L'artisanat en Haute-Normandie : Dynamique et diversifié

De
Publié par

Petites entreprises individuelles ou petites sociétés, les artisans exercent leur activité dans tous les secteurs de l'économie. Cependant à l'image des autres régions du nord de la france, la Haute-Normandie figure parmi celles où le tissu artisanal est le moins dense. L'artisanat est plutôt orienté vers des activités productives secondaires telles que le bâtiment bien sûr mais aussi la fabrication ou le travail des métaux. Il couvre aussi beaucoup d'activités tertiaires de services à la population ou de commerce alimentaire. Dans toutes ces activités, les entreprises régionales sont performantes, dynamiques et génératrices d'emplois. Mais si l'emploi s'y développe, les métiers offerts concernent principalement une main-d'oeuvre masculine, qu'il s'agisse des entrepreneurs individuels ou des salariés.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

L’ARTISANAT EN HAUTE-NORMANDIE
Dynamique et diversifié
Christian CAMESELLA
il est de 11,5% dans l’industrie et de 8,5% Il apparaît néanmoins que certaines dePetites entreprises individuelles
dans le tertiaire. ses activités sont particulièrement déve-ou petites sociétés, les artisans
La Haute-Normandie est une région loppées en Haute-Normandie. C’est le
exercent leur activité dans tous
industrielle, elle ne se situe qu’au 16ème cas par exemple des travaux de couver-
les secteurs de l’économie. rang des régions françaises pour le ture et d’isolation puisque la région
Cependant, à l’image des autres nombre d’entreprises artisanales et compte deux fois plus d’entreprises de
qu’au 19ème rang pour la densité artisa- ce type qu’ailleurs ou bien encore desrégions du nord de la France, la
nale derrière l’Ile-de-France, la Cham- constructeurs de maisons individuellesHaute-Normandie figure parmi
pagne-Ardenne et l’Alsace et devant la qui sont en proportion nettement plus
celles où le tissu artisanal est le
Lorraine, la Picardie et le nombreux (+54%) qu’en province. La
moins dense. L’artisanat est Nord-Pas-de-Calais. Elle ne compte en menuiserie et les travaux d’étanchéité
plutôt orienté vers des activités effet que 109 artisans pour 10 000 habi- sont également un peu mieux représen-
tants pour une moyenne nationale de tés qu’en moyenne.productives secondaires telles
138. Il faut cependant noter que, de ce Si le bâtiment ne présente pas dansque le bâtiment bien sûr mais
point de vue, la région ne se démarque son ensemble un caractère spécifique, enaussi la fabrication ou le travail
pas de ses voisines puisque toutes ces revanche, les activités de services comme
des métaux. Il couvre aussi
régions sont situées au nord d’un axe qui les métiers de bouche sont légèrement
beaucoup d’activités tertiaires va de Mulhouse au Havre. sur-représentés par rapport à la moyenne
de services à la population ou de province. Enfin, parmi les activités de
fabrication, seul le travail des métaux cons-de commerce alimentaire. Dans
titue une spécificité régionale.DES ACTIVITÉS TRÈS DIVERSEStoutes ces activités, les
Dans l’alimentaire, qui regroupe plusET SPÉCIFIQUES…entreprises régionales sont
de 2 900 entreprises artisanales, on
performantes, dynamiques et trouve bien sûr beaucoup de boulangersAu 1er janvier 2003, la Haute-Nor-
génératrices d’emplois. Mais si mais aussi de bouchers et charcutiersmandie compte plus de 19 700 entrepri-
(20% plus nombreux qu’en moyenne na-l’emploi s’y développe, les ses artisanales qui emploient plus de
tionale) qui confèrent d’ailleurs à la pro-59 900 salariés. La structure d’activitémétiers offerts concernent
duction de viandes un caractèredes entreprises artisanales haut-nor-principalement une
spécifique. Mais ce sont surtout les pois-mandes est un peu différente de celle
main-d’œuvre masculine, qu’il sonniers et producteurs de boissons,que l’on observe en province. Au niveau
s’agisse des entrepreneurs certes moins nombreux que les bou-national, le bâtiment y occupe la place
individuels ou des salariés. chers, qui sont les mieux représentés :la plus importante (quatre emplois sur
respectivement deux fois plus d’entrepri-dix) suivi par les services et les activi-
ses en région et un tiers.rès d’une entreprise haut-nor- tés de fabrication (un emploi sur quatrePmande sur trois est inscrite au ré- chacun) et l’alimentation. En
pertoire des métiers. Un salarié sur dix Haute-Normandie, avec 19 210 salariés,
travaille pour une entreprise artisanale, …À PROXIMITÉ DES GRANDS SITESsoit près d’un salarié de l’artisanat sur
quatre entrepreneurs individuels sur dix INDUSTRIELStrois, la construction est moins présente.
sont des artisans. L’artisanat est présent
LES PRINCIPAUX SECTEURS D’ACTIVITÉ ARTISANALEdans tous les secteurs de l’économie ré- Le traitement des métaux, la méca-
EN HAUTE-NORMANDIE
gionale ; on le retrouve dans l’industrie et le nique et l’activité de chaudronnerie sont
Nombre Effectifs
bâtiment, le commerce et les services. Ga- d’entreprises salariés également des activités tout à fait spéci-
ragistes, boulangers-pâtissiers, bou- Alimentation 2 934 9 276 fiques de la région. Elles emploient plus
Travail des métaux 1 272 6 820chers-charcutiers, plombiers, peintres ou de 6 800 salariés répartis dans près de
Textile, habillement, cuir 177 392
électriciens… ils contribuent ainsi à près Bois et ameublement 603 1 344 1 300 entreprises. La dimension indus-
Autres fabrications 1 145 6 035de 13% (1) de la richesse créée par les en- trielle marquée de la Haute-Normandie
Bâtiment 7 010 19 210
treprises dont le siège est situé dans la Transport, réparation, avec la construction automobile, la
autres services 6 360 16 474région (1) et à 8% de leur investissement. chimie et le raffinage du pétrole notam-
Autres activités 209 376
Dans la construction, ce ratio est de 40% ; ment n’est pas sans lien avec le déve-
Ensemble 19 710 59 927
loppement de petites unitésSource : INSEE(1) cela correspond à 4% du PIB régional qui tient compte de l’ensemble
Exploitation du répertoire sur le champ de l’artisanat au 1.1.2003des entreprises, des exploitations agricoles et des administrations. sous-traitantes à proximité des grands
AVAL Lettre statistique et économique de Haute-Normandie - N° 31 - Janvier 2004 5
ENTREPRISESsites de production (équipementiers mé- En dépit des difficultés de certainslariés, nombre d’entre elles exercent
caniques, chaudronnerie, fonderie et fa- secteurs, l’artisanat a connu dans sonleur métier en boulangerie, boucherie,
brication de produits métalliques…). ensemble des évolutions plutôt favora-coiffure, blanchisserie ou chez les fleu-
bles qui ont bien entendu un impact posi-ristes. Dans ces trois dernières activités
tif sur l’emploi. Entre 1997 et 2002, lesainsi que dans l’horlogerie et l’habille-
UNE STRUCTURE SECTORIELLE entreprises artisanales ont créé près dement elles sont majoritaires.
FAVORABLE À L’EMPLOI… 11 400 emplois supplémentaires,
c’est-à-dire un emploi nouveau sur cinq
Les entreprises artisanales haut-nor- dans la région. De ce point de vue, l’arti-DES ENTREPRISES QUI CRÉENT
sanat haut-normand est nettement dyna-mandes sont de plus grande taille que la BEAUCOUP D’EMPLOIS
moyenne de province et ont un peu plus RÉPARTITION DE L’EMPLOI DE L’ARTISANAT
Entre le 1er janvier 1997 et le 1er jan- SELON LE SECTEUR D’ACTIVITÉsouvent des salariés (dans 62,1% des
vier 2003, le tissu artisanal s’est enrichi Autres activitéscas contre 61 nationalement). Cet écart
1%de plus de 360 entreprises. Sur la pé- Transport, réparation Alimentationen apparence assez faible n’est pas né-
autres services 15%riode considérée, l’essentiel des créa-gligeable en termes d’emploi. En particu- 27%
tions nettes ont concerné le bâtiment Travail des métauxlier, la région compte en proportion nette-
11%(maçons, couvreurs et plombiers, menui-
STRUCTURE D’ACTIVITÉ DES ENTREPRISES
siers, électriciens), les services de proxi-
Textile, habillement,Haute-Normandie Province
mité (hors transport) et le travail des cuir 1%
Alimentation 14,9 13,0 Bois et ameublementmétaux. Concernant le BTP, il est trèsTravail des métaux 6,5 5,8 2%
Textile, habillement, cuir 0,9 1,5 probable que la baisse de la TVA sur cer-
Bois et ameublement 3,1 3,8
Autres fabricationstains travaux ait eu un impact positif surAutres fabrications 5,8 6,9
10%
Bâtiment 35,5 38,5 l’activité du secteur. Mais il est intéres- Bâtiment
Transport, réparation, 33%sant de noter la bonne progression desautres services 32,2 29,7
Autres activités 1,1 0,8 Source : INSEEdiverses activités inscrites au Répertoire
Exploitation du répertoire sur le champ de l’artisanat au 1.1.2003
Ensemble 100,0 100,0 des métiers. Ce constat suggère que l’ar-
Source : INSEE Unité : % mique : ses effectifs ont progressé de 4%tisanat est en voie de diversification pro-Exploitation du répertoire sur le champ de l’artisanat au 1.1.2003
en moyenne par an, soit deux fois plusgressive (nouveaux marchés, évolution
vite que dans l’ensemble des entreprisesment plus d’entreprises de6à19
ÉVOLUTION DE L’EMPLOI SALARIÉ
haut-normandes. A l’origine de plus desalariés dans le bâtiment, les services et DANS LES ENTREPRISES ARTISANALES
SELON LE SECTEUR D’ACTIVITÉ 40% des créations d’emplois, le bâtimentles fabrications autres que le bois, l’habil-
135 a bénéficié d’une conjoncture très por-lement ou le travail des métaux.
teuse qui lui permet de confirmer sa
130
Bâtiment place de premier pourvoyeur d’emplois
125
artisanaux. Le second gisement d’em-…DES HOMMES
120 plois se trouve dans les activités tertiai-
Ensemble
res et le transport qui sont à l’origine d’unCette structure sectorielle est sur- 115
Production cinquième des emplois nouveaux. Le tra-tout favorable aux hommes. En outre, la
110
vail des métaux affiche lui aussi des évo-proportion de personnes physiques Alimentation
105 lutions tout à fait enviables,dans l’artisanat régional est supérieure
Services incomparables avec celles de l’industrieà celle observée en province (66 contre 100
régionale ou nationale. Les activités les62). Les artisans hommes sont 4,5 fois
95 moins génératrices d’emploi concernentplus nombreux que les femmes. Dans la 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003
le secteur alimentaire. Le nombre d’en-région, la proportion de femmes Source : INSEE Unité : indice 100 en 1997
Exploitation du répertoire SIRENE sur le champ de l’artisanat au 1.1.2003 treprises de ce secteur est toutefois en(18,1%) est même un peu inférieure à
repli sur la période étudiée. Le textile, ha-la moyenne provinciale (18,5%). Les des structures de consommation, des
billement, cuir est le seul secteur qui afemmes sont minoritaires dans tous les normes de qualité, innovations
perdu des emplois mais ces évolutionssecteurs d’activité à l’exception du tex- technologiques…).
ne sont pas spécifiques à l’artisanattile, de l’habillement et du cuir. Elles y En revanche, les activités de fabrica-
puisque c’est l’ensemble des entreprisessont d’ailleurs nettement plus nombreu- tion voient leur nombre d’entreprises di-
du textile qui sont touchées depuis leses dans la région qu’en moyenne. minuer. Le textile-habillement et les
milieu des années soixante-dixAutres secteurs nettement féminisés, la fabricants de chaussures et cuirs sont
blanchisserie, la coiffure et les commer- particulièrement en difficulté, l’imprimerie
ces de fleurs. Dans les secteurs tour- et les arts graphiques connaissent quel-
Cet article est extrait d’une étude réalisée parnés vers l’industrie ou le bâtiment, la ques fermetures mais c’est surtout le l’INSEE de Haute-Normandie en partenariat
part des femmes ne dépasse pas 3%. avec les Chambres de métiers régionale et dé-secteur de l’alimentation, bouchers, char-
partementales de Haute-Normandie à paraîtreL’emploi salarié est quant à lui un cutiers et poissonniers dont le nombre di- en janvier 2004.
peu plus féminisé que la population des minue fortement alors même que les
entrepreneurs. Les femmes entrent autres secteurs alimentaires sont en
pour un cinquième dans le total des sa- croissance.
6 AVAL Lettre statistique et économique de Haute-Normandie - N° 31 - Janvier 2004

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.