En Rhône-Alpes, comme au niveau national, l'activité du commerce ralentit nettement en 2008

De
Publié par

En France, la production de services marchands ralentit sa croissance en 2008. Dans le secteur du commerce, la rupture de tendance est nette, avec une activité restée au même niveau qu'en 2007. En Rhône-Alpes, l'activité commerciale recule fortement, aussi bien dans le commerce de gros que dans le commerce de détail.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Commerce et services
En Rhône-Alpes, comme au niveau national,
l'activité du commerce ralentit nettement en 2008
En France, la production de services marchands ralentit sa croissance en 2008. Dans le secteur du
commerce, la rupture de tendance est nette, avec une activité restée au même niveau qu'en 2007.
En Rhône-Alpes, l'activité commerciale recule fortement, aussi bien dans le commerce de gros
que dans le commerce de détail.
u niveau national, la production de services en biens qui n'augmentent plus en 2008 (-0,1 % aprèsAmarchands ralentit sa croissance à +1,8 % en 2008 +2,4 % en 2007).
(après +3,0 % en 2007). Ce ralentissement s'observe Selon les dernières enquêtes de conjoncture, l'activité dans
principalement dans les services aux entreprises (+2,6 % le commerce de gros reste orientée défavorablement. Il
contre +3,6 % l'année précédente), la progression de en va de même pour le commerce de détail, malgré un
l'activité dans les services aux particuliers étant peu moindre recul des ventes en début d'année 2009. Les
affectée (+1,3 % contre +1,5 %). grossistes mentionnent un nouveau repli de leurs ventes
En début d'année 2009, la contraction de l'activité s'est sur la fin de l'année 2008, à la fois sur le marché national
un peu atténuée, surtout dans les services aux entreprises. et à l'exportation. Les intentions de commandes continuent
Cependant, les entrepreneurs du secteur des services aux de se détériorer, s'établissant à leur minimum historique.
particuliers envisagent une baisse plus marquée au cours Les stocks sont jugés stables. Les prix devraient diminuer
des mois suivants. légèrement au cours des mois suivants. L'opinion des
grossistes sur les perspectives d'activité de l'ensemble
Sur l'année 2008, l'activité commerciale en France de leur secteur demeure à un niveau très bas.
stoppe sa croissance. Elle est au même niveau qu'en Début 2009, les entrepreneurs du commerce de détail
2007 alors qu'elle avait progressée de 2,9 % l'an signalent un raffermissement des ventes, beaucoup plus
dernier. Ceci provient, d'une part, du ralentissement des nettement dans le commerce non spécialisé que dans le
exportations manufacturières (+1,5 % après +3,6 %), et spécialisé. Toutefois, leurs perspectives de ventes et leurs
d'autre part des dépenses de consommation des ménages intentions de commandes sont toujours mal orientées.
En 2008, l'activité dans le commerce de détail En 2008, l'activité dans le commerce de gros
s'oriente nettement à la baisse recule fortement
Solde d’opinion * Opinion des détaillants rhônalpins : Opinion des grossistes rhônalpins :Solde
ventes réalisées et intentions de commandesventes réalisées et intentions de commandes d’opinion *
24
10
Ventes réalisées
Ventes réalisées12
0
-100
-20
-12
Intentions
-30 deIntentions commandes-24 de
-40commandes
-50-36
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009
* Le solde d’opinion est la différence entre le pourcentage en "hausse" et en "baisse" * Le solde d’opinion est la différence entre le pourcentage en "hausse" et en "baisse"
Source : Insee - enquête de conjoncture Source : Insee - enquête de conjoncture
36 L’année économique et sociale 2008 - Dossier n° 154Commerce et services
Les stocks s'allègent un peu tout en restant supérieurs à accélérée à partir de septembre-octobre. Elles se situent
la normale. Les prix sont jugés comme étant à un faible sous leur moyenne de long terme depuis mars-avril. Selon
niveau, ils devraient y rester au cours des mois suivants. les professionnels, les prix de vente diminuent modérément
Au vu de leurs perspectives générales d'activité, les jusqu'en août avant de baisser nettement sur les derniers
détaillants sont toujours aussi pessimistes sur la situation mois. Enfin, les effectifs diminuent légèrement.
globale du commerce.
Les créations de postes de travail dans le commerce
Les détaillants rhônalpins quant à eux considèrent et les services rhônalpins s'élèvent à un peu moins
le volume de leurs ventes de 2008 en recul par rapport de 3 000 en 2008, soit une croissance nettement moindre
à 2007. Cette diminution s'observe dans le commerce que celles des deux années précédentes où les gains
spécialisé comme dans le non spécialisé, mais elle est étaient de l'ordre de 10 000. Dans le commerce, les
plus nette pour ce dernier. En outre, l'activité est passée emplois sont un peu moins nombreux qu'en 2007 (-0,2 %).
sous sa moyenne de long terme en fin d'année. Les stocks Ce léger recul de l'emploi se manifeste aussi bien dans le
se sont allégés et sont inférieurs à leur moyenne de longue commerce de gros (-0,2 %) et dans le commerce de détail
période. Les intentions de commandes sont moins (-0,2 %) que dans le commerce automobile (-0,1 %).
nombreuses. Les prix de vente sont jugés en baisse par L'emploi dans les services continue à progresser en 2008
rapport à 2007, ceci étant plus particulièrement l'effet du (+1,2 % sur un an) pour se stabiliser en fin d'année. Les
second semestre. Ce phénomène s'observe avant tout services aux entreprises conservent une part de leur
dans le commerce spécialisé. Enfin, les effectifs ont dynamisme avec une hausse de l'emploi de 2,3 %, après
légèrement diminué. 4,2 % en 2007, grâce au premier semestre. Par contre,
l'emploi ne progresse plus dans les services aux particuliers
En 2008, les grossistes de la région considèrent le (-0,1 %). Ceci s'explique par le secteur de l'hôtellerie-
volume de leurs ventes en net repli par rapport à restauration où l'emploi recule de 1,4 %. En revanche,
2007. Les biens d'équipement et les biens de dans les services personnels et domestiques, la
consommation non alimentaires sont les premiers croissance de l'emploi reste soutenue en 2008
secteurs concernés par cette diminution, mais les ventes (+4,1 % comme l'année précédente).
de biens intermédiaires reculent à peu près autant. Seuls
les biens de consommation alimentaires résistent
davantage à la tendance baissière. L'activité se situe ainsi
en dessous de sa moyenne de longue période. Le niveau Bruno Roy
des stocks est jugé globalement stable par rapport à Insee Rhône-Alpes
l'année précédente. Il s'oriente cependant à la baisse en
fin d'année et est en-dessous de sa moyenne de long
terme. Les intentions de commandes sont très inférieures
à celles de l'an dernier. Elles sont restées orientées à la
baisse durant toute l'année, tendance qui s'est vivement
Pour comprendre les résultatsTassement de l'emploi dans le commerce et les services
Emploi salarié privé hors intérim Emplois salariés du secteur privé
en Rhône-Alpes
Les évolutions de l'emploi salarié se basent sur les indices trimestriels
140
* Epure (données Urssaf exploitées par l'Insee) qui couvrent le secteurCJO-CVS , base 100 en 1999 Services aux entreprises135
concurrentiel privé hors agriculture, intérim, services opérationnels, personnels
130
domestiques rémunérés par les particuliers, santé, éducation.
125
Les grands employeurs (EDF, GDF, France Télécom, La Poste, SNCF) ne
120 Services aux particuliers font pas partie du champ observé. Le champ de l'étude représente environ
115 60 % des effectifs salariés totaux.
Commerce110 Le volume des gains ou pertes d'emplois est calculé ici à partir des niveaux
105 donnés par les estimations annuelles d'emploi (sur un champ partiel) et des
100 évolutions données par la source Epure.
95 Le champ "commerce et services" de cet article est plus restreint que celui
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 du tertiaire de l'article "emploi" de cette même publication : les activités
* Corrigé des jours ouvrables et des variations saisonnières immobilières, financières et le transport sont en effet ici exclus.
Source : Insee - Epure
L’année économique et sociale 2008 - Dossier n° 154 37

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.