La croissance de 2004 se stabilise

De
Publié par

Insee Poitou-Charentes N° 262 - Janvier 2006 CONJONCTURE La croissance de 2004 se stabilise l’emploi connaît une embellie au premier L’emploi continue’économie du trimestre. Le secteur de la construction quià progresserPoitou-Charentes bénéficie toujours d’une activité dyna- mique, continue d’embaucher. Les effectifsLprofite d’une En 2005, dans un contexte de croissance ont augmenté de 2,7 % par rapport au très modérée et de hausse du prix du premier semestre 2004.conjoncture plus pétrole, l’activité économique de la région favorable qu’au Poitou-Charentes se maintient. L’emploi dans le commerce évolue en dents de scie. Grâce à une consommationniveau national. Au premier semestre 2005, l’emploi salarié soutenue, l’emploi a progressé dans ce marchand non agricole progresse de 0,6 %L’emploi y progresse secteur à la fin de l’année 2004 et la en Poitou-Charentes. Cette évolution reste tendance est légèrement à la baisse audavantage grâce aux dans la tendance esquissée en 2004. C’est premier semestre 2005. Toutefois, l’emploi mieux qu’au niveau national où l’emploisecteurs du bâtiment dans le commerce a augmenté de 0,5 % stagne avec une croissance de + 0,2 % sur comparé à la même période 2004. et des services, et ce, 6 mois. En Charente-Maritime, Deux- Sèvres et Vienne, l’évolution de l’emploi est Les effectifs de l’industrie ont baissé au coursmalgré la baisse identique à celle de la région. Elle est du premier semestre 2005. De nombreuses dans l’industrie.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 44
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Insee Poitou-Charentes
N° 262 - Janvier 2006
CONJONCTURE
La croissance de 2004
se stabilise
l’emploi connaît une embellie au premier L’emploi continue’économie du
trimestre. Le secteur de la construction quià progresserPoitou-Charentes bénéficie toujours d’une activité dyna-
mique, continue d’embaucher. Les effectifsLprofite d’une En 2005, dans un contexte de croissance ont augmenté de 2,7 % par rapport au
très modérée et de hausse du prix du premier semestre 2004.conjoncture plus
pétrole, l’activité économique de la région
favorable qu’au Poitou-Charentes se maintient. L’emploi dans le commerce évolue en
dents de scie. Grâce à une consommationniveau national.
Au premier semestre 2005, l’emploi salarié soutenue, l’emploi a progressé dans ce
marchand non agricole progresse de 0,6 %L’emploi y progresse secteur à la fin de l’année 2004 et la
en Poitou-Charentes. Cette évolution reste tendance est légèrement à la baisse audavantage grâce aux dans la tendance esquissée en 2004. C’est premier semestre 2005. Toutefois, l’emploi
mieux qu’au niveau national où l’emploisecteurs du bâtiment dans le commerce a augmenté de 0,5 %
stagne avec une croissance de + 0,2 % sur comparé à la même période 2004.
et des services, et ce, 6 mois. En Charente-Maritime, Deux-
Sèvres et Vienne, l’évolution de l’emploi est Les effectifs de l’industrie ont baissé au coursmalgré la baisse
identique à celle de la région. Elle est du premier semestre 2005. De nombreuses
dans l’industrie. légèrement inférieure en Charente avec entreprises régionales subissent une
+ 0,4 %. C’est surtout le premierL’activité est toujours
trimestre qui tire la croissance de L’emploi salarié progresse plus en Poitou-Charentes
très dynamique dans l’emploi dans trois départements.
Dans les Deux-Sèvres, il n’aug-la construction de
mente qu’au second trimestre 2005.
logements neufs.
L’emploi augmente en premier lieuLes créations
dans le secteur des services
d’entreprises se (+2,9 %). Les effectifs dans les
services aux entreprises sont enmaintiennent à
nette progression depuis le
troisième trimestre 2004. Laun bon niveau et
croissance s’est intensifiée aule chômage est
cours du premier semestre 2005.
Source : Insee (exploitation des fichiers Urssaf)
Dans les services aux particuliers,en légère baisse.CONJONCTURE La croissance de 2004 se stabilise
conjoncture défavorable qui annonce personnes à l’issue de son transfert à Cette hausse s’explique par une
des conséquences sur l’emploi jusqu’en Poitiers sud en 2007. Le centre Leclerc situation plus défavorable dans la
2006. La Sogerma a procédé à des à Rochefort agrandit sa surface Vienne. En effet, sur 600 inscrits
restructurations sur plusieurs sites, commerciale et envisage de renforcer supplémentaires, 350 sont localisés
notamment à Rochefort. Schneider ses effectifs. ZTE (entreprise de dans ce département. La progression
supprime des emplois en Charente. téléphonie chinoise) s’implantera au touche principalement les demandeurs
Dans la Vienne, à Iteuil, la papeterie Futuroscope en 2006. En revanche, d’emploi de plus de 50 ans et les
Otor a dû procéder à des reclassements des départs sont annoncés à la Camif. chômeurs de longue durée. Les
de personnel. Michelin délocalise son demandes des chômeurs de très longue
site de Poitiers dans la région Centre durée (plus de 2 ans d’ancienneté)
Baisse du chômageen 2006. Dans les Deux-Sèvres, Euro- progressent même de + 9,1 %. Le
automobile Heuliez a mis fin à des nombre de jeunes demandeurs est
Au troisième trimestre 2005, le taux decontrats à durée déterminée. Les très proche de son niveau de l’an passé.
chômage du Poitou-Charentes s’établitdifficultés de Sca Packaging à
à 9,4 % contre 9,8 % pour l’ensembleChabanais en Charente entraînent des Les créations d’entreprisesde la France. Il retrouve son niveau duincertitudes pour 90 employés.
se stabilisent à un hauttroisième trimestre 2004 après avoir
progressé à la fin 2004 et au premier niveauniveauniveauniveauniveauDans la filière textile, les pertes
semestre 2005. Alors que le taux ded’emplois continuent. La Société de
chômage de la France perd 0,3 pointconfection Ric cesse son activité à Après une année 2004 exceptionnelle,
Poitiers, mettant ainsi une cinquan- au troisième trimestre, la baisse la création d’entreprise se maintient à
régionale n’est que de 0,1 point.taine de salariés au chômage. un bon niveau. Elle s’essoufle même
légèrement, comme pour l’ensemble
Dans les départements de Charente de la France. En données corrigéesPourtant, quelques secteurs de
l’industrie échappent à la morosité, et de Charente-Maritime le taux de des variations saisonnières, plus de
notamment les biens d’équipement. chômage baisse de 0,2 point. Avec 1 800 entreprises se sont créées au
La construction navale continue à 9,9 % en Charente et 11 % en Charente- troisième trimestre 2005.
embaucher. Boat Industry System Maritime, il reste supérieur à celui
de l’ensemble de la France. Dans la De janvier à septembre 2005, la baisse(Poncin) a créé des emplois avec
l’ouverture d’une nouvelle usine de Vienne, le taux de chômage s’établit à en Poitou-Charentes est de 2,6 % par
construction de bateaux de plaisance 8,6 %, il perd 0,1 point. Malgré une rapport à 2004 et de 2,4 % pour
à Marans en Charente-Maritime. La hausse au troisième trimestre 2005, l’ensemble de la France. La Charente-
construction aéronautique se porte le taux de chômage des Deux-Sèvres Maritime reste le département moteur
(7,1 %) reste parmi les plus faibles des de la région avec 886 créations,bien. Zodiac crée des emplois dans
la zone d’emploi de La Rochelle. départements français. Selon les zones compensant le fléchissement des
La Sagem, fabricant de systèmes de d’emploi, le taux de chômage varie autres départements. Sur neuf mois,
mesure de précision, envisage la de 6,4 % dans le Nord Deux-Sèvres le nombre de créations en Charente-
création de 200 emplois en 2006 à à 12,6 % en Saintonge Maritime. Maritime a augmenté de 3,7 % par
rapport à l’année précédente.St-Benoît (Vienne) grâce à l’implanta-
tion d’une nouvelle unité de production. En données corrigées des variations
saisonnières, la région compte 60 300 Avec une très forte progression sur
Par ailleurs, des perspectives d’embau- demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE neuf mois de ses créations d’entre-
ches sont attendues dans les services en catégorie 1 fin septembre 2005. Sur prises (+ 13 %), le secteur de la
un an, le nombre de demandeurs construction est toujours très dyna-et le commerce. La société Cegetel
augmente ses effectifs à Chasseneuil- d’emploi de catégorie 1 diminue de 2,3 % mique. La progression de la création
du-Poitou. L’hypermarché Auchan pour l’ensemble de la France mais dans les services aux entreprises est
annonce le recrutement de 430 augmente de 1 % en Poitou-Charentes. plus modérée avec + 1,9 %. La reprise
Baisse de l’emploi dans l’industrie depuis 2001 Un taux de chômage de 9,4 %
Source : Insee (exploitation des fichiers Urssaf) Source : Insee
Insee Poitou-Charentes
décimal n° 262 - 2006 2CONJONCTURELa croissance de 2004 se stabilise
des créations dans les transports se la construction neuve de maisons Le marché du cognac
confirme avec une hausse de 5,4 %. individuelles et de logements collectifs se porte biense porte biense porte biense porte biense porte bien
Dans l’industrie, seuls les biens soutient l’activité du bâtiment au
ed’équipement résistent avec + 6,5 %. 3 trimestre 2005. La croissance des Au cours de la campagne 2004-2005
Succédant à deux années de forte aug- autorisations de construire atteint 5 % er(du 1 août 2004 au 31 juillet 2005 ), le
ementation, les créations dans l’immo- par rapport au 3 trimestre 2004. volume des expéditions de cognac vers
ebilier fléchissent au 3 trimestre 2005. Toutefois cette évolution reste infé- les marchés étrangers progresse de
On observe aussi un ralentissement rieure au niveau national. Le dépar- 4,4 % en volume par rapport à la cam-
dans les services aux particuliers. tement de la Vienne enregistre une pagne 2003-2004. Les États-Unis se
hausse importante des autorisations positionnent toujours comme premier
pour le logement individuel.Les défaillances d’entreprises dont client avec près de 40 % des expé-
le jugement a été rendu entre janvier ditions. Leurs achats en volume ont
Les ouvertures de chantiers avec 3 861et juin 2005 ont augmenté de 7 % dans progressé de 5 % au cours de la
la région. C’est le département de la logements commencés au troisième dernière campagne. Le marché vers
trimestre 2005 se maintiennent sensi-Charente qui est le plus touché par l’Extrême-Orient reste dynamique. La
blement au même niveau depuis lecette hausse. L’augmentation est Chine a augmenté ses livraisons de
moins importante pour l’ensemble de début de 2005. Globalement, le 33 % et Singapour de 15 %.
logement collectif progresse plus quela France (+ 5,5 %).
En Europe, le Royaume-Uni se placele logement individuel. Les situations
sont cependant contrastées selon les en tête des pays clients et totalise La construction de
départements. Le nombre d’ouvertures 9,8 % des volumes expédiés verslogements neufs
de chantiers augmente dans la Vienne l’étranger. Il progresse de 3 % et se
toujours dynamique et la Charente-Maritime. Ils baissent situe dans la tendance quasi stable
du marché européen. À noter que laen Charente et en Deux-Sèvres au
troisième trimestre, même si la plus forte progression est enregistrée2004 avait été une excellente année
tendance sur quatre trimestres reste à destination du Mexique avec + 55 %.pour la construction de logements.
Comme pour les trimestres précédents, à la hausse.
Pour le vignoble charentais, la récolte
2005 s’annonce d’un bon niveau malgré
la sécheresse. Le rendement s’établit
Autorisations de construire en hausse à 125 hl/ha. La production de blé tendre
s’élève à 2,6 millions de tonnes, c’est la
meilleure récolte régionale depuis celle
de 2,9 en 2002. Ce résultat s’explique
par l’augmentation des surfaces de
culture. Comme pour le blé, le volume
de récolte du colza, avec 2, 6 millions
de tonnes est le plus élevé depuis le
record de 1999 (4,2 millions de tonnes).
Le tournesol a bénéficié de conditions
sanitaires excellentes en 2005. La
récolte s’est achevée avec des résultats
très hétérogènes en fonction des types
de terres. Le rendement est de 21 q/ha.
À cause du déficit pluviométrique, la
Source : Direction régionale de l’Équipement récolte de maïs a été très variable
selon les sols et les possibilités
d’irrigation suite aux différents arrêtés
Stabilisation des créations d’entreprises préfectoraux de limitation de pompage.
Elle est estimée à 1,05 million de
tonnes contre 1,85 en 2004 soit 45 %
de collecte en moins par rapport à
2004. Le rendement moyen de 68 q/ha
est très inférieur à la moyenne des cinq
dernières années (91 q/ha).
La région a accueilli moins
de touristes étrangers en 2005
Sur les neuf premiers mois de l’année
2005, le nombre de nuitées hôtelières
Source : Insee
en Poitou-Charentes reste stable avec
Insee Poitou-Charentes
décimal n° 262 - 20063CONJONCTURE La croissance de 2004 se stabilise
+ 1 % par rapport à la même période Pour l’hôtellerie de plein air les résultats
sont comparables à ceux de 2004.2004. Durant la saison estivale, le
nombre de nuitées a crû de 3 % en D’avril à septembre 2005, 6 703 000 éfinitionsnuitées ont été comptabilisées dans2005 pour l’ensemble de la région. On
note par ailleurs une baisse de fréquen- les campings de la région, soit environ
tation en avril et mai. Le nombre de 10 000 de moins qu’en 2004. Cette
Demandeurs d’emploi de
baisse provient uniquement de lanuitées a ainsi chuté de 11 % en avril
catégorie 1 inscrits à l’ANPEdans le département de la Charente- fréquentation dans les campings en
Charente-Maritime (- 0,3 %). Seule,Maritime et de 13 % dans la Vienne. Personne sans emploi, immédiatement
disponible, à la recherche d’un emploi à duréel’Île d’Oléron tire son épingle du jeu
indéterminée et à temps plein, tenue d’accomplirLes touristes étrangers ont effectué dans la zone balnéaire qui perd 0,5 %
des actes positifs de recherche d’emploi.de fréquentation.moins de nuitées dans les hôtels sauf
en Charente-Maritime. Depuis le début
Chômeur au sens du BITLa clientèle étrangère est à l’originede l’année, les hôtels enregistrent un
En application de la définition internationaledéficit de 4, 7 % de nuitées étrangères. de la hausse de la fréquentation dans
adoptée en 1982 par le Bureau international duLes ressortissants des Pays-Bas ont l’hôtellerie de plein air dans les
travail (BIT), un chômeur est une personne endépartements des Deux-Sèvres et deété nettement moins nombreux à séjour-
âge de travailler (15 ans ou plus) qui répond
ner dans les hôtels de la région pendant la Charente. Dans la Vienne, les
simultanément à trois conditions :
nuitées de la zone de Poitiers-la période estivale. La clientèle alle- - être sans emploi, c’est-à-dire ne pas avoir
mande est aussi légèrement en baisse. Futuroscope ont augmenté de 2, 7 %, travaillé, ne serait-ce qu’une heure, durant une
Sur neuf mois, la fréquentation hôtelière compensant la baisse sur le reste du semaine de référence ;
département. - être disponible pour prendre un emploi danstotale française et étrangère de la zone
les 15 jours ;Poitiers-Futuroscope a baissé de 3,9 %. Nicole Schöen
- chercher activement un emploi ou en avoir
trouvé un qui commence ultérieurement.
Un chômeur au sens du BIT n’est pas forcément
inscrit à l’ANPE (et inversement).
Correction des variations saison-Choc pétrolier amorti
nières
Après un deuxième trimestre 2005 au ralenti, la croissance de la zone euro a connu un
L’évolution d’une série statistique peut se
rebond à l’été, qui traduit notamment une contribution plus favorable de l’environnement
décomposer en trois facteurs : une tendance,
international. L’activité mondiale est restée très forte et le taux de change de l’euro s’est une composante saisonnière et une compo-
replié après ses pics de début d’année. En France, l’augmentation du PIB au troisième sante irrégulière. La correction des variations
trimestre 2005 a résulté d’une consommation des ménages très bien orientée. Celle-ci saisonnières est une technique utilisée pour
tend à fléchir un peu à l’automne. éliminer l’effet des fluctuations saisonnières sur
les données, de manière à faire ressortir laDans un contexte d’accalmie sur le pétrole, on peut s’attendre à une poursuite régulière
tendance et la composante irrégulière.de la croissance, conduisant à une augmentation du PIB de l’ordre de 0,5 % au quatrième
trimestre. Dans ces conditions, la croissance française serait d’environ 1,6 % en 2005. Ainsi, la désaisonnalisation du taux de chômage
Toujours principal moteur de cette croissance, la consommation des ménages aurait atténue les variations dues aux embauches
augmenté de 2%, malgré une certaine prudence des consommateurs. Le taux de pendant l’été et aux mises à pied pendant l’hiver
chômage baisse depuis juin et pourrait avoisiner 9,5% fin décembre (contre 10% fin dans des secteurs d’activité comme l’agriculture
2004). Les créations d’emplois salariés marchands restent cependant modérées et la construction.
(60 000 en 2005), en raison du repli certain de l’emploi industriel. L’investissement des
entreprises aurait poursuivi, en 2005, une progression moyenne (3,3% contre 2,3% en
2004). 2005 a été caractérisée par une conjoncture industrielle en retrait de celle du reste Pour tout renseignement statistique
de l’économie, marquée par une forte activité autour du logement.
www.insee.fr/poitou-charentesÀ la veille de 2006, le
dynamisme de l’environ- insee-contact@insee.fr
nement international de la Évolution du Produit intérieur brut
0 825 889 452 (0,15 €/mn)zone euro n’a pas été
du lundi au vendredi de 9 h à 17 hcassé par le choc pétrolier.
La croissance de l’éco-
nomie américaine reste
Insee Poitou-Charentes
forte, malgré les relève- 5 rue Sainte-Catherine - BP 557
86020 Poitiers Cedexments réguliers des taux
Tél : 05 49 30 01 01
d’intervention de la Réser- Fax : 05 49 30 01 03
ve fédérale. Dans ce sed-poitou-charentes@insee.fr
contexte extérieur favo-
Directrice de la publication : Sylvie MARCHANDrable, d’autant que les prix
Rédactrice en chef : Dorothée AGUER
du pétrole et le taux de
Dépôt légal janvier 2006change de l’euro semblent
N° CPPAP 0908 B 06698 - ISSN 0221-1068
se stabiliser, la croissance Code SAGE DEC26256
en zone euro progresserait Impression MEGATOP, Naintré
de 0,4% par trimestre au
Prix au numéro : 2,30 €premier semestre 2006.
Abonnement annuel : 21 € (10 numéros)
Insee Poitou-Charentes
décimal n° 262 - 2006 4
Conjoncture nationale

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.