Les technologies de l'Information et de la Communication

De
Publié par

En Aquitaine, près de 4000 établissements sont liés aux technologies de l'information et de la communication. Répartition et localisation des établissements et salariés aquitains du domaine des TIC en 2000. Évolution des établissements et salariés aquitains du domaine des TIC de 1994 à 2000. Le secteur de l'imprimerie-édition et celui des services informatiques concentrent le plus grand nombre d'établissements, tandis que l'emploi est le plus développé dans la fabrication des matériels et équipements et dans les télécommunications. Tableaux, cartes, graphiques, définitions.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 25
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

LE QUATRE PAGES
INSEE AQUITAINE
LEST TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION
ET DE LA COMMUNICATION
En Aquitaine, près de 4 000 établissements
sont liés aux technologies
Les technologies de l’information et de la communi-de l’information et de la communication.
cation (TIC) évoquent dans l’esprit du public aussi
Ils emploient plus de 30 500 salariés en 2000. bien la téléphonie mobile qu’internet ou le multimé-
dia et la micro-informatique, ...Le secteur de l’imprimerie-édition
Pour respecter le cadre officiel défini par l’OCDE, leet celui des services informatiques
domaine des TIC étudié ici s’étend sur une quaran-
concentrent le plus grand nombre taine d’activités environ, regroupées en 6 secteurs :
fabrication de matériels et équipements, télécommu-d’établissements, tandis que l’emploi
nications, commerce de gros et location, services in-
est le plus développé dans la fabrication formatiques, production audiovisuelle et
er
imprimerie-édition. Au 1 janvier 2000, l’Aquitainedes matériels et équipements
compte 3 950 établissements et 30 565 salariés ap-
et dans les télécommunications. partenant à ce domaine.
La Gironde possède, et de très loin,
Télécommunications et fabrication de matériels
le plus grand nombre d’établissements et équipements : les plus gros employeurs
et d’emplois ; Ce sont les secteurs imprimerie-édition et services in-
formatiques qui concentrent le plus grand nombreelle est suivie par les Pyrénées-Atlantiques.
d’établissements, respectivement 1 400 et 1 300, soit
En plein essor, le domaine à eux deux plus des deux tiers des établissements du
domaine des TIC. En revanche, ils n’emploient quedes technologies de l’information
43 % des salariés, pratiquement à parts égales cha-
et de la communication fait l’objet
cun. Une des principales caractéristiques de ce do-
maine apparaît ainsi : avec à peine plus de 300de nombreuses créations d’établissements.
établissements, les télécommunications sont les prin-
Ce développement est partagé
cipaux employeurs, plus du quart des emplois
concentrés dans de gros établissements. Ce secteurpar les cinq départements d’Aquitaine,
est suivi de près par celui de la fabrication de maté-
au prorata de leur importance.
riels et équipements qui compte 349 établissements
et emploie près de 7 200 salariés. En Aquitaine, ce
secteur industriel est fortement lié à l’aéronautique et
à l’espace.
Répartition des établissements et salariés aquitains du domaine des TIC en 2000
Établissements Salariés
Matériels et équipements Imprimerie, édition
Matériels et équipements
21,2%8,8% 23,5%
Télécommunications
7,6%Imprimerie, édition Production audiovisuelle
35,8% 0,9%Commerce de gros,
location
9,9%
21,9%
Services informatiques 25,6%
Télécommunications (1)
6,9%5,3% 32,5% Commerce de gros, location
Production audiovisuelle Services informatiques
erSources : Assedic au 1 janvier 2000-Traitement Insee
er erSource : Insee - Fichier Sirene au 1 janvier 2000 - (1) Insee-Fichier Sirene au 1 janvier 2000INSEE
AQUITAINE
INSTITUT NATIONAL
DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES
ÉCONOMIQUES
o
N 92
FÉVRIER 2001Localisation des établissements et des salariés aquitains du domaine des TIC
Limites de :
Département
Zone d’emploi
Nombre
Effectif salariéd’établissements
par communepar commune
3000250
80080
300
20
100© INSEE-IGN 2001 © INSEE-IGN 20015
er erSource : Insee - Fichier Sirene au 1 janvier 2000 Source : Assedic au 1 janvier 2000 - Traitement Insee
La production audiovisuelle, bien un phénomène de polarisation, aussi
Problématiques actuelles et futures qu’en rapide développement, est le sec- bien en termes d’unités productives que
du domaine des technologies teur le moins pourvu, elle ne regroupe de main-d’œuvre. En effet, c’est dans
de l’information et de la communication que 5 % des établissements et moins de les services informatiques que le poids
(TIC) 1 % des effectifs salariés. Elle rassemble de la Gironde est le plus élevé :cedé-
Les statistiques de cette étude apportent un éclai- plutôt des créatifs et la taille de ses éta- partement concentre 62 % des établis-
rage global sur le domaine en termes d’établisse- blissements se réduit souvent à une per- sements et 80 % des emplois régionaux
ments et d’emplois pour la région Aquitaine. sonne. de ce secteur. Il en est de même dans les
Cependant, pour l’instant très peu de chiffres
télécommunications où ces chiffres
économiques issus du système statistique public
Très forte concentration sont respectivement de 58 et 61 %. Lessont disponibles au niveau régional, alors qu’ils
Pyrénées-Atlantiques arrivent très loindu domaine des TIC en Girondepermettent des analyses nationales et quelques
derrière, mais bien avant les trois autrescomparaisons internationales. En outre, bien que
La Gironde concentre à la fois le plus
ce soit une demande forte des acteurs du déve- départements.
grand nombre d’établissements et leloppement local, institutionnels et profession-
plus grand nombre de salariésliésnels, on ne peut évaluer le degré d’implication Enfin, ces activités de services qui ont
des nouvelles technologies dans la croissance aux TIC : 2 130 é et pour vocation d’universaliser les tran-
économique régionale. 20 380 salariés, soit respectivement sactions et l’accès aux données ne gé-
Enfin, la spatialisation des activités économi- 54 % et 67 % des totaux régionaux. Les nèrent-elles pas leur propre synergie et
ques sur le territoire relève d’une logique liée Pyrénées-Atlantiques arrivent en ne contribuent-elles pas directement
bien entendu aux opportunitésgéographiques deuxième position, mais loin derrière. aux phénomènes de localisation spa-
et de ressources naturelles, mais aussi d’une lo-
Ce département possède 21 % des éta- tiale du tissu économique ?gique liée aux économies d’échelle, aux aires
blissements et 17 % des salariésdela
concurrentielles des marchés, aux infrastructu-
Les mêmes concentrations s’observentrégion concernés par les TIC. Vien-res de transports, ... C’est pourquoi, en plus des
pour les activités industrielles denent ensuite, la Dordogne, leinvestigations et des exploitations statistiques
pointe, celles du secteur matériels etconcernant l’économie du domaine, les problé- Lot-et-Garonne et les Landes.
équipements, en Gironde (55 % desmatiques concernant la localisation des établis-
sements et celles des relations espace-spécialisa- Les villes et notamment les métropoles établissements, 71 % des salariés) et
tion devraient faire l’objet d’études spécifiques. importantes attirent ces activités qui re- dans les Pyrénées-Atlantiques (20 %
En clair, existe-t-il une dynamique spécifique de lèvent, pour la plupart, du tertiaire. Cel- des é 18 % des salariés).
localisation des TIC ? les-ci sont essentiellement localisées en En revanche, l’imprimerie-édition, in-
Sont-elles au cœur ou à la périphérie des systè- périphérie des grands centres urbains et dustrie plus traditionnelle, est moins
mes de production locaux ? économiques. Dans l’ensemble, les TIC dominante en Gironde : la répartition se
Ces questions auxquelles l’Insee s’intéresse, contribuent à la tertiairisation de l’éco- fait au profit des Pyrénées-Atlantiques
pourraient faire l’objet d’enquêtes spécifiques et nomie, puisqu’elles touchent surtout les et de la Dordogne. La vocation indus-
d’études régionales grâce aux outils, aux métho- services, notamment les services aux trielle ancienne de ce dernier départe-
des et aux sources qui peuvent être mobiliséslo- entreprises. Pour l’instant, on assiste à ment se retrouve dans la structure
calement.
oN 92
F É VRIER 2001interne par secteur du domaine des TIC. des établissements TIC du département, Développement rapide des TIC
Ainsi, l’imprimerie-édition représente employant plus du cinquième des sala- dû notamment
la moitié des établissements et prèsde riés concernés, contre le quart en Gi- aux services informatiques
40 % des salariésliés aux TIC en Dor- ronde et dans les Pyrénées-Atlantiques
dogne. Par contre, le secteur matériels pour des proportions d’établissements Ces chiffres globaux relatifs à l’année
et équipements rassemble prèsde10% sensiblement équivalentes. 2000 résultent d’un développement ra-
pide des technologies de l’information et
de la communication. Entre 1994 et 2000,Aquitaine - Etablissements et salariés liés aux TIC
l’Aquitaine a gagné 865 établissements
Etablissements (1) Salariés (2)
liés aux TIC et 3 427 salariés, soit une pro-
Département 1994 2000 2000/1994 1994 2000 2000/1994
gression respective de 28 % et 13 %. Que(%) (%)
ce soit en termes d’établissements ou deDordogne 323 405 25,4 2 031 2 131 4,9
salariés, les gains les plus importants sont
Gironde 1 675 2 130 27,2 17 589 20 376 15,8
dus aux services informatiques qui repré-
Landes 191 263 37,7 1 068 1 312 22,8
sentent 51 % des établissements et 60 %
Lot-et-Garonne 241 332 37,8 1 552 1 654 6,6
des salariés supplémentaires. Bien que le
Pyrénées-Atlantiques 655 820 25,2 4 898 5 092 4,0
secteur des matériels et équipements
Aquitaine 3 085 3 950 28,0 27 138 30 565 12,6
compte pratiquement le même nombre
d’établissements depuis six ans, il con-
tribue pour 18 % au gain total de salariésEtablissements (1) Salariés (2)
Secteur concernés par les TIC. L’imprimerie-édi-1994 2000 2000/1994 1994 2000 2000/1994
(%) (%) tion, malgré son caractère plus tradition-
Matériels et équipements 350 349 - 0,3 6 573 7 196 9,5 nel, participe aussi au développement des
Télécommunications 184 302 64,1 (1) 7 595 (1) 7 813 2,9 effectifs : un établissement en plus sur dix
et un salarié en plus sur quatre appartien-Com. de gros, location 420 391 - 6,9 2 022 2 107 4,2
nent à ce secteur. Pour les autres, les évo-Services informatiques 842 1 282 52,3 4 647 6 708 44,4
lutions sont très influencées par celle deProduction audiovisuelle 87 211 142,5 168 260 54,8
l’environnement réglementaire ou parImprimerie, édition 1 202 1 415 17,7 6 133 6 481 5,7
l’apparition de technologies trèsrécentes :Total TIC 3 085 3 950 28,0 27 138 30 565 12,6
er ainsi, dans les télécommunications, lesSources : (1) Insee - Fichier Sirene au 1 janvier
(2) Assedic - Traitement Insee effectifs salariésn’augmentent que de
Évolution des établissements et des salariés aquitains du domaine des TIC
Indice Établissements Indice Salariés(base 100 en 1994) (base 100 en 1994)
160
240
Production audiovisuelle Production audiovisuelle
150
Télécommunications Services informatiques
220
Services informatiques Matériels et équipements
140
Imprimerie, édition Imprimerie, édition200
Matériels et équipements Commerce de gros, location
130
Commerce de gros, location180 Télécommunications (1)
120
160
Total TIC
110
140
Total TIC
100
120
90100
80 80
1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000
Indice IndiceÉtablissements Salariés(base 100 en 1994) (base 100 en 1994)
140 130
Lot-et-Garonne Landes
130 Aquitaine
Landes Gironde
120
Gironde Lot-et-Garonne
Dordogne Dordogne
120
Pyrénées-Atlantiques Pyrénées-Atlantiques
110
Aquitaine
110
100
100
90 90
1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000
er er erSource : Insee - Fichier Sirene au 1 janvier Sources : Assedic au 1 janvier-Traitement Insee - (1) Insee-Fichier Sirene au 1 janvier
oN 92
F É VRIER 2001oN 92
F É VRIER 2001
3 % depuis 1994, alors que le nombre salariés. Entre 1994 et 2000, elle ap- salariés. Il est vrai que les établisse-
d’établissements progresse de 64 %. porte plus de la moitié des “nouveaux” ments se multiplient dans tous les dé-
Dans la production audiovisuelle, la établissements et les quatre cinquièmes partements à un rythme nettement plus
forte augmentation du nombre d’éta- des “nouveaux” salariés du domaine élevé que les effectifs salariés. Ces der-
blissements va de pair avec celle du aquitain des TIC. Ceci renforce encore niers, à l’exception de ceux des deux
nombre de salariés. Dans ce secteur, les sa position en termes d’emploi, notam- départements déjà cités, connaissent
entreprises individuelles se multiplient, ment dans les services informatiques des progressions plutôt faibles de
essentiellement les entreprises de pro- auxquels sont attribués 50 % du gain l’ordre de 4 à 7 %.
duction de films institutionnels et publi- global de salariés des TIC. C’est cepen-
citaires et les agences de presse. dant dans les Landes que les progres-
sions d’établissements et de salariés Mireille DALLA-LONGA
sont les plus importantes, respective-Développement partagé mais renfor-
ment + 38 % et + 23 %. Mais malgré Jacques TEXSIERçant encore la position de la Gironde
celles-ci, ce département demeure en-
La Gironde participe pleinement au core le moins bien fourni de l’Aqui-
gain d’effectifs d’établissements et de taine, 7 % des établissements et4%des
Domaine et Définitions
POUR EN SAVOIR PLUS...
Technologies de l’Information et 32 Fabrication d’équipements de radio,
“Les technologies de l’information et de
de la Communication (TIC) télévision et communication
la communication :5%duPIB” Insee
33.2 d’instruments de mesure et
Le domaine des TIC qui couvre l’informatique, les Première n°648-Mai 1999 - (4 pages) - 15de contrôle
télécommunications, l’audiovisuel et l’édition francs ; 2,29 euros.33.3 Fabrication d’équipements de contrôle
concerne aussi bien des activités de production in-
des processus industriels “Les services informatiques en plein es-dustrielle que de services. Cependant, bien que la
Télécommunicationsdistinction entre le bien, relevant de l’industrie, et sor” Insee Poitou-Charentes - Décimal
le service, relevant du tertiaire, ne soit pas simple, 64.2 Télé n°209-Octobre 2000 - (4 pages) - 19
les TIC sont une source de nouveaux produits, francs ; 2,90 euros.Commerce de gros et location
biens et services, générant eux-mêmes des besoins
51.6G Commerce de gros de machines de “Technologies et société de l’informa-nouveaux. C’est pourquoi, entre autres, il n’a pas
bureau et de matériel informatique tion” Edition 1999 - Sessi - Collectionété possible de donner une définition implicite du
71.3E Location de machines de bureau et de Chiffres Clés Analyse n° 207 (192 pages).domaine, et on préfère, à partir de la nomenclature
matériel informatique
d’activités et de produits, en donner une définition
“Rapport 2000" Observatoire écono-
extensive. A priori, les activités retenues sont les Services informatiques
mique régional du multimédia et des TICplus concernées par la fourniture de «produits
72 (100 pages).TIC», sans que l’on puisse garantir que toutes les
Production audiovisuelleentreprises et tous les établissements de ces activi-
tés soient tous impliqués. 22.3 Reproduction d’enregistrements
La liste des activités de la NAF (Nomenclature 92.1A Production de films pour la télévision
92.1B Production de films institutionnels etd’Activités Française) s’inscrit dans le périmètre
publicitairesétabli par l’OCDE (Organisation de coopération
92.1D Prestations techniques pour le cinémaet développement économiques) en 1998. Ces
et la télévisionactivités ont été classées en 6 groupes, eux-mêmes
92.2B Production de programmes de télévisionappelés secteurs dans cette étude :
92.4 Agences de presse
Matériels et équipements
Imprimerie et édition30 Fabrication de machines de bureau et de maté-
22.1 Editionriel informatique
22.2 Imprimerie31.3 Fabrication de fils et de câbles isolés
Directeur de la publication : Michel Schrantz -Rédacteur en chef : Paul Ahmed Michaux -
Assistante de rédaction : Mireille Dalla-Longa - Secrétaire de fabrication : Daniel Lepphaille
INSEE Aquitaine - 33, rue de Saget - 33076 Bordeaux cedex
Tél. 05 57 95 05 00 - Fax : 05 57 95 03 58 - Minitel : 3615 ou 3617 INSEE - Internet : www.insee.fr
er© INSEE 2001 - n° ISSN 1246-3809 - Dépôt légal 1 trimestre 2001
Composition et impression : Insee Aquitaine
Code Sage IA9208
Prix : 15 FF (2,29€) - Abonnement : France : 12 numéros 150 FF (22,87€) - Étranger : 187 FF (28,51€)
Étranger par avion : 202 FF (30,79€)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.