importantePeu importantePas du tout importanteNSPcConstruction (36%)cIle-de-France (39%)d100 à500 salariés (26%)ccBesBoeisnos iensn  efinn fainncaenmceenmtes ndts’ idn’veesxtpilsosietamteionnt  ((3476%%)) 32%dCommerce (25%) 67%(1) Rappel: Selon vous, la crise a-t-elle durci les conditions d’accès aux crédits des entreprises en France, de manière... ?15%%5...s 
74%8%21TOTAL OUI%2527%3%715%Oui, plutôtOui, beaucoupNon, plutôt pasTOTAL NONNon, pas du toutnemeeuQtoitsE :n-cstque  ee,Lraa nr éudtcoi ned sedamndes d'investissv ,tidérsuov suoeitres ran dezgnd  esinociluidffd’actés au ccès èspre  ddeanaus b )suqnartovov(evestisses vos inv sod meemtn ste ?e(s)
La réduction des demandes d'investisesemnt par catéEntreprises ayant beaucoup ou plutôt réduit leurs demandes auprès des banquesENSEMBLEBesoins en financements d'exploitation Au moins une mesure de durcissement par sa banqueConstruction IndustrieCommerceIle-de-France100 à 500 salariés48%4%4%41%0436%og%0660%5%7ries d’entre8rpises
Lan atured es besoiQuestion: Quels sont actuellement vos besoins de financements…?"Au moins un" besoin definancementRéponses multiples possibles :Des financementsd'investissementsDes financementsd'exploitation(trésorerie,escomptes…)"Aucun" besoin definancementns de financemeccS2e0r vàic4e9s   s(4al0a%r)iés (44%)6%3dd1C0o nàst1r9u cstailoanri (é2s 4(%3)2%)c50 à99 salariés (45%)34%cd1In0 dàus1t9r isea l(a3r8i%é)s (32%)dCommerce (28%)cConstruction (41%)37%cIndustrie (40%)cIle-de-France (54%)nts63%cc5S0e ràvi5ce0s0  (s6a7la%r)iés (70%)
C--LES RELATIONS AVEC LES BANQUIERS10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.