Entreprises créées au 1er semestre 2002 en Bourgogne

De
Publié par

En 2002, 4 910 entreprises ont été créées, reprises ou réactivées en Bourgogne. Parmi elles, 1 723 entreprises ont été créées ou reprises au cours du 1er semestre 2002 et, dans le cadre du dispositif SINE, un échantillon de 1 210 entreprises a été interrogé. Les résultats présentés portent sur près de 1 630 entreprises créées ou reprises au cours du 1er semestre 2002 et qui étaient toujours actives au 30 septembre 2002, date de l'enquête.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

1,50 euro
INSEE
Résultats statistiques 49





erEntreprises créées au 1 semestre 2002 en Bourgogne


En 2002, 4 910 entreprises ont été créées, reprises ou réactivées en Bourgogne.
er
Parmi elles, 1 723 entreprises ont été créées ou reprises au cours du 1 semestre 2002 et, dans le cadre du
dispositif SINE (cf. note méthodologique), un échantillon de 1 210 entreprises a été interrogé. Les résultats
er
présentés ci-dessous portent sur près de 1 630 entreprises créées ou reprises au cours du 1 semestre 2002
et qui étaient toujours actives au 30 septembre 2002, date de l’enquête.


Ces 1 630 nouvelles entreprises bourguignonnes sont pour une grande part d’entre elles des créations pures
(70 % comme en 1998) et des entreprises individuelles (61 %). 2 970 emplois ont été créés lors de la mise en
place de ces nouvelles entreprises, soit en moyenne 1,8 emploi par entreprise créée contre 2,1 en 1998. En
2002, les créations par reprise ont en moyenne 2,6 emplois par entreprise contre 1,5 pour les créations pures.


Près de la moitié des entreprises créées l’ont été dans le secteur des services (46 %) et principalement dans
celui destiné aux particuliers (22 %). Ce pourcentage s’élève à 57 % pour les reprises. En 2002, cette part des
entreprises du secteur des services est plus élevée qu’en 1998 où elles ne représentaient que 41 %. Le poids
de ce secteur a augmenté au détriment des entreprises commerciales qui ne représentent plus que 27 % des
entreprises créées en 2002 contre 33 % en 1998.


En 2002, on remarque que les femmes créatrices d’entreprises sont légèrement plus présentes qu’en 1998
(32 % contre 30 %). La répartition des créateurs par tranche d’âge entre les deux années est quasiment
identique même si on note, en 2002, une légère augmentation de la part des créateurs aux âges plus mûrs
(entre 40 et 49 ans).


Nombre de créations Répartition des créations Répartition des créations er er erau 1 semestre 2002 du 1 semestre 2002 (%) du 1 semestre 1998 (%)
Créations Créations Créations Reprises Total Reprises Total Reprises Total
pures pures pures

Ensemble 1 145 483 1 628 100 100 100 100 100 100

Secteur d’activité de l’entreprise
Industrie 103 51 154 9 11 9 11 10
Construction 256 18 274 22 4 17 20 8 16
Commerce 309 138 447 27 29 27 33 34 33
Services 477 276 753 42 57 46 38 47 41
Dont Services aux particuliers 143 211 354 12 44 22 10 39 18
Services aux entreprises 189 25 214 17 5 13 15 4 12
Sexe du créateur d’entreprise
Homme 822 283 1 105 72 59 68 74 61 70
Femme 323 200 523 28 41 32 26 39 30
Age du créateur
Moins de 30 ans 258 109 367 23 23 23 24 25 24
De 30 à 39 ans 406 175 581 35 36 36 37 37 37
De 40 à 49 ans 330 123 453 29 25 28 21 25
50 ans ou plus 151 76 227 13 16 14 12 17 14
Sources : INSEE - Enquêtes SINE 1998 et 2002
erProfil des entreprises créées au 1 semestre 2002

Créations pures Reprises Total Sur les 1 630 nouvelles
Nombre % Nombre % Nombre % entreprises bourguignonnes du
er 1 semestre 2002, 69 % ont été
Ensemble 1 145 100 483 100 1 628 100 créées dans l’espace à

dominante urbaine et près de la
Implantation de l'entreprise
moitié dans les pôles urbains. Département d'implantation
Côte-d'Or 372 32 1362850831
Six nouvelles entreprises sur dix Nièvre 157 14 721522914
Saône-et-Loire 349 30 1763652532 sont des entreprises individuelles,
Yonne 267 23 992036622 quatre sur dix sont des
Espace d'implantation entreprises artisanales et ces
Espace à dominante urbaine 814 71 309 64 1 123 69 dernières sont plus représentées
Espace à dominante rurale 331 29 174 36 505 31
dans les créations ex-nihilo que
dans les reprises. Profil de l'entreprise créée
Forme juridique
La grande majorité des nouvelles Société 449 39 1803762939
Entreprise individuelle 696 61 303 63 999 61 entreprises n’a pas de salarié à la
Artisanat création. Ce phénomène est
Entreprise artisanale 472 41 151 31 623 38 encore plus important pour les
Entreprise non artisanale 673 59 332 69 1 005 62
créations pures.
Taille au démarrage*
0 salarié 903 79 240 50 1 143 70
37 % des nouvelles entreprises De 1 à 2 salariés 189 17 141 29 330 20
ont un capital de départ supérieur 3 salariés et plus 53 5 102 21 155 10
à 16 000 € au démarrage. Ce * Non compris les apprentis, stagiaires avec contrat, etc.
L'entreprise est-elle innovante ? taux n’est que de 28 % pour les
Entreprise innovante 495 43 192 40 687 42 créations pures. A l’opposé, 28 %
Entreprise non innovante 650 57 291 60 941 58 des nouvelles entreprises
Existence d’un site internet ?
démarrent leur activité avec
Oui 159 14 45920413
moins de 4 000 €. Pas de site internet 986 86 438 91 1 424 87

Beaucoup de nouveaux Le financement de l'entreprise
Montant des moyens nécessaires à la création entrepreneurs font appel à leurs
Moins de 4 000 € 366 32 89 18 455 28 fonds propres pour monter leur
De 4 000 € à moins de 16 000 € 460 40 116 24 576 35 projet. Mais six entrepreneurs sur
16 000 € et plus 319 28 278 58 597 37
dix ont pu obtenir un prêt (surtout
Sources de financement au projet (1)
dans le cas de reprise). Par
Emprunts divers 590 52 367 76 957 59
contre, 70 % des nouveaux Ressources personnelles ou 827 72 310 64 1 137 70 entrepreneurs n’ont pas reçu familiales
Autres sources de financement 117 10 17 4 134 8 d’aide publique.
Aide publique
Aucune aide publique 755 66 382 79 1 137 70 La clientèle d’une jeune
Au moins une aide publique 390 34 101 21 491 30
entreprise est locale dans la
Dont ACCRE 281 25 69 14 350 21
plupart des cas mais la zone de
chalandise est plus importante La clientèle et le futur de l'entreprise
pour les créations pures. Origine géographique de la clientèle
Origine locale ou de proximité 599 52 372 77 971 60
Régionale 289 25 45933421 La moitié des nouveaux créateurs
Nationale 172 15 36720813 souhaite développer leur
Internationale 85 7 3061157
entreprise. La motivation est plus
Point de vue sur l'avenir (1)
importante lorsqu’il s’agit d’une Développer l'entreprise 635 55 196 41 831 51
création pure. Les repreneurs Maintenir l'équilibre actuel 328 29 231 48 559 34
d’entreprises ont plutôt tendance Redresser une situation difficile 68 6 28 6 96 6
Fermer ou vendre l'entreprise 16 1 17 4 33 2 à vouloir maintenir l’équilibre de
Ne sait pas 140 12 43 9 183 11 leur entreprise.
Embauches futures (dans les 12 prochains mois)
Oui 277 24 811735822 Enfin, 44 % des entrepreneurs
Non 507 44 2164572344
n’ont pas l’intention d’embaucher Ne sait pas 361 32 186 39 547 34
immédiatement du personnel (1) plusieurs réponses possibles (la somme des % est supérieure à 100)
même si un tiers d’entre eux n’a Source : INSEE - Enquête SINE 2002
pas d’idée précise sur ce sujet.
er2 © INSEE Bourgogne 2004 - Entreprises créées au 1 semestre 2002 en Bourgogne erProfil des créateurs d’entreprises créées au 1 semestre 2002


Un tiers des 1 630 créateurs Créations pures Reprises Total
Nombre % Nombre % Nombre % bourguignons possède un diplôme équivalent au CAP ou au
Ensemble 1 145 100 483 100 1 628 100BEP, un quart n’a pas de diplôme
ou le BEPC ou moins et un autre
Profil démographique du créateur
quart a un diplôme supérieur au
Diplôme le plus élevé
BAC. Ces derniers montent BEPC ou moins ou pas de diplôme 278 24 144 30 422 26
davantage un projet nouveau que CAP/BEP 35131183 38 53433
les autres. BAC technique ou professionnel 129 11 47 10 176 11
BAC généraliste 88 8 28 6 116 7
Diplôme supérieur au BAC 299 26 81 17 380 23Deux tiers des créateurs étaient

salariés avant de devenir chef
Situation préalable à la création
d’entreprise. La plupart d’entre Situation immédiate avant la création
eux était employée et ces Indépendant ou à son compte 113 10 78 16 191 12
derniers reprennent davantage Chef d'entreprise salarié, P.D.G. 90 8 30 6 120 7
des entreprises déjà existantes. Salarié 73164316 65 1 04764
Dont Cadre supérieur* 91 8 25 5 116 7
Agent de maîtrise, 31 % des créateurs étaient au 90 8 20 4 110 7
contremaître
chômage avant la création dont Profession intermédiaire** 109 10 35 7 144 9
12 % depuis plus d’un an. Ils se Employé 259 23 173 36 432 27
lancent plus que les autres Ouvrier 182 16 63 13 245 15
créateurs dans un nouveau Étudiant ou scolaire 45 4 12 2 57 4
Sans activité professionnelle 166 14 47 10 213 13projet. Toutefois, la grande
* ou profession intellectuelle supérieure (y.c. profession libérale salariée) majorité (56 %) des nouveaux
** profession médicale, représentant, enseignant, technicien…
entrepreneurs avait un emploi
Activité préalable à la création
juste avant la création. En activité 603 53 316 65 919 56
Chômeur depuis moins d'un an 231 20 75 16 306 19
Pour sept créateurs sur dix, ce s plus d'un an 171 15 29 6 200 12
Sans activité 140 12 63 13 203 12projet est la première expérience
Nombre de créations d'entreprises précédentes en terme de création d’entreprise.
Aucune 78969366 76 1 15571
1 création 223 19 73 15 296 1828 % des jeunes entrepreneurs
2 créations ou plus 133 12 44 9 177 11
n’ont pas eu (pas d’opportunité Conseils les plus utiles pour le projet (1)
ou de besoin) de conseils Entourage familial ou personnel 304 27 169 35 473 29
particuliers pour créer ou Entourage professionnel 236 21 72 15 308 19
reprendre leur entreprise. Par 1 ou des conseillers professionnels 163 14 106 22 269 17
contre, lorsqu’ils en ont eu, ils 1 ou des organismes spécialisés 265 23 60 12 325 20
dans la création d'entreprise jugent globalement utiles les
Pas de conseil 313 27 139 29 452 28
conseils de leur entourage
Formation particulière pour la réalisation du projet
familial.
Oui à la demande du créateur 157 14 42 9 199 12
Oui mais imposée 252 22 110 23 362 22
Deux tiers des créateurs Non, aucune formation 736 64 331 69 1 067 66
n’utilisent pas la possibilité de
Les attentes vis à vis de la création formation préalable pour créer
Principales motivations qui ont poussé à la création (1) leur entreprise et lorsqu’ils en
Idée nouvelle de produit ou de suivent une, celle-ci est le plus 280 24 44 9 324 20
marché
souvent imposée. Envie d'indépendance 797 70 311 64 1 108 68
Goût d'entreprendre 648 57 233 48 881 54
Parmi les raisons principales qui Opportunité de création ou de
386 34 306 63 692 43
reprise incitent à créer son entreprise, la
Exemples réussis dans l'entourage 166 14 92 19 258 16majorité des créateurs évoque le
Sans emploi choix de création besoin d’indépendance devant le 268 23 49 10 317 19
d'entreprise
goût d’entreprendre et l’opportunité Sans emploi, contraint de créer 75 7 34 7 109 7
de création ou de reprise. Autres raisons 208 18 96 20 304 19
Objectif principal de création
Mais un créateur sur deux Essentiellement assurer son 612 53 234 48 846 52
emploi déclare assurer avant tout son
Développer fortement l'entreprise 490 43 217 45 707 43propre emploi, surtout quand il
N’a pas répondu 43 4 32 7 75 5
crée son entreprise de toutes (1) plusieurs réponses possibles (la somme des % est supérieure à 100)
pièces. Source : INSEE - Enquête SINE 2002
er© INSEE Bourgogne 2004 - Entreprises créées au 1 semestre 2002 en Bourgogne 3 erEmploi* à la création dans les entreprises créées au 1 semestre 2002
Emploi non salarié Emploi salarié
Emploi Conjoint Contrat à Contrat à Dirigeant Dirigeant total collaborateur Total durée durée Total non salarié salarié
et aides familiaux indéterminée déterminée
Type de création
Création pure 1 146 87 1 233 114 324 33 471 1 704
Reprise 467 68 535 106 567 62 735 1 270
Secteur d’activité de l’entreprise
Industrie 149 20 169 17 139 8 164 333
Construction 248 32 280 60 144 212 492
Commerce 460 40 500 41 176 24 241 741
Services 756 63 819 102 432 55 589 1 408

Nombre 1 613 155 1 768 220 891 95 1 206 2 974 Total
% 54 5 59 7 30 3 41 100
* Non compris les apprentis, stagiaires avec contrat, etc. Source : INSEE - Enquête SINE 2002

En Bourgogne, sur les 2 970 emplois générés par les 1 630 nouvelles entreprises, plus de la moitié (54 %)
correspond à l’emploi du seul créateur. Ce pourcentage s’élève à 62 % pour les nouveaux entrepreneurs du
secteur commercial et à 67 % pour les créations pures. Une grande majorité des salariés est embauchée
sous contrat à durée indéterminée.

Note méthodologique
Le dispositif SINE (Système d’Information sur les Nouvelles Entreprises) est un système permanent d’observation des jeunes
entreprises qui suit pendant cinq ans les entreprises nées une même année : une première enquête intervient dès les premiers mois
de la création de l’entreprise, une seconde est réalisée la troisième année d’existence de l’entreprise et une troisième au bout de cinq
ans. Les principaux objectifs de cette enquête sont la mesure de l’impact de la création d’entreprises sur l’économie, tant au niveau
national que régional ou sectoriel, et une meilleure connaissance des différents profils de créateurs et d’entreprises.
En Bourgogne, un échantillon de 1 210 entreprises créées ou reprises au cours du premier semestre 2002 a été enquêté par voie
postale en septembre 2002. Les résultats présentés ci-dessus portent sur cette première vague d’interrogation. Ces entreprises seront
de nouveau interrogées en septembre 2005 et 2007. En Bourgogne, l’enquête a bénéficié d’une extension régionale sur les unités
relevant des activités de l’industrie, des transports et des services aux entreprises grâce au partenariat de la CRCI (Chambre
Régionale de Commerce et d’Industrie) de Bourgogne. L’interrogation a donc été exhaustive pour ces activités.
Le champ de l’enquête se limite aux unités légales qui ont une activité économique réelle et marchande. Il regroupe les secteurs de
l’industrie, de la construction, du commerce et des services à l’exclusion de l’agriculture et des institutions financières. Les
réactivations (cas d’une personne physique qui cesse son activité et qui la reprend ultérieurement) et les activations économiques
(entreprise dont l’entité juridique existait avant le démarrage d’une activité économique réelle) sont exclues de SINE. De plus, n’ont
pas été retenues les entreprises ayant vécu moins d’un mois, les entreprises saisonnières, les entreprises étrangères, les unités
françaises installées à l’étranger, certaines sociétés civiles, les sociétés créées de fait, les sociétés en participation, les groupements
de droit privé non dotés de la personnalité morale, les groupements d’intérêt économique, les collaborateurs vacataires stagiaires, les
coopératives d’utilisation de matériel agricole en commun et les unités "sans domicile fixe".

Définitions
Création pure et reprise : une création est dite pure si l’activité exercée ne constitue pas la poursuite d’une activité de même type exercée
antérieurement au même endroit et par une autre entreprise. On parle aussi de création "ex-nihilo". Il s’agit d’une création par reprise dans
les cas contraires (reprise de tout ou partie des moyens de production d’une entreprise, rachat d’un fonds de commerce…).
ACCRE : Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'Entreprises. Elle consiste en une exonération de charges sociales pendant un an.

Pour en savoir plus
Pérennité des entreprises créées en 1998 : les moyens et l’expérience favorisent la longévité - INSEE Bourgogne Dimensions -
n°106 - novembre 2003.
Nouvelles entreprises de Bourgogne : la génération de 1998 3 ans après - INSEE Bourgogne Dimensions Résultats statistiques -
n°41 - novembre 2003.
Entreprises créées en 1998 : 69 % d’entre elles toujours actives 3 ans après - INSEE Bourgogne Dimensions Résultats statistiques
- n°39 - avril 2003.
Les créations d’entreprises en Bourgogne - enquête SINE 1998 - INSEE Bourgogne Dimensions Résultats statistiques - n°30 -
juillet 2000.
Le rôle économique des repreneurs d’entreprises - INSEE Première - n°975 - juillet 2004.
Les créateurs d’entreprises en 2002 - Un créateur sur trois était au chômage au moment de la création - INSEE Première -
n°928 - octobre 2003.
Nombreuses créations d’entreprises en 2003 - L’année 2003 en Bourgogne - INSEE Bourgogne Dimensions Dossier - n°37 - juin
2004.
Les INSEE Première, les INSEE Bourgogne Dimensions et les notes de conjoncture figurent dès parution sur le site
internet de l’INSEE : www.insee.fr.

Document réalisé par : Fabrice Loones
INSEE BOURGOGNE - 2 rue Hoche - BP 1509 - 21035 Dijon Cedex - Tél. : 03.80.40.67.67 - Fax : 03.80.40.68.00
Directrice de la publication : V. Moyne - Chef du Service Études et Diffusion : C. Bonsacquet - Rédactrice en chef : C. Ricci
Impression : INSEE Bourgogne
ISSN 1627-2455 - Code Sage RS044916 - Dépôt légal : à parution - Prix : 1,50 euro - © INSEE 2004.

er4 © INSEE Bourgogne 2004 - Entreprises créées au 1 semestre 2002 en Bourgogne

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.