L'activité des entreprises en Haute-Normandie en 2009 - Une année sombre

De
Publié par

L'ACTIVITÉ DES ENTREPRISES EN 2009 Une année sombre Bruno BLAZÉVIC En Haute-Nor mandie comme baisse sen sible en 2009 (- 14,6 % et Mé tho do logie : - 12,2 % res pec ti ve ment). Le repli est Les ré sul tats pré sen tés dans cet ar ticle sontdans les autres ré gions, les issus d’une en quête menée en jan vier 2010même cons ta té dans les in dus triesconsé quen ces de la crise par la Banque de France auprès d’un échan - agro-ali men tai res (- 5,2 %) qui avaient til lon d’en tre pri ses et d’é t a blis se ment s im - fi nan ciè re de l ’au tom ne 2008 plan tés en Haute-N or mandie. L ’ob jec tif estsin gu liè re ment pro gres sé de 12,5 % d’é v a luer les pre miers ré sul t at s de l’annéepèsent sur l ’ac ti vi té des en tre pri se s un an plus tôt. écoulée en ma tière d’ac ti v i té, d’ex por t a tions, d’in v es tis se ment, d’em ploi et de ren t a bi li té eten 2009. Les cli gno tants sont au La baisse des dé pen ses d’in ves tis - de dé ga ger une ten dance pré v i sion nelle pour rouge dans toutes les grandes l’année en cours.se ment amorcée en 2007 s’ag grave en L’é chan til lon qui sert de base à cette ana lyse2009 (- 35,9 % après - 14,2 % en 2008)com po san tes sec to riel l es : la n’est pas cons tant dans le temps. Il est mo di - et elle est cons tatée dans toutes les fié chaque année en fonc tion des nou vel lesbaisse des per for man ces est com po san tes sec to riel les.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 4
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

L'ACTIVITÉ DES ENTREPRISES EN 2009
Une année sombre
Bruno BLAZÉVIC
En Haute-Nor mandie comme baisse sen sible en 2009 (- 14,6 % et Mé tho do logie :
- 12,2 % res pec ti ve ment). Le repli est Les ré sul tats pré sen tés dans cet ar ticle sontdans les autres ré gions, les
issus d’une en quête menée en jan vier 2010même cons ta té dans les in dus triesconsé quen ces de la crise par la Banque de France auprès d’un échan -
agro-ali men tai res (- 5,2 %) qui avaient til lon d’en tre pri ses et d’é t a blis se ment s im -
fi nan ciè re de l ’au tom ne 2008 plan tés en Haute-N or mandie. L ’ob jec tif estsin gu liè re ment pro gres sé de 12,5 %
d’é v a luer les pre miers ré sul t at s de l’annéepèsent sur l ’ac ti vi té des en tre pri se s un an plus tôt.
écoulée en ma tière d’ac ti v i té, d’ex por t a tions,
d’in v es tis se ment, d’em ploi et de ren t a bi li té eten 2009. Les cli gno tants sont au
La baisse des dé pen ses d’in ves tis - de dé ga ger une ten dance pré v i sion nelle pour
rouge dans toutes les gran des l’année en cours.se ment amorcée en 2007 s’ag grave en
L’é chan til lon qui sert de base à cette ana lyse2009 (- 35,9 % après - 14,2 % en 2008)com po san tes sec to riel l es : la
n’est pas cons tant dans le temps. Il est mo di -
et elle est cons tatée dans toutes les fié chaque année en fonc tion des nou vel lesbaisse des per for man ces est
com po san tes sec to riel les. L ’é vo lu tion ad hé sions et des év en tuel les dis p a ri tions
gé né ra lisée , avec une d’en tre pri ses.s’est in versée dans les biens de
ag gra va tion no tabl e dans consom ma tion (- 16,5 % après + 6,1 %)
et sur tout dans les biens in ter mé diai resl ’in dustrie où l ’in ves tis se m ent chute
(- 41,0 % après + 34,7 %). Les in ves tis -
de plus d’un tiers. Dans ce
se ments dans le sec teur de l’au to mo bile Ne dé no tant pas d’un en semble
contexte morose , la ren ta bi li té des se ré dui sent consi dé ra ble ment pour la bais sier , l’ac ti vi té dans la cons truc tion
3e année consé cu tive (- 62,5 %).en tre pri ses en 2009 est tout dé croît de 4,0 % après deux années de
pro gres sion sou tenue. Malgré lesnaturellement pressentie à la La pro gres sion du chiffre d’affai res
plans de sou tien de la com mande pu -
baisse. dans les ser vi ces mar chands aux en -
blique, le sec teur des tra vaux pu blics
tre pri ses ob servée depuis 2005 se
recule de 7,9 %.ntamée en 2008, la dé gra da tion du rompt en 2009 (- 5,4 %). La com po -E chif fre d’af fai res des en tre pri ses in - sante trans port-logis tique recule de Dans le bâ ti ment, de moin dres au -
dus triel les s’am plifie en 2009 (- 13,1 % 8 % en raison de moin dres pres ta tions to ri sa tions de mise en chan tiers de lo -
après - 1,8 %). Excep té dans le sec - dans les trans ports rou tiers (- 10,8 %) ge ment s et une ca p a ci té af faiblie des
teur des biens de consom ma tion (+ 0,4 et l’or ga ni sa tion de fret (- 18,1 %). Le en tre pri ses pri vées à in ves tir , ex pli -
%), aucun sec teur d’ac ti vi té n’est épar - même cons tat de repli est observé quent la con trac tion de l’ac ti vi té du
gné, en p ar ti cu lier l’in dustrie au to mo - dans les autres ser vi ces (- 6,4 %) avec gros-œuvre de 11 %. Les pre miers
bile qui plonge (- 33,9 %). Les deux une forte ré gres sion dans l’in gé nierie ef fet s du Gre nelle de l’en vi ron ne ment,
sec teurs des biens in ter mé diai res et tech nique (- 13,0 %), les ac ti vi tés in for - du plan de re lance de l’é co nomie et de
d’é qui pe ment où les ni veaux de com - ma ti ques et de net toyage main te nant la pro gres sion des tra vaux aidés at té -
mande avaient lé gè re ment pro gres sé leurs ré sul t at s. nuent tou te fois la baisse dans le
en 2008 ac cu sent cette fois-ci une
second-œuvre à - 1,6 %.
Évolution en Haute-Normandie de l'activité des entreprises entre 2007 et 2009 Dans ce contexte morose, les chefs
d’en tre pri ses in ter ro gés s’at ten dent le
plus sou vent à une im por tante di mi nu -
tion de leur ren ta bi li té en 2009. Le pes -
si misme se dis sipe tout de même pour
2010, en par ti cu lier dans le sec teur de
la cons truc tion q
POUR EN SAVOIR PLUS
Les en tre pri ses en Haute-Nor mandie : bilan 2009
et pers pec ti ves 2010 / Banque de France - Ten dan -
ces Ré gio na les - Hors série (fé vrier 2010).Source : Banque de France Unité : %
14 CAHIER D’AVAL n° 84 - Mai 2010
ACTIVITÉS
ÉCONOMIQUES

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.