L'année économique et sociale 2004 :Commerce extérieur

De
Publié par

Chapitre : Commerce extérieur - En 2004, la région a bien répondu au dynamisme soutenu de la demande mondiale

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 11
Tags :
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

Commerce extérieur
En 2004 la région a bien répondu
au dynamisme soutenu de la demande mondiale
En 2004, le commerce extérieur de Rhône-Alpes a profité de la croissance mondiale pour réaliser
de fortes augmentations de ses exportations, qui atteignent un total de 37,3 milliards
d'euros (+7,7 % par rapport à 2003), mais aussi de ses importations qui s'élèvent à 31 milliards
d'euros (+6 % par rapport à 2003). L'excédent, structurel dans la région, a progressé en conséquence
de 16,6 % contrastant fortement avec la dégradation du solde désormais négatif au niveau national.
es exportations rhônalpines n'ont jamais été années, Rhône-Alpes enregistre une augmentation de sonL aussi élevées avec plus de 37 milliards d'euros, excédent structurel avec un résultat flatteur de plus de
affichant une progression de près de 8 % par rapport à 6 milliards d'euros proche de Midi-Pyrénées avec son
l'année précédente. Ce résultat est encourageant par excédent de 8 milliards d'euros dû pour l'essentiel aux
rapport à celui obtenu par l'ensemble du pays (+5,6 %). ventes d'Airbus.
Rhône-Alpes, après deux années de tassement de ses
èmeexportations en 2002 et 2003, est reparti depuis le 2 Ces bons résultats sont d'autant plus significatifs qu'ils
semestre 2003 dans une dynamique de reprise des reposent sur les secteurs de l'industrie qui constituent
échanges et consolide ainsi son rang de deuxième région l'essentiel du tissu économique traditionnel rhônalpin.
exportatrice avec une part de 11,2 % des exportations Les biens intermédiaires qui représentent plus de 40 %
françaises derrière la région Ile-de-France. Ce second rang des exportations rhônalpines connaissent une croissance
est bien ancré puisque la région Nord-Pas de Calais, en de plus de 7 % de leurs exportations, comparable à la
troisième position, vend pour 31 milliards d'euros à moyenne régionale.
l'étranger. En particulier, les produits chimiques, métallurgiques
et électroniques croissent également en volume auquel
Alors qu'au niveau national, le solde s'est très nettement s'ajoute un effet prix particulièrement important pour
dégradé au point que l'on observe aujourd'hui un déficit certains biens.
commercial qui avait disparu depuis de nombreuses Les biens d'équipement (en particulier dans la filière
mécanique) et les biens de consommation (en particulier
dans la filière pharmaceutique) enregistrent des
progressions comparables.
Les 10 premiers pays clients de Rhône-Alpes en 2004 Le secteur de l'automobile est celui qui enregistre le
meilleur résultat avec une croissance de plus de 23 %
Classement 2003 entre parenthèses EvolutionExportations des exportations les portant à plus de 3 milliards d'euros.
2003/2004rhônalpines Les exportations agricoles et agroalimentaires(en %) en millions
(2 milliards d'euros) enregistrent une progression de l'ordred'euros
(hors matériel de 7 % avec un recul léger pour les produits agricoles et
militaire) une augmentation soutenue des exportations des
industries agroalimentaires dans presque tous les
Allemagne (1) 5 208 2,6 secteurs sauf celui des viandes.
Italie (2) 4 540 9,8
Espagne (4) 3 103 10,7
États-Unis (3) 3 063 4,2 Rhône-Alpes reste la première région exportatrice
Royaume–Uni (5) 2 370 7,9 pour les produits chimiques (5,8 milliards d'euros), la
Belgique (6) 1 948 -3,4 branche mécanique (5,3 milliards d'euros soit un peu plus
Suisse (7) 1 699 9,8
de 20 % des exportations nationales) et les composantsPays–Bas (8) 1 119 7,5
Turquie (9) 862 9,4 électriques et électroniques (un peu plus du tiers des
Chine (10) 769 14,06 exportations nationales avec 6,22 milliards d'euros).
Source : Douanes De leur côté, les importations rhônalpines augmentent
14 L’année économique et sociale 2004 - Dossier n° 149Commerce extérieur
plus nettement pour les biens d'équipement, les biens 10 pays représentent 5,7 % des exportations régionales),
intermédiaires et l'automobile que dans les biens de c'est logiquement la Pologne (515 millions d'euros en
èmeconsommation. 2004 ; 13 client) qui est le premier débouché juste devant
la Slovénie. Pourtant, vers la Pologne, Rhône-Alpes n'est
èmeLes exportations rhônalpines sont toujours très que la 3 région française derrière l'Ile-de-France et le
largement orientées vers l'Union européenne en dépit des Nord-Pas-de-Calais. En revanche Rhône-Alpes est la
stratégies publiques nationales et régionales tendant à première région exportatrice vers Malte (60 % des
encourager les entreprises à se projeter plus nettement exportations nationales grâce essentiellement aux
vers les zones les plus dynamiques du monde. Même si composants électroniques), la Slovénie (40 % des
l'Espace Economique Européen, qui regroupe l'Europe des exportations nationales en particulier dans la filière
25 ainsi que la Suisse, l'Islande et la Norvège, et représente automobile dues à l'implantation de Renault dans ce pays)
en 2004 environ 2/3 des exportations rhônalpines, n'est et vers la République Tchèque (15 % des exportations
pas la zone la plus dynamique en termes de croissance nationales). Il convient de rappeler que Rhône-Alpes
dans le monde, les exportations de la région y ont enregistre vis-à-vis de 9 pays nouveaux entrants sur 10
augmenté de plus de 7 % en 2004. Cette situation reflète un solde excédentaire parfois substantiel. C'est
toutefois des situations contrastées avec des uniquement avec la Slovaquie que Rhône-Alpes enregistre
augmentations supérieures à 15 % notamment vers la un solde déficitaire.
Slovénie, la Suède, la Pologne.
Les exportations rhônalpines progressent également avec
la Roumanie et la Bulgarie, candidats à l'entrée dansLes pays voisins de la France enregistrent des
erl'Union européenne au 1 janvier 2007. Toutefois, la vigueurprogressions supérieures à 7 % à l'exception notable de
des échanges avec ces deux pays, et notamment lal'Allemagne (2,6 %) et de la Belgique (-3,4 %). L'Allemagne
Roumanie, s'explique pour l'essentiel par un mouvementreste néanmoins le premier débouché avec plus de 14 %
de délocalisations engagé par les centres de décisionsdes exportations rhônalpines mais l'écart se resserre avec
rhônalpins. C'est ainsi que les exportations rhônalpinesl'Italie dont la part dépasse 12 %. Le classement est inversé
vers la Roumanie ont doublé entre 2002 et 2004 pourpour les importations, l'Italie étant le premier fournisseur
atteindre 260 millions d'euros l'année dernière sans quede Rhône-Alpes devant l'Allemagne avec respectivement
le solde déjà déficitaire en 2002 ne se creuse ; il s'est5,1 milliards d'euros et 16,6 % des importations totales et
même réduit à 62 millions d'euros l'année dernière contre4,7 milliards d'euros et 15,3 % des importations totales.
ème 71 en 2002. Rhône-Alpes est aujourd'hui la première régionLes échanges avec l'Espagne (3 client de Rhône-Alpes),
ème française importatrice de produits en provenance dele Royaume-Uni (5 client de la région) et les Pays-Bas
ème Roumanie.(8 client) ont connu une croissance soutenue. Les
èmeexportations avec le voisin suisse (7 client) ont
Les exportations s'intensifient également vers les paységalement cru de 10 % pour atteindre 1,7 milliard d'euros.
avec lesquels l'Union européenne entretient une relation
géopolitique resserrée. Les trois pays du Maghreb figurentParmi les nouveaux entrants dans l'Union européenne (ces
aujourd'hui parmi les 20 premiers clients de Rhône-
èmeAlpes : le Maroc est la 14 destination, la Tunisie la
èmeLes 10 premiers pays fournisseurs de Rhône-Alpes en 2004 18 destination et il est à prévoir que le marché algérien
èmeau 20 rang avec 380 millions d'euros d'exportations
rhônalpines n'en restera pas là dans les prochaines Classement 2003 entre parenthèses Importations Evolution
rhônalpines 2003/2004 années. La Turquie est aujourd'hui un débouché
en millions (en %) quantitativement plus important que la Chine (860 millions
d'euros
d'euros et une progression de plus de 9 % en 2004 soit le(hors matériel
ème9 client de Rhône-Alpes). Rhône-Alpes est d'ailleurs lamilitaire)
première région exportatrice française vers la Turquie avec
1 - Italie (1) 5 149 6,2 20 % des exportations françaises.
2 - Allemagne (2) 4 749 13,1
3 - Espagne (4) 1 824 3,6
La progression est au moins aussi soutenue pour les4 - Belgique (3) 1 782 0,1
ème5 - Chine (6) 1 700 27,8 échanges avec la Russie (17 client), toutefois, si les
6 - États–Unis (5) 1 481 -5,1 exportations augmentent de plus de 20 % pour dépasser
7 - Royaume Uni (8) 1 386 8,3
420 millions d'euros, le déficit se creuse et dépasse les8 - Suisse (7) 1 298 -2,4
100 millions d'euros. Les exportations vers les États- Unis9 - Pays–Bas (9) 1 264 3,6
ème10 - Japon (10) 767 -2,9 (4 client) progressent de 4,2 % (comme au niveau
national) bien que la situation géopolitique et surtout les
Source : Douanes
L’année économique et sociale 2004 - Dossier n° 149 15Commerce extérieur
effets différés d'un euro durablement fort aient pu
Exportations rhônalpines par catégorie de produits
contrebalancer l'effet d'entraînement de la croissance
en 2003/2004 (en millions d’euros)
américaine. La progression de plus de 10 % des
exportations vers l'Asie-Océanie constitue un autre Catégories de produits Exporta- Exporta- Evolution
tions tions 2003/élément de satisfaction illustrant un réel effort du tissu
2003 2004 2004économique rhônalpin à se projeter vers ce continent.
en
%
Cependant, il convient de relativiser cette dernière hausse
Produits agricoles, sylvicoles, et piscicoles 587 574 -2,19car elle concerne des flux encore faibles. Les exportations
Produits des industries agricoles et alimentaires 1 291 1 441 11,64vers l'Asie-Océanie ne représentent avec 3,7 milliards
Biens de consommation 3 999 4 285 7,14
d'euros que 10 % du total des exportations soit plus de Produits de l’industrie automobile 2 777 3 427 23,43
6 fois moins que celles vers l'Espace Economique Biens d’équipement 7 778 8 304 6,75
Biens intermédiaires 16 081 17 299 7,57Européen et ne dépassent que de 400 millions d'euros
Produits énergétiques 2 015 1 854 -8,02les flux d'exportations vers l'Amérique du Nord. Parmi les
Produits divers 83 86 3,12
30 premiers clients de Rhône-Alpes ne figurent dans cette Total 34 611 37 268 7,68
ème ème èmezone que la Chine (10 ), le Japon (11 ), Taiwan (22 ),
Source : Douanes
ème èmeSingapour (23 ), Hong Kong (26 ) et la Corée du Sud
ème(27 ). On constate l'absence de la plupart des pays de
l'ASEAN à l'exception de Singapour et de celle des pays
d'Asie du Sud.
Même si les exportations progressent sensiblement vers
la Chine (+14,1 % par rapport à 2003 mais seulement
+7,6 % par rapport à 2002), le déficit s'est fortement creusé.
En 2 ans, il a quasiment triplé passant de 326 millions
d'euros en 2002 à 931 millions d'euros en 2004. La
poursuite de la libéralisation des échanges, par exemple
dans le secteur textile-habillement, ne devrait qu'accélérer
cette tendance lourde ; les importations en provenance
de Chine pourraient dépasser les 2 milliards d'euros en
2005. Il est probable qu'une partie substantielle de ce
mouvement soit la conséquence de stratégies de centres
locaux de décisions. Les exportations vers l'Afrique,
l'Amérique Latine et le Proche et Moyen Orient enregistrent
certes des augmentations mais à un rythme sensiblement
inférieur à la moyenne.
Les résultats rhônalpins pour 2004 sont
encourageants, surtout par contraste, avec ceux très
moroses des années 2002 et 2003. Il convient
d'appréhender positivement les 7,7 % de croissance des
exportations rhônalpines qui convergent avec les 8 %
d'augmentation de la demande mondiale adressée à la
France. Il n'y a donc pas de réelle perte de compétitivité
du tissu économique rhônalpin.
Olivier Rémond
Directeur régional du Commerce extérieur
16 L’année économique et sociale 2004 - Dossier n° 149

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.