Nette dégradation de l'emploi salarié au 1er trimestre 2009

De
Publié par

- 1 - Nº 61 - décembre 2009 Nº 61 décembre 2009 www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 0 825 889 452 (0,15€/mn) er Au 1 trimestre 2009, la Franche-Comté subit un nouveau recul de l’emploi salarié. La perte d’effectifs affecte tous les secteurs, avec une amplitude plus forte pour l’industrie. Aucun département franc-comtois n’est épargné. Les petits établissements sont les plus touchés par les réductions d’effectifs alors que l’emploi se maintient dans les grandes structures. Après deux trimestres de lé- teur le plus touché par ces dans la construction (– 1,6%), peu moins élevées : – 0,9% ger repli, la Franche-Comté pertes d’emplois (– 2,3%). La en rupture totale avec le dyna- dans le Jura, et – 0,8% pour connaît une forte dégradation construction et le commerce misme affiché par le secteur la Haute-Saône et le Territoire er de l’emploi salarié au 1 sont tous deux en recul de depuis plus de 10 ans. Le de Belfort. trimestre 2009 (– 1,0%). C’est 0,5%. Dans les services, les constat est identique dans Sur un an, les disparitions la plus forte baisse enregistrée effectifs salariés restent relati- le commerce (– 1,1%). Seuls d’emploi sont très marquées au cours de ces dix dernières vement stables (– 0,1%). les services semblent mieux dans le Jura et le Doubs années. L’industrie est le sec- Sur un an, le retrait de l’emploi résister à cette dégradation (respectivement – 2,2% et régional atteint – 1,6%. Les (– 0,1%). – 2,0%).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

- 1 -
Nº 61 - décembre 2009
Nº 61
décembre 2009
www.insee.fr/fc
insee-contact@insee.fr
0 825 889 452 (0,15€/mn)
er
Au 1 trimestre 2009, la Franche-Comté subit un nouveau recul de l’emploi
salarié. La perte d’effectifs affecte tous les secteurs, avec une amplitude plus forte
pour l’industrie. Aucun département franc-comtois n’est épargné.
Les petits établissements sont les plus touchés par les réductions d’effectifs alors
que l’emploi se maintient dans les grandes structures.
Après deux trimestres de lé- teur le plus touché par ces dans la construction (– 1,6%), peu moins élevées : – 0,9%
ger repli, la Franche-Comté pertes d’emplois (– 2,3%). La en rupture totale avec le dyna- dans le Jura, et – 0,8% pour
connaît une forte dégradation construction et le commerce misme affiché par le secteur la Haute-Saône et le Territoire
er
de l’emploi salarié au 1 sont tous deux en recul de depuis plus de 10 ans. Le de Belfort.
trimestre 2009 (– 1,0%). C’est 0,5%. Dans les services, les constat est identique dans Sur un an, les disparitions
la plus forte baisse enregistrée effectifs salariés restent relati- le commerce (– 1,1%). Seuls d’emploi sont très marquées
au cours de ces dix dernières vement stables (– 0,1%). les services semblent mieux dans le Jura et le Doubs
années. L’industrie est le sec- Sur un an, le retrait de l’emploi résister à cette dégradation (respectivement – 2,2% et
régional atteint – 1,6%. Les (– 0,1%). – 2,0%). La Haute-Saône
er
pertes sont plus conséquentes Au 1 trimestre 2009, l’em- n’échappe pas à la moro-
dans l’industrie (– 3,9%). Elles ploi salarié régresse dans sité ambiante (– 0,9%). Après
sont également importantes l’ensemble des départements deux années d’essor, un re-
de la région. Le Doubs perd tournement de tendance se
1,2% de ses effectifs. Les fait sentir dans le Territoire de
trois autres départements Belfort (– 0,3%).
er
enregistrent des pertes un Au 1 trimestre 2009, les
cessations de postes sont pré-?
- 2 -
Nº 61 - décembre 2009
INSEE Franche-Comté,
8 rue Garnier - BP 1997
Tous les petits établissements francs-comtois sont fortement affectés
pondérantes dans les petites La construction affiche une
25020 BESANÇON CEDEX
par les réductions d’effectifs
structures (– 1,8%). L’emploi hausse d’effectifs de +3,0%. Tél : 03 81 41 61 61
Évolution de l’emploi salarié en Franche-Comté selon le secteur et la taille de l’établissement Unité : %
Fax : 03 81 41 61 99
industriel est le premier touché La situation reste encore très
er
1 trimestre 2009 Les quatre derniers trimestres
(– 3,9%). La récession touche favorable dans les services et Directeur de la publication :
Établissements Établissements Établissements Établissements
Didier Blaizeau
Ensemble ayant moins ayant 50 salariés Ensemble ayant moins ayant 50 salariés
également les autres secteurs, le commerce.
Rédacteur en chef : Christiane Poncet
de 50 salariés ou plus de 50 salariés ou plus
Mise en page :
mais de façon moindre. La Sur un an, l’évolution des
Industrie – 2,3 – 3,9 – 1,5 – 3,9 – 6,6 – 2,6
Maurice Boguet, Yves Naulin
Construction – 0,5 – 1,2 +3,0 – 1,6 – 1,6 – 1,9
baisse atteint – 1,4% dans le effectifs salariés se dégrade
Commerce – 1,4 +1,3 – 1,1 – 1,8 +0,8
© INSEE 2009
Services – 0,1 – 1,4 +1,9 – 0,1 – 1,1 +1,0 dépôt légal : Décembre 2009
commerce et les services, et nettement dans les établisse-
Ensemble – 1,0 – 1,8 +0,2 – 1,6 – 2,5 – 0,7
– 1,2% dans la construction. ments de moins de 50 salariés
Sources : URSSAF et INSEE (données CVS)
À l’inverse, dans le même (– 2,5%). Tous les secteurs grandes structures (– 0,7%).
Chute de l’emploi de même ampleur pour le Jura, la Haute-Saône
temps, les grands établisse- d’activité contribuent à ce La bonne tenue des activités
et le Territoire de Belfort
Évolution trimestrielle de l’emploi salarié par département Unité : %
ments parviennent à main- repli. Toutefois, la fonte des
du tertiaire ne compense
4 derniers
er e e e er
1 trimestre 2008 2 trimestre 2008 3 trimestre 2008 4 trimestre 2008 1 trimestre 2009
tenir leurs effectifs salariés emplois industriels (– 6,6%) en pas les déficits significatifs de
trimestres
Doubs +0,1 – 0,5 0 – 0,3 – 1,2 – 2,0
(+0,2%). Tous les secteurs est la cause principale. La si- l’industrie (– 2,6%) et de la
Jura 0 – 0,4 – 0,3 – 0,5 – 0,9 – 2,2
Haute-Saône – 0,2 – 0,3 0 +0,2 – 0,8 – 0,9
d’activité créent des emplois tuation de l’emploi ne s’amé- construction (– 1,9%).
Territoire de Belfort +0,8 +0,7 – 0,8 +0,6 – 0,8 – 0,3
sauf l’industrie (– 1,5%). liore pas davantage dans les Martine POTY
Franche-Comté +0,1 – 0,2 – 0,2 – 0,2 – 1,0 – 1,6
France +0,2 +0,1 – 0,1 – 0,6 – 0,8
Sources : URSSAF et INSEE (données CVS)
Méthode
La fabrication de machines et équipements : un domaine où l’emploi résiste
Les données proviennent des déclarations faites par les
Évolution de l’emploi salarié des principaux secteurs d’activité en Franche-Comté sur un an
Unité : %
employeurs aux URSSAF (unions de recouvrement de sécurité
Doubs Jura Haute-Saône Territoire de Belfort Franche-Comté
sociale et des allocations familiales) pour le versement des
cotisations sociales. Transmises chaque trimestre à l’INSEE,
Industries agricoles et alimentaires +0,6 – 0,4 +0,5 NS +0,1
Industries des équipements du foyer – 8,6 – 11,8 – 8,2 NS – 9,6
elles font l’objet d’un traitement statistique permettant la mesure
Industrie automobile – 2,1 NS /// NS – 2,6
de l’évolution conjoncturelle de l’emploi salarié. La chaîne
Industries des équipements mécaniques – 1,2 +11,7 – 1,2 +3,1 +2,1
permettant ce traitement statistique a été complètement modifiée
Industries des équipements électriques et électroniques – 4,6 NS NS +3,9 – 0,9
Industrie du bois et du papier NS – 8,4 – 0,6 NS – 5,2
en 2008. D’une part, ce changement a empêché la publication
Chimie, caoutchouc, plastiques – 8,7 – 3,0 NS NS – 4,1 er
des résultats du 1 trimestre 2008. D’autre part, le champ
Métallurgie et transformation des métaux – 7,4 – 4,4 – 12,4 – 3,5 – 7,0
retenu pour cette publication a été défini de façon à s’approcher
Commerce et réparation automobile +0,1 0 – 2,2 NS – 0,5
Commerce de gros – 2,4 – 2,4 +1,2 +1,1 – 1,5 au plus près de celui publié auparavant (secteur privé marchand
Commerce de détail – 2,0 +0,4 – 0,4 – 2,2 – 1,3
hors agriculture, énergie, « recherche-développement », intérim
Transports -2,2 – 3,9 +1,0 – 2,3 – 2,1
et stagiaires AFPA, mais y compris les effectifs de la SNCF, de la
Activités financières – 2,2 – 3,8 NS NS – 2,8
Banque de France [activités financières] et des hôpitaux publics
Conseils et assistance aux entreprises – 0,7 – 2,3 +20,2 +4,8 +2,6
Services opérationnels aux entreprises (hors intérim) – 2,0 – 9,1 NS – 11,3 – 4,4
[santé]). Globalement, le champ étudié couvre près de 70% de
Hôtels et restaurants – 3,3 – 4,3 +1,2 – 2,7 – 2,8
l’emploi salarié en Franche-Comté. Toutes les séries présentées
Santé, action sociale (y compris hôpitaux publics) +1,9 +1,4 +0,7 +1,8 +1,6
sont corrigées des variations saisonnières (CVS).
/// : indisponible ou couvert par le secret statistique NS : non significatif
Sources : URSSAF et INSEE (données brutes)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.