La France n'échappe pas à la récession

De
Publié par

L'année 2008 restera marquée par de nombreux évènements exceptionnels. Le prix du pétrole passe le seuil des 115 dollars le baril en juillet avant de s'effondrer en fin d'année, le prix des créales flambe, les déboires du marché américain (subprimes) amorcés en 2007 déclenchent, avec l'effondrement de la banque Lehman Brothers le 15 septembre 2008, une crise de confiance généralisée dans le système financier qui contamie l'ensemble de l'économie mondiale.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 27
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

CONTEXTE NATIONAL
La France
n'échappe pas à la récession
L'année 2008 restera marquée par de nombreux évènements
exceptionnels. Le prix du pétrole passe le seuil des 115 dollars
le baril en juillet avant de s'effondrer en fin d'année, le prix
des céréales flambe, les déboires du marché américain
(subprimes) amorcés en 2007 déclenchent, avec l'effondrement
de la banque Lehman Brothers le 15 septembre 2008, une crise
de confiance généralisée dans le système financier
qui contamine l'ensemble de l'économie mondiale. La France,
comme la plupart des pays les plus industrialisés n'échappera
pas longtemps à la tourmente. Tous les indicateurs
de l'économie française sont impactés. La consommation
ralentit dès le début d'année, la dégradation de la demande
extérieure entraîne une baisse des exportations, la réduction
de l'investissement se confirme. Enfin, le marché du travail
perd de nombreux emplois en fin d'année. Le chômage,
dont la baisse s'est enrayée dès le deuxième trimestre,
marque une forte hausse en fin d'année.
activité s'est nettement dégradée dans l'industrie automobile qui accuse la plus forte
les économies avancées en fin d'année dégradation de ses exportations avec près deL'
e 10 % de moins qu'en 2007.2008 (-1,5 % après -0,2 % au 3 trimestre).
Les ménages, confrontés à la baisse de la
Décélération de l'activité en 2008valeur de leur patrimoine et à la dégradation
du marché du travail, ont continué de réduire
Le recul de l'activité, amorcé au printemps,
leurs dépenses. Parallèlement, le faible taux
s'accentue ensuite à l'automne. La production
d'utilisation de leurs capacités de production
manufacturière, qui enregistrait un rythme de
et le durcissement des conditions de finance-
croissance solide depuis 2004, baisse de 1,6 %.
ment ont conduit les entreprises à réduire for-
Si la production de biens d'équipement pro-
tement leurs dépenses d'investissement et
gresse réellement (+4,2 après +2,5 %), la pro-
d'emploi. L'économie française connaît en
duction de biens intermédiaires chute
2008 un net ralentissement, enregistrant la
(-3,1 % après +1,3 %) et celle d'automobiles
croissance la plus faible (+0,4) depuis ces
marque une forte baisse (-9,3 % après +5,8 %).
trois dernières années (+2,3 % en 2007 et
L'agriculture et l'industrie agroalimentaire
+2,2 % en 2006).
ralentissent (+0,7 % après 1,5 %). La produc-
tion énergétique est quant à elle dynamique
Le solde commercial avec +2,2 % (après -0,4 %). La construction
se détériore fortement baisse très sensiblement (+0,2 % après
+5,4 %).ePour la 5 année consécutive, le déficit
Enfin, la production de services affiche en
commercial de la France se dégrade. Il se
2008 la plus faible progression depuis 1994,
creuse encore plus fortement en 2008 pour
freinée en particulier par les transports (+0,4 %
atteindre -48,2 milliards d'euros (soit 2,5 points
après +3,9 %) et les services aux particuliers
de PIB, un ratio que l'on n'avait plus connu
(+0,5 % après +2,2 %).
depuis 1982).
Les exportations en volume ont diminué La consommation des ménages
( -0,2 % après +2,6 % en 2007) et les impor- est bien morose
tations n'ont que légèrement progressé (+0,8 %
après +5,4 %). Le ralentissement des expor- Si les dépenses de consommation des
tations aura touché en 2008 tous les produits ménages augmentaient chaque année de plus
industriels sauf les biens d'équipement. C'est de 2 % depuis dix ans, elles n'ont progressé
Insee Picardie - Bilan économique et social 2008 5CONTEXTE NATIONAL
en 2008 que de 1 %. Les achats de produits
manufacturés, privilégiés en 2007 avec +4,9 %,
diminuent de 0,6 %. Les ventes d'automobiles
en volume régressent (-3,1 % après +3,6 %),
Les dépenses de produits alimentaires sta-
gnent (-0,1 % après 1,2 %), ces derniers ayant
connu une forte augmentation de prix (+1,3 %
contre +2,3 % en 2007). La consommation
énergétique a bien peu augmenté (+0,6 %) en







regard d'un automne et d'un hiver 2008 plus
froids qu'en 2007. Les ménages ont également

fortement restreints leurs dépenses de con-
sommation de services (+1,3 % contre +2,3 %
en 2007). En effet, la consommation de servi-
ces aux particuliers stagne en 2008 après
contre +2,1 % en 2007) et les dépenses de
télécommunications ralentissent également.
L'investissement se contracte,
les entreprises déstockent

L'investissement semble se stopper net en
2008 (+0,6 % après +6,5 %). L'investissement
des entreprises non financières progresse à

un rythme nettement plus faible qu'en 2007
(+2,6 % après 8,7 %).


Pour la première fois depuis 1993 l'inves-
tissement des ménages diminue fortement ’ ( !! )
(-1,4 % après +5,5 %). !!" ! "# %" " &
Les entreprises non agricoles déstockent $ !




massivement en fin d'année.
L'emploi se dégrade, le chômage
marque une hausse en fin d'année
Face à une activé ralentie, le marché du
travail se dégrade dès le printemps, plus de
140 000 emplois salariés seront ainsi perdus
dans les secteurs marchands sur l'année 2008.
La baisse du nombre d'emplois intérimaires est
elle aussi particulièrement forte (-139 000 em-
plois pour l'année).
Le bilan est positif sur l'année mais moin-
dre qu'en 2007 pour les emplois du secteur de
la construction, du tertiaire hors intérim ainsi
que dans les secteurs non marchands.
Des pertes d'emploi de plus en plus im-
portantes tout au long de l'année 2008 auront
fortement augmenté le taux de chômage. Ainsi,
+7,8 % de la population active française est
eau chômage au 4 trimeste 2008.
Nathalie SALOMON
Insee
D'après "Note de conjoncture",
Insee Conjoncture mars 2009
et "Les comptes de la Nation en 2008",
Insee première n°1236 mai 2009
Pour en savoir plus
www.insee.fr "Thèmes" - "Conjoncture"
"Analyse de la conjoncture"
Insee Picardie - Bilan économique et social 20086

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.