Le commerce extérieur en Haute-Normandie en 2004 : Forte hausse des importations

De
Publié par

En 2004, l'envolée des cours du pétrole brut a entraîné une nette augmentation en valeur des importations de produits énergétiques amplifiée par un phénomène de rattrapage des reports de fin 2003. La région accuse ainsi un déficit commercial, ce qui n'avait pas eu lieu depuis plus de cinq ans. Elle se positionne au cinquième rang des régions pour l'import et au sixième pour l'export.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 3
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

LE COMMERCE EXTÉRIEUR EN HAUTE-NORMANDIE EN 2004
Forte hausse des importations
Francis COUVOUT
LES ÉCHANGES EXTÉRIEURS EN HAUTE-NORMANDIE hausse de +38% (après +3% en 2003)En 2004, l’envolée des cours du
25 mais aussi les produits pétroliers raffi-
pétrole brut a entraîné une
nés. La part des dans
ImportationsExportationsnette augmentation en valeur les importations régionales gagne ainsi
20
près de six points à 45%. Les produitsdes importations de produits
agricoles sont en baisse sensible (-15%),
énergétiques amplifiée par un comme ceux de la plupart des industries15
agroalimentaires, en particulier ceux dephénomène de rattrapage des
la viande et du lait. Par contre, les biens
reports de fin 2003. La région 10 de consommation et plus encore les pro-
accuse ainsi un déficit duits de la pharmacie sont en forte
hausse (+30%) après une quasi-stagna-
5commercial, ce qui n’avait pas
tion en 2003. L’automobile progresse lé-
eu lieu depuis plus de cinq ans. gèrement grâce à un sursaut en fin
0 d’année. En fait, un ralentissement desElle se positionne au cinquième
1999 2000 2001 2002 2003 2004 importations d’équipements automobiles
rang des régions pour l’import Source : Direction interrégionale des Douanes Unité : milliard d’euros et une accélération continue de celles de
véhicules sont observés. Les biens inter-et au sixième pour l’export.
produits de la pharmacie-parfumerie.
médiaires ne progressent que de +5% au
Cette dernière branche, nettement domi-
lieu de +8% en 2003, tributaires en partie
nante dans le secteur des biens de
du ralentissement de la chimie organiquen 2004, le commerce extérieur se consommation en Haute-Normandie,
(+2% après +21%). En revanche, lesEcaractérise par une forte hausse connaît en général une forte croissance
biens d’équipement, entraînés par la mé-de la valeur des importations face à des (+13% et +12% en 2003 et 2002). L’auto-
canique et l’électronique-électricité, fontexportations beaucoup moins dynami- mobile a commencé l’année 2004 sur sa
preuve de beaucoup plus de dynamismeques, en Haute-Normandie (+18% lancée du 2e semestre 2003, puis a net-
(+19% pour chacun des deux secteurscontre +1%) comme en France (+13% tement ralenti au point de terminer
en 2004 contre respectivement +2% et +4%). L’environnement internatio- l’année sur un recul global de -7%,
-1% en 2003).nal y est pour beaucoup. contre +7% en 2003. Les biens intermé-
Au total, la région qui avait su maintenirLes exportations haut-normandes diaires sont en augmentation de +8%
en 2003 un solde positif face à une Francesont concentrées autour de quelques (-3% en 2003) entraînés par la reprise
déficitaire, enregistre en 2004 un déficit deproduits. Quatre d’entre eux totalisent des exportations de produits de la chimie
-1,9 milliard d’euros (données brutesprès de la moitié de ces exportations. Ce et plus précisément d’un rebond assez
sont, par ordre d’importance, ceux de la exceptionnel de ceux de la chimie orga- IMPORTATIONS DE LA HAUTE-NORMANDIE
construction automobile, du raffinage du nique, produits en forte accélération 25
pétrole, de la pharmacie et de la chimie depuis le printemps (+22% sur l’année
organique. Avec plus de 19 milliards après -3% en 2003). Dans chacune des
20d’euros, les exportations haut-norman- trois branches des biens d’équipement,
des se maintiennent à leur meilleur le sens des évolutions s’est renversé par Total des importations
niveau. Les évolutions sont cependant rapport à 2003 ; le dynamisme de l’aéro-
15
contrastées suivant les grands groupes nautique et de l’électronique compense
de produits, et souvent en sens inverse Autres importationsla faiblesse de la mécanique. Enfin, les
de celles constatées en 2003, à l’excep- 10exportations de produits énergétiques
tion de l’énergie. Ainsi les produits agri- connaissent une forte hausse de +18%
coles accusent une baisse sensible (après +7%) expliquée en partie par l’en-
5(-15% après +12% en 2003). Dans les volée des cours du pétrole brut.
biens de consommation, la belle tenue Produits énergétiquesDe leur côté, les importations bondis-
de l’édition-imprimerie et dans une sent à 21 milliards d’euros, soit 3,2 mil- 0
moindre mesure du cuir-habillement sont 1994 1996 1998 2000 2002 2004liards de plus qu’en 2003. C’est d’abord
loin de compenser la chute de -10% des Source : Direction interrégionale des Douanes Unité : milliard d’eurosle pétrole brut qui alourdit la dépense, en
CAHIER D’AVAL n° 69 - Juin 2005 19
ACTIVITÉS
ÉCONOMIQUESDouanes CAF/FAB). Hors énergie, la ba- tomobile, biens d’équipement et agricul- brut, Royaume-Uni et Arabie Saoudite,
lance commerciale de la région reste lar- ture-sylviculture-pêche sont en baisse puis viennent assez loin derrière l’Alle-
gement positive avec un excédent de +5,6 sensible. Le taux de couverture de l’en- magne et la Norvège. Les principaux
milliards d’euros, en baisse néanmoins de semble du commerce extérieur de la clients sont le Royaume-Uni qui achète
-16% sur un an. Mis à part l’énergie, les Haute-Normandie passe de 1,06 à 0,91, 13% des ventes régionales devant
autres grands secteurs sont excédentaires presque égal à celui de la moyenne natio- l’Espagne et la Belgique avec un peu
ainsi que les trois secteurs les plus impor- nale. La Haute-Normandie se situe au cin- moins de 10% chacune. En 2004, 62%
tants dans la région pharmacie-parfu- quième rang des régions pour les des exportations de la Haute-Normandie
merie, automobile et chimie. L’excédent de importations et au sixième pour les expor- sont destinées à l’Union européenne,
la chimie, multiplié par quatre en un an, tations, dépassée de très peu par Midi-Py- dont 45% pour la Zone Euro. Seuls 44%
permet une hausse de +30% de celui des rénées. La part des échanges extérieurs de ses importations proviennent de
biens intermédiaires. A l’inverse, la baisse de la Haute-Normandie dans la France fai- l’Union européenne et 29% de la Zone
de près de -40% de l’excédent de la phar- blit très légèrement pour les exportations à Euro. Cet écart tient à l’importance des
macie-parfumerie entraîne une baisse 5,8% et reste stable à 5,6% pour les approvisionnements en pétrole brut dans
quasi-similaire (-36%) de celui des biens importations. ses échanges extérieurs. Au niveau na-
de consommation. L’excédent des IAA est Les principaux fournisseurs de la tional, l’Union européenne totalise à peu
en hausse de près de +20%, par contre Haute-Normandie en 2004 sont une fois près trois cinquièmes des entrées et des
ceux des trois autres grands secteurs, au- de plus les deux producteurs de pétrole sorties entre la France et l’étranger
Nouveau sur le site : www.insee.fr/haute-normandie
La conjoncture
Des graphiques
Taux de chômage L’Insee Haute-Normandie ouvre sur son site internet un
(% de la population active)
nouvel espace dans la rubrique
15,0
14,0
13,0 LA RÉGION EN FAITS ET CHIFFRES
12,0
11,0
L’internaute a accès aux dernières données concernant
10,0
9,0 neuf thèmes différents :
8,0
7,0
1 2341 2 341 2 3 4 1 2341 2 3 4 1 23 4 1 2341 évolution de l’emploi, taux de chômage,
1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005
demandeurs d’emploi,
Eure Seine- Maritime Haute- Normandie France
créations et défaillances d’entreprises,
C r éa t ions d'e nt r e pr is e s
e
(base 100 au 2 t r imest r e 1997)Créations d’entreprises agriculture, construction, tourisme,
(base 100 au 2e trimestre 1997)
immatriculations de voitures particulières
150,0
140,0
130,0
120,0 Les données sont disponibles pour l’Eure, la Seine-Maritime,
110,0 la Haute-Normandie et la France.
100,0
90,0
80,0 Des tableaux
2341 2341 2341 2341 2 341 2341 2 341 2341 CONSTRUCTION (LOGEMENTS)
1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 Unités : logements - Données brutes
Évolution (%)
er e e e er1 trimestre 2 trimestre 3 trimestre 4 trimestre 1 trimestre par rapport au
Haute-Nor mandie Cr éations pur es (H.-Nor mandie) Fr ance 2004 2004 2004 2004 2005 sur un ane4 trim 2004
Haute-Normandie
Logements autorisés 1 954 2 586 2 412 2 976 2 772 -6,9 42,3
individuels purs 1 129 1 363 1 096 1 145 1 420 24,0 17,5
individuels groupés 255 339 242 563 367 -34,8 38,1Et aussi…
collectifs 570 884 1 074 1 268 985 -22,3 93,1
Logements commencés 1 938 2 055 1 629 1 801 2 580 43,3 6,0
individuels purs 1 068 1 034 959 1 050 1 056 0,6 0,5- des séries longues individuels groupés 223 341 157 249 278 11,6 -0,1
collectifs 647 680 513 502 1 246 148,2 17,3
France- une brève analyse Logements autorisés 97 807 106 485 111 815 122 084 111 053 -9,0 19,7
individuels purs 47 684 49 395 49 154 46 607 49 066 5,3 5,6
individuels groupés 11 910 13 414 15 033 15 809 14 026 -11,3 24,4-des notes méthodologiques collectifs 38 213 43 676 47 628 59 668 47 961 -19,6 36,0
Logements commencés 82 851 87 641 89 186 90 500 93 412 3,2 15,2
individuels purs 41 481 43 903 43 123 44 859 42 610 -5,0 9,0- des définitions
individuels groupés 10 402 10 693 10 792 10 808 12 102 12,0 20,2
collectifs 30 968 33 045 35 271 34 833 38 700 11,1 22,2
Source:Ministèredel'Equipement -SES
20 CAHIER D’AVAL n° 69 - Juin 2005

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.