L'emploi salarié des nouvelles entreprises franciliennes après 5 ans

De
Publié par

Parmi les 20 000 entreprises créées en Ile-de-France au premier semestre 1998, 9 000 sont encore actives en 2003 . Ces entreprises sont, soit créées de toutes pièces (« créations pures »), soit issues d'une reprise. Les entreprises créées de toutes pièces survivent moins bien que les autres mais elles embauchent davantage : l'emploi salarié de ces entreprises a augmenté en moyenne de 20 % chaque année, celui des « reprises » seulement de 6 %.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 5
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

N° 100 - Septembre 2005

L'EMPLOI SALARIE DES NOUVELLES ENTREPRISES
FRANCILIENNES APRES 5 ANS

H. FRECHOU


armi les 20 000 Seules, 44 % des entreprises Cette augmentation importante de P entreprises créées en Ile- créées de toutes pièces sont l’emploi salarié pour les
de-France au premier semestre encore actives au bout de 5 ans « créations pures » s’explique
1998, 9 000 sont encore contre 52 % pour les entreprises notamment par la petite taille des
actives en 2003 (*) (cf. Source issues d’une reprise. entreprises à leur création.
et définitions). Ces entreprises …mais embauchent plus
Le recrutement de salariés par
sont, soit créées de toutes Cependant, elles génèrent plus ces entreprises est par ailleurs
pièces (« créations pures »), fortement de l’emploi salarié. Entre plus tardif.
soit issues d’une reprise. 1998 et 2003, l’emploi salarié des En septembre 1998, six
« créations pures » a augmenté en Les entreprises créées de entreprises franciliennes nouvelles
moyenne de 20 % chaque année, toutes pièces survivent sur dix sont sans salariés
celui des « reprises » seulement moins bien que les autres… (Figure 2). Cinq ans plus tard elles
de 6 % (Figure 1). sont encore quatre sur dix.

(*) Cette publication vient compléter le « Faits et Chiffres » Numéro 94 «Dans les entreprises franciliennes créées en
1998, 8 emplois sur 10 perdurent en 2003 » de juillet 2005. Ici, seul l’effectif salarié des 9 000 entreprises
franciliennes, créées au premier semestre 1998 et encore actives en 2003, est observé.



Figure 1 : Evolution de l’emploi salarié en 5 ans

Taux annuel moyen
Effectif salarié
d’évolution
1998 2003 (%)
Ile-de-France 15 300 32 900 17
Créations pures 10 700 26 800 20
Reprises 4 600 6 100 6

Province 42 400 74 300 12
Créations pures 24 700 49 600 15
Reprises 17 700 24 700 7
Lecture : Entre 1998 et 2003, le taux annuel moyen d'évolution de l'emploi salarié des entreprises franciliennes créées en 1998, pérennes à cinq ans, est de
+20 % pour les entreprises issues d'une "création pure".
Champ : entreprises créées en 1998, pérennes à cinq ans, c'est à dire active la cinquième année après la création ou la reprise. Les filiales sont inclues.
Source : Insee, Enquêtes SINE 1998, 2001, et 2003 auprès des entreprises créées en 1998.
Ainsi, l’effectif salarié moyen des Plus d’emplois salariés quand sous ce type de contrat. En moyenne
« créations pures » passe de 1 salarié l’entreprise recourt à des emplois le nombre de salariés (tout type de
en 1998 à 3 salariés en 2003 alors occasionnels contrat confondu) passe de 3 à 8, 5
qu’il passe de 2 à 3 salariés pour les Pour gérer leur besoin en moyens ans plus tard, lorsque l’entrepreneur
entreprises issues de « reprise ». Le humains, les entreprises nouvelles déclare avoir recours à des contrats
repreneur d’une entreprise bénéficie recourent à des emplois occasionnels occasionnels. Il passe de 1 à 2
d’un personnel et d’une clientèle déjà tels que des intérimaires ou des salariés pour les autres entrepreneurs
en place alors que le créateur « pur » salariés embauchés sous contrats à (Figure 3).
démarre dans des conditions plus durée déterminée (CDD). La vitalité
incertaines et n’embauche pas tout de l’emploi salarié francilien est le
de suite. résultat de l’embauche de salariés


Figure 2 : Répartition des entreprises franciliennes Figure 3 : Entreprises franciliennes ayant recours à des
suivant le type de création emplois occasionnels entre 2001 et 2003

en % 1998 2003

100
Nombre Effectif salarié 80 Avoir recours à des d'entreprises
emplois occasionnels
60 entre 2001 et 2003 moyen en milliersen milliers

40 2003 1998 2003 1998 2003
oui 2,9 3 8 9,0 23,0
20
non 6,2 1 2 6,3 9,9

0 Ensemble 9,1 2 4 15,3 32,9
"Créations pures" "Reprises" "Créations pures" "Reprises"

pas de salarié de 1 à 2 salariés de 3 à 5 salariés plus de 6 salariés

Lecture : Parmi les entreprises franciliennes issues d'une "création Lecture : En 2003, 2 900 entreprises franciliennes déclarent avoir eu
pure", 60 % sont sans salarié au moment de leur création en 1998; cinq recours à des contrats occasionnels (CDD, Intérim ou autres) durant les
ans plus tard elles sont encore 40 %. deux dernières années ; le nombre moyen de salariés y passe de 3
salariés à 8 entre septembre 1998 et septembre 2003.

Champ : entreprises franciliennes créées en 1998, pérennes à cinq ans, c'est à dire active la cinquième année après la création ou la reprise. Les
filiales sont inclues.
Source : Insee, Enquêtes SINE 1998, 2001, et 2003 auprès des entreprises créées en 1998.
Source et définitions :
Le dispositif du Système d’Information sur les Nouvelles Entreprises (Sine) a pour but de suivre pendant 5 ans les entreprises nées une même année, par
le biais de trois enquêtes.
Ici sont utilisés les résultats des enquêtes (Sine) de septembre 1998, septembre 2001 et septembre 2003 auprès d’un échantillon d’entreprises
ernouvellement créées au 1 semestre 1998. Ces entreprises appartiennent aux secteurs d’activité de l’industrie, de la construction, du commerce et des
services hormis l’agriculture et les activités financières. Elles sont issues d’une création pure (appelées création ex-nihilo) ou d’une création par reprise.
Le champ retenu concerne les entreprises actives aux trois dates.
er20 000 entreprises créées au 1 semestre 1998 se déclarent encore actives en septembre 1998 au moment de l’enquête.
Emploi salarié : dirigeants salariés, emplois à temps plein ou partiel, en contrat à durée déterminée ou indéterminée. Les stagiaires et les apprentis sont
exclus.
Création pure : entreprise économiquement et juridiquement nouvelle.
Création par reprise : entreprise pour laquelle les moyens de production ont été repris totalement ou en partie à une entreprise qui existait déjà et qui est
juridiquement nouvelle.
Pour en savoir plus :
N. Morer : « En Ile-de-France quatre entreprises sur dix se créent à Paris », Ile de France à la Page, n°238, juin 2004
I. Machado Da Luz : « Dans les entreprises franciliennes créées en 1998, 8 emplois sur 10 perdurent en 2003 », Faits et Chiffres, n°94, juillet 2005
INSTIT UT NAT IONAL
DE LA ST AT IST IQUE Directeur de publication : Alain CHARRAUD
ET DES ET UDES ECONOMIQUES Rédaction et conception de la maquette : Service statistique de la direction régionale
Direction régionale d’Ile-de-F rance ISSN 1635-9984 - Code SAGE AFCH0552 - Dépôt légal : 2ème semestre 2005 © INSEE 2005
7, rue S tephenson - Montigny-le-B retonneux Pour tout renseignement complémentaire, contacter le 01 30 96 90 51
78188 S aint-Quentin-en-Yvelines cedex
Insee Ile-de-Fr@ nce Infos : la Lettre d’information électronique vous informe tous les 2 mois de l'activité de l'Insee Ile-de-France
www.insee.fr/ ile-de-france


Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.