Des activités différenciées autour de Bordeaux

De
Publié par

Sur l'unité urbaine de Bordeaux constituée de 51 communes, les activités économiques sont inégalement réparties. La localisation des emplois en 1999 permet de distinguer un territoire plein ouest fortement orienté vers des activités industrielles, dans la majorité de l'espace restant prédominent les activités commerciales. 40 % des emplois sont situés à l'extérieur de la rocade autoroutière. Les actifs résidants dans l'unité urbaine se déplacent presque tous pour travailler mais limitent leurs déplacements à l'intérieur de l'agglomération bordelaise.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 50
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LE QUATRE PAGES
INSEE AQUITAINE
DES ACTIVITÉS DIFFÉRENCIÉES
AUTOUR DE BORDEAUX
Sur l’unité urbaine de Bordeaux,
les activités économiques
part des emplois localisée sur Bordeaux n’est plussont inégalement réparties.
que de 43 % en 1999 contre 50 % neuf ansLa localisation des emplois en 1999
auparavant. L’unité urbaine est constituée de
permet de distinguer un territoire
51 communes autour de Bordeaux ; parmi elles,
plein ouest fortement orienté dix-sept dépassent 10 000 habitants et huit comptent
vers des activités industrielles moins de 2 000 résidents. Ce territoire concentre
60 % de la population girondine sur 10 % de latandis qu’une grande partie
superficie du département.de l’espace restant
est plutôt tournée vers le commerce. Dans l’unité urbaine, plus de quatre actifs sur cinq
travaillent dans le secteur des services tandis40 % des emplois sont situés
qu’environ un sur sept œuvre dans l’industrie.à l’extérieur de la rocade autoroutière.
Comme toute grande ville, Bordeaux concentre un
Les actifs résidents de l’unité urbaine
nombre important d’emplois dans les services. La
se déplacent presque tous pour travailler, ville-centre possède toutefois une part d’emplois
mais limitent leurs déplacements dans l’industrie, limitée il est vrai à 8 % des emplois
en 1999.à l’intérieur de l’agglomération bordelaise.
Les activités économiques sont diverses sur le
territoire bordelais, et elles sont réparties trèsDans les années 90, dans beaucoup de grandes
inégalement au sein des espaces de l’unité urbaine.villes, des emplois ont souvent quitté les centres
La comparaison des profils d’activité de l’unité
pour s’installer plus en périphérie. C’est vrai à
urbaine avec celle des différents territoires d’étude
Bordeaux. Entre 1990 et 1999, les emplois au lieu de
(cf. encadré méthodologique page 2) permet de
travail ont diminué sur la ville d’environ 10 000
caractériser des grands types d’espaces au sein du
tandis qu’ils augmentaient de 30 000 dans le reste
territoire bordelais.de l’unité urbaine de Bordeaux. L’ensemble de
l’unité urbaine a donc gagné 20 000 emplois. La Les activités industrielles
plein ouest
Un gain de 20 000 emplois entre 1990 et 1999
D’abord, se dessine nettement un territoire plutôt
Part * en
Évolution tourné (par rapport à la moyenne observée sur l’unité
Unité urbaine de Bordeaux 1999 Gironde
90-99 (%)
(%) urbaine) vers des activités industrielles ou
Population totale 754 000 5,8 59 logistiques, en premier lieu la zone plein ouest de
Population de 15 à 59 ans 489 500 6,6 65 l’unité urbaine. Ce type d’activités se concentre dans
Actifs résidents 353 200 6,9 60
la couronne au-delà de la rocade, le long de
dont travaillant
sur l’unité urbaine 279 500 4,7 /// l’autoroute des Landes, dans les zones industrielles
Emplois 340 300 5,9 67 voisines de l’aéroport à Mérignac, ainsi qu’à
dont salariés 307 500 5,8 70 Blanquefort, sans oublier les industries de pointe du
dont à temps complet 252 200 /// 71
Haillan et de St-Médard-en-Jalles. Quelques zones
* part de l’unité urbaine de Bordeaux dans la Gironde
Source : Insee - Recensements de la population 1990 et 1999 sur Bordeaux, côté rive droite ou dans le secteur deINSEE
AQUITAINE
INSTITUT NATIONAL
DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES
ÉCONOMIQUES
o
N 134
NOVEMBRE 2004Bacalan ou de Bordeaux Lac, se moins importantes comme Cestas au Les zones orientées vers “les services
distinguent aussi par une spécificité sud-ouest, ou Ste-Eulalie sur la rive aux particuliers” sont plus diffuses sur le
industrielle et logistique. Sur la rive droite. Les zones à droite d’une territoire et concernent autant des
droite, l’emploi industriel est diagonale passant par Bordeaux et quartiers de grandes villes que des
essentiellement localisé dans les allant de Pessac à l’ouest à St-Loubès à communes à la périphérie de l’unité
communes du nord telles que Bassens. l’est sont en majorité à spécificité urbaine telles que Lignan-de Bordeaux
En deçà de la rocade, la bordure de la commerciale. au sud-est, St-Aubin-de-Médoc au nord
Garonne en rive droite connaît une ou St-Sulpice-et-Cameyrac à l’est.
Les emplois dans l’éducation, la santé et
sur-représentation relative de
l’action sociale se situent évidemment Enfin quelques lieux, assez peu
l’industrie de Floirac à Lormont. De
plutôt dans des espaces comme le nombreux, se distinguent par un
l’autre côté, sur la rive gauche (Bégles,
campus universitaire situé sur les poids important des activités
Villenave d’Ornon) les prestations de
communes de Talence, Pessac et financières et immobilières. Ils se
transports et de logistique sont plus
Gradignan au sud-ouest. Ils limitent spatialement à Bordeaux ou à
développées.
caractérisent également des territoires des environs très proches. La présence
Dans une majorité des autres territoires, incluant le CHU Pellegrin à Bordeaux de COFINOGA confère cette spécialité
les activités commerciales pré- ou le CHR Haut-Lévêque à Pessac. à une partie de la ville de Mérignac.
dominent. C’est le cas dans de Dans des villes de moindre importance, Dans la métropole bordelaise, ce type
nombreux “quartiers” du centre de des unités plus petites, mais d’activité se rencontre plus fré-
Bordeaux, mais dans d’autres villes relativement importantes, comme le quemment au nord de la commune et
centre de rééducation spécialisé pour dans une partie du centre ville.
L'industrie,
des traumatisés crâniens à Cénac sur la
souvent hors de la ville de Bordeaux Les jeunes en centre ville
rive droite, typent rapidement l’emploi
Unité
urbaine Bordeaux de la commune. La population active - les actifs
de Bordeaux
occupés, mais aussi les chômeurs - se
Agriculture (EA) 1,0 0,3 Les espaces orientés vers des activités
répartit pour l’essentiel dans la
Industrie (EB à EG) 13,6 7,8 de services aux entreprises sont proches
tranche d’âge des 30 à 60 ans. Le
Construction (EH) 5,0 2,9 des secteurs définis comme industriels
comportement résidentiel des actifsCommerce (EJ) 14,7 13,0
ou logistiques. Un exemple très net à
Transports (EK) 5,2 5,6 dépend en partie de l’âge : les plus
l’ouest est celui de la partie nord de laActivités financières jeunes ont tendance à habiter dans la
et immobilières (EL , EM) 5,4 7,8 commune de St-Jean-d’Illac, vaste
partie centrale intra-boulevards et dansServices aux entreprises (EN) 14,7 15,3 en superficie, limitrophe en
Services aux particuliers (EP) 6,9 8,1 la première couronne sud-ouest de
particulier des grandes zones d’activitésÉducation, santé, action sociale l’agglomération (Bègles, Pessac
(EQ) 20,0 20,1 de Mérignac, ou de St-Médard-en-Jalles
“intra-rocade”). Ils délaissent
Administration (ER) 13,7 19,1
toutes plutôt tournées vers l’industrie ou
relativement la grande banlieue,Ensemble 100,0 100,0
la logistique. Sur la rive droite, les
au-delà de la rocade, au profit de leursPart des emplois au lieu de travail
communes d’Artigues et de Cenon seselon l'activité en NES 16 (%) aînés. Cet état de fait est à rapprocher de
Source : Insee - Recensement de la population 1999 situent dans le même créneau.
(exploitation complémentaire) l’idée d’un “cycle de vie” immobilier.
D’un côté, des ménages de jeunes
Méthodologie actifs, de taille restreinte en l’absence
d’enfants, sortant de la vie étudiante leL’exploitation dite “complémentaire”du Recensement de la Population de mars 1999 porte sur envi-
ron un quart des bulletins individuels. Elle permet notamment de connaître la profession des actifs. cas échéant, habitent dans les
L’étude de ces est approfondie afin de connaître le lieu de travail des actifs à un niveau infra
appartements des quartiers centraux encommunal et non plus seulement communal. Les caractéristiques de l’emploi au lieu de travail ainsi
que les déplacements domicile-travail peuvent être analysés à ce niveau géographique. statut locatif.
La détermination du lieu de travail à l’échelle infracommunale n’est pas toujours possible (exemple : De l’autre, après un passage progressif à
les chauffeurs de taxi, les marchands ambulants), ni facilement identifiable (emplois du secteur de la
des surfaces habitées plus grandes, auDéfense). Un certain nombre d’actifs est donc exclue du champ.
fur et à mesure de la constitution dePour l’étude de la spécificité des emplois, les 309 zones définies sur l’unité urbaine (des “Iris” ou des
communes si elles ne sont pas découpées en Iris) ont été étudiées pour leur spécificité en termes d’em- familles, les ménages plus âgés
ploi et de secteur d’emploi.
occupent une maison particulière ou
Une classification ascendante hiérarchique appliquée au tableau des profils des zones par secteur
une résidence en quartier plus aéré,-d’activité en NES 16 (cf. tableau), excepté les secteurs Agriculture (EA) et Administration (ER), a per
mis de définir 6 grands types de zones (cf. carte). dans une commune au développement
oN 134
NOVEMBRE 2004L’emploi industriel à l’ouest du territoire bordelais
Unité urbaine
Commune de Bordeaux
B
A
A
DB
C
DAD
C
B A
B
A BC
B
CC D
A
C D
AA
A A
A
BD
A
B
D A
B Éducation, action sociale, santé
Commerce
Services aux entreprises
© INSEE-IGN 2004
Services aux particuliers
Activités financières et immobilières
Activités industrielles ou logistiques
A Transports
Biens intermédiairesB
Commune de Martignas-sur-Jalle ne faisant pas partie de l’unité urbaine de Bordeaux
C Automobile et biens d’équipement
D IAA et biens de consommation
Les grandes activités dans l’unité urbaine de Bordeaux
Source : Insee - Recensement de la population 1999 (exploitation complémentaire : emploi au lieu de travail ilôté)
40 % des emplois hors de la rocadepavillonnaire récent. Souvent ils la rive droite située à l’intérieur de la
deviennent propriétaires. rocade - les communes de Cenon,
Parmi les 300 000 résidents actifs ayant
Lormont, Floirac - on compte plus de
un emploi, 92 % travaillent dans l’unitéAinsi, au sein de la population adulte,
30 000 actifs en 1999.
urbaine de Bordeaux. Plus de six actifsles étudiants sont sur-représentés dans
sur dix habitent dans la zone intérieure La quasi totalité (98 %) des actifs deles quartiers centraux historiques de la
de la rocade autoroutière. Près de l’unité urbaine effectuent des trajetsville de Bordeaux ainsi que le long d’un
domicile-travail qui les conduisent65 000 demeurent dans la partielarge axe menant du centre vers le
centrale située en deçà des boulevards, souvent à changer de secteurcampus universitaire via le quartier de
sur la rive gauche. Parmi eux, 13 700 géographique au sein de l’agglo-la Victoire.
logent dans l’hypercentre : le Bordeaux mération. Même si l’existence deLes retraités sont relativement plus
historique à l’intérieur des “cours”. Sur banlieues à vocation résidentielle estprésents au nord et au sud de la
commune de Bordeaux, dans le
Des déplacements domicile-travail sur l’unité urbaine
quartier de Caudéran, ainsi que dans
Entre Bordeauxd’autres communes intérieures à la
Lieu de travail Bordeaux Hors rocade Unité urbaineet la rocade
Lieu de résidencerocade. Au-delà de la rocade, il n’y a
Bordeaux 30 12 7 15guère que quelques communes du sud
Entre Bordeaux et la rocade 37 49 28 38de l’agglomération (Villenave-
Hors rocade 25 30 51 36d’Ornon, Bouliac, Latresne) où les
Hors unité urbaine 9 10 14 11
retraités soient plus nombreux, en
100 100 100 100
moyenne, que dans l’ensemble de
Répartition des actifs ayant un emploi sur l'unité urbaine de Bordeaux selon le lieu de résidence (%)
l’unité urbaine. Source : Insee - Recensement de la population 1999 (exploitation complémentaire)
oN 134
NOVEMBRE 2004oN 134
NOVEMBRE 2004
Les déplacements domicile - travailindéniable, tous les emplois ne sont pas
Pour l’étude des déplacements, le parti a été pris de découper l’espace en un nombre limité d’ensem-concentrés dans la zone centrale de
bles géographiquement identifiables :
l’agglomération : 40 % d’entre eux sont
- l’hypercentre sur la rive gauche de la Garonne, limité par les “cours” ;
situés dans la zone extra-rocade, 43 %
- une première couronne, en rive gauche, entre l’hypercentre et les “boulevards” ;
sont établis entre Bordeaux et la rocade
- une deuxième couronne comprenant l’espace intra-rocade au-delà des boulevards, elle-même dé-
et les 17 % restants sont sur Bordeaux. coupée en plusieurs secteurs limités par de grands axes de circulation ainsi que la Garonne ;
Les actifs résidant au-delà de la rocade - enfin, le reste de l’unité urbaine, au-delà de la rocade autoroutière, également découpé en zones
centrées sur un axe de communication important.sont environ la moitié (47 %) à franchir
la rocade pour venir travailler. La
Plus de la moitié des résidents actifs de Bordeaux y travaille
propension à venir travailler dans la
Entre Bordeauxzone intra-boulevards varie autour de Lieu de travail Bordeaux Hors rocade Unité urbaineet la rocade
Lieu de résidence18 %. Enfin5à8% viennent dans
Bordeaux 53 26 18 27l’hypercentre en deçà des “cours”.
Entre Bordeaux et la rocade 28 46 29 36
En revanche, les trajets dans le sens Hors rocade 16 25 48 33
Hors unité urbaine 3 3 5 4inverse sont proportionnellement
100 100 100 100moins importants. Les actifs résidant
Répartition des résidents de l'unité urbaine ayant un emploi selon le lieu de travail (%)intra-rocade y travaillent pour plus de
Source : Insee - Recensement de la population 1999 (exploitation complémentaire)
70 % d’entre eux, en particulier ceux
qui habitent dans la partie la plus traversent rarement l’agglomération de bordelaise. La très forte hausse des prix
centrale (80 %). Travailler dans la seule part en part : ceux résidant par exemple immobiliers pourrait également
zone interne aux boulevards et en dans la partie ouest de l’unité urbaine renvoyer vers des zones de plus en plus
particulier dans l’hypercentre est ont plutôt tendance à y travailler périphériques un nombre croissant
surtout le fait des quelque 51 000 actifs également et à privilégier l’ouest de la d’actifs.
qui y habitent et y sont occupés pour zone centrale (Mérignac, Pessac).
plus de la moitié d’entre eux.
L’arrivée du tramway fin 2003, et son Frédéric CHÂTEL
Obstacle important, le franchissement prolongement dans les années à venir,
de la Garonne par les actifs résidant et dans Bordeaux et les communes
travaillant aussi dans l’unité urbaine de périphériques rive droite (Cenon, POUR EN SAVOIR PLUS…
Bordeaux est effectué par 11 % d’entre Floirac, Lormont) et rive gauche “CD ROM communes... mobilités tra-
eux dans le sens rive droite vers rive (Talence, Mérignac, Pessac) vont sans vail études” - INSEE - Données détaillées -
mai 2003.gauche. Dans le sens inverse, rive doute modifier les comportements des
gauche vers rive droite, le flux est trois Aquitains en termes de transports ou de Site internet www.insee.fr
Rubrique Recensement de la populationfois moins important (4 %). Les actifs logement dans l’agglomération
Directeur de la publication : François Elissalt
Rédacteur en chef : Élisabeth Nadeau - Secrétaire de fabrication : Daniel Lepphaille
INSEE Aquitaine - 33, rue de Saget - 33076 Bordeaux cedex
Tél. 05 57 95 05 00 - Fax : 05 57 95 03 58 - Minitel : 3617 INSEE - Internet : www.insee.fr
e
© INSEE 2004 - n° ISSN 1283-6036 - Dépôt légal 4 trimestre 2004
Composition et impression : Insee Aquitaine
Code Sage IA13408
Prix : 2,2€ - Abonnement : France : 12 numéros 22€ - Étranger : 27€

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.