Les nouvelles entreprises en 1998 : des créateurs mieux armés, des projets plus solides qu'en 1994

De
Publié par

Au cours du premier semestre 1998, 6 800 entreprises ont été créées en Rhône-Alpes. Le créateur type est un homme de 30 à 39 ans, il est plus diplômé que celui de 1994 et moins souvent ancien chômeur. Les investissements engagés au départ sont supérieurs. Le secteur des services reste le plus attractif. Les embauches les plus nombreuses se font dans l'industrie et la construction.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

10 20 30 40 500
Insee Rhône-Alpes
Résultats
Numéro 88 Les nouvelles entreprises en 1998 :
Octobre 2001 des créateurs mieux armés,
des projets plus solides qu'en 1994
Au cours du premier semestre 1998, 6 800 entreprises ont été créées
(1)en Rhône-Alpes . Le créateur type est un homme de 30 à 39 ans, il
est plus diplômé que celui de 1994 et moins souvent ancien chômeur.
Les investissements engagés au départ sont supérieurs. Le secteur
des services reste le plus attractif. Les embauches les plus nombreu-
ses se font dans l'industrie et la construction.
Annie Rebatet
Créations selon le diplôme antérieur du créateur
en %
Bac+3 ou plus
DEUG
BTS, DUT
Bac général
Bac technique
CAP, BEP
BEPC
CEP
Pas de diplôme
1998 1994
Source : INSEE, enquêtes Siné 1994 et 1998
(1) Voir page 4.
Ce numéro d’INSEE Rhône-Alpes Résultats est téléchargeable à partir du site Internet
www.Insee.fr/rhone-alpes, à la rubrique «Publications».40 500 10 20 30
0 10 20 30 40 50
Les deux tiers des entreprises sont diplôme d'au moins Bac+3. LesDes créateurs plus
créées par des hommes et plus du tiers femmes sont plus diplômées que lessouvent diplômés …
l'est par une personne de 30 à 39 ans. hommes. Mais ceux-ci sont plus
De 1994 à 1998, la part des tranches souvent titulaires d'un diplôme
d'âge 30-39 ans et 50-59 ans s'est technique, quel qu'en soit le niveau.
renforcée au détriment des autres. Globalement, les créateurs sont plus
L'âge moyen du créateur reste de 37 diplômés que l'ensemble de la
ans. Les femmes sont en moyenne plus population active, où la part des titu-
âgées que les hommes. laires du Bac ou d'un diplôme
En 1998, 45 % des créateurs possè- supérieur est passée de 30 à 35 %
dent au moins le Bac (37 % en 1994) entre les deux dates.
dont 15 % sont possesseurs d'un
En 1998, les anciens chômeurs repré- touche notamment les chômeurs de… et moins souvent
sentent 35 % des créateurs ou moins d'un an : en 1994, grâce auxchômeurs
repreneurs d'entreprise, en baisse de mesures d'aide en leur faveur pour la
12 points par rapport à 1994. Ce recul création d'entreprise, les chômeurs
avaient été nombreux, en particulier
Créations selon la situation antérieure du créateur ceux de moins d'un an, à concrétiseren %
leur projet.
La part des créateurs préalablement
Actif ouvriers reste stable à 17 % ; on note
une légère baisse de ceux qui étaient
employés (de 28 à 26 %) et cadres (deChômeur de moins d’un an
17 à 16 %), tandis que les artisans,
commerçants, professions libérales
Chômeur de plus d’un an
progressent de 11 à 14 %.
Parmi les créateurs, certains sortaient
Sans actvité d'une période de chômage, d'autres
avaient un emploi. Pour les premiers,
le chômage avait interrompu une
activité le plus souvent salariée,
1998 1994
d'agent de maîtrise, de cadre,
d'employé ou d'ouvrier. Les seconds
exerçaient pour la plupart une activitéCréations selon la qualification antérieure du créateur
en % indépendante d'artisan, commerçant,
profession libérale ou chef d'entre-
Artisan, commerçant, prof.libérale
prise.
Chef d’entreprise
Avant de créer leurs entreprises les
Cadre femmes étaient moins souvent cadres
Agent de maitrise que les hommes (9 % contre 18 %)
Profession intermédiaire mais plus souvent employées (36 %
Employé contre 22 %). Une créatrice sur quatre
Ouvrier était sans activité (hors chômage)
Etudiant avant de créer son entreprise (11 %
Sans actvité pour les hommes).
59 % des créateurs possédaient une
expérience professionnelle dans le
1998 1994 même secteur d'activité acquise pour
la moitié d'entre eux dans une entre-
Source : INSEE, enquêtes Siné 1994 et 1998 prise de moins de 10 salariés.
En 1998, un peu plus de 40 % des 16 % des chômeurs (surtout ceux deDes projets plus solides
créateurs réalisent leurs projets seuls longue durée) ont recours à l'aide
contre 60 % en 1994. Une femme sur d'organismes de soutien à la création
trois crée son entreprise avec son con- d'entreprises contre 4 % pour les
joint et seulement un homme sur autres créateurs, 10 % pour les agents
quatre. de maîtrise et les ouvriers, alors que
Entre 1994 et 1998, la part des inves- les chefs d'entreprises et les artisans,
tissements de 50 à 100 KF en francs commerçants, profession libérale n'y
courants a beaucoup augmenté (31 % ont pratiquement jamais recours.
contre 23 %). En dessous de 50 KF En 1998, 57 % des créateurs ont
elle a baissé, notamment la tranche réalisé une étude financière avant la
de 25 à 50 KF. Au-delà de 250 KF, cela réalisation de leur projet contre 66 %
reste stable. Le recul des petits inves- en 1994. A l'inverse de 1994, les
tissements est plus sensible chez les créateurs de Rhône-Alpes ont eu
créateurs préalablement actifs ou sans recours à moins d'aides financières
activité (hors chômage). 43 % des créa- qu'au niveau national.
tions par reprises nécessitent un in- Dans la région entre 1994 et 1998, la
vestissement de plus de 100 KF con- part de créations en sociétés et en en-
tre 23 % pour les créations pures. treprises individuelles reste stable
230 40 500 10 20
0 10 20 30 40 50
(respectivement 37 % et 63 %) alors tions individuelles en Rhône-Alpes
qu'en France, la part des premières comme en France : dans la région,
augmente. Cependant, dans le secteur 88 % contre 12 % en société.
de l'éducation, santé, action sociale, Comme en 1994, les particuliers re-
on note une forte proportion de créa- présentent 62 % de la clientèle des
nouvelles entreprises. 70 % ont plus
Créations selon le montant de de dix clients. Pour 82 % cette clien-
l’investissement initial en % tèle est locale ou régionale.
Pour 14 % les travaux de sous-
500 et plus traitance sont la principale source du
De 250 à moins de 500 chiffre d'affaires.
Parmi les entreprises créées au 1erDe 100 à moins de 250
semestre 1998, la moitié possèdent unDe 50 à moins de 100
micro-ordinateur (en 1994, un tiersDe 25 à moins de 50
étaient dans ce cas), et parmi celles-
De 10 à moins de 25
ci, 26 % utilisent internet. Un tiers des
moins de 10
entreprises créées prévoit l'acquisi-
en KF tion d'un micro dans les douze
1998 1994 prochains mois.
Source : INSEE, enquêtes Siné 1994 et 1998
En 1998, le secteur des services re- En revanche, les créations dans leDes créations surtout
présente 46 % des créations d'entre- commerce connaissent une baisse ;dans le secteur prises, contre 41 % en 1994. L'acti- leur part diminue de 5 points à
des services vité de services aux entreprises repré- 29 %. Les femmes créent plus d'en-
sente près de la moitié des services. treprises dans les services aux
particuliers (38 % contre 16 % pour
Créations par activité
les hommes) et plus particulièrement
en %économique dans le secteur de l'éducation, santé,
action sociale (11 % contre 3 % pour
IAA
les hommes).
Industrie
La répartition entre créations pures et
Construction créations par reprise (respectivement
Commerce 74 % et 26 %) est sensiblement la
Transports même qu'en 1994. Les créatrices re-
Services aux entreprises prennent plus souvent des entrepri-
Services aux particuliers ses déjà existantes (35 % contre 22 %
pour les hommes). Plus elles sont di-
plômées plus elles créent leurs entre-
1998 1994
prises en création pure.
Source : INSEE, enquêtes Siné 1994 et 1998
C'est l'industrie et En 1998, l'emploi total des entrepri- Au jour de l'enquête, les secteurs de
ses créées en Rhône-Alpes au premier l'industrie et de la construction occu-la construction qui
semestre est de 12 410 actifs au dé- pent respectivement 3,0 et 2,5 actifs
embauchent le plus marrage de l'entreprise et de 14 050 (pour une moyenne régionale de 2,1).
au moment de l'enquête, soit une aug- En emploi salarié, l'industrie et la
mentation de 13 %, taux voisin du construction font travailler en
taux national. L'emploi salarié passe moyenne 1,7 et 1,2 salarié pour une
lui de 4 100 à 5 700, soit une hausse moyenne régionale de 0,8. Le secteur
de 39 % taux supérieur de 6 points du transport compte moins d'actifs
au taux national. dans la région qu'au niveau national
Presque les trois quarts des nouvelles (1,9 en Rhône-Alpes pour 2,5 en
entreprises n'ont aucun salarié au France).
démarrage. 8 % embauchent dans les Le temps partiel représente environ un
six mois qui suivent, portant ainsi leur quart de l'emploi salarié.
nombre moyen de salariés de 1 à 3.
Emploi total par secteur d’activité
Effectif moyen*
Secteur d’activité Au démarrage Au jour
de l’entreprise de l’enquête
IAA 2,6 2,7
Industrie 2,4 3,0
Construction 2,0 2,5
Commerce 1,6 1,8
Transport 1,6 1,9
Services aux entreprises 1,5 1,7
Services aux particuliers 1,9 2,1
dont éducation, santé, action sociale 2,0 2,1
Total 1,8 2,1
* hors dirigeants salariés Source : INSEE, enquêtes Siné 1998
3NomenclatureL’enquête SINE
L'enquête SINE (Système
Les secteurs agrégés du champ ICS selon la NAF
d'Information sur les Nouvelles
Entreprises) a été mise en place par Secteurs agrégés Code Naf
l'INSEE pour suivre sur 5 ans les (2 positions)
entreprises nouvellement créées. Les
Industrie agro-alimentaire (IAA) 15, 16entreprises sont interrogées en trois
Industrie (hors IAA) 10 à 14, 17 à 41« vagues », respectivement les
première, troisième et cinquième Construction 45
Commerce et réparation 50 à 52années suivant leur création. Ainsi,
Servicesles entreprises créées en 1998 et
- transports 60 à 63interrogées cette même année, le
(1) - services aux entreprises 64, 70 à 74, 90seront à nouveau en 2001 et 2003 .
Deux « cohortes » distinctes ont été - services aux particuliers 55, 80, 85, 92,93,95
dont éducation, santé, action sociale 80, 85constituées, une pour les créations
de chaque semestre.
L'enquête est faite par sondage : les
résultats sont donc entachés d'une
marge d'incertitude. Environ 28 900
entreprises ont été interrogées au
plan national dont 2 057 en Rhône-
Alpes (soit, pour la région, un taux Champ de l'enquête
de sondage de 1/4 des créations).
Au premier semestre 1998, 8 251 Les entreprises entrant dans le champ
entreprises ont été créées en Rhône- de l’enquête doivent répondre aux
Alpes. Mais les données de ce conditions suivantes :
document portent sur 6 800 - être issues d’une création pure
entreprises. Sont exclues celles ou d’une reprise ; les réactivations ne
ayant cessé leur activité avant sont pas prises en compte.
l'interrogation. De plus, pour des - appartenir au champ ICS
raisons méthodologiques, n'ont pas (Industrie, Construction, Commerce,
été prises en compte les Services). Sont donc exclues les
transformations d'entreprises activités financières, les activités
individuelles en sociétés, ainsi que agricoles, certaines sociétés civiles et
les filiales. les holdings.
- ne pas avoir d’activité saisonnière.(1) Une première «cohorte» avait été constituée
en 1994 (créations du premier semestre - être établies en France métropo-
uniquement), avec des entreprises interrogées litaine ou dans les DOM.
en 1994, 1997 et 1999.
- avoir vécu au moins un mois.
Définitions
L'entreprise est une personne
physique ou morale qui exerce pour
son propre compte une activité non
salariée et possède une autonomie
de décision. Son objectif, qui est de
produire des biens ou des services,
Documents disponiblesse réalise dans un ou plusieurs
lieux géographiques distincts au niveau national
correspondant à la notion d'établis- «Nouvelles entreprises : les
sements.
créations dynamisent l'emploi
La création d'entreprise recouvre
salarié » INSEE Première n° 628,
trois réalités économiques
janvier 1999, 4 pages.
distinctes :
«Les créateurs d'entreprise en
- la création pure se produit lors de 1998 : moins de chômeurs, plus de
la mise en activité économique d'un
diplômés » INSEE Première n° 743,
premier établissement exploitant
octobre 2000, 4 pages.
des moyens de production jusque
au niveau régional
là inexistants.
«SINE 94 : les nouvelles Pour tout renseignement :- la création par reprise se produit entreprises » INSEE Rhône-Alpes INSEE - Rhône-Alpes - Diffusionquand une unité reprend,
Résultats n° 17, février 1996, 165 rue Garibaldi - 69401 Lyontotalement ou partiellement,
4 pages ». Tél 04 78 63 22 02
l'activité économique de l'établis-
« Nouvelles entreprises en Rhône- Fax 04 78 63 25 25
sement d'une autre unité. Alpes : premier bilan 1994-97» Directeur de publication : E. Traynard- la réactivation est le fait d'une INSEE Rhône-Alpes Résultats Rédacteur en chef : P. Reydetentreprise inscrite au répertoire
n° spécial, septembre 1999, 4 pages.
Prix :SIRENE qui avait cessé son activité
« 26 300 entreprises créées en - au numéro, 2,3 € (15,10 F)et qui la reprend. Ce mouvement
l'an 2000 » INSEE Rhône-Alpes - sur abonnement, 21 € (137,75 F).ne concerne que les unités Résultats n° 82, mai 2001, 6 pages.
personnes physiques(artisans,
N°ISSN 1254-7093
commerçants...)
4

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.