Les chiffres du 3ème trimestre 2001

De
Publié par

Indicateurs de conjoncture du 3ème trimestre à La Réunion

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

indi ca teurs
Les chif fres du 3ème tri mestre 2001
Deman des d’emploi : des hauts et des bas…
De man deurs d’emploi
Après la pointe de jan vier, le nombre des deman des d’emploi s’était sta bi li sé autour
de 96 000 au deuxième tri mestre. Au troi sième tri mestre, on observe au mois d’août
une bru tale accé lé ra tion avec 1 100 deman deurs de plus qu’au même mois de l’an
der nier. L’effet “rentrée” se fait ensuite sen tir et ramène les chif fres à des valeurs pro -
ches de cel les de sep tembre 2000. Ces évo lu tions n’affec tent pas la part des chô meurs
de longue durée et celle des moins de 25 ans qui res tent stables ce tri mestre.
Le troi sième tri mestre confirme la forte aug men ta tion du nombre de béné fi ciai res du
RMI depuis le début de l’année 2001.
chô mage, pau vre té moy. 99 moy. 00 juil let 01 août 01 sept. 01
DEFM (ca té go ries 1+6) 100 385 97 527 97 714 98 591 96 761
dont moins de 25 ans 21 018 20 464 20 749 21 861 21 685
dont de puis plus d'un an (ca tég. 1) 47,1 % 43 % 41,0 % 41,2 % 41,3 %
al lo ca tai res ASSEDIC 50 203 49 848 50 979 53 448 51 343
al lo ca tai res RMI 58 826 60 885 65 485 65 954 66 482
Sour ces : DTEFP, ASSEDIC, CAF
Bien tôt 2 000 entre pri ses du BTP à La Réu nion !
Entreprises du BTP Après une bonne année 2000, le BTP pour suit sur sa lancée. Le parc d’entre pri ses
-s’est étof fé de 180 uni tés entre sep tembre 2000 et sep tembre 2001 (+ 10 %). Les indi
ca teurs du BTP sont donc au beau fixe : entre jan vier et sep tembre 2001, le Con suel
a visé 1 000 loge ments de plus que pen dant la même période de l’an der nier ; dans le
même temps, les embau ches ont été nom breu ses puisque le bâti ment a vu ses effec tifs
gon fler de près de 1 500 indi vi dus (+ 11 %) ; en un an l’accrois se ment de la moyenne
tri mes trielle de la masse sala riale est, lui, égal à +18,7 % !
ac ti vi té du BTP to tal 99 moy. 00 juil. 01 août 01 sept. 01
lo ge ments neufs vi sés par le Con suel 8 957 620 468 835 469
masse sa la riale en MF* (CCPBTP) 1 125 129 125 128 133
moy. 99 moy. 00
ef fec tifs sa la riés CCPBTP 11 960 12 654 14 479 14 799 14 942
en tre pri ses du BTP 1 747 1 801 1 953 1 981 1 995
* la masse sala riale cor res pond à l’exer cice bud gé taire (de novembre à octobre)
Sour ces : Con suel et CCPBTP
Le neuf résiste, le gazole s’envole !
En com pa rant les troisièmes tri mes tres 2000 et 2001, on cons tate que les ven tes de
Con som ma tion de ga zole rou tier véhi cu les neufs font mieux que résis ter face à l’engoue ment pour les véhi cu les
et d’essence auto d’occa sion obser vé l’an pas sé. La part du neuf passe même de 33,6 % à 34,4 %. Les
ven tes de véhi cu les neufs enre gis trées au salon de novembre devraient confir mer
cette ten dance au quatrième tri mestre.
+ 10,6 % : c’est la valeur de l’aug men ta tion des ven tes de gazole rou tier entre le troi -
sième tri mestre 2000 et le troisième tri mestre 2001 ! Pour la même période, la part
des voi tu res par ti cu liè res fonc tion nant au gazole a cru de plus de 16 % alors que celle
de véhi cu les à essence ne pro gres sait que de 1,5 % seu le ment.
vé hi cu les et car bu rants to tal 99 to tal 00 juil let 01 août 01 sept. 01
ven tes vé hi cu les neufs 28 626 27 025 2 627 1 954 2 305
dont voi tu res par ti cu liè res à es sence 15 662 13 281 1 299 866 1 011
dont voi tu res par ti cu liè res au gazole 7 688 8 182 847 680 874
ven tes de vé hi cu les d'oc ca sion 46 400 48 843 4 462 4 454 4 220
vente d'es sence auto 134 612 133 998 11 913 10 692 10 155
ven tes de ga zole rou tier 150 594 159 572 14 448 14 006 16 130
uni té pour les car bu rants : tonne métrique
Sources : mi nis tère char gé des trans ports (DAEI/SES), co mi té des im por ta teurs d’hy dro car bu res.
30indi ca teurs
La viande de bœuf dans le rouge, le lait dans le vert…
Pro duc tion lai tièreCe tri mestre, l’abat tage est en recul de 4,2 % par rap port au troi sième tri mestre 2000.
Pour cette période, la dimi nu tion de la quan ti té de bœufs et de porcs abat tus n’est pas
com pensée par l’accrois se ment de l’abat tage de volail les (+ 2,1 %). Ain si, mal gré un
sur saut au troi sième tri mestre, l’abat tage de porcs chute de 6,6 %. Pour le bœuf, on
atteint 15,5 % ! Ce fort ralen tis se ment s’explique sans doute par la pénurie de bœufs à
viande que connaît La Réu nion.
En revanche, le dyna misme de la pro duc tion lai tière se confirme en 2001 : + 7,8 %
pour les neuf pre miers mois de l’année com pa rés à la même période de 2000. En cinq
ans, la pro duc tion lai tière a dou blé !
agri cul ture to tal 99 to tal 00 1 T 00 2 T 01 3 T 01
abat ta ges con trô lés (en ton nes)
- viande bo vine 1 368 1 545 374 361 355
- viande por cine 11 830 12 242 2 866 2 794 3 023
abat ta ges con trô lés de vo lail les* (ton nes) 8 211 8 083 1 964 2 043 2 063
pro duc tion lai tière (mil liers de li tres) 17 724 20 257 5 312 5 069 5 439
Sour ces : Si ca lait, Ari bev, abat toirs de Grand ma tin, Crête d’Or et J. Fort * viande nette, abats in clus.
Tur bu len ces dans le tra fic aérien
Deux évè ne ments mar quants ont per tur bé le troi sième tri mestre 2001 : ce sont la res -
truc tu ra tion de la com pagnie AOM/Air-Liber té et l’atten tat du 11 sep tembre à New-
Mou ve ments de pas sa gersYork. Ain si, le tra fic pas sa gers de Roland Gar ros a chu té de près de 18 % en août et
à Ro land Garrosde 2,5 % en sep tembre par rap port aux mêmes mois de l’an der nier. L’acti vi té du tri -
mestre est en baisse de 7,4 % et sur les neuf pre miers mois, on observe une dimi nu -
tion des mou ve ments de pas sa gers de 2,1 %. A Pier re fonds, bien que le lien soit plus
dif fi cile à faire avec l’actua li té, le tra fic a dimi nué de 18 % en août par rap port à août
2000. Sur les neuf pre miers mois, le tra fic de l’aéro port du sud est mal gré tout en
hausse de plus de 21 % !
Au Port, la reprise du tra fic de l’“Ahi no ra”, rebap ti sé “Spi rit of Port Louis”, entre les
îles sœurs gonfle les chif fres du troisième tri mestre : + 21,4 % au regard de ceux
obser vés au troisième tri mestre 2000.
mou ve ments de pas sa gers to tal 99 to tal 00 juil let 01 août 01 sept. 01
ar ri vées de pas sa gers à Ro land Gar ros 687 973 733 034 66 635 76 508 51 957
dé parts de pas sa gers de Ro land Gar ros 680 516 730 227 72 600 65 046 55 623
ar ri vées de pas sa gers à Pier re fonds 22 016 27 009 2 943 4 532 1 643
dé parts de pas sa gers de Pier re fonds 23 756 28 998 4 397 3 432 1 798
en trées par ba teau 21 294 13 925 796 2 266 398
sor ties par ba teau 21 260 14 065 1 679 1 423 438
solde (ar ri vées - dé parts) 5 751 678 - 8 302 13 405 - 3 861
Source : CCIR (tra fic civil uni que ment)
Fret aé rien à l’ex portAffai blis se ment des expor ta tions
Le fret aérien à l’import est stable et se main tient à un bon niveau avec 1 430 ton nes
de moyenne men suelle au troi sième tri mestre. Dans le même temps, les résul tats du
fret aérien à l’export sont en chute de 11,2 % par rap port à l’an der nier.
-Tou jours sujet à fluc tua tions, le niveau des expor ta tions a chu té d’un tiers au troi
sième tri mestre par rap port à la même période de 2000. Les impor ta tions, elles, sont
tou jours dyna mi ques et se sont main te nues au-des sus de la barre des 1 500 mil lions
de francs men suels ce tri mestre.
com merce ex té rieur to tal 99 to tal 00 juil let 01 août 01 sept. 01
fret aé rien à l'im port (en ton nes) 15 628 17 333 1 475 1 378 1 443
fret aé rien à l'ex port (en ton nes) 7 306 9 090 587 679 558
im por ta tions (en mil lions de francs) 15 674 17 667 1 737 1 533 1 513
ex por ta tions (en mil lions de francs) 1 265 1 488 88 75 120
Sour ces : CCIR et Doua nes
31

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.