Les créateurs d'entreprises aquitains

De
Publié par

En 2002, 8 550 entreprises ont été créées en Aquitaine dans l'industrie, la construction, le commerce ou les services, surtout dans ce dernier secteur. Le nouvel entrepreneur aquitain est plus souvent un homme, âgé de 39 ans en moyenne, une fois sur deux issu d'une période de chômage ou d'inactivité au moment de tenter l'aventure de la création. Les femmes créatrices sont plus diplômées que les hommes. L'objectif principal est d'assurer son propre emploi et la motivation d'être indépendant. Les moyens financiers au démarrage sont souvent modestes et principalement alimentés par les ressources personnelles.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 38
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LE QUATRE PAGES
INSEE AQUITAINE
LES CRÉATEURS D’ENTREPRISES
AQUITAINS
En 2002, 8 550 entreprises
ont été créées en Aquitaine
nouvelles structures ne représentent cependant quedans l’industrie, la construction,
le quart des entreprises nouvelles.le commerce ou les services.
Ces créations se font surtout Les résultats des neuf premiers mois de l’année 2003
montrent un regain de la création en Aquitaine avecdans ce dernier secteur.
7 230 unités nouvelles, soit 10 % de plus qu’en 2002Le nouvel entrepreneur aquitain
pour la même période.
est plus souvent un homme,
il est âgé de 39 ans en moyenne,
La création d’entreprises par régionet une fois sur deux sort d’une période
de chômage ou d’inactivité au moment
de tenter l’aventure de la création.
Les femmes créatrices sont
plus diplômées que les hommes. Taux de création
d’entreprises en 2002
L’objectif principal est d’assurer (créations pures en %)
son propre emploi et 4,9 à 5,5
5,5 à 6,2
la motivation d’être indépendant. 6,2 à 7,7
7,7 à 8,7 © INSEE-IGN 2003
Les moyens financiers au démarrage
Source : Insee - Sirene
sont souvent modestes
et principalement alimentés
Cette étude a pour source l’enquête SINE (Système d’Informationpar les ressources personnelles.
sur les Nouvelles Entreprises). Le dispositif SINE est un système
permanent d’observation des jeunes entreprises qui a pour
objectif de suivre pendant cinq ans les entreprises nées une
même année. L’ossature de ce système repose sur trois enquêtes
directes par voie postale : la première intervient dès les premiers
mois de la création de l’entreprise, la seconde est réalisée la
troisième année d’existence de l’entreprise et la troisième au
bout de cinq ans.
L’analyse présentée ici repose sur l’enquête SINE réalisée àDepuis 2000, le tissu économique aquitain se
l’automne 2002. Le Conseil Régional d’Aquitaine et la Chambre
renouvelle chaque année d’environ 8 500 Régionale du Commerce et de l’Industrie ont financé une
extension régionale de cette enquête auprès de 858 créateurs desentreprises exerçant une activité industrielle,
services aux entreprises, des hôtels-cafés-restaurants et de
commerciale, de construction ou de services. En
l’industrie. Au total, 3 250 chefs d’entreprise, ayant créé leur
2002, l’Aquitaine se situe au niveau moyen du taux entreprise durant le premier semestre 2002, ont pu être
interrogés en Aquitaine. Ces entreprises font partie du champde création (création pure cf. encadré) de
industrie, construction, commerce et services, à l’exclusion des
l’ensemble des régions de province, comme activités financières.
Dans cette étude, seules les créations dites pures, ou ex nihilo,Midi-Pyrénées et la Lorraine. Les secteurs d’activité
encore actives à la date de l’enquête ont été retenues.
les plus créateurs avec un taux de l’ordre de 11 % en
Taux de création : rapport entre le nombre de créations
2002, en Aquitaine comme en France, sont observées l’année n et le stock d’entreprises au premier janvier
de cette même année n.l’immobilier et les services aux entreprises. LeursINSEE
AQUITAINE
INSTITUT NATIONAL
DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES
ÉCONOMIQUES
o
N 123
NOVEMBRE 2003La moitié des créateurs possède un diplômeEn Aquitaine, comme en France de Certains créateurs ont connu des
égal ou supérieur à un Baccalauréat
Province, sept entreprises sur dix ont été situations précaires puisque 14 %
Diplôme au baccalauréat . . . 31
créées par des hommes. Avec 44 % des d’entre eux étaient allocataires de
Baccalauréat général .............. 10
créations, le secteur des services arrive minima sociaux. Les anciens
Baccalauréat technique ouen tête avec notamment les activités de chômeurs de longue durée,professionnel, autres brevets ........ 10
conseils et assistance aux entreprises, notamment, étaient 28 % à percevoirCAP/BEP ...................... 27
les services opérationnels et le Revenu Minimum d’Insertion (RMI)CEP, BEPC, Brevet élémentaire,
Brevet des Collèges ............... 8
l’hôtellerie-restauration. Le commerce et 21 % l’Allocation de Solidarité
Aucun diplôme .................. 14suit avec 26 % des créations, Spécifique (ASS).
Ensemble....................... 100principalement dans le commerce de
Interrogés sur leur précédent statut, sans
détail. Enfin, 22 % des nouvelles
Répartition des créateurs selon le diplôme tenir compte d’une éventuelle période
entreprises régionales ont été le plus élevé possédé (%)
de chômage ou de retraite, six créateurs
constituées dans le secteur de la Source Insee - Enquête Sine 2002
sur dix ont répondu être d’anciens
construction et 8 % dans l’industrie. Il
salariés, et deux sur dix sans activité
s’agit en majorité de très petites
sont issus de la filière Economie, professionnelle. L’âge et le sexe influent
entreprises : plus de huit sur dix n’ont
Gestion et Droit, 15 % de celle des peu sur cette prépondérance des
aucun salarié au démarrage.
Sciences et Techniques qui inclut la salariés et des inactifs. Cependant, 18 %
filière Informatique, et enfin 10 %Le profil du créateur des plus de 50 ans étaient déjà
ont opté pour l’Architecture, le indépendants.
En Aquitaine, on crée son entreprise
Bâtiment et le Génie Civil. Dans la
entre 18 et 79 ans. Toutefois créer aux Ces anciens salariés étaient surtout desplupart des cas, il ne s’agit pas
âges extrêmes est rare et les deux tiers employés ou des ouvriers. Deux tiersd’études très longues. Quatre
des créateurs ont entre 30 et 49 ans. des créateurs précédemment ouvrierscréateurs sur dix ont effectué un
L’âge moyen est de 39 ans. Dans la ont choisi le secteur de la construction.cycle de deux ans avec une
construction, les créateurs sont jeunes : Tandis que quatre anciens cadrespréférence marquée pour les voies
la moitié d’entre eux a moins de 35 ans. supérieurs sur dix ont préféré le secteurplus technologiques que générales
C’est également, sans surprise, le des services aux entreprises.comme le BTS ou le DUT.
secteur le moins féminisé avec7%de
créatrices seulement. Dans l’ensemble Les créateurs, souvent anciens Etre indépendant :
principale motivation des créateursdes services aux particuliers, les chômeurs ou inactifs
Etre indépendantcréatrices sont presqu’aussi
En Aquitaine comme en France de
nombreuses que les créateurs, grâce à Goût d'entreprendre
Province, 38 % des créateurs sont
une proportion majoritaire dans le sous Opportunitéd’anciens chômeurs. La part de
Sans emploi,secteur des services personnels et
par choixchômeurs de courte durée est un peu
domestiques. On notera que les Idée nouvelleplus élevée que celle des chômeurs de
femmes sont également majoritaires
Autre raisonlongue durée. L’inactivité avant la
Exemples réussisdans d’autres secteurs tertiaires comme
d'entrepreneurscréation est assez fréquente, elle
dans l'entourage
les activités de la santé, l’action sociale Sans emploi,concerne une femme sur quatre et un
par contrainte
et de l’immobilier.
0 10 203040 50 60 70 80homme sur huit.
Part des créateurs selon leurs principales
Dans la région, 14 % des créateurs motivations pour entreprendre (%)
(3 réponses possibles)
n’ont aucun diplôme : c’est un peu Moins d'un créateur sur deux était Source : Insee - Enquête Sine 2002
précédemment actifmoins qu’en France de Province. Les
créatrices se distinguent par un niveau Actifs ....................... 46
Pour ces nouveaux entrepreneurs,
de diplôme élevé, la moitié d’entre elles Chômeurs depuis moins d'1 an . . . 21
l’objectif principal, en créant leur
possèdant un diplôme au moins égal à depuis plus d'1 an..... 17
entreprise, est d’assurer leur propre
un baccalauréat général. C’est dix Inactifs...................... 16
emploi. Toutefois si 40 % des hommes
points de plus que leurs homologues Ensemble.................... 100
déclarent souhaiter prioritairement
masculins.
investir et développer leur entreprise,Répartition des créateurs selon leur
précédent statut (%) moins de 30 % des femmes affichent laParmi les créateurs ayant obtenu un
Source Insee - Enquête Sine 2002 même ambition.diplôme après le baccalauréat, 30 %
oN 123
NOVEMBRE 2003Pour plus d’un homme sur trois, il ne démarrage du projet et 80 % y ont indépendante, c’est-à-dire sans la
s’agit pas d’une première expérience de consacré moins de 16 000 euros. participation d’autres structures au
création d’entreprise. En revanche les capital. Dans seulement un cas sur dix,
Dans les secteurs des services aux
femmes sont plus souvent de vraies les nouvelles sociétés ont plus de 50 %
entreprises et de la construction, les
débutantes, près de quatre sur cinq de leur capital détenu par une ou
faibles budgets de démarrage sont
d’entre elles n’ayant jamais créé pusieurs autres sociétés. Les entreprises
encore plus fréquents, contrairement
d’entreprise auparavant. Pour sept liées à un réseau d’enseigne, par
aux créations dans le commerce ou
entrepreneurs sur dix, l’envie franchise ou concession, représentent
l’industrie.
d’indépendance est une des principales 12 % des créations dans le commerce.
raisons motivant la création. Si ce Les projets de création sont financés en
Le partage de certaines fonctions
critère est important pour les moins de priorité par les ressources personnelles,
(achat, vente, production…) avec
30 ans, il semble moins crucial pour les familiales ou des associés. Les trois
d’autres entreprises se pratique surtout
plus de 50 ans. quarts des créateurs citent ce moyen de
dans le secteur des services aux
financement comme élément ayant
Seulement 16 % des créateurs entreprises.
permis à leur projet de voir le jour. Plus
mentionnent des exemples réussis
d’un créateur sur deux, d’ailleurs, Pour près de sept nouvelles structures
d’entrepreneurs dans l’entourage
n’utilise que ses propres moyens pour sur dix, la clientèle de particuliers
comme une de leurs motivations.
créer son entreprise. Cette proportion représente la part la plus importante du
Cependant, les deux tiers déclarent
croît avec l’âge de l’entrepreneur. chiffre d’affaires. Pour les autres, ce sont
avoir des chefs d’entreprise ou des
les entreprises. Le nombre de clients est
personnes à leur compte parmi leurs L’emprunt bancaire, soit au nom de
souvent faible:9%ne dépendent que
proches. Quand le créateur n’a pas l’entreprise, soit en nom personnel, est
d’un ou deux clients (ce ratio atteint
monté son projet seul, ce qui est le cas le deuxième type de financement le
même 20 % dans les activités de
plus d’une fois sur deux, c’est avec son plus fréquent : 13 % des créateurs y ont
services aux entreprises ), et 27 % entre
entourage. Dans 31 % des cas, c’est recours de manière exclusive et 35 %
trois et dix.
avec le concours du conjoint ou d’une utilisent ce moyen en combinaison
autre personne de la famille. Un avec d’autres.
Une clientèle locale pour la majoritéentrepreneur sur dix cite, entre autres,
des nouvelles entreprises
Des aides financières ou exonérationsl’aide d’un organisme de soutien à la
internationale
publiques (cf. encadré page 4) sont 8%création.
attribuées à un créateur d’entreprises nationale
14 %Des moyens financiers modestes sur trois. Les premiers bénéficiaires sont
et souvent personnels au départ
locale oules anciens chômeurs.
de proximité
Une part importante des créations 51 %
Les créations de société s’effectuent
s’effectue avec des moyens modestes.
majoritairement de manière
Plus du tiers des créateurs (37 %) ont
régionale
dépensé moins de 4 000 euros au 27 %
ACCRE perçue par une majorité Répartition des nouvelles entreprises
d’anciens chômeurs selon l’origine principale de leur clientèle
70 Source : Insee - Enquête Sine 2002
Moins de 2 000 euros pour démarrer
60dans 1 cas sur 4
(plusieurs aides peuvent êtreUnité : milliers d’euros
perçues par un même créateur)25
50 Les travaux de sous-traitance
20 Anciens chômeurs concernent 56 % des entreprises de40
Autres créateurs
d’entreprises construction et 41 % des15
30
industrielles. Les trois quarts des
10
20 créateurs ont recours à des services
5 extérieurs payants. Le premier besoin10
est la comptabilité qui concerne deux
0 0
moins 2à 4à 8à 16 à 40 à 80 et ACCRE EDEN PCE Aides ou tiers des nouvelles entreprises. Les
de 2 moins moins moins moins moins plus exonérations
locales oude 4 de 8 de 16 de 40 de 80 services de publicité sont employés parrégionales
Répartition des entrepreneurs selon Part des entrepreneurs aidés selon leur
le montant du budget de démarrage 19 % des entreprises créées ; en ce
situation préalable et l’aide perçue (%)
Source : Insee - Enquête Sine 2002
Source : Insee - Enquête Sine 2002 domaine, le secteur le plus
oN 123
NOVEMBRE 2003oN 123
NOVEMBRE 2003
consommateur est celui des services Plus de la moitié des nouvelles
Les aides aux entreprises sont des interventions
aux particuliers. Les services de entreprises ont un accès à Internet. Cette financières ou techniques traduites par un
apport à l’entreprise ou à l’inverse par unetransport, stockage et logistique sont proportion varie peu avec l’âge de
réduction de coûts. Elles s’appliquent de façon
surtout utilisés dans le commerce l’entrepreneur, mais beaucoup en dérogatoire et en contrepartie d’une action
engagée par l’entreprise.(16 %) ou dans les activités industrielles fonction du secteur d’activité. Parmi les
Ces aides peuvent être attribuées par l’Etat, les
(14 %). Une minorité de créateurs entreprises consultant Internet, près de
collectivités locales, des associations ou des
recourt aux services de gestion et de huit sur dix le font pour rechercher ou fondations.
Principales aides de l’Etat :nettoyage. échanger des informations ainsi que
-L’ACCRE (aide aux chômeurs créateurs ou
pour leur courrier électronique.
repreneurs d’entreprises) consiste en uneQuatre créateurs sur dix
Seulement un quart l’utilise pour exonération de charges sociales pendant un an
estiment être innovants
et le cas échéant à un maintien du revenurechercher des marchés ou pour passer
pendant les premiers mois de la vie de
Ce sentiment croît avec l’âge du des commandes ; la proportion étant l’entreprise.
-L’EDEN (encouragement au développementcréateur. Les anciens chômeurs se plus importante dans le secteur des
d’entreprises nouvelles). Ce dispositif vise à
déclarent un peu plus innovants, de services aux entreprises. faciliter l’accès au crédit bancaire par le biais
même que les entrepreneurs des d’une aide financière et à pallier l’inexpérience
grâce à un accompagnement post-création.services. Les innovations portent
-Le PCE (prêt à la création d’entreprise) facilite le
Internet présent dansd’abord sur l’introduction sur le marché financement des petits projets. C’est un crédit
une entreprise sur deux
sans garantie ni caution personnelle du créateur.de produits, de concepts de vente ou de
Il en dispose pour financer les frais et dépenses deServices aux entreprisesservices nouveaux (24 %) suivie de la
démarrage de son affaire. Le PCE peut se cumuler
Autres activités tertiaires avec l’avance remboursable EDEN.mise en place d’une organisation
La Région Aquitaine a développé des outilsnouvelle (14 %). Enfin7%des Toutes activités
d’accompagnement de la création, du
entrepreneurs estiment innover par Commerce développement et de l’implantation
d’entreprises nouvelles par :l’introduction de procédés de Industrie
- la mise en place de fonds d’amorçage et de
production ou de méthodes. Les jeunes capital risqueServices aux particuliers
- la création d’un incubateur régional pourseraient plus novateurs que la moyenne
Construction valider la faisabilité de projets innovants
en matière d’offres de nouveaux
0 20 40 60 80 100 - la création d’une agence de développement
produits ou de services et de concepts économique “2ADI”.Part des entreprises reliées à Internet
selon les secteurs (%)
de vente tandis que les innovations des
Source : Insee - Enquête Sine 2002
plus âgés porteraient davantage sur POUR EN SAVOIR PLUS ...
l’organisation. “L’Aquitaine bien placée pour les créa-
Les nouvelles entreprises disposant tions d’établissements” Insee Aquitaine -
Le micro-ordinateur est présent dans Le 4 pages n° 117-avril 2003.d’un site internet ouvert ou en
près de sept entreprises sur dix, mais “Les créateurs d’entreprise en 2002 -construction, sont une minorité:
son utilisation varie en fonction du Un créateur sur trois était au chômage
moins de 15 % et la vente en ligne est
au moment de la création“ Insee Pre-domaine d’activité : dans 90 % des cas
rare. mière n° 928-octobre 2003
dans les services aux entreprises, mais
“L’impact sur l’emploi des créationsmoins d’une fois sur deux dans les
d’entreprises en 2002” - Insee Première
services aux particuliers tels que Cécile BOLLIER n° 917-août 2003.
hôtels-restaurants, salons de coiffure…. Hélène Le GUILLOUX
Directeur de la publication : François Elissalt - Rédacteur en chef : Élisabeth Nadeau -
Assistante de rédaction : Christiane Fournier - Secrétaire de fabrication : Daniel Lepphaille
INSEE Aquitaine - 33, rue de Saget - 33076 Bordeaux cedex
Tél. 05 57 95 05 00 - Fax : 05 57 95 03 58 - Minitel : 3615 ou 3617 INSEE - Internet : www.insee.fr
e
© INSEE 2003 - n° ISSN 1283-6036 - Dépôt légal 4 trimestre 2003
Composition et impression : Insee Aquitaine
Code Sage IA12308
Prix : 2,2€ - Abonnement : France : 12 numéros 22€ - Étranger : 27€

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.