La région fragilisée par la crise économique

De
Publié par

L'Alsace n'a pas échappé à la crise et à ses conséquences. Elle a connu, en 2009, une forte contraction de son activité, souffrant peutêtre plus que d'autres régions de ses spécificités : le poids de l'industrie et la forte dépendance internationale.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 19
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

SYNTHÈSE
La région fragilisée
par la crise économique
a crise économique mondiale En France, après un fort repli fin connu, en 2009, une forte contrac-L semble avoir atteint son pa- 2008 et début 2009, l'activité se re- tion de son activité, souffrant peut-
roxysme au premier trimestre 2009. dresse à partir du deuxième tri- être plus que d'autres régions de
Àpartirdudeuxièmetrimestre,quel- mestre après quatre trimestres ses spécificités : le poids de l'in-
ques signaux moins négatifs appa- consécutifs de baisse du PIB. Sur dustrieetlafortedépendanceinter-
raissent. Au troisième trimestre, la l'ensemble de l'année 2009, le PIB a nationale.
sortie de récession se précise dans reculé de 2,5 %, soit la plus forte
laplupartdespaysavancés,grâceà baisse depuis l'après-guerre. Entamée à l'automne 2008, la forte
l'amélioration des conditions finan- contraction de l'activité s'est pro-
cières et aux plans de relance mis Fin 2009, l'investissement des en- longée jusqu'à l'été 2009.À partir du
en œuvre au cours de l'année. treprisesesttoujoursenrecul(-1,1% troisième trimestre, la reprise est
au quatrième trimestre) mais de fa- amorcée, mais de manière très pro-
çon moins prononcée qu'en début gressive et variable selon les sec-Redressement
d'année, du fait du redémarrage de teurs.des économies avancées
l'activité en cours d'année et de
en milieu d'année
conditions de financement moins Signe du contexte économique
dégradé, le nombre de défaillancesdéfavorables.LaconsommationdesFace aux conditions d'octroi de
d'entreprises dans la région est encrédits instaurées par les banques ménagesaaugmentésurl'ensemble
nette augmentation. Parallèlement,etàlahaussedestauxd'intérêt,les de l'année de 0,7 %. Cette crois-
sance repose, pour l'essentiel, sur celui des créations d'entreprisesménages et les entreprises ont eu
la forte progression des achats estenpleinessor. Lenouveausta-des difficultés pour trouver des fi-
d'automobilesavantlaréductionde tut d'auto-entrepreneur, créé ennancements. Toutefois, l'action des
la "prime à la casse". 2009, a encouragé la création etÉtats et des banques centrales a
généré plus de 7 700 nouvelles en-permisauxmarchésinterbancaires
Cette amorce de reprise d'activité treprises. Mais hors auto-entrepri-puis aux financiers de se
vient progressivement soutenir ses, le nombre de créations a sen-normaliser progressivement. En
l'emploi, mais insuffisamment puis- siblement diminué (-22 %) par rap-conséquence, les conditions de fi-
port à l'année précédente.Tous lesqu'il continue de se replier même sinancement des ménages et des
secteurs sont concernés hormisentreprisessesontnettementamé- ladiminutiondel'emploisalariédes
celui de l'activité de "production etliorées courant 2009, notamment secteurs marchands s'est ralentie
commerce d’électricité" qui béné-via la baisse des taux, même si el- au quatrième trimestre Ce ralentis-
ficie du développement des éner-les sont restées globalement res- sement provient d'un moindre repli
gies renouvelables.trictives. dans l'industrie et la construction et
d'une reprise de l'intérim.Le taux de
Mi-2009, les principales écono- chômage en France métropolitaine Leséchangesextérieursontégale-
mies avancées sont sorties quasi- s'établit à 9,6 % fin 2009, en hausse ment été affectés par la crise mon-
ment au même moment de la ré- de 1,8 point sur un an. diale qui a déclenché une chute bru-
taledescommandesétrangères.Lescession mondiale. Elles ont toutes
exportationsetlesimportationsrecu-bénéficié,àdesdegrésdivers,dela Les conséquences de la crise
lent respectivement de 16 et 18 %normalisation des marchés finan-
en Alsace par rapport à l'année précédente etciers, du rebond des importations
des pays émergents et du soutien se situent au niveau de 2004.L'Alsace n'a pas échappé à la
des plans de relance. criseetàsesconséquences.Ellea
4
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 17· L'année économique et sociale 2009 · juin 2010SYNTHÈSE
Tous les secteurs industriels sont comme animales.Les rendements hausse dès le deuxième trimestre
concernés par la récession.Face à ont été élevés et ont assuré une 2009, notamment dans le
cette situation, les entreprises in- hausse sensible des volumes tant Haut-Rhin.
dustrielles ont massivement différé descéréales etdelaviticultureque
leurs investissements. Alors qu'en des fruits et légumes. La dégradation du marché du tra-
2008 ceux-ci avaient connu une vail est tangible au travers de
progression notable en lien avec Le bilan touristique de la région l'augmentation du taux de chô-
des projets d'envergure, en 2009, est globalement favorable.L'Alsace mage.Déjà reparti à la hausse dès
ils reculent de 24 %. est d'ailleurs la seule région fran- lequatrièmetrimestre2008,ilafor-
çaise affichant une hausse de la tement progressé tout au long de
L'activitéimmobilièrea aussisouf- fréquentation hôtelière (+0,6% de l'année pour atteindre 8,8 % fin
fert du climat d'incertitude ambiant. nuitées),soutenuecommeen2008, 2009. Avec +2 points en un an,
Peu de nouveaux programmes ont par la clientèle française. Quant aux l'Alsace connaît la progression la
étélancés en 2009 etlenombre de campings,ilsontconnuunnetregain plusfortedesrégionsdeFrancemé-
logements commencés a chuté de d'intérêt (+11 % de nuitées). Les tropolitaine et se situe à un niveau
22 % par rapport à 2008. Mais conditions météorologiques meilleu- encore jamais atteint.
grâce à la reprise des ventes d'ap- resqu'en2008ontcontribuéàceré-
partementsaudeuxièmesemestre, sultat. Les conséquences de la détério-
dynamisée par l'investissement lo- ration du marché du travail se tra-
catif,lesencours enfind'année ont duisent au premier trimestre 2009Poursuite
diminué de moitié par rapport à paruneremontéedeplusde3%du
des réductions d'emplois
2007. nombred'allocatairesdurevenumi-
nimum d'insertion (RMI) alors que
La baisse continue de l'emploi enDans le domaine des transports, celui-ci s'était stabilisé durant
2008, qui s'était accélérée en finlesventesdevoituresparticulières, l'année2008.Lerevenudesolidari-
d'année, s'est amplifiée en 2009.dopées par le bonus écologique et té active (RSA) a été mis en place
erSur cette seule année, l'Alsace ala prime à la casse, ont entraîné en métropole au 1 juin 2009.Sept
perdu 2,6 % de ses effectifs sala-uneaugmentationde14 %desim- mois après la mise en œuvre du
riés. Malgré les mesures de chô-matriculations de véhicules neufs. RSA, on dénombre en Alsace 45
Le trafic poids lourds, tributaire des mage partiel mises en place, d'a- 000allocataires,sachantquelapo-
contrats industriels et commer- bord pour le secteur industriel et pulation concernée est plus large
ciaux, affiche une nouvelle baisse notamment le textile-cuir et l'auto- que celle des anciens bénéficiaires
de 4 % après celle de 3 % enre- mobile, puis pour l'ensemble des du RMI et de l'allocation de parent
branches, les restructurations etgistrée en 2008.L'activité portuaire isolé.
réductions d'emplois se sont pour-s’est également contractée tout
suivies dans tous les secteurs decomme celle des aéroports qui ont Dans le contexte de ralentisse-
l'industrie et dans la constructionenregistré une baisse de la fré- ment économique, le taux d'inser-
puis étendues au commerce et auxquentation et de trafic fret. Seul le tion dans la vie active des jeunes
activitésdeservices etce,danslestrafic TER progresse, mais dans sortant du système scolaire est en
deux départements.une moindre mesure que les an- netrecul,comparéà2008.Lasitua-
nées précédentes. L'emploi intérimaire a joué son rôle tion continue d'être plus favorable
de variable d'ajustement et a suivi pourlesjeunesissusdel'apprentissage.
La situation conjoncturelle de les fluctuations de la conjoncture.
l'agricultureen2009estmarquée L'intérim a fortement chuté entre
l'automne 2008 et le printempspar la baisse des prix de la plu- Jacqueline FINEL
2009 (-33 %), mais est reparti à lapart des productions végétales
5
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 17· L'année économique et sociale 2009 · juin 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.