Promotion de l’alternance et de l’accompagnement des mutations économiques en Aquitaine en 2011

De
Publié par

En 2011, la formation en alternance a été mise en avant dans le cadre des politiques publiques de l’emploi : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation ont été ainsi promus. Dans le même temps, le nouveau contrat de sécurisation professionnelle (CSP) permet de mieux gérer les transitions entre emploi et chômage en donnant plus de garanties aux licenciés économiques. Malgré un contexte budgétaire contraint, le nombre des contrats aidés reste important en 2011, bien qu’inférieur à celui exceptionnellement élevé de 2010. Succès du contrat de professionnalisation La VAE : moins de dépôts de dossiers Une généralisation de l’accompagnement pour les licenciés économiques Une diminution de l’accompagnement renforcé des jeunes Un moindre recours aux contrats subventionnés
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 33
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

POLITIQUE DE L’EMPLOI
Promotion de l’alternance et de l’accompagnement des mutations économiques
en Aquitaine en 2011
En 2011, la formation en alternance a été mise en avant dans le cadre des politiques publiques de l’emploi : le contrat
d’apprentissage et le contrat de professionnalisation ont été ainsi promus. Dans le même temps, le nouveau
de sécurisation professionnelle (CSP) permet de mieux gérer les transitions entre emploi et chômage en donnant plus
de garanties aux licenciés économiques. Malgré un contexte budgétaire contraint, le nombre des contrats aidés
reste important en 2011, bien qu’inférieur à celui exceptionnellement élevé de 2010.
Afin de rapprocher les qualifications des demandeurs d’emploi L’apprentissage - qui dure 1 à 3 ans - est sanctionné par un
des besoins réels des entreprises et ce faisant lutter contre le diplôme d’État.
chômage, le service public de l’emploi favorise le recours à la
formation par alternance. En 2011, le nombre d’alternants croît La VAE : moins de dépôts de dossiers■
de 9,6 % en Aquitaine contre 7,3 % au niveau national. Le
Le nombre de dépôts de dossier de validation des acquis denombre d’entrants dans ces dispositifs reste néanmoins infé-
l’expérience (VAE) est orienté à la baisse depuis trois ans.rieur à celui atteint avant la crise en 2008.
Moyennant la constitution d’un dossier et le passage devant un
jury de professionnels, ce dispositif prévoit la reconnaissance
L’alternance en hausse
des compétences et l’octroi d’un diplôme à tout salarié justi-Milliers
25
fiant d’une expérience professionnelle.
20
Nombre de dossiers de VAE déposés en Aquitaine
15
2007 2008 2009 2010 2011
10 Nombre de dossiers. . 626 843 773 606 526
Source : Dares
5
0 Une généralisation de l’accompagnement■
2007 2008 2009 2010 2011
Contrat de professionnalisation Contrat d'apprentissage pour les licenciés économiques
Nombre d’entrants en contrat d’alternance en Aquitaine Mis en place pendant la phase aiguë de la crise, le contrat de
Source : Dares
ertransition professionnelle (CTP) est étendu à partir du 1 sep-
tembre 2011 à l’ensemble des licenciés économiques. Fusion-
Succès du contrat de professionnalisation■ né avec l’ancien contrat de reclassement personnalisé (CRP), il
devient le contrat de sécurisation professionnelle (CSP).Le contrat de professionnalisation remporte en 2011 le plus
grand succès : il progresse de 14 % en Aquitaine et de 17 % au Dans ce cadre rénové, l’Aquitaine enregistre en fin d’année une
niveau national. Salarié en CDI ou en CDD de plus de 6 mois, le hausse sensible des signatures de conventions tripartites entre
salarié en contrat de professionnalisation acquiert un sa- le salarié, l’entreprise et Pôle emploi.
voir-faire dans l’entreprise et bénéficie en parallèle de périodes En contrepartie de la perte de son emploi, le signataire du CSP
de formation plus théoriques. Cette période de professionnali- continue de percevoir 80 % de son ancien salaire pendant un
sation qui dure le plus souvent un an est sanctionnée par un an ; il bénéficie aussi d’un suivi personnalisé et de propositions
examen qui permet la reconnaissance d’une qualification de reclassement adaptées.
notamment par la branche professionnelle.
L’accompagnement des licenciements en hausseQuatre nouveaux entrants en contrat de professionnalisation
Nombre en fin d’année 2011sur dix sont des chômeurs : en 2011 dans la région, le contrat de
800
professionnalisation ramène ainsi vers l’emploi 2 830 chô-
meurs, soit 300 de plus qu’en 2010. Il est vrai que la marge de 600
progression pour cet outil demeure assez forte : le tertiaire
400
emploie 16 contrats de professionnalisation pour mille salariés,
la construction 10 pour mille, l’industrie manufacturière 5 pour 200
mille.
0
Le nombre de nouveaux apprentis progresse de 7 % en 2011 en 2007 2008 2009 2010 2011
Contrat de sécurisation professionnelleAquitaine, contre 2,3 % en France. Le contrat d’apprentissage
Contrat de transition professionnelle
s’adresse presque exclusivement aux jeunes dans le cadre de la Convention de reclassement personnalisé
formation initiale. L’étudiant est salarié d’une entreprise mais Licenciés économiques bénéficiant d’un accompagnement renforcé
suit dans le même temps un cursus théorique en centre de for- en Aquitaine
Source : Daresmation des apprentis (CFA) ou dans une école du supérieur.
INSEE AQUITAINE 20 L’ANNÉE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE 2011 EN AQUITAINEPOLITIQUE DE L’EMPLOI
Remobilisation du CUI en fin d’annéeUne diminution de l’accompagnement renforcé■
face à l’afflux de chômeurs
des jeunes Milliers
25
En 2011, le nombre de signataires de contrat d’insertion dans la 20
vie sociale (Civis) est en net recul les trois premiers trimestres 15
Secteur non marchandpar rapport à la même période de l’année précédente (- 28 %) 10
Ce dispositif destiné aux jeunes en difficulté consiste à les ac- 5
Secteur marchandcompagner dans leur recherche d’emploi ou de formation 0
2007 2010 20112008 2009qualifiante.
Stocks de contrats aidés en Aquitaine
Source : Dares
L’accompagnement des jeunes en recul au premier semestre
Nombre
1 500 Des CUI recentrés sur les publics les plus éloignés de l’emploi
1 250 CUI-CAE CUI-CIE
1 000 2010 2011 2010 2011
Contrats enregistrés. . . . . . . . . . . . . . . . . . 19 312 17 931 5 003 2 355750
Durée moyenne du contrat (mois) . . . . . . . 10 7 14 10
500
Part des femmes (%) . . . . . . . . . . . . . . . . . 66 67 50 46
Part des jeunes (%) 24 21 42 27250
Part des seniors (%). . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 27 17 45
0
Part des sans-diplômes (%) . . . . . . . . . . . . 16 18 10 12
2007 2008 2009 2010 2011
Part des chômeurs de longue durée (%). . . 45 52 32 38Signataires de Civis en Aquitaine de janvier 2007 à octobre 2011
Part des bénéficiaires de minima sociaux (%) . 24 31 16 18Source : Dares
Caractéristiques des nouveaux bénéficiaires de CUI en Aquitaine
Sources : ASP - DaresUn moindre recours aux contrats subventionnés■
L’État encourage la création d’emplois marchands dans des zo- Au cours de cette période, les CUI ont été proposés en priorité
nes géographiques en difficulté : en milieu rural, ce sont les zo- aux publics les plus éloignés de l’emploi. Ainsi la part des se-
nes de revitalisation rurale (ZRR) ; en milieu urbain, les zones niors parmi les nouveaux bénéficiaires augmente aussi bien
de redynamisation urbaine (ZRU) et les zones franches urbai- dans les CIE où elle passe de 17 % en 2010 à 45 % en 2011 que
nes (ZFU). Il exonère de charges pendant un an toute entreprise dans les CAE (de 22 % à 27 %).
qui crée des emplois à l’intérieur de ces périmètres dans la li-
mite de 50 embauches. Cependant, les effets de ces mécanis-
Baisse de la durée de prise en charge des CUI par l’Étatmes incitatifs s’érodent avec le temps tant au niveau national
Nombre de jours
qu’en Aquitaine.
340
300Baisse des recrutements dans les zones donnant droit
à exonération de charges
260
Indice AquitaineFrance(base 100 en 2007)
220
100
France France 180
80 J F MA M J J A S O N D J F MA M J J A S O N D
2010 2011
Aquitaine Aquitaine
Durée moyenne de la prise en charge des nouveaux CUI contractés60
Source : Dares
40
Zone de revitalisation rurale Zone de redynamisation urbaine/ On observe une plus forte mobilisation des contrats aidés en fin
Zone franche urbaine
20 d’année. Cependant, la durée moyenne des prescrits
2007 2008 2009 2010 2011 2007 2008 2009 2010 2011
par l’État diminue. En un an, elle se réduit de 3 mois pour lesÉvolution des recrutements dans les zones fiscalement favorisées
Source : Dares CAE et 4 mois pour les CIE. Cette baisse est plus sensible en
Aquitaine que dans l’ensemble de la France. ❒
Pour les publics en difficulté sur le marché du travail, l’État sub-
Julien BARTHESventionne des emplois dans le secteur marchand – les CUI-CIE
Direccte Aquitaine(contrats uniques d’insertion-contrats initiative emploi) - et
dans le secteur public et associatif - les CUI-CAE (contrats uni-
ques d’insertion-contrats d’accompagnement dans l’emploi).
POUR EN SAVOIR PLUS...Le nombre de CUI diminue de 17 % en 2011 par rapport à
2010. Pour les contrats du non marchand, la baisse est moins Site Dares :
importante : - 7 % de CAE sur un an. Elle est particulièrement www.travail-emploi-sante.gouv.fr
marquée dans le secteur marchand : - 53 % de CIE.
L’ANNÉE ÉCONOMIQUE ET SOCIALE 2011 EN AQUITAINE 21 INSEE AQUITAINE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.