La croissance s'accélère au premier semestre 2007

De
Publié par

En Languedoc-Roussillon, la croissance de l'activité économique a été très soutenue au cours du premier semestre 2007. Le rythme de l'activité s'accélère après une année 2006 déjà en croissance. Les secteurs du commerce, des services et de la construction continuent d'assurer l'essentiel de la croissance. En revanche, des difficultés subsistent dans l'agriculture, particulièrement en viticulture. Le marché du travail régional s'améliore et le nombre de chômeurs diminue à un rythme significatif.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 26
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins

pour l’économie du Languedoc-Roussillon
Novembre 2007N° 10 -
La croissance s'accélère au premier semestre 2007
Claude MICHEL
En Languedoc-Roussillon, la croissance de l'activité économique a été très soutenue au cours du premier semestre
2007. Le rythme de l'activité s'accélère après une année 2006 déjà en croissance. Les secteurs du commerce, des ser-
vices et de la construction continuent d'assurer l'essentiel de la croissance. En revanche, des difficultés subsistent
dans l'agriculture, particulièrement en viticulture. Le marché du travail régional s'améliore et le nombre de chômeurs
diminue à un rythme significatif.
Une production industrielle bien orientée
Au premier semestre 2007, la croissance de l'activité industrielle s'est accélérée après l'amélioration constatée au cours de l'an-
née 2006. Cette accélération de l'activité a surtout bénéficié aux secteurs des biens d'équipement et des biens intermédiaires.
Avec un moindre rythme d'activité, le secteur des biens de consommation reste cependant bien orienté.
L’activité augmente dans les services
Le rythme de l'activité dans les services est resté très dynamique et a concerné à la fois les services aux particuliers et ceux aux
entreprises.
Les ventes du commerce de détail sont actives
La reprise des ventes constatée en 2006 s'est confirmée au cours du premier semestre 2007. La consommation a ainsi soutenu
l'activité de l'économie régionale. Les différentes catégories de biens ont bénéficié de ce dynamisme. Toutefois, le ralentissement
des immatriculations de véhicules neufs destinés aux particuliers s'est prolongé au cours de ce premier semestre.
Dans le bâtiment, un rythme de construction soutenu
L'activité s'est encore accélérée dans le bâtiment au cours du premier semestre 2007. Cette tendance se vérifie autant dans le
second œuvre que dans le gros œuvre. Les carnets de commandes sont bien remplis avec plus de 7 mois d'activité prévue. Au
cours du premier semestre 2007, 16600 logements ont été autorisés. La construction neuve atteint ainsi ses plus hauts niveaux.
Mais le volume des logements mis en vente s'est replié tant pour les logements individuels que collectifs. Les prix de vente pla-
fonnent. L'activité des travaux publics se maintient à un bon niveau et reste bien orientée.
La fréquentation dans l'hôtellerie de plein air s’améliore
Globalement, la fréquentation évolue positivement avec une augmentation de la fréquentation dans l'hôtellerie de plein air.
Cependant, la fréquentation hôtelière ralentit au cours du premier semestre 2007, avec 3,21 millions de nuitées contre 3,30 mil-
lions au cours du premier semestre 2006.
Une récolte viticole de qualité mais des prix qui restent bas
Le volume de la récolte viticole 2007 s'annonce en diminution par rapport à 2006 avec une estimation de 14,5 millions d'hecto-
litres. Cette récolte devrait afficher une bonne qualité. Les cours des vins de pays et des vins de table continuent de baisser. Mais
les cours des vins AOC ont bénéficié d'une reprise.
Un fort rebond des créations d'entreprises
Avec 9700 créations d'entreprises au cours du premier semestre, le niveau est au plus haut. Cette dynamique est particulière-
ment significative compte tenu d'une année 2006 qui avait déjà enregistré une forte croissance des créations. Le commerce et
les services aux particuliers ont la plus importante augmentation de leur nombre de créations d'entreprises. Les autres secteurs
sont quasiment tous en hausse, parmi ceux-ci l'immobilier, les services aux particuliers et les hôtels-cafés-restaurants progres-
sent nettement.
Un niveau exceptionnel des offres d'emplois
La dynamique de l'emploi est restée forte au cours du premier semestre 2007. Le Languedoc-Roussillon connaît une période
favorable avec un volume d'emplois offerts très élevé et une part importante d'emplois durables. La construction et les services
sont les moteurs de cette dynamique.
Une nette diminution du chômage
Avec la dynamique du marché du travail, le chômage diminue. La baisse du nombre de chômeurs de catégorie 1 atteint en un
an près de 10000 personnes. En Languedoc-Roussillon, la réduction du taux de chômage est supérieure à celle observée au
niveau national.SOMMAIRE
Industrie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3
Services3
Commerce . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4
Bâtiment et Travaux publics . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5
Construction et vente de logements . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6
Tourisme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7
Agriculture8
Créations d’entreprises . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9
Emploi et chômage . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10
SOURCES
Les données publiées dans ce document sont issues de différentes sources:
! Note d’analyse conjoncturelle de la Direction Générale de l’INSEE
! Notes de conjoncture sectorielle de l’Insee Languedoc-Roussillon
publiées à rythme trimestriel ou quadrimestriel:
Industrie
Bâtiment
Travaux publics
Commerce de détail
Commerce de gros
Tourisme
! Les statistiques des organismes suivants:
Assedic Languedoc-Roussillon
Direction régionale de l’Equipement
Direction régionale du Travail, de l’emploi et de la formation professionnelle
! Note de la Cellule économique régionale du BTP du Languedoc-Roussillon
! Note de la Direction régionale de l’Agriculture et de la forêt
! http://www.insee.fr/fr/insee_regions/languedoc/rfc/conjoncture/accueil_conjoncture.htm
La rédaction de cette note a été achevée en Octobre 2007
2 L’économie du Languedoc-Roussillon du premier semestre 2007 © InseeINDUSTRIE
Production observée dans l’industrie selon les secteursUne production industrielle bien orientée
en Languedoc-Roussillon
Au premier semestre 2007, la croissance de l'activité
unité: solde des opinions des chefs d’entreprises en %s'est accélérée après l'amélioration constatée au cours
+ 50
de l'année 2006. Biens de consommation
+ 40 Biens d’équipement
Biens intermédiairesCette évolution très favorable résulte d'une améliora- + 30
tion de l'activité des différents secteurs. Ainsi, le sec-
+ 20
teur des biens d'équipement qui avait fortement déve-
+ 10loppé son activité en 2006 est resté bien orienté. Celui
des biens intermédiaires enregistre également une acti- 0
vité soutenue au cours de ce premier semestre.
- 10
- 20Pour les biens de consommation, le rythme de l'activité
2004 2005 2006 2007
reste moins élevé que dans les autres secteurs.
Source: INSEE - Enquêtes régionalisées de conjonctureCependant, il se situe sur une tendance proche de la
normale.
qui devrait rester bien orientée. Cette dynamique
Pour leurs perspectives d'activité du second semestre devrait bénéficier aux différents secteurs avec un main-
2007, les chefs d'entreprises s'attendent à une activité tien de la consommation des ménages.
SERVICES
L'activité augmente dans les services Activité dans les services
en Languedoc-Roussillon
unité: solde des opinions des chefs d’entreprises en %
+ 50
Tendance (ensembleLe rythme de l'activité dans les services, déjà soutenu en Ensemble activité prévue
activité passée)
+ 402006, s'est accéléré au cours du premier semestre 2007. Ensemble activité passée
Cette tendance très favorable a bénéficié à la fois au secteur
+ 30
des services aux entreprises et à celui des services aux par-
+ 20ticuliers.
+ 10
Pour le second semestre 2007, le rythme d'activité devrait
0rester élevé. En conséquence, l'emploi devrait continuer de
bénéficier à plein de cette situation particulièrement favorable
- 10
200720062004 2005
Source: INSEE
Activité dans les services aux entreprises et
aux particuliers en Languedoc-Roussillon
unité: solde des opinions des chefs d’entreprises en %
+ 60
Services entreprises Tendance+ 50
(Services entreprises)
+ 40
+ 30
+ 20
+ 10
0
- 10
TendanceServices particuliers
- 20 (Services particuliers)
- 30
2006 20072004 2005
Source: INSEE
© Insee L’économie du Languedoc-Roussillon du premier semestre 2007 3COMMERCE
plus dynamique. Les différents secteurs devraientLes ventes du commerce de détail
continuer sur cette phase positive au cours du secondsont dynamiques
semestre.
Dans le prolongement de l'amélioration des ventes du
Fléchissement des ventessecond semestre 2006, les ventes du commerce de
de véhicules automobiles neufsdétail sont restées dynamiques au cours du premier
semestre 2007. Cette amélioration a concerné l'en-
Les immatriculations du premier semestre 2007 s'éle-semble de la période du premier semestre et tendait
vaient à 38 200 unités. Le nombre des immatriculationsmême à s'accélérer à l'approche de l'été.
est en retrait par rapport aux périodes correspondantes
des trois dernières années. Sur la même période deLes différentes catégories de ventes
l'année 2006, 41 400 véhicules neufs avaient été imma-bénéficient de cette orientation favorable
triculés. Mais cette tendance à la baisse des immatri-
culations avait commencé au second semestre 2006.La dynamique des ventes touche à la fois les ventes de
produits alimentaires et celles de produits non alimen-
taires.
Pour les produits alimentaires, le début de l'année a été
Les immatriculations de véhicules particuliers neufsmarqué par une augmentation des ventes à un rythme
en Languedoc-Roussillon par semestre
très élevé. Cette reprise particulièrement vive devrait
unité: nombre d’immatriculationsse poursuivre pour la seconde partie de l'année 2007,
45000
mais à un rythme moins intense.
Pour les produits non alimentaires, le rythme de la 40000
reprise est resté plus modéré au cours du premier
35000semestre 2007. Il pourrait s'accélérer en fin d'année.
Les ventes de produits pour l'aménagement de l'habitat
30000et de l'équipement du foyer ont conservé un rythme
soutenu au cours du premier semestre 2007. Celles de
25000
produits de culture-loisirs ont enregistré une forte crois-
sance en fin de période. Parallèlement, les ventes de 20000
S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2produits d'habillement enregistrent également une forte
2001 2002 2003 2004 2005 20072006augmentation. Après un repli en 2006, le rythme des
Source: Direction régionale de l’Equipement - Languedoc-Roussillonventes de produits de la pharmacie redevient un peu
Les ventes dans le commerce de détailLes ventes et commandes dans le commerce de détail
en Languedoc-Roussillonen Languedoc-Roussillon
unité: solde d’opinions des chefs d’entreprises en %unité: solde d’opinions des chefs d’entreprises en % 40
30
Produits30
20 alimentaires
Ventes Tendance produits alimentairesTendance (ventes) 20
10
100
0- 10
- 10- 20
- 20- 30
Commandes Tendance non alimentaire- 30 Produits- 40
non alimentaires- 40- 50
2004 2005 20072004 2005 20062006 2007
Source: INSEE - enquêtes régionales de conjonctureSource: INSEE - enquêtes régionales de conjoncture
Les ventes dans le commerce de détail en Languedoc-Roussillon
Unité: solde d’opinions des chefs d’entreprises en %
30 3030
2020 20 Culture - LoisirsPharmacie
10 1010Equipement foyer
00 0
- 10 - 10- 10
- 20- 20 - 20
- 30 - 30- 30
- 40- 40 - 40
Aménagement habitat
- 50 - 50- 50
Habillement
- 60- 60 - 60
- 70 - 70- 70
2004 2006 2004 2005 2006 20072005 2007 2004 2005 2006 2007
Source: INSEE - enquêtes régionales de conjoncture
4 L’économie du Languedoc-Roussillon du premier semestre 2007 © InseeBATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS
L’activité dans le bâtiment selon les secteurs
en Languedoc-RoussillonDans le bâtiment, un rythme de construc-
unité: solde des opinions des chefs d’entreprises en %
+ 60tion soutenu
Gros œuvre
+ 40
Second œuvreAu cours du premier semestre 2007, le rythme de l'ac-
+ 20tivité dans le bâtiment s'est accéléré. L'activité devrait
rester très soutenue au second semestre. Les carnets 0
de commandes restent très bien garnis.
- 20
- 40
Une activité soutenue tant dans le gros 20052004 2006 2007
Source: INSEE - Enquêtes régionalisées de conjonctureœuvre que dans le second œuvre
L’activité dans le bâtiment en Languedoc-RoussillonLe rythme de l'activité des entreprises de gros œuvre a
été particulièrement élevé en début d'année. Il tend à unité: solde des opinions des chefs d’entreprises en %
+ 40se replier à l'approche de l'été. Pour les entreprises de Production observée
second œuvre, l'activité progresse fortement avec un Production prévue
+ 20rythme soutenu au cours du premier semestre. Les car-
nets de commandes sont au plus haut tant dans le gros
0
œuvre que dans le second œuvre, avec respective-
ment 8 et 7 mois d'activité prévue. Tendance
- 20
(Production observée)
Commande
- 40
2004 2005 2006 2007Une croissance de l'activité portée par le
Source: INSEE - Enquêtes régionalisées de conjoncture
logement neuf et la rénovation
L’activité dans les travaux publicsLe logement neuf continue de bénéficier d'une activité
en Languedoc-Roussillon
particulièrement forte. Dans le secteur de l'entretien- unité: solde des opinions des chefs d’entreprises en %
+ 90rénovation, le rythme de croissance est resté stable
Activité observée
au cours du premier semestre. + 60
+ 30
0L'activité reste à un bon niveau
- 30dans les travaux publics
Activité prévue Tendance (activité observée)- 60
Les chefs d'entreprises des travaux publics considèrent - 90
2005 2006 20072002 2003 2004que leur activité se maintient à un bon niveau au cours
Source: INSEE - Enquêtes régionalisées de conjoncturedu premier semestre 2007. Cette tendance devrait se
poursuivre au cours du prochain semestre.
En effet, les carnets de commande restent bien garnis Opinion sur les carnets de commandes
dans les travaux publics en Languedoc-Roussillonau milieu de l'année et permettent de consolider les
unité: solde des opinions des chefs d’entreprises en %perspectives d'activité. + 90
Carnets de commande+ 60
+ 30
0
- 30
Tendance- 60
- 90
2004 2005 2006 20072002 2003
Source: INSEE - Enquêtes régionalisées de conjoncture
© Insee L’économie du Languedoc-Roussillon du premier semestre 2007 5CONSTRUCTION EET VVENTE DDE LLOGEMENTS
La construction neuve atteint un très Logements autorisés et commencés par semestre
en Languedoc- Roussillonhaut niveau au premier semestre 2007
unité: nombre de logements
18 000La construction neuve continue d'augmenter au cours
Autorisés16 000du premier semestre 2007, après avoir atteint un
Commencés
14 000niveau exceptionnel de 31 300 logements en 2006.
12 000
Ainsi, 16 600 logements ont été autorisés au cours de
10 000
ce premier semestre, contre 14 800 au cours de la
8 000
même période de 2006. Sur la base de ce rythme, le
6 000
niveau exceptionnel atteint en 2006 pourrait être
4 000dépassé. Les mises en chantier s'élevaient à 14 700
2 000logements au premier semestre 2007. Elles atteignent
0leur plus haut niveau depuis 10 ans.
S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1
2004 2005 2006 2007Au premier semestre 2007, les surfaces des bâtiments
neufs autorisés sont en repli avec 855 000 m2 autori- Source: INSEE - Enquêtes régionalisées de conjoncture
sés. Cette diminution résulte essentiellement des auto-
risations des surfaces en bureaux et en commerces.
Mises en ventes de logements neufs collectifs
et individuels par semestre en Languedoc- RoussillonUn fléchissement du volume des mises en
unité: nombre de logementsvente de logements neufs 6 000
Individuel
Le premier semestre 2007 est marqué par un fléchis- 5 000 Collectif
sement des mises en vente. Celles des logements col-
4 000lectifs neufs enregistrent un tassement limité avec
4 600 logements contre 5 000 au deuxième semestre 3 000
2006. Cependant, le volume des mises en vente reste
2 000supérieur à la période du premier semestre 2006.
1 000Pour les mises en vente de logements individuels, le
mouvement de repli entamé au cours du second
0
semestre 2006 se poursuit au premier semestre 2007, S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1
avec seulement 681 logements individuels mis sur le 20072005 20062004
marché. Le Gard et l'Hérault sont particulièrement Source: INSEE - Enquêtes régionalisées de conjoncture
concernés par ce repli.
Les stocks de logements sont en forte progression pour
les logements collectifs. Ainsi, le nombre de logements
Disponibilités à la vente de logements neufscollectifs disponibles à la vente s'élevait à 4 300 à la fin
en Languedoc-Roussillon
du premier semestre 2007, contre 3 500 à la fin du
unité: nombre de logements
4 500second semestre 2006.
4 000
Le logement individuel enregistre également une aug-
3 500
mentation de ses disponibilités qui s'élèvent à plus de
3 000
800 unités à la fin du premier semestre 2007.
2 500
Collectif
2 000Si le niveau des prix sur une année en glissement ne
1 500semble pas affecté par l'augmentation des disponibili-
1 000tés et le ralentissement des ventes, ce n'est plus le cas Individuel
500au cours du premier semestre 2007.
Les prix qui avaient continué d'augmenter au premier 0
S1 S2 S2 S1 S2 S1S1
trimestre 2007 enregistrent une baisse au second tri- 20072004 2005 2006
mestre. Ce mouvement concerne à la fois le secteur du Source: INSEE - Enquêtes régionalisées de conjoncture
logement collectif et celui de l'individuel. Parallèlement,
la durée de commercialisation tend à s'allonger.
6 L’économie du Languedoc-Roussillon du premier semestre 2007 © InseeTOURISME
Evolution semestrielle de nuitées en hôtellerie
La fréquentation dans l'hôtellerie de plein en Languedoc-Roussillon
air s’améliore unité: millier de nuitées
5 000
4 5344 4654 352 4 394La croissance de la fréquentation touristique n'est pas 4 500
encore assurée au premier semestre 2007, avant le
4 000début de la haute saison.
3 2973 2413 500
3 2103 1913 164Le début de la saison a été plus favorable à l'hôtellerie
de plein air(campings). Les premiers résultats estimés 3 000
de la saison jusqu'en août confirment une tendance à
2 500la progression, après le tassement en 2006. Sur cette
période, la progression est de 543 000 nuitées en 2 000
2007 par rapport à la même période en 2006.
1 500
1 000
S1 S1S2 S2 S1 S1 S2 S1S2Début de saison hésitant pour l'hôtellerie
2004 20072003 20062005
Source: INSEE
Au premier semestre 2007, la fréquentation enregis-
trée dans les hôtels stagne avec 3,21 millions de nui-
Nuitées dans l'hôtellerie de plein airtées . Ces résultats sont nettement en repli par rapport
en Languedoc-Roussillon à ceux du premier semestre 2006 qui étaient de 3,29
unité : nombre de nuitéesmillions de nuitées. Après le fléchissement qui s'était
8 000 000produit en 2006, la tendance à la baisse de l'activité
hôtelière n'est pas enrayée à l'approche de la haute 7 000 000
2003saison.
20046 000 000
2005
20065 000 000
2007
4 000 000
3 000 000
2 000 000
1 000 000
0
Juin Août Sept.Mai Juillet
Source: INSEE - DRT
© Insee L’économie du Languedoc-Roussillon du premier semestre 2007 7AGRICULTURE
Volume des vins sortis des chais des récoltants (brut)Hausse du volume des sorties de chais
en Languedoc-Roussillon
unité: millier d’hectolitresLe volume des sorties de chais est en nette reprise au 12 000
cours du premier semestre 2007. Avec 8 550 milliers 11 000
d'hectolitres, il est nettement plus élevé que celui enre- 10 000
gistré au cours des premiers semestres de ces der- 9 000
nières années. 8 000
7 000
Après la reprise des sorties de chais du second 6 000
semestre 2006, la tendance à la hausse se confirme. 5 000
Elle intervient parallèlement à la baisse des cours des 4 000
1993 1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007vins de pays et des vins de table et avant la période de 1994 1996 1998 2000 2002 20062004
rentrée des nouvelles vendanges. Source: Direction régionale des douanes
Les volumes de la récolte 2007
en diminution
La vendange s'annonce de qualité avec une climatolo-
gie proche de la normale. Les volumes de la récolte
viticole de 2007 sont en nette baisse par rapport à
ceux de 2006. Selon les dernières prévisions, ils s'élè-
veraient à 14,5 millions d'hectolitres, contre 16,6 mil-
lions d'hectolitres pour la récolte 2006.
La baisse des cours des vins de table
Cours des vins AOC en vrac - Côteaux du Languedocet de pays n'est pas enrayée
et Corbières
unité: euro degré-hectolitre120
La chute des cours des vins de table s'est poursuivie
au cours du premier semestre 2007. En juin 2007, le Côteaux du Languedoc
100
cours côtait 2,62 euros par degré-hectolitre. Il était de
2,73 euros par degré-hecto au mois de juin 2006. La
80diminution atteint donc 4 % en un an.
60Le cours des vins de pays est de 3,82 euros le degré- Corbières
hectolitre en juin 2007. Malgré une baisse des cours
40de 3 % en un an par rapport à ceux de juin 2006, le
2001 2002 2003 2004 Sept. 2006 Juin 20072005mouvement est orienté à la reprise depuis novembre
Sources : CIVCRVR, DDAF/SDSA 662006, date à laquelle les cours s'élevaient à 3,45 euros
par degré hectolitre.
Nette reprise des cours pour les AOC
corbières et Coteaux du Languedoc
Cours des vins de pays et de table rouge et rosé
Pour les AOC Corbières, l'augmentation des cours en
unité: euro degré-hectolitre
5,5un an est de 7 %. En juin 2007, le cours des AOC
Corbières en vrac s'élevait à 67,29 euros le degré hec- 5,0
Vins de paystolitre contre 62,60 euros le degré hectolitre en juin
4,5
2006. Cette augmentation a été essentiellement acqui-
4,0se à partir du début de l'année 2007.
3,5
Pour les AOC Coteaux du Languedoc, le redresse- Vins de table
3,0
ment des cours est plus spectaculaire avec une aug-
2,5mentation de près de 22 % entre juin 2006 et juin 2007
Juin 20072001 2002 2003 2004 2005où les cours atteignaient 75,79 euros le degré hecto-
Sept.2006
litre. Source: ONIVINS
8 L’économie du Languedoc-Roussillon du premier semestre 2007 © InseeENTREPRISES
Un fort rebond des créations d'entreprises Créations entreprises CVS et brutes
en Languedoc- Roussillon
unité: nombre de créationsLe mouvement de création d'entreprises s'est amplifié 10 000
au cours du premier semestre 2007, après un niveau 9 000
Tendance créations brutesélevé des créations enregistrées en 2006, particulière- 8 000
ment au cours du second semestre. Ainsi, 9 700 entre- 7 000
6 000prises ont été créées au cours du premier semestre
5 0002007, contre 8900 à la même période de 2006.
4 000
3 000
2 000
Une très forte augmentation
1 000
des créations dans le commerce 0
S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1et les services aux particuliers
2002 2003 2005 20072004 2006
Source: Insee - SirèneL'augmentation des créations d'entreprises représente
800 créations supplémentaires au premier semestre
2007 par rapport au premier semestre 2006. Elle résul-
te essentiellement des créations de 260 unités supplé- Variation du nombre de créations entre
mentaires dans les secteurs du commerce et de 230 er erle 1 semestre 2007 et le 1 semestre 2006
dans celui des services aux particuliers.
Ensemble 821Parmi les autres secteurs, la croissance des créations
Industrie 61est générale, sauf pour le secteur de la construction
Construction - 12qui se stabilise, après une période de forte croissance
Commerce 259du nombre des entreprises. La croissance des créa-
Transports 13tions est également soutenue dans l'immobilier, les
Activités financières 15services aux entreprises et les hôtels-cafés-restau-
Activités immobilières 122rants.
Services aux entreprises 102
Services aux particuliers 232
Hotels-cafés-restaurants 94
Education-santé 29
© Insee L’économie du Languedoc-Roussillon du premier semestre 2007 9EMPLOI - C CHOMAGE
La construction continue Evolution de l’emploi salarié en Languedoc-Roussillon
de dynamiser l'emploi dans les entreprises de 10 salariés et plus
Unité: indice base 100 en 2000 moyenne mobile 4 trimestres125
L'évolution positive de l'emploi au cours du premier Service120
semestre 2007 continue à un rythme élevé. En moyen- Construction
115
Commercene mobile pour l'ensemble des secteurs d'activité, la
110 Industriecroissance de l'emploi se maintient à un rythme de 2 %
Ensemble105d'augmentation des effectifs salariés par an (sources :
URSSAF-INSEE cf. encadré). 100
95
Cette croissance est plus contrastée par secteur. Elle
90
est particulièrement forte dans la construction avec T4 T2 T2 T4 T2 T4 T2 T4 T2 T4 T2 T4 T2T4
une croissance en un an glissant de 6 points. Les ser- 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
vices continuent également d'assurer un rôle moteur Sources: INSEE - URSSAF
compte tenu de leur part de l'activité et atteignent une
croissance en un an glissant de près de 3 points. Evolution des offres d’emploi déposées à l’ANPE
unité: nombre d’offres d’emplois
90000Parmi les autres secteurs dont le rythme de croissan- Ensemble des offres
ce est moindre que celui de l'ensemble des secteurs, 80000
Offres d’emplois durables
apparaissent le commerce et l'industrie. Ainsi, la 70000
conjoncture favorable dans l'industrie s'est traduite par 60000
un arrêt de la baisse tendancielle de ses effectifs.
50000
40000
30000Un niveau exceptionnel
des offres d'emplois 20000
10000
Au premier semestre 2007, les offres d'emplois ont 0
atteint un niveau exceptionnel avec 84300 offres. Ce S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1 S2 S1
2005 2006 2007niveau est au plus haut et dépasse celui déjà élevé 2000 2001 2002 20042003
Source: INSEEenregistré au premier semestre 2006. Parmi ces offres
d'emplois 32 200 étaient des offres d'emplois durables.
Ensemble des demandes d’emploi de catégorie 1
Par rapport au premier semestre 2006, la part de l'em- en Languedoc-Rousillon
Unité: nombre de demandes d’emplois
ploi durable progresse. Ainsi l’augmentation du volume 160 000
de l'offre d'emploi s'accompagne parallèlement d'une
amélioration de la qualité de l'emploi. 140 000
120 000
Une diminution accrue du chômage
100 000
La baisse du taux de chômage s'est accélérée au
cours du premier semestre 2007. Avec un taux de chô- 80 000
mage de 11,1 à la fin du premier semestre 2007, la 1990 1992 1996 1998 2000 2002 2004 20061994
1993 1997 1999 2001 2003 2005 20071991 1995réduction du chômage est plus forte en Languedoc-
Source: DRTEFPRoussillon qu'au niveau national. En un an, le taux de
chômage a diminué de 1,4 point par rapport à la fin du
Emploi salarié dans le secteur privé - Sources : INSEE - URSSAFpremier semestre 2006. En France le recul du chôma-
ge était de 1 point.
Le champ retenu pour l'analyse comprend le secteur privé à l'exception :
Ainsi la réduction de l'écart du taux de chômage entre - des salariés cotisant à la MSA (dispersés dans l'agroalimentaire, la construc-
tion, le commerce de gros, les services financiers...),le Languedoc-Roussillon et le niveau national se pour-
- des postes " Administration " et " Activités associatives et extraterritoriales ",
suit. - de l'intérim,
- des grandes entreprises nationales (La Poste, France-Télécom, EDF-GDF,Il y avait 95500 chômeurs de catégorie 1 en juin 2007
SNCF, Banque de France, Air France),
contre 105300 en juin 2006. Cette baisse de 9800 en - des salariés à domicile,
- des stagiaires AFPA,un an est l'une des plus importante sur une année.
- des caisses de congés payés.
Le champ étudié couvre près de 61 % de l'emploi salarié total du Languedoc-
Roussillon, et 53 % de l'emploi total languedocien.
Les séries présentées sont des données brutes.
ISSN n° 1286-4218www.insee.fr
Directeur de la publication: Henri THERON
© INSEE 2007
INSEE Languedoc-Roussillon - 274, allée Henri II de Montmorency - 34064 Montpellier CEDEX 2
(*)Téléphone: 0467157000 - Télécopie: 0467157171 - Information du public : 08 25 88 94 52
(*)Mél: insee-contact@insee.fr 0,15 F la minute

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.