Chômage fin 2010 en région Centre :légère amélioration mais inégale sur le territoire

De
Publié par

Après une forte augmentation en 2009, le taux de chômage régional a amorcé une légère baisse courant 2010, atteignant 8,4%en fin d’année. La situation est différenciée selon les départements : globalement plus favorable qu’au niveau régional dans le Loir-et-Cher, l’Indre et l’Indre-et-Loire et défavorable dans les trois autres départements. Évolution du chômage de la région similaire à celle de la France Un clivage régional apparaît Des évolutions différentes selon les zones d'emploi Une amélioration 2010 non partagée par toutes les zones d'emploi
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 32
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Insee
Centre Flash
Chômage fin 2010 en région Centre :
légère amélioration mais inégale sur le territoire
Après une forte augmentation en 2009, le taux de chômage régional a amorcé une légère baisse
courant 2010, atteignant 8,4 % en fin d’année. La situation est différenciée selon les départements :
globalement plus favorable qu’au niveau régional dans le Loir-et-Cher, l’Indre et l’Indre-et-Loire et
défavorable dans les trois autres départements.
Évolution du chômage de la région similaire à Un clivage régional apparaît
celle de la France Les départements de la région se partagent en deux
groupes autour du taux de chômage régional (8,4 %).Après la forte augmentation observée durant l’année
Pour trois d’entre eux, le taux de chômage, fin 2010, est2009, le taux de chômage a amorcé une légère décrue
supérieur au niveau régional : le Cher (9,2 %), l’Eure-au cours de l’année 2010. Au niveau national comme ré-
et-Loir (8,8 %) et le Loiret (8,7 %). La dégradation degional, il diminue de 0,3 point. Le chômage demeure
2009 a été plus marquée dans ces trois départements ettoujours plus faible dans la région que dans le pays
ils bénéficient moins de la légère reprise amorcée en(8,4 % contre 9,2 %).
2010.
Le Loiret subit la plus forte hausse de chômage sur la pé-
Évolution du taux de chômage localisé depuis 2008
riode 2009-2010 avec 2 points de plus.
%
10,0 La situation des trois autres départements se montre
9,5 plus favorable, avec des taux de chômage inférieurs à la
9,0 moyenne régionale : le Loir-et-Cher (7,8 %), l’Indre
8,5 (8,0 %) et l’Indre-et-Loire (8,1 %). Pour eux, la situation
est inverse : le chômage avait moins augmenté en 20098,0
France et la reprise est un peu plus affirmée.
7,5
Centre
7,0
Évolution du taux de chômage localisé depuis 20096,5
T4 T1 T2 T3 T4 T1 T2 T3 T4
e4 trimestre 2010 Évolution 2009 Évolution 20102008 2009 2009 2009 2009 2010 2010 2010 2010
(en %) (en point) (en point)
Source : Insee, Taux de chômage localisés
9,2 1,9 - 0,1Cher
8,8 1,9 - 0,2Eure-et-Loire
Le Centre se situe désormais au 8 rang des régions mé-
8,7 2,1 - 0,1Loirettropolitaines, en recul de trois places par rapport au pre-
mier trimestre 2009. Depuis le début 2009, le taux de 8,1 1,6 - 0,4Indre-et-Loire
chômage régional, tout comme le national, a augmenté
8,0 1,8 - 0,5de 1,5 point. Les régions Auvergne, Rhône-Alpes et Indre
Bourgogne, grâce à des progressions inférieures à ce
7,8 1,6 - 0,7Loir-et-Cher
rythme, surclassent désormais la région. La Bretagne
8,4 1,8 - 0,3reste la région qui connaît le plus faible taux de chômage Centre
(7,7 %), le Nord-Pas-de-Calais le plus élévé (12,7 %).
9,2 1,8 - 0,3France
Source : Insee, Taux de chômage localisés
Flash Insee Centre n°41 - avril 2011 1
www.insee.fr/centreInsee
Centre Flash
Évolution du chômage 2009 et 2010Des évolutions différentes selon les zones
dans les zones d'emploi
d’emploi point
2,8Fin 2010, dix zones d’emploi ont un taux supérieur à la
Dreuxmoyenne régionale et neuf parmi elles appartiennent aux
2,6
trois départements les moins favorisés. Parmi les zones Évolution
bordant la frange francilienne, seule celle de Chartres 2009
Montargis2,4
connaît un taux de chômage inférieur à la moyenne régio-
Issoudun
nale. Les taux dépassent même la moyenne nationale dans
2,2
les zones de Dreux (11,9 %), Montargis (10,8 %), Vierzon
Vierzon AubignyGien
(10,7 %) et Saint-Amand-Montrond (9,3 %).
Romorantin Bourges2
À l’opposé, les zones les plus épargnées, situées au sud Orléans
Amboise Pithiviers
de la région, sont Loches et La Châtre avec un taux de 1,8 Centre
6,7 %, puis Argenton-sur-Creuse (7,3 %). -1 - 0,8 - 0,6 - 0,4 - 0,2 0 0,2 0,4
Tours
Vendôme ChartresAu dernier trimestre 2010, l’écart entre les deux zones Châteauroux 1,6
Argenton-sur-
Saint-Amand-extrêmes est de 5,2 points et tend à se réduire (5,7 points Creuse ÉvolutionMontrond
à la fin 2009). 2010Blois 1,4
Châteaudun
Loches Nogent-
e le-RotrouTaux de chômage localisés au 4 trimestre 2010 Chinon 1,2
La Châtre
1
Dreux Source : Insee, Taux de chômage localisés11,9 Taux de chômage régional : 8,4 %
Taux de national : 9,2 %
Évolution du chômage 2009 et 2010Chartres
Nogent-le-Rotrou 7,4 dans les zones d'emploi8,6
Pithiviers
Châteaudun 8,7
8,1
Dreux Évolution régionale 2009 : + 1,8 point
Montargis 2010 : - 0,3 point
10,8
OrléansVendôme
8,07.7
Gien Chartres
9,1 Nogent-le-RotrouBlois
7,6
Amboise RomorantinTours Pithiviers
7,9 8,3 Aubigny Châteaudun8,3
8,5
MontargisVierzon
10,7 OrléansChinon Vendôme
7,6
Loches BourgesIssoudun
6,7 9,08,9 GienChâteauroux
8,2 Blois
Amboise RomorantinTours
Saint-Amand-Montrond Aubigny9,2-11,9
9,3Argenton-sur-Creuse
8,4-9,2 7,3
La Châtre7-8,4
6,7 Vierzon6,7-7
Chinon
Loches BourgesIssoudunSource : Insee, Taux de chômage localisés
Châteauroux
Une amélioration 2010 non
Directeur de la publication Saint-Amand-Montrondpartagée par toutes les
Argenton-sur-CreuseDominique Perrin zones d’emploi La Châtre
Coordination des études Parmi les zones qui ont été les
Olivier Aguer
plus durement impactées par la
Comparées aux évolutions régionales :
Auteur crise en 2009, plusieurs profitent Évolutions moins bonnes sur les deux périodes en 2010 et meilleures en 2009Pascal Boulin moins de la légère reprise amor- meilleures en 2010 et moins bonnes en
Évolutions sur les deux périodescée en 2010 que la moyenne ré-
Rédaction en chef
gionale. Il s’agit des quatre zones Source : Insee, Taux de chômage localisésPhilippe Calatayud
du Loiret et de celles d’Aubigny etDanielle Malody
de Bourges. À l’inverse, d'autres
Maquettiste/Webmestre et Châteauroux pour l’Indre. Les zones de Dreux etzones bénéficient de meilleuresChristian Leguay / Yves Dupuis
Issoudun, fortement impactées par le chômage en 2009,conditions que la région sur les
connaissent un net redressement en 2010. A contrario,Relations médias deux années : Châteaudun dans
Martine Blouin les zones de Pithiviers, La Châtre et Chartres, qui avaientl’Eure-et-Loir, Blois et Vendôme
Renée Rabany mieux résisté en 2009, enregistrent une hausse de leurdans le Loir-et-Cher, Loches, Chi-
taux de chômage en 2010.non et Tours dans l’Indre-et-Loire
Exemplaire non destiné à la vente - © Insee 2011
Flash insee Centre n°41 - avril 20112

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.