Les grandes surfaces alimentaires en Picardie - Maxidiscomptes : l'appétit croissant des prix bas

De
Publié par

Le parc des grandes surfaces alimentaires picardes est constitué de 52 hypermarchés et 314 supermarchés. Il progresse de manière continue depuis plusieurs années. La Picardie est un territoire dense en grandes surfaces : 308m² pour 1 000 habitants, soit 11,2% de plus qu'en moyenne nationale. Le groupe Intermarché occupe une place prépondérante avec 128 628 m² de surface de vente. Les salariées sont plus présentes que les hommes dans les grandes surfaces alimentaires, notamment dans les supermarchés. Les maxidiscomptes sont quant à eux bien ancrés sur le sol picard et relèvent à 43% d'une enseigne étrangère. Les enseignes de grande distribution classique commencent à prendre la mesure de ce changement notable en matière de comportements et d'habitudes d'achat.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N°136 - 2004
Les grandes surfaces alimentaires en Picardie
Maxidiscomptes :
l’appétit croissant des prix bas
Le parc des grandes surfaces alimentaires picardes est constitué de 52 hypermarchés
et 314 supermarchés. Il progresse de manière continue depuis plusieurs années.
La Picardie est un territoire dense en grandes surfaces : 308 m² pour 1 000 habitants,
soit 11,2 % de plus qu’en moyenne nationale. Le groupe Intermarché occupe
une place prépondérante avec 128 628 m² de surface de vente. Les salariées
sont plus présentes que les hommes dans les grandes surfaces alimentaires,
notamment dans les supermarchés. Ces derniers emploient moins de cadres
que les hypermarchés. Les maxidiscomptes sont quant à eux bien ancrés sur le sol
picard et relèvent à 43 % d’une enseigne étrangère. Les enseignes de la grande
distribution classique commencent à prendre la mesure de ce changement notable
en matière de comportements et d’habitudes d’achat. Celui-ci répond à l’évolution
des modes de vie et à la nouvelle logique d’économies : les produits de base, à prix
« plancher » très compétitifs, attirent et séduisent de plus en plus de consommateurs.
n Picardie, la surface de vente tion régionale et est concen-
des grandes surfaces alimen- trée pour les deux tiers dans

Etaires a augmenté de 3 % en un les villes. De plus, la mitoyen-
neté de l’Île-de-France, dont lean. En juin 2003, la région dispose
* $
ainsi d’une densité régionale plus commerce est un des secteurs

élevée que la moyenne nationale : importants, peut également
expliquer la forte présence derespectivement 308 m² pour 1 000 ha-
bitants contre 277 m² pour 1 000 habi- très grandes surfaces. L’Oise
tants. Le groupe Intermarché domine possède ainsi une très forte
densité en hypermarchésen Picardie avec 61 établissements et
plus d’un cinquième de la superficie (153 m²/1 000 habitants en
de vente totale des grandes surfaces juin 2003 contre 124 m² en
alimentaires. moyenne nationale). Sa den-
sité en supermarchés est beau-L’Oise possède la plus grande sur-
face de vente de la région : 229 146 m², coup plus faible que dans
soit près de 40 % de la surface régio- l’Aisne ou dans la Somme.
nale. Les hypermarchés, souvent de très La forte implantation des
grande taille, représentent 20% des supermarchés dans la Som-
grandes surfaces alimentaires du me explique en grande partie
département. Ils sont ainsi plus la forte densité du département
présents qu’en moyenne régionale en grandes surfaces ali-
%
(14,2%). Ceci est le reflet de la plus mentaires. La Somme a en &’ (
grande concentration de population, de effet la plus grande densité $ )
des départements picards :grandes villes et agglomérations du dé- )$
partement. La population de l’Oise re- 318 m²/1 000 habitants en juin
présente à elle seule 41% de la popula- 2003 (277 m² en France).
COMMERCEDes hypermarchés Les maxidiscomptes représentent 43% des supermarchés
de taille modeste Établissements commerciaux de plus de 400 m² en Picardie
er
et surface de vente au 1 janvier de l'annéeUne grande surface à prédominance
Source : DGCCRF - Inventaire commercialalimentaire sur sept est un hypermarché.
2002 2003 2004 Évolution en %En 2004, on recense 52 hypermarchés
Nombre m² Nombre m² Nombre m² 2003/2004en Picardie, soit 2 de plus qu’en 2003.
Hypermarchés 48 249 770 49 253 875 52 266 513 5,0Le parc des hypermarchés croit à un
Supermarchés 311 287 914 307 295 496 314 309 213 4,6rythme plus soutenu que celui de l’an-
dontnée précédente.
maxidiscomptes 124 84 247 131 89 478 136 93 105 4,1Les hypermarchés picards couvrent
une surface de vente d’environ 267 000 m²,
soit une progression de 5,5 % par rap-
port à l’année précédente. Ils ont une hypermarchés diminuait en moyenne de Intermarché, numéro 1 en surface
surface moyenne de 5 125 m². 10 % d’en- 4,5 % par an. A la fin des années 1990,
de vente en Picardie
tre eux occupent plus de 10 000 m² et les transformations de supermarchés en
Les principales enseignes des grandes
représentent à eux seuls 20 % de la su- hypermarchés assuraient l’essentiel de
surfaces alimentaires picardes
la progression du parc, les ouverturesperficie totale des hypermarchés. Le plus
Source : DGCCRF - Insee, 2004
grand couvre une surface de vente de étant peu nombreuses. On peut expliquer
Part du
11 300 m² (25 000 m² pour le record na- les faibles rythmes de progression obser-
Surface total des Nombre
tional). Mais la majorité des hypermar- vés (stagnation 1995-1996 et 1997-1998)
de vente grandes de
chés sont de petite taille. 61 % d’entre par les ralentissements dans la délivrance
en m² surfaces magasins
eux, qui appartiennent souvent à des ré- des autorisations d’ouverture et d’agran-
en %
seaux d’indépendants (cf définitions), n’at- dissement, dans l’attente de la mise en
Intermarché 128 628 22,3 61
teignent pas 5 000 m². Ils distribuent plus place de nouvelles procédures intervenues
Leclerc 70 286 12,2 17 souvent du carburant que les supermar- au milieu des années 1996 et 2001.
Auchanchés.
(dont En 2004, les maxidiscomptes
Mammouth) 61 247 10,6 10 Des restructurations représentent 43 %
Champion 57 941 10,1 41 dans les grandes surfaces des supermarchés picards
Carrefour 30 810 5,4 4
alimentaires
Cora 29 990 5,2 3 On dénombre 314 supermarchés en
er Atac 25 328 4,4 16 De nombreux hypermarchés ont Picardie au 1 janvier 2004, hard discount
changé d’enseigne en 2000. Les maga- compris. Le parc, en vive expansion jus- Lidl 22 814 4,0 31
sins Continent sont devenus Carrefour, qu’en 1995, connaît depuis, une progres- Shopi 18 346 3,2 32
des magasins Stoc ont pris l’enseigne sion certes faible mais continue. En 2004, Aldi 17 241 3,0 27
Champion et les « Mammouth » l’ensei- avec 136 magasins (5 de plus qu’en 2003), Géant 17 000 3,0 2
gne Auchan ou Carrefour en 1998. Parti- les maxidiscomptes représentent 43 % Le Mutant 16 914 2,9 26
cularité picarde, le dernier magasin Mam- du parc des supermarchés. Cette forte Ed 15 154 2,6 19
mouth de France se trouve à la Croix- présence s’incrit dans la continuité de la Netto 12 011 2,1 19
Saint-Ouen dans l’Oise. Les mouvements croissance du hard discount depuis la Match 11 277 2,0 7
de restructurations n’affectent quasiment fin des années 1990. Avant 1988, le
pas la répartition du parc entre grandes maxidiscompte était pratiquement inexis- croissance, leur progression ralentit
entreprises et indépendants. La progression tant en Picardie. Entre 1990 et 1996, les légèrement. En 2003, leur nombre aug-
du parc des hypermarchés n’a donc plus maxidiscompteurs se développent forte- mente de 3,8 %. Les maxidiscomptes se
rien à voir avec ce qu’elle était au cours ment et assurent l’essentiel des ouvertu- caractérisent par leur taille : en 2004, ils
de la dernière décennie. Ainsi, au cours res de supermarchés (en 1995, 70 % des ont une surface de vente moyenne de
des années 1993 à 1995, le nombre des ouvertures). Après cette période de forte 690 m² (644 m² en moyenne nationale),

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.