LA CREATION D'ENTREPRISES EN HAUTE-NORMANDIE

De
Publié par

En décembre 2000, l'INSEE publiait, en partenariat avec les trésoreries générales de la Seine-Maritime et de l'Eure, un document sur les finances des collectivités locales de Haute-Normandie entre 1997 et 1999. Au cours de l'année 2000, le cadre financier du secteur public local a poursuivi sa mutation. Les mouvements de transferts financiers entre collectivités et avec l'Etat se sont accélérés, en raison du développement des structures intercommunales et des modifications intervenues en loi de finances. L'année 2000 est aussi la dernière année pleine du précédent mandat. Dans ce contexte particulier, il est apparu utile de prolonger l'analyse du secteur public local sur l'année 2000. C'est l'objet du présent ouvrage qui dresse un état des lieux de la situation financière d'ensemble des collectivités locales de la région. Un ensemble de tableaux et de cartes permet d'analyser les disparités selon la strate de population mais également selon le caractère plus ou moins urbain des collectivités. Les principaux indicateurs utilisés, qu'il s'agisse de ratios financiers, d'éléments de fiscalité ou de coopération intercommunale, ont été construits à partir des données fournies par la Trésorerie générale de Seine-Maritime (Département des études économiques et financières), les préfectures de l'Eure et de la Seine-Maritime (Direction des relations avec les collectivités locales) et la Direction générale des impôts. Document téléchargeable intégralement
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 24
Nombre de pages : 44
Voir plus Voir moins

La création
d’entreprises
en
Haute-NormandieCe document a été réalisé par l’unité “Entreprises – Emploi” de la Direction
régionale de l’INSEE Haute-Normandie
Les articles ont été rédigés par :
André BOHL, Anne-Marie DAVID, Éric DÉON, François GITTON
Responsable de l’unité :
Christian CAMESELLA
Directeur de la publication :
Jacques JACOB, Directeur régional de l’INSEE
Rédacteur en chef :
Marie-France GUILLIEN
Mise en page :
Evelyne BRÉANÇON, Marie-Hélène ROHMER
Couverture :
Jean-Pierre BOULANGER, graphiste
Impression : Imprimerie IPP - Déville-lès-Rouen - Tél : 02 35 76 33 30SOMMAIRE
Le dispositif SINE .............................4
Démographie des entreprises
La création d’entreprises transforme la structure du parc haut-normand . . 5
Le profil du créateur
Le Haut-Normand, plus souvent de formation technique qu’ailleurs....11
La jeune entreprise et son environnement
La qualité des échanges, facteur d’intégration et de développement ...14
Le financement du projet
Des besoins à court terme stables, des biens durables plus évolutifs...18
La survie des entreprises
Moins d’une entreprise sur deux fête son cinquième anniversaire.....21
La création d’emplois
La d’entreprises crée de l’emploi .................27
L’impact local
Un tissu économique qui se modifie et se régénère............32
Perspectives et développement
Optimisme ou inquiétude selon le secteur d’activité6
Annexe
Les aides à la création...........................40
Bibliographie ...............................44
La création d’entreprises en Haute-NormandieLe dispositif SINE
Afin d’étudier les nouvelles entreprises et leur environnement, l’INSEE a mis
au point un système d’information sur les nouvelles entreprises (SINE). Ce dis-
positif nous permet de suivre sur une durée de cinq ans un échantillon d’entre-
prises créées au cours du premier semestre 1994.
Les unités sélectionnées ont été interrogées en septembre 1994, et les entre-
prises toujours actives ont été réinterrogées en 1997 et en sep-
tembre 1999.
On pourra, à l’aide de ces trois enquêtes, décrire les différents profils des créa-
teurs et des entreprises et déterminer les facteurs favorisant la pérennité des
entités nouvellement créées. De plus le dispositif SINE doit nous permettre
d’étudier les conditions de développement des jeunes entreprises lors des pre-
mières années de leur existence, notamment en termes d’emploi, de chiffre
d’affaires ou d’investissement.
Les entreprises retenues pour cette enquête appartiennent au champ ICS(*)
de la démographie des entreprises, construit en tenant compte de l’activité
économique de l’entreprise et de sa catégorie juridique. Il cerne les unités lé-
gales qui ont une activité économique réelle et marchande. Par exemple, les
loueurs de fonds, les sociétés civiles immobilières ou encore les associations
ne sont pas pris en compte.
Pour tous les chapitres de ce document, que les données soient issues de l’en-
quête SINE ou non, le domaine de définition de l’étude sera le champ ICS.
(*) Le champ ICS regroupe les secteurs de l’industrie, de la construction, du commerce et des ser-
vices marchands, à l’exclusion de l’agriculture et des institutions financières.
4 INSEE Haute-NormandieDémographie des entreprises
La création d’entreprises transforme
la structure du parc haut-normand
Avec 29 entreprises pour 1 000 habitants, la densité du
tissu productif haut-normand paraît relativement faible. De
même, le renouvellement du tissu économique, de l’ordre
de 10% avec 5 000 entreprises qui naissent chaque année
en moyenne, est moins important que celui observé en
France. Il n’empêche que les créations, dynamiques dans
les services et l’industrie, modifient la structure du parc
d’entreprises et stimulent la tertiarisation. Sur dix
entreprises créées, six sont nouvelles, deux correspondent
à des reprises et deux à des réactivations.
La création d’entreprises
a bien sûr une incidence
CRÉATION PURE, REPRISE ET RÉACTIVATION
directe sur le parc des en-
treprises. Réciproque- On distingue trois types de créations : les créations pures, les
reprises et les réactivations.ment, les unités déjà en
La création pure ou création ex-nihilo résulte de la créationplace orientent très forte-
d’une unité économique jusqu’alors inexistante et correspond
ment la création de nou-
donc à l’exploitation de nouveaux moyens de production.
velles entités. L’étude du La reprise se produit quand une unité nouvelle ou n’ayant
parc permet de définir jamais exercé d’activité économique reprend totalement ou
partiellement des moyens de production déjà exploités par unel’offre et d’approcher les
autre unité : achat, prise en location gérance.capacités existantes. Ces
La réactivation est le fait, pour une entreprise qui avait cessé
dernières ont bien entendu
son activité, de la reprendre.
une influence sur les repri-
ses.
Après avoir fait un ra-
pide descriptif du parc d’entreprises, on s’intéressera à la création proprement dite et
aux grandes évolutions démographiques du parc depuis dix ans.
La surreprésentation des grands établissements explique le plus
faible nombre d’entreprises en Haute-Normandie
On recensait, fin 1999, environ 51 000 entreprises en Haute-Normandie, ce qui,
rapporté au nombre d’habitants, est relativement faible. En effet, on trouve dans la
La création d’entreprises en Haute-Normandie 5Démographie des entreprises
région 29 entreprises pourRÉPARTITION DES ENTREPRISES HAUT-NORMANDES EN 1999
SELON LE SECTEUR D’ACTIVITÉ 1 000 habitants, ce même
ratio est de 46 pour 1 000TransportsIndustrie hors IAA
5% France entière et reste sen-8%
Services aux particuliers
siblement plus élevé si onIndustrie IAA 21%
4% exclut l’Ile-de-France
puisqu’on compte, en pro-Construction
13% vince, 43 entreprises pour
1 000 habitants. Cette dif-
férence de répartition est
Services aux
principalement due à laentreprises
13% taille des entreprises. La
Haute-Normandie se dis-Commerce
Hôtels, cafés, restaurants
27% 9% tingue en effet par la
concentration de grands
Unité : % Source : INSEE - SIRENE établissements : la pré-
sence de deux centrales nu-
RÉPARTITION DES SALARIÉS DES ENTREPRISES HAUT-NORMANDES cléaires, un important pôle
EN 1999 SELON LE SECTEUR D’ACTIVITÉ
pétrolier axé sur la raffi-
nerie et les produits déri-Industrie hors IAA
28% vés, l’industrie pharmaceu-
Transports
9% tique ou la construction au-
tomobile sont autant de
Industrie IAA Services aux
facteurs qui expliquent une5% particuliers
7% surreprésentation régio-
nale de grands établisse-
Services auxConstruction ments et donc un plusentreprises13%
11% faible nombre d’entrepri-
ses. La construction et l’in-
Hôtels, cafés, restaurants dustrie regroupent près
4%Commerce
d’une entreprise haut-nor-23%
mande sur quatre. Le sec-
Unité : % Source : INSEE - SIRENE
teur du commerce
concerne 27% des entre-
prises. Ces proportions sont similaires aux données nationales. La région se dis-
tingue légèrement du reste de la France par une importance moindre du secteur des
services aux entreprises (13% contre 17%). Cette différence se retrouve dans la ré-
partition sectorielle des effectifs des entreprises. En effet, en Haute-Normandie, les
services aux entreprises occupent 11% des salariés des entreprises contre 18% pour
la France entière.
Enfin, quand on s’intéresse à la création, il peut être intéressant de distinguer les
entreprises individuelles des sociétés. En Haute-Normandie, presque 64% des entre-
prises sont individuelles, ce qui, par rapport à la France (58%), est un peu élevé mais
reste relativement proche de la situation observée hors Ile-de-France (61%).
6 INSEE Haute-NormandieDémographie des entreprises
RÉPARTITION DES ENTREPRISES FRANÇAISES EN 1999 Un taux de création
SELON LE SECTEUR D’ACTIVITÉ
inférieur au niveau
Industrie hors IAA Transports national8% 4%
Services aux particuliersIndustrie IAA
20%3% La Haute-Normandie
Construction voit se créer tous les ans
13%
environ 5 000 entreprises,
soit un taux de création de
l’ordre de 10%, ce qui est
Services aux légèrement inférieur au
entreprises
17% taux de création national.
Environ 20% de ces créa-
Commerce
tions sont des réactiva-26% Hôtels, cafés, restaurants
9% tions, ce qui est proche de
Unité : % Source : INSEE - SIRENE la moyenne nationale. Sou-
vent cette proportion est
plus élevée dans les ré-
RÉPARTITION DES SALARIÉS DES ENTREPRISES FRANÇAISES EN 1999
SELON LE SECTEUR D’ACTIVITÉ gions touristiques.
En Haute-Normandie
Industrie hors IAA
comme en Bourgogne, en28%
Franche-Comté, en Au-Transports
7% vergne, ou en Bretagne leIndustrie IAA
5% Services aux poids des reprises est im-
particuliers
6% portant, de l’ordre de 23%
Construction
des créations d’entreprises.9%
Cette différence de réparti-
Services aux tion entre créations pures et
entreprises
18% créations par reprise est la
conséquence de deux effetsCommerce
Hôtels, cafés, restaurants22% cumulés. D’une part, le
5%
taux de reprise, (nombre
Unité : % Source : INSEE - SIRENE d’entreprises reprises sur
nombre total d’entrepri-
ses), est plus élevé en Haute-Normandie qu’en France. D’autre part, la région se dis-
tingue par un taux de créations pures relativement bas (environ 5,8% contre 7,2% à
l’échelon national). Ces décalages concernent les quatre grands secteurs d’activités
(industrie, construction, commerce, services). On notera cependant que les créations
pures dans le secteur des services sont nettement moins nombreuses en Haute-Nor-
mandie qu’en France.
La taille des entreprises en place et donc leur poids économique pourraient consti-
tuer une barrière à l’entrée de nouveaux entrepreneurs et expliquer en partie ce déficit
de créations nouvelles.
Enfin, en France comme en Haute-Normandie, les reprises dans le domaine de la
construction sont relativement rares.
La création d’entreprises en Haute-Normandie 7Démographie des entreprises
Des caractéristiques propres à la région
marquent l’évolution du parc d’entreprises
Durant l’année 1999, 5 292 entreprises ont vu le jour en Haute-Normandie, dont les
deux tiers en Seine-Maritime.
Globalement, depuis une dizaine d’années, la création d’entreprises est nettement
en baisse. Ce recul concerne en Haute-Normandie les secteurs du commerce, de la
construction, de l’industrie mais aussi des services. De ce point de vue, la région se dif-
férencie de la France puisqu’au niveau national les services aux entreprises et aux par-
ticuliers se sont enrichis de presque autant d’entreprises en 1999 qu’en 1989. La baisse
des créations est plus accentuée en Haute-Normandie. Elle s’explique d’ailleurs en
grande partie par l’atonie de la création dans les services.
Au cours des dix dernières années, l’évolution des créations par reprise d’entre-
prise est à peu près si-
milaire en France et en
ENTREPRISES CRÉÉES EN HAUTE-NORMANDIE
Haute-Normandie : onSELON LE SECTEUR D’ACTIVITÉ EN 1999
observe une tendance àCréations pures Reprises Réactivations Total
la baisse à peu prèsEn % En % En % En %
continue. Le constatCommerce 925 31,4 420 33,6 392 35,8 1 737 32,8
En % 53,2 24,2 22,6 100,0 n’est pas tout à fait
Construction 447 15,2 81 6,5 146 13,3 674 12,7 identique en ce quiEn % 66,3 12,0 21,7 100,0
concerne les créationsIndustrie 242 8,2 149 11,9 101 9,2 492 9,3
En % 49,2 30,3 20,5 100,0 pures. On remarque en
Services 1 334 45,2 598 47,9 457 41,7 2 389 45,1 effet un décalage quasi-
En % 55,8 25,0 19,1 100,0
ment chronique entre la
Total 2 948 100,0 1 248 100,0 1 096 100,0 5 292 100,0
En % 55,7 23,6 20,7 100,0 France et la Haute-Nor-
Unités : nombre, % Source : INSEE mandie dû à une évolu-
tion nettement moinsNote de lecture : en Haute-Normandie, en 1999, on compte 420 reprises dans le secteur du commerce,
ce qui représente 33,6% des 1 248 reprises et 24,2% des 1 737 créations survenues dans le
favorable du nombre decommerce.
créations dans le sec-
ENTREPRISES CRÉÉES EN FRANCE teur des services.
SELON LE SECTEUR D’ACTIVITÉ EN 1999 Au même titre que
Créations pures Reprises Réactivations Total
les défaillances ou les
En % En % En % En %
fusions, ces créations
Commerce 46 230 27,3 13 432 31,1 17 124 30,5 76 786 28,6
ont un impact sur leEn % 60,2 17,5 22,3 100,0
parc des entreprises.Construction 23 377 13,8 2 885 6,7 8 673 15,5 34 935 13,0
En % 66,9 8,3 24,8 100,0 Ainsi, sous une appa-
Industrie 12 477 7,3 4 938 11,4 4 165 7,4 21 580 8,0
rente stabilité desEn % 57,8 22,9 19,3 100,0
parcs français etServices 87 590 51,6 21 905 50,8 26 123 46,6 135 618 50,4
En % 64,6 16,1 19,3 100,0 haut-normand, on re-
Total 169 674 100,0 43 160 100,0 56 085 100,0 268 919 100,0 trouve quelques ca-
En % 63,1 16,0 20,9 100,0
ractéristiques propresUnités : nombre, % Source : INSEE
à la région. Tout
Note de lecture : en France, en 1999, on compte 13 432 reprises dans le secteur du commerce, ce qui
représente 31,1% des 43 160 reprises et 17,5% des 76 786 créations survenues dans le commerce. d’abord, alors que le
8 INSEE Haute-NormandieDémographie des entreprises
CRÉATIONS PURES
110D’ENTREPRISES EN
HAUTE-NORMANDIE PAR
GRAND SECTEUR 100
D’ACTIVITÉ
Services
90
Construction Total
80
70
Commerce
60
Industrie
50
1989 1991 1993 1995 199 1999
Unité : indice base 100 en 1989 Source : INSEE - SIRENE
ÉVOLUTION DU PARC
D’ENTREPRISES 130
HAUT-NORMANDES
PAR GRAND SECTEUR
D’ACTIVITÉ 120
Services
110
Total Industrie
100
Construction90
Commerce
80
70
1989 1991 1993 1995 1997 1999
Unité : indice base 100 en 1989 Source : INSEE - SIRENE
ÉVOLUTION DU PARC
D’ENTREPRISES 130
FRANÇAISES
PAR GRAND SECTEUR
120D’ACTIVITÉ
Services
110
Total
100
Industrie
Construction
90
Commerce
80
70
1989 1991 1993 1995 1997 1999
Unité : indice base 100 en 1989 Source : INSEE - SIRENE
La création d’entreprises en Haute-Normandie 9Démographie des entreprises
parc français est en très légère expansion, les entreprises haut-normandes sont de
moins en moins nombreuses. Ensuite, au niveau national, seul le secteur des services
connait un solde positif sur la dernière décennie et il compense à lui seul les baisses
constatées dans les autres secteurs. En Haute-Normandie, l’industrie reste globalement
créatrice d’entreprises mais les services se développent moins vite qu’en France et ces
créations nettes sont insuffisantes pour compenser les pertes subies dans la construc-
tion ou le commerce.
Le type de création et la forme juridique choisie
sont souvent liées
Pour un créateur, une des questions importantes au lancement du projet est le choix
du statut juridique de la nouvelle unité économique. En Haute-Normandie, la propor-
tion d’entreprises individuelles est élevée. La création d’entités nouvelles ne devrait
pas beaucoup modifier
cette réalité puisqueENTREPRISES CRÉÉES EN 1999 SELON LE TYPE DE CRÉATION
68% des créations don-Créations Réactivations Reprises Total
pures nent naissance à des en-
Haute-Normandie 2 948 1 096 1 248 5 272
treprises individuelles
France 169 674 56 085 43 160 268 919
(contre 62% en France).
Unités : nombre Source : INSEE
Il est intéressant de
noter que l’origine de
ENTREPRISES CRÉÉES EN 1999 SELON LA FORME JURIDIQUE la création et la nature
Entreprises individuelles Sociétés juridique choisie ne
Haute-Normandie 3 587 1 705 sont pas indépendan-
France 166 950 101 969 tes l’une de l’autre.
Unités : nombre Source : INSEE Ainsi, de manière gé-
nérale, plus de 95%
des réactivations, soit plus de 1 000 entreprises dans la région en 1999, concernent
des entreprises individuelles (activités commerciales saisonnières) et 40% des créa-
tions pures ou des reprises prennent la forme de sociétés, principalement à responsabi-
lité limitée n
10 INSEE Haute-Normandie

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.