Le PIB aquitain repart à la hausse en 2010

De
Publié par

En 2010, le produit intérieur brut de l’Aquitaine s’élève à 86,3 milliards d’euros courants et représente 4,5 % du PIB national. Cette année-là, certains signes laissaient envisager un début de sortie de crise. Après une quasi-stabilité en 2009, le PIB régional progresse en volume de 2 %. La valeur ajoutée régionale augmente dans le secteur tertiaire marchand et non marchand, dans l’industrie et l’agriculture. Dans la construction, elle diminue encore plus que l’année précédente. Le tertiaire marchand contribue le plus à la croissance de la valeur ajoutée. La richesse régionale repose de plus en plus sur le tertiaire tandis que les parts des valeurs ajoutées agricoles et industrielles se réduisent. Le PIB par emploi, 65 700 euros, inférieur de 10 % à celui de la France métropolitaine, classe l’Aquitaine au huitième rang des régions. Le PIB aquitain augmente de 2 % en 2010 78 % de la richesse aquitaine proviennent du tertiaire Recul accentué de la valeur ajoutée dans la construction Le tertiaire marchand, une valeur sûre Le PIB par emploi, inférieur de 10 % à celui de la métropole Encadrés Comptes nationaux : passage à la base 2005 Définitions
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

n° 14 - septembre 2012
Le PIB aquitain repart à la hausse en 2010
Mireille Dalla-Longa
En 2010, le produit intérieur brut de l’Aquitaine s’élève à 86,3 milliards d’euros courants et re-
présente 4,5 % du PIB national. Cette année-là, certains signes laissaient envisager un début de
sortie de crise. Après une quasi-stabilité en 2009, le PIB régional progresse en volume de 2 %.
La valeur ajoutée régionale augmente dans le secteur tertiaire marchand et non marchand,
dans l’industrie et l’agriculture. Dans la construction, elle diminue encore plus que l’année pré-
cédente.
Le tertiaire marchand contribue le plus à la croissance de la valeur ajoutée. La richesse régionale
repose de plus en plus sur le tertiaire tandis que les parts des valeurs ajoutées agricoles et indus-
trielles se réduisent.
Le PIB par emploi, 65 700 euros, inférieur de 10 % à celui de la France métropolitaine, classe
l’Aquitaine au huitième rang des régions.
Le PIB aquitain augmente de2%en 2010
En 2010, le produit intérieur brut (PIB) de l’Aquitaine s’élève à 86,3 milliards d’euros courants. Il représente
4,5 % du PIB national, ce qui situe l au sixième rang des régions métropolitaines, derrière
l’Île-de-France, Rhône-Alpes, Provence - Alpes - Côte d'Azur, Nord - Pas-de-Calais et Pays de la Loire.
En volume, soit à prix constants, le PIB aquitain croît de 2 % par rapport à 2009, année où il est resté stable.
En France métropolitaine, le PIB progresse de 1,5 % après avoir baissé de 2,7 % l’année précédente.
En 2009, l’Aquitaine a mieux résisté dans le contexte difficile de crise que d’autres régions, notamment
grâce à son dynamisme démographique et à ses activités plutôt orientées vers l’économie présentielle. Dans
toutes les autres régions, hormis la Corse, le PIB a diminué en 2009. En revanche, la hausse est générale en
2010 dans une perspective de redémarrage de l’économie. Elle varie de 1,0 % pour l’Île-de-France à 2,6 %
pour Rhône-Alpes. Avec cette dernière, trois autres régions affichent une meilleure croissance de leur PIB
que l’Aquitaine : Corse, Midi-Pyrénées et Pays de la Loire.
Le PIB progresse dans toutes les régions métropolitaines en 2010
France de province : 1,7 %Nord -
Pas-de-Calais
France métropolitaine : 1,5 %
Haute- Picardie
Normandie
Basse-
Normandie
LorraineÎle-de-France
Champagne-
Alsace
Bretagne Ardenne
Pays de la Loire
Centre
Franche-
Bourgogne Comté Taux d’évolution
2010/2009
%
Poitou- 1,9
Charentes
Limousin 1,5
Rhône-Alpes 1,1
Auvergne
Aquitaine
Provence - Alpes -
Midi-Pyrénées Côte d’Azur
Languedoc-
Roussillon
© IGN - Insee 2012
Corse
Taux d’évolution du PIB 2010/2009 par région
Source : Insee, Comptes régionaux base 2005
Les comptes 2009 sont semi-définitifs et les comptes 2010 sont provisoires.
Le PIB aquitain repart à la hausse en 2010 1/3 © Insee 2012 78 % de la richesse aquitaine proviennent du tertiaire
La valeur ajoutée régionale en 2010 provient surtout du secteur marchand (53 %) et non marchand
(25 %). Le reste est produit par l’industrie (11 %), la construction (7 %) et l’agriculture (4 %). Le secteur
tertiaire produit la majeure partie de la richesse et sa part croît régulièrement au détriment de celles de l’in-
dustrie et de la construction.
En 2010, la valeur ajoutée régionale augmente de 2,8 % en valeur. Comme au niveau national, elle s’accroît
dans quatre des cinq grands secteurs économiques. Elle diminue seulement dans celui de la construction :
- 4,6 % en Aquitaine, un taux proche de celui observé en France métropolitaine.
Recul accentué de la valeur ajoutée dans la construction
Ce repli dans la construction s’est accentué, il succède à une baisse de 1,2 % l’année précédente. La cons-
truction supporte encore la réduction des investissements des ménages qui se traduit par un recul de 3 %
des mises en chantier de logements. De leur côté, les entreprises et les collectivités resserrent aussi les
cordons de leur bourse : les mises en chantier de locaux non résidentiels chutent de 23 %. Ainsi, en 2010,
on compte 12 000 logements commencés de moins par rapport à 2007, année d’embellie pour la construc-
tion. Les surfaces de locaux à usage autre qu’habitation se sont réduites de près d’un million de mètres
carrés.
Le tertiaire marchand, une valeur sûre
La valeur ajoutée du tertiaire marchand progresse de 3,5 %. Ce secteur contribue le plus fortement à la
croissance de la valeur ajoutée régionale. La reprise du transport routier de marchandises, une forte hausse
du nombre de passagers de l’aéroport de Bordeaux ou encore une bonne saison touristique marquée par le
retour de la clientèle étrangère, participent à ce résultat.
Le secteur marchand fortement contributeur en 2010
Tertiaire marchand
Tertiaire non marchand
Agriculture
2010
Industrie 2009
Construction
- 1,5 - 1 - 0,5 0 0,5 1 1,5 2
Contributions sectorielles à l’évolution de la valeur ajoutée aquitaine en 2009 et 2010
Source : Insee, Comptes régionaux - base 2005
La contribution de chacun des secteurs résulte de l’évolution du secteur pondérée par son poids
dans la VA régionale.
Les comptes 2009 sont semi-définitifs et les 2010 provisoires.
La valeur ajoutée industrielle aquitaine est en légère hausse en 2010 alors qu’elle chutait de 11 % l’année
précédente. Elle contribue positivement à l’évolution de la valeur ajoutée régionale en 2010. Les exporta-
tions de produits de la construction aéronautique et spatiale (285 Airbus vendus en 2010) et de produits
pharmaceutiques bénéficient du redressement du commerce mondial. Les exportations de vins continuent
de progresser, notamment à destination de la Chine et Hong Kong avec des hausses à trois chiffres.
Dans l’agriculture, le fort renchérissement du prix des céréales explique en partie la hausse de la valeur
ajoutée. L’agriculture “pèse” deux fois plus dans la région qu’en France. Elle représente près de 10 % de la
evaleur ajoutée agricole nationale et l’Aquitaine occupe ainsi le 2 rang des régions derrière Cham-
pagne-Ardenne.
Le PIB par emploi, inférieur de 10 % à celui de la métropole
Plus une région compte d’habitants et surtout d’emplois, plus elle est en mesure de réaliser un PIB élevé. Les
indicateurs de PIB par emploi et de PIB par habitant permettent de s’affranchir de cet effet “taille”.
Le PIB par emploi atteint 65 700 euros en 2010. Il est inférieur de 10 % à celui de la France métropolitaine,
compte tenu du poids de l’Île-de-France. Par contre, il est un peu plus élevé que celui de la France de pro-
vince. Il place l’Aquitaine au huitième rang des régions métropolitaines. Le caractère présentiel de l’éco-
nomie régionale, et donc une plus forte proportion d’emplois à faible valeur ajoutée, explique en partie cette
situation.
Le PIB aquitain repart à la hausse en 2010 2/3 © Insee 2012eL'Aquitaine au 5 rang des régions pour la hausse du PIB en 2010
France
Aquitaine Province
métropolitaine
PIB en millions d’euros courants..................... 86 270 1 325 076 1 897 474
Part dans le PIB national (%)....................... 4,5 69,8 ///
Évolution 2010/2009 du PIB en volume (%) ............ 2,0 1,7 1,5
PIB par habitant en euros courants................... 26 625 25 913 30 135
PIB par emploi en euros.................... 65 722 65 467 72 308
Le produit intérieur brut en 2010 en Aquitaine
Source : Insee, Comptes régionaux - base 2005
Les comptes 2009 sont semi-définitifs et les 2010 provisoires.
Le PIB par habitant, à 26 600 euros, situe l’Aquitaine au sixième rang. Elle est devancée par l’Île-de-France,
Rhône-Alpes, Alsace, Provence - Alpes - Côte d’Azur et Midi-Pyrénées. Le PIB par habitant n’est pas un indi-
cateur de richesse ou de revenu de la population, il ne permet pas non plus de rendre compte des inégalités
de revenu. Dans la région, les 10 % de ménages les plus aisés ont un niveau de vie 3,2 fois plus élevé que
celui des 10 % des ménages les plus modestes.
Comptes nationaux : passage à la base 2005
Le passage à la base 2005 consiste essentiellement à produire et publier les comptes dans la nouvelle no-
menclature d’activités française - NAF révision 2 d’une part, et à intégrer les résultats du nouveau dispositif
d’élaboration des statistiques annuelles d’entreprises (Esane) d’autre part. Le passage à la nouvelle base a
par ailleurs été l’occasion d’introduire de nombreuses améliorations dans la mesure de l’activité dissimulée,
l’action sociale, les échanges extérieurs, etc. La base 2005 comporte peu de changements conceptuels.
Les données en base 2005 ne sont pas comparables avec celles qui étaient présentées en base 2000 (les valeurs
ajoutées régionales par branche étaient publiées dans la Nomenclature économique de synthèse - NES14).
Les données régionales en base 2005 pour les années 1995 à 2007 seront mises à disposition au printemps 2013.
Définitions
Produit Intérieur Brut
Le PIB est égal à la somme des valeurs ajoutées brutes des différents secteurs institutionnels ou des diffé-
rentes branches d’activité, augmentée des impôts moins les subventions sur les produits (lesquels ne sont
pas affectés aux secteurs et aux branches d’activité).
PIB en valeur
Le PIB est dit “en valeur” ou “nominal” si ses différentes composantes sont évaluées aux prix de l’année en
cours (PIB à prix courants).
PIB en volume
Le PIB est dit “en volume” ou “réel” si les montants qui le constituent ont été évalués aux prix d’une année
donnée choisie comme année de base (PIB à prix constants).
PIB par habitant
Le PIB est rapporté à la population moyenne. Ce ratio n’indique pas comment s’effectue le partage de la va-
leur ajoutée. Il ne peut servir à mesurer le niveau de richesse des habitants.
PIB par emploi
Le PIB est rapporté à l’emploi total moyen au lieu de travail.
Valeur ajoutée
Différence entre la valeur des biens et services produits par une entreprise ou une branche et celle des biens
et services utilisés pour la production, dite des “consommations intermédiaires”. La valeur ajoutée est dite
“brute” si les frais engagés pour la reconstitution du capital (amortissement des bâtiments, machines, etc.)
ne sont pas déduits, “nette” s’ils le sont.
Pour en savoir plus
Produits intérieurs bruts régionaux et valeurs ajoutées régionales de 2008 à 2010
www.insee.fr Thèmes - Économie - Économie générale - Données détaillées - Aquitaine
Tableaux de l’économie française - Édition 2012
Insee Références - février 2012
L’année économique et sociale 2010 en Aquitaine
Le dossier Insee Aquitaine n° 74 - mai 2011
(Version imprimable de : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=4&ref_id=19000)
Le PIB aquitain repart à la hausse en 2010 3/3 © Insee 2012

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.