Recomposition du tissu productif de la région Nord-Pas-de-Calais - Zoom sur quelques activités

De
Publié par

Douze activités économiques ont été sélectionnées pour un éclairage particulier du point de vue de la réorganisation du tissu productif régional. Certaines ont joué un rôle important en évolution du nombre de salariés. C'est le cas de l'industrie automobile ou du textile. D'autres secteurs sont partiellement concernés par des pôles de compétitivité retenus par la Datar, ou constituent des secteurs stratégiques ou à forts enjeux territoriaux pour l'économie régionale.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 37
Nombre de pages : 27
Voir plus Voir moins

Zoom sur
quelques activités
Les douze activités économiques ci-dessous ont été sélectionnées pour un éclairage particulier du point de vue de la
réorganisation du tissu productif régional. Certaines ont joué un rôle important en évolution du nombre de salariés.
C’est le cas de l’industrie automobile ou du textile. D’autres secteurs sont partiellement concernés par des pôles de
compétitivité retenus par la Datar, ou constituent des stratégiques ou à forts enjeux territoriaux pour
l’économie régionale.
• Commerce-distributique
Logistique
Industrie agroalimentaire
Industrie automobile
Biens d’équipement industriel
Textile-habillement
Biologie-santé
Plasturgie
Imprimerie-activités graphiques
Construction ferroviaire
Halieutique
Industrie culturelle
Ces douze activités sont classées ici par ordre décroissant d’effectif salarié. Quelques indicateurs ont été retenus :
évolution de l’emploi salarié, répartition sur le territoire régional, informations sur les transferts, dépendance,
rayonnement ou éléments sur la recherche-développement. Ceux-ci permettront d’alimenter la réflexion des acteurs
économiques locaux sur chacune de ces activités.
Insee Nord-Pas-de-Calais 39 Dossiers de Profils N°80 - Mars 2006Fin 2003, 71 900 salariés de la région Nord-Pas-de-Calais travaillent dans le commerce-distributique, soit 7,4% de
l’emploi salarié du secteur privé marchand. Ce secteur a connu un essor important entre fin 1993 et fin 2003, avec une
progression de 23 700 salariés.
En 2000, six emplois sur dix dépendaient de l’extérieur de la région contre quatre sur dix pour l’ensemble des activités.
Par ailleurs, 51 100 salariés dépendant d’un centre de décision du Nord-Pas-de-Calais étaient employés dans
d’autres régions, ce qui traduit un fort rayonnement pour ce secteur d’activité.
Les mouvements d’établissements concernent principalement les activités informatiques et les intermédiaires
spécialisés du commerce de gros. Les transferts du commerce-distributique sont effectués à 87% à l’intérieur de la
région, 6% en entrée et 7% en sortie du Nord-Pas-de-Calais. Ce secteur est assez mobile à l’intérieur de la région : en
moyenne, pour 10 000 établissements présents, 250 ont été transférés chaque année entre deux communes
différentes de la région entre 1996 et 2001, contre 170 pour 10 000 pour l’ensemble des activités. Ces
déménagements ont eu lieu essentiellement au sein de l’aire urbaine de Lille (65% contre 43% pour l’ensemble des
activités), et 77% concernent les banlieues.
ÉVOLUTION DE L'EMPLOI SALARIÉ DU COMMERCE-DISTRIBUTIQUE ENTRE FIN 1993 ET FIN 2003
Guide de lecture : entre fin 1993 et fin 2003, l'emploi salarié du commerce-distributique a progressé de 49% dans le Nord-Pas-de-Calais.
Source : Unedic
Champ : établissements du secteur marchand non agricole, employant des salariés.
Note : * par "régional", on entend ici "centre de décision localisé dans la région"
Source : Insee - Sirene - DADS - Lifi 2000 Source : Insee - Sirene
Dossiers de Profils N°80 - Mars 2006 40 Insee Nord-Pas-de-CalaisActivités du commerce-distributique suivant la nomenclature économique de synthèse en 114 postes
(le code NAF 700 est précisé lorsqu’une partie seulement de la catégorie est retenue).
H01 - Bâtiment
45.4L - Agencement de lieux de vente
J20 - Commerce de gros, intermédiaires
51.1P - Centrales d’achats alimentaires
51.1R - Autres intermédiaires spécialisés du commerce
51.1U - Centrales d’achats non alimentaires
N11 - Activités de poste et de courrier
J31 - Grandes surfaces à prédominance alimentaire
J32 - Magasins d’alimentation, spécialisés ou non
52.1C - Supérettes
J33 - Autres commerces de détail, en magasin ou non, réparations
52.1H - Grands magasins
52.6A - Vente par correspondance sur catalogue général
52.6B - par spécialisée
52.6H - Vente par automate
N21 - Activités informatiques
72.1Z - Conseil en systèmes informatiques
72.2A - Édition de logiciels (non personnalisés)
72.2C - Autres activités de réalisation de logiciels
72.3Z - Traitement de données
72.4Z - Activités de banques de données
N24 - Publicité et études de marché
74.1E - Études de marché et sondages
N33 - Sécurité, nettoyage et services divers aux entreprises
74.8D - Conditionnement à façon
74.8H - Centres d’appel
L'EMPLOI SALARIÉ DANS LE COMMERCE-DISTRIBUTIQUE AU 31 DÉCEMBRE 2003
Insee Nord-Pas-de-Calais 41 Dossiers de Profils N°80 - Mars 2006Fin 2003, 43 100 salariés de la région Nord-Pas-de-Calais travaillent dans la logistique, soit 4,4% de l’emploi salarié
du secteur privé marchand. Ce secteur a connu un essor important entre fin 1993 et fin 2003, avec une progression de
14 000 salariés.
En 2000, six emplois sur dix dépendaient de l’extérieur contre quatre sur dix pour l’ensemble des activités. Par
ailleurs, 5 700 salariés dépendant d’un centre de décision du Nord-Pas-de-Calais étaient employés dans d’autres
régions, ce qui traduit un faible rayonnement pour ce secteur d’activité.
Les mouvements d’établissements de la logistique concernent essentiellement les transports routiers de
marchandises. Les transferts de la logistique sont effectués à 92% à l’intérieur de la région, 3% en entrée et 5% en
sortie du Nord-Pas-de-Calais. Ce secteur est assez mobile à l’intérieur de la région : en moyenne, pour 10 000
établissements présents, 250 ont été transférés chaque année entre deux communes différentes de la région entre
1996 et 2001, contre 170 pour 10 000 pour l’ensemble des activités. Ces déménagements sont effectués moins
souvent au sein de l’aire urbaine de Lille (35% contre 43% pour l’ensemble des activités), et 72% concernent les
banlieues.
ÉVOLUTION DE L'EMPLOI SALARIÉ DE LA LOGISTIQUE ENTRE FIN 1993 ET FIN 2003
Guide de lecture : entre fin 1993 et fin 2003, l'emploi salarié de la logistique a progressé de 48% dans le Nord-Pas-de-Calais.
Source : Unedic
Champ : établissements du secteur marchand non agricole, employant des salariés.
Note : * par "régional", on entend ici "centre de décision localisé dans la région"
Source : Insee - Sirene - DADS - Lifi 2000 Source : Insee - Sirene
Dossiers de Profils N°80 - Mars 2006 42 Insee Nord-Pas-de-CalaisComposition du secteur de la logistique suivant la nomenclature économique de synthèse en 114 postes
(le code NAF700 est précisé lorsqu’une partie seulement de la catégorie est retenue).
K01 - Transports ferroviaires
K03 - Transport routier (ou par conduites) de marchandises
K04 - par eau
K05 - Transports aériens
K06 - Transport spatial
K07 - Manutention, entreposage, gestion d’infrastructures
K09 - Organisation du transport de fret
N33 - Sécurité, nettoyage et services divers aux entreprises
74.8D - Conditionnement à façon
L'EMPLOI SALARIÉ DANS LA LOGISTIQUE AU 31 DÉCEMBRE 2003
Insee Nord-Pas-de-Calais 43 Dossiers de Profils N°80 - Mars 2006Fin 2003, 32 500 salariés de la région Nord-Pas-de-Calais travaillent dans l’industrie agroalimentaire, soit 3,3% de
l’emploi salarié du secteur privé marchand. Ce secteur a gagné 2 200 salariés entre fin 1993 et fin 2003.
En 2000, cinq emplois sur dix dépendaient de l’extérieur contre quatre sur dix pour l’ensemble des activités. Par
ailleurs, 3 500 salariés dépendant d’un centre de décision du Nord-Pas-de-Calais étaient employés dans d’autres
régions, ce qui traduit un faible rayonnement pour ce secteur d’activité.
Les transferts de l’industrie agroalimentaire sont effectués à 92% à l’intérieur de la région, 4% en entrée et 4% en
sortie du Nord-Pas-de-Calais. Ce secteur est assez mobile à l’intérieur de la région : en moyenne, pour 10 000
établissements présents, 230 ont été transférés chaque année entre deux communes différentes de la région entre
1996 et 2001, contre 170 pour 10 000 pour l’ensemble des activités. Ces déménagements ont lieu moins souvent au
sein de l’aire urbaine de Lille (34% contre 43% pour l’ensemble des activités), et 78% ont concerné les banlieues.
Par ailleurs, l’industrie agroalimentaire en Nord-Pas-de-Calais offre un nombre d’emplois non négligeable dans la
recherche. Ainsi, la proportion d’emplois liés à la recherche et développement dans ce secteur est plus élevée dans la
région que dans le reste de la France (cf. État des lieux des activités de Recherche et Développement en
Nord-Pas-de-Calais - Insee - Pages de Profils n° 7, juin 2005).
ÉVOLUTION DE L'EMPLOI SALARIÉ DE L'INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE ENTRE FIN 1993 ET FIN 2003
Guide de lecture : entre fin 1993 et fin 2003, l'emploi salarié de l'industrie agroalimentaire a progressé de 7% dans le Nord-Pas-de-Calais.
Source : Unedic
Champ : établissements du secteur marchand non agricole, employant des salariés.
Note : * par "régional", on entend ici "centre de décision localisé dans la région"
Source : Insee - Sirene - DADS - Lifi 2000 Source : Insee - Sirene
Dossiers de Profils N°80 - Mars 2006 44 Insee Nord-Pas-de-CalaisComposition du secteur de l’industrie agroalimentaire suivant la nomenclature économique de synthèse
en 114 postes (le code NAF700 est précisé lorsqu’une partie seulement de la catégorie est retenue).
B01 - Industrie des viandes
15.1A - Production de viandes de boucherie
15.1C - de de volailles
15.1E - Préparation industrielle de produits à base de viandes
B02 - Industrie du lait
B03 - des boissons
B04 - Travail du grain ; fabrication d’aliments pour animaux
B05 - Industries alimentaires diverses
excepté :
15.8B - Cuisson de produits de boulangerie
15.8C - Boulangerie et boulangerie-pâtisserie
15.8D - Pâtisserie
B06 - Industrie du tabac
E24 - Fabrication de machines d’usage général
29.2F - Fabrication d’équipements aérauliques et frigorifiques industriels
29.2H - d’emballage et de conditionnement
E27 - Fabrication d’autres machines d’usage spécifique
29.5E - Fabrication de machines pour l’industrie agroalimentaire
L'EMPLOI SALARIÉ DANS L'INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE AU 31 DÉCEMBRE 2003
Insee Nord-Pas-de-Calais 45 Dossiers de Profils N°80 - Mars 2006Fin 2003, 31 700 salariés de la région Nord-Pas-de-Calais travaillent dans l’industrie automobile, soit 3,3% de l’emploi
salarié du secteur privé marchand. Ce secteur a gagné près de 7 100 salariés entre fin 1993 et fin 2003.
En 2000, huit emplois sur dix dépendaient de l’extérieur contre quatre sur dix pour l’ensemble des activités. Par
ailleurs, 60 salariés dépendant d’un centre de décision du Nord-Pas-de-Calais étaient employés dans d’autres
régions, ce qui traduit un très faible rayonnement pour ce secteur d’activité.
Les transferts de l’industrie automobile sont effectués à 88% à l’intérieur de la région, 8% en entrée et 4% en sortie du
Nord-Pas-de-Calais. Les mouvements d’établissements de ce secteur sont un peu plus nombreux que dans
l’ensemble des activités : en moyenne, pour 10 000 établissements présents, 190 ont été transférés chaque année
entre deux communes différentes de la région entre 1996 et 2001, contre 170 pour 10 000 pour l’ensemble des
activités. Ces déménagements ont eu lieu moins souvent dans l’aire urbaine de Lille (25% contre 43% pour
l’ensemble des activités) et 88% ont concerné les banlieues.
Le Nord-Pas-de-Calais présente une proportion moins élevée d’emplois liés à la recherche et développement que
dans le reste de la France (cf. État des lieux des activités de Recherche et Développement en Nord-Pas-de-Calais -
Insee - Pages de Profils n° 7, juin 2005). Toutefois, l’importance des activités de recherche s’est globalement
renforcée entre 1990 et 1999 : la part des emplois relevant de la recherche a augmenté et se rapproche désormais de
la moyenne régionale.
ÉVOLUTION DE L'EMPLOI SALARIÉ DE L'INDUSTRIE AUTOMOBILE ENTRE FIN 1993 ET FIN 2003
Guide de lecture : entre fin 1993 et fin 2003, l'emploi salarié de l'industrie automobile a progressé de 29% dans le Nord-Pas-de-Calais.
Source : Unedic
Champ : établissements du secteur marchand non agricole, employant des salariés. Source : Insee - Sirene
Note : * par "régional", on entend ici "centre de décision localisé dans la région"
Depuis 2000, cet état des lieux a varié, du fait notamment de la montée en charge de l’effectif de l’usine Toyota. Pour ce secteur comprenant
la construction automobile, une partie de l'industrie du caoutchouc et de fabrication de matériel électrique, la part des salariés liés à un groupe
français non régional serait de 46% et celle liée à un groupe étranger de 19%.
Source : Insee - Sirene - DADS - Lifi 2000
Dossiers de Profils N°80 - Mars 2006 46 Insee Nord-Pas-de-CalaisComposition du secteur de l’industrie automobile suivant la nomenclature économique de synthèse
en 114 postes (le code NAF700 est précisé lorsqu’une partie seulement de la catégorie est retenue).
D01 - Construction automobile
D02 - Fabrication d’équipements automobiles
F45 - Industrie du caoutchouc
25.1A - Fabrication de pneumatiques
25.1C - Rechapage de
F61 - Fabrication de matériel électrique
31.6A - Fabrication de matériels électriques pour moteurs et véhicules
L'EMPLOI SALARIÉ DANS L'INDUSTRIE AUTOMOBILE AU 31 DÉCEMBRE 2003
Insee Nord-Pas-de-Calais 47 Dossiers de Profils N°80 - Mars 2006Fin 2003, 30 000 salariés de la région Nord-Pas-de-Calais travaillent dans les biens d’équipement industriel, soit 3,1%
de l’emploi salarié du secteur privé marchand. Ce secteur a perdu 2 000 salariés entre fin 1993 et fin 2003.
En 2000, quatre emplois sur dix dépendaient de l’extérieur, comme pour l’ensemble des activités. Par ailleurs, 2 300
salariés dépendant d’un centre de décision du Nord-Pas-de-Calais étaient employés dans d’autres régions, ce qui
traduit un assez faible rayonnement pour ce secteur d’activité.
Les transferts en biens d’équipement industriel sont effectués à 92% à l’intérieur de la région, 3% en entrée et 5% en
sortie du Nord-Pas-de-Calais. Ce secteur est particulièrement mobile à l de la région : en moyenne, pour
10 000 établissements présents, 280 ont été transférés chaque année entre deux communes différentes de la région
entre 1996 et 2001, contre 170 pour 10 000 pour l’ensemble des activités. Ces déménagements ont eu lieu moins
souvent au sein de l’aire urbaine de Lille (27% contre 43% pour l’ensemble des activités) et 76% ont concerné les
banlieues.
ÉVOLUTION DE L'EMPLOI SALARIÉ DES BIENS D'ÉQUIPEMENT INDUSTRIEL ENTRE FIN 1993 ET FIN 2003
Guide de lecture : entre fin 1993 et fin 2003, l'emploi salarié des biens d'équipement industriel a diminué de 6% dans le Nord-Pas-de-Calais.
Source : Unedic
Champ : établissements du secteur marchand non agricole, employant des salariés.
Note : * par "régional", on entend ici "centre de décision localisé dans la région"
Source : Insee - Sirene - DADS - Lifi 2000 Source : Insee - Sirene
Dossiers de Profils N°80 - Mars 2006 48 Insee Nord-Pas-de-Calais

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.