Les catégories socioprofessionnelles en Picardie : études, activité, retraite : comment se distinguent les picards?

De
Publié par

Entre 1990 et 1999, la structure sociale et professionnelle de la Picardie a suivi dans l'ensemble les grandes tendances nationales. Les jeunes font des études plus longues et l'activité féminine progresse. De fortes redistributions s'opèrent dans les effectifs des differents métiers.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 39
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N°98 - 2001
Les catégories socioprofessionnelles
en Picardie
Études, activité, retraite : comment se distinguent les Picards ?
Entre 1990 et 1999, la structure sociale et professionnelle de la Picardie a suivi
dans l’ensemble les grandes tendances nationales. Les jeunes font des études
plus longues et l’activité féminine progresse. De fortes redistributions s’opèrent
dans les effectifs des différents métiers. Le vieillissement de la population se traduit
par une augmentation de la part des retraités.
Néanmoins, par rapport au reste de la France, la population picarde conserve
plusieurs spécificités. Les Picards font des études plus courtes qu’en moyenne,
et exercent des professions moins souvent qualifiées. 46% des hommes
vivant en Picardie sont ouvriers, contre 38% des Français.
Dans les trois départements de la région, la part des cadres est en dessous
de la moyenne. Ces trois départements font également partie
de ceux où l’activité féminine est le plus en retrait par rapport à celle des hommes.
n 1999, la population vivant en Des entrées plus précoces offre universitaire encore peu déve-
Picardie s’élevait à 1 857 481 loppée. Les garçons résidant en Pi-sur le marché du travail
personnes. Parmi elles, le cardie sont sensiblement plus sou-E
Jusqu’à l’âge de 29 ans, le tauxnombre d’actifs atteignait 838920. vent sur le marché du travail jus-
Cet effectif comprenait 716 534 per- d’activité des Picards est supérieur qu’à l’âge de 29 ans que dans le
sonnes exerçant un emploi (actifs à la moyenne française : entre 15 et reste de la France. En revanche,
29 ans, 51,0% des Picards occu-occupés), 3 061 militaires du contin- pour les jeunes filles picardes, la
gent et 119 325 personnes se décla- pent un emploi ou bien en recher- propension à se porter sur le mar-
rant chômeurs et à la recherche d’un chent un, contre 47,4% des Fran- ché du travail plutôt que de pour-
1 çais du même âge. C’est surtout deemploi . Le taux d’activité en Picar- suivre des études ne joue que jus-
die est supérieur à la moyenne na- 20 à 24 ans que l’écart est impor- qu’à 24 ans. Passé cet âge, les
tant. Le taux d’activité dans cettetionale. Mesuré comme il est d’usage Picardes ont en effet un taux d’ac-
sur la population âgée de 15 ans et tranche d’âge atteint 59,4% en Pi- tivité en dessous de la moyenne
cardie, contre 52,6% pour la Franceplus, il atteint 56,2% en Picardie con- française.
tre 55,2% pour l’ensemble du pays. métropolitaine. Les jeunes résidant
Cet écart résulte uniquement de l’en- en Picardie se présentent plus tôt 1 Il convient de préciser que ces chif-
sur le marché du travail car ils ef-trée plus précoce des jeunes Picards fres proviennent des déclarations ef-
fectuées par les personnes lors du re-sur le marché du travail, qui effec- fectuent des études plus courtes.
censement. Il s’ensuit une définition dutuent des études courtes. Les fem- Ceci résulte du cumul de facteurs
chômage plus large et moins fiable que
multiples, aux premiers rangs des-mes picardes, quant à elles, conti-
celles communément utilisées, qui re-
nuent à se porter moins souvent vers quels une moindre réussite scolaire, posent sur les résultats de l’enquête
une structure d’emplois relativementle marché du travail que l’ensemble Emploi de l’Insee ou le nombre d’ins-
des Françaises. moins qualifiés dans la région et une crits à l’ANPE.Les Picardes moins présentes





sur le marché du travail



que la moyenne des Françaises



#"
" "En Picardie comme dans l’ensem-
" " !"ble de la France, l’activité féminine
!" #" #"
"s’est vivement développée en neuf "
" " " #" " "ans. En 1999, la population active #"
" "
#" !" "comptait en Picardie 79 femmes pour !" " " !" !" "
"100 hommes, au lieu de 74 femmes en " "
" " " #" "
1990. Le développement du travail fé- " " "
" " "minin a accompagné celui des profes- "
#" "
!"sions intermédiaires et des employés, #"
" !"
" " "qui sont largement les catégories so-
!"
!"
"cioprofessionnelles les plus fémini- "

" " " " " "

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.