Moindre recours au RMI

De
Publié par

Le RMI était versé à 17900 allocataires à la fin de l'année 2000, soit 1500 de moins qu'en 1999. Avec leurs conjoints et enfants, quelque 35200 personnes sont couvertes par cette prestation sociale, soit 2 % de la population alsacienne.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

PAUVRETÉ - PRÉCARITÉ
Moindre recours au RMI
métropolitaine. Les familles monopa- nombre d’allocataires a diminuéLe RMI était versé
rentales regroupent un quart des al- de 7 %. Cette diminution intervientà 17 900 allocataires à la fin
locataires dans la région et un après quatre années de forte haus-
de l’année 2000, soit
cinquième dans le reste du pays. se. Dans le Haut-Rhin, le recul est
1 500 de moins qu'en 1999. Les couples, avec et sans enfant, re- un peu plus marqué : -8 % en 2000.
Avec leurs conjoints présentent 17 % des allocataires Cette baisse fait suite à quatre an-
dans les deux départements alsa- nées caractérisées par un ralentis-et enfants, quelque 35 200
ciens et 20 % en métropole. sement progressif : de +12 % enpersonnes sont couvertes
1996 à +3 % en 1999.
par cette prestation sociale, Les titulaires du RMI sont plutôt jeu-
nes : un peu plus de la moitié ont Avec les conjoints et enfants àsoit2%dela population
entre 25 et 40 ans, en Alsace comme charge, on estime qu’en Alsace,alsacienne.
en France métropolitaine. Les alloca- 35 200 personnes sont directement
taires qui ont franchi le cap des 50 couvertes par cette prestation so-
our la première fois depuis la ans représentent maintenant un cin- ciale, soit 20 habitants sur 1 000.Pcréation du dispositif, le nom- quième des bénéficiaires. La pro- Environ 22 600 personnes sont
bre d’allocataires du revenu mini- gression des quinquagénaires est concernées dans le Bas-Rhin, soit
mum d’insertion (RMI) décroît sous due, en partie, aux générations du 22 habitants sur 1 000. Le recours
l’effet du retour de la croissance et baby-boom. Au contraire, le nombre au dispositif est moins fréquent
de la baisse du chômage non in- des allocataires de plus de 65 ans dans le Haut-Rhin : 18 habitants sur
demnisé. Au 31 décembre 2000, le continue de diminuer. En effet, en rai- 1 000. Ce taux de couverture est
nombre d’allocataires a diminué de son de la suppression de la condition très inférieur à la moyenne métro-
5 % en France métropolitaine et a de nationalité en 1998, le minimum politaine : 32 personnes couvertes
également baissé de près de8%en vieillesse prend le relais du RMI. pour 1 000 habitants.
Alsace par rapport à 1999. Dans la
région, 17 900 personnes perce- Amélioration
vaient cette allocation versée par les Patrice MULLERdans les deux départements
caisses d’Allocations familiales (CAF)
Le Bas-Rhin regroupe 65 % des al-
et la Mutualité sociale agricole
locataires de la région. En un an, le
(MSA), alors qu’elles étaient 19 400
un an plus tôt. L’effectif d’allocatai-
Moins de RMIstesres en 2000 a rejoint le niveau de
1,8
1997. Cette évolution favorable cons- FrancePart des allocataires (en %)
1,6titue un retournement notable par par rapport à l’ensemble de la population
1,4rapport à la forte croissance du RMI
au cours des quatre dernières an- 1,2
Bas-Rhin
nées, avec un rythme annuel tou- 1,0
Haut-Rhinjours supérieurà5%. 0,8
0,6
Une majorité de personnes isolées 0,4
Les hommes ou femmes isolés, 0,2
sans enfant ni personne à charge, 0
1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000sont nettement majoritaires, puis-
Instauré en 1988, le revenu minimum d’insertion (RMI), a un triple objectif : garantir à des personnes enqu’ils représentent 58 % des alloca-
situation précaire un revenuum, permettre l’accès à des droits sociaux, et aider à l’insertion sociale et
taires en Alsace comme en France professionnelle.
Cette allocation différentielle est attribuée à toute personne de 25 ans ou plus (ou moins si elle a un ou
plusieurs enfants à charge) dont les ressources sont inférieures à un certain plafond.Le plafond mensuel au
1er janvier 2001 est de 397€€ou 2 608 F pour une personne seule, de 596 ou 3 912 F pour un couple,
avec une majoration selon le nombre d’ayants droit présents dans le foyer (enfant ou personne à charge).
Depuis le 1er janvier 2000, les titulaires du RMI ont droit gratuitement à la couverture maladie universelle et
bénéficient automatiquement d’une couverture complémentaire santé.36
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 2 · L'année économique et sociale 2000 · juillet 2001
Source : Caisse nationale d’Allocations familiales

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.